doretti00.jpg



La Swallow Coachbuiding Compagny, constructeur britannique d'automobiles, a vu le jour en 1922, sous l'impulsion de William Walmsley et de William Lyons, le père des futures Jaguar. Walmsley s'occupait essentiellement de la production et Lyons des ventes et de la gestion du personnel. A ses débuts, la firme ne produisait que des sidecars et des scooters, et ce n'est qu'à partir de 1927 que Swallow devenait fabricant d'automobiles, avec l'Austin Swallow dotée d'une carrosserie bien plus séduisante que celle du modèle de base proposé par Austin. En 1945 à la fin de la guerre, William Lyons cède sa petite firme Swallow à un fabricant de composants aéronautiques et automobiles, Tube Investments, dirigée par Eric Sanders ….





En 1947, Swallow se reconvertissait dans la production automobile, avec la Swallow Doretti. Cette voiture de sport allait être assemblée dans l'une des usines de Tube Investments, à Walsall dans le Staffordshire. Le projet était porté par Arthur Andersen, un des cadres du groupe. Deux personnalités en particulier marquèrent l'histoire de la petite Swallow Doretti, Franck Rainbow et Dorothy Deen. Fille de l’ingénieur Arthur Andersen, Dorothy Deen passionnée par les jolis petits roadsters britanniques, réussit à convaincre son père de fonder une société produisant et diffusant des voitures de Sport pouvant concurrencer les Triumph TR2, Morgan, MG TD ou Jaguar XK 120. Avec une note glamour, la marque prend le nom de Doretti, un acronyme à l’accent italien de Dorothy. Sur la base d’une Triumph TR2, l’ingénieur Rainbow va créer un modèle délicieux, un cran au dessus de son inspiratrice, très féminin et adapté au marché US. La Swallow Doretti était finalement née ….





Au début des années cinquante, des milliers d'amateurs américains, en particulier sur la côte californienne, s'étaient pris d'une passion soudaine pour les " british sports cars ". Chez Swallow, on entendait bien profiter de cet enthousiasme du public US. L'ingénieur Franck Rainbow qui bénéficiait d'une solide expérience acquise au sein de la Bristol Aeroplane Company allait rapidement mener à bien le projet de la Swallow Doretti. L'étude débutait en janvier 1953 et en seulement neuf mois, Franck Rainbow, novice en la matière, et donc sans préjugé quant aux solutions techniques à adopter, parvenait à concevoir une nouvelle voiture de sport ....





La Swallow Doretti est un roadster biplace sportif construit sur un châssis tubulaire de Triumph TR2 qui utilise la même mécanique. Le châssis est une belle réalisation de type tubulaire et la ligne de la carrosserie en aluminium fait immanquablement penser au style britannique du moment avec le long capot, les voies larges et le très faible porte à faux avant donnant fière allure au roadster. Finalement, la petite Swallow Doretti exhibait une ligne réussie qui reprenait les ingrédients stylistiques classiques chers aux sportives de cette décennie, en particulier des rondeurs douces alliées à une silhouette dynamique. Il y avait en elle à la fois de l'Austin Healey 100, de la MGA et bien sûr un peu de XK 120. Pour un coup d'essai, Franck Rainbow avait réussi un design vraiment agréable que la clientèle va rapidement apprécier ....





La première présentation privée de la Swallow Doretti intervenait aux Etats-Unis en octobre 1953. Sa présentation officielle au grand public eut lieu en janvier 1954, durant six jours, dans le prestigieux Hôtel Ambassador de Los Angeles. C'est Dorothy Deen elle même qui désormais, elle allait prendre en main la destinée sur le sol américain de la petite sportive britannique. Une structure baptisée Cal Sales était créée à cet effet qui commercialisait et assurait l'après- vente de la Swallow Doretti, et cela parallèlement à la distribution des automobiles de la marque Triumph. Qui a dit que l’automobile n’était qu’une affaire d’homme ? Ce n’était pas l’avis de Dorothy Deen, cette jeune anglaise éprise de mécanique et de belles autos qui est certainement l'unique créatrice d’une marque automobile au monde ....





En fait, Dorothy Deen avait été très impliquée dans le projet de la Swallow Doretti dès le début de l'aventure, mais seulement en tant qu'observatrice. Elle donnait parfois son avis, mais elle n'a jamais participé activement ni à sa conception, ni à son dessin. Pourtant en découvrant l'habitacle de la voiture on a du mal à se dire qu'elle n'ai pas donné son avis tant celui ci est très réussi. En effet tout est délicat, chatoyant et vraiment assez féminin. Les cuirs se mélangent harmonieusement en couleur avec les moquettes et les liserés et les touches d'aluminium et de chrome soulignent parfaitement le tableau de bord complet et le bois du superbe volant ....





Dorothy Deen gérait cette affaire au quotidien, elle s'occupait en personne des prises de commandes, mettait en place un réseau de dealers, et supervisait la promotion des ventes et la publicité. Et comme il s'agissait d'une jolie femme, ce qui n'était pas courant dans le domaine de l'industrie automobile à cette époque, elle n'hésitait pas à jouer les mannequins pour les publicités de sa Swallow Doretti. Au final, la Doretti rencontre un succès immédiat et 276 exemplaires seront construits en 1954-1955 par une petite équipe de 18 personnes. William Lyons en fut un peu contrarié, craignant que l’ambitieuse Swallow fasse de l’ombre à son modèle phare chez Jaguar. Il mit alors la pression et la production de la Doretti cessa en 1955 ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Swallow Doretti est donc équipée d'un moteur provenant de la cousine Triumph TR2. Ce moteur est un 4 cylindres en ligne de 1.991 cm3 qui développe 90 chevaux. Dotée comme la Triumph d'une transmission à 4 rapports avec overdrive, la doretti est dotée d'une carrosserie plus profilée et donc plus aérodynamique ce qui lui donne des performances supérieures avec une vitesse maximale de 175 km/h et un 0 à 100 km/h en 12 secondes. En outre, cerise sur le gâteau, la consommation en carburant se limite à seulement 10 litres au 100 Km ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 4 cylindres
  • Disposition : Avant
  • Cylindrée : 2 Litres
  • Puissance : 90 ch à 5000 tr/min
  • Couple : 346 Nm à 3200 tr/min
  • Transmission : Propulsion



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © StubAuto




Cinquantenaire de la Swallow Doretti ...



Meeting de belles Swallow Doretti ...



Diaporama d'anciennes Swallow Doretti ...






JPBlogAuto