pop00.jpg


AutoPop Magazine est un ancien magazine généraliste mensuel consacré à l’automobile créé en 1971 dont la rédaction est installée 18 rue Louis Blériot à Clermont-Ferrand dans le département du Puy-de-Dôme en Auvergne. Le directeur de la publication est Claude Vorilhon qui fait aussi office de rédacteur en chef et de responsable éditorial. Ce petit mensuel est diffusé nationalement avec pour devise " la Revue des Pilotes " ....


pop01.jpg


Dans les années 70, si vous étiez un peu déjanté, un poil illuminé, mais aussi fan de voitures, il était possible et assez facile de monter sa propre revue et de la faire diffuser en kiosque, un peu comme ceux qui montent un blog ou un site web aujourd’hui. C’est ainsi que naquit à l'époque un magazine devenu mythique aujourd’hui pour des raisons bien différentes que la qualité de ses articles et de ses analyses : AutoPop Magazine ....





Voici un magazine auto qui fleure bon les seventies. Çà se voit dès le premier coup d’œil au style des mannequins et à la mise en page très psychédélique ainsi qu'au lettrage particulier et aux couleurs flashy, le style inimitable "peace and love" de l'époque. Mais la singularité de AutoPop Magazine c'est surtout de la personnalité de son créateur qu'elle provient, car il s'agit de Raël, le très médiatisé gourou de la secte des Élohims ....





En effet le créateur de AutoPop Magazine un certain Raël, de son vrai nom Claude Vorilhon né en 1946 à Vichy dans l'Allier en France, est un ancien journaliste sportif automobile qui est devenu plus tard le fondateur et leader du mouvement raëlien, objet de nombreuses controverses et classé en France comme secte par le rapport parlementaire de 1995. Claude Vorilhon fut auparavant chanteur sous le nom de Claude Celler ....





C'est en mai 1971 que paraît le premier numéro de AutoPop Magazine, revue consacrée au sport auto qui titre en une de couverture « Comment devenir pilote ? »). Le programme comporte principalement des essais de voitures sportives. Toute la revue est entièrement produite à Clermont-Ferrand. La maquette et la composition est assurée par la Société d'Arts Graphiques Appliqués, la photogravure par la Société Photoset, et l'imprimerie par la Société Ouvry. Presque un magazine comme les autres finalement qui s'autoproclame être le n°1 des magazines traitant de sport auto à l'époque, rien que ça ....





AutoPop Magazine_ fonce, pied au plancher, dans le grand circuit de la presse sportive, couvre les courses de seconde zone, s’extasie sur la nouvelle Renault Fuego et donne des astuces pour passer de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes avec une Citroën DS. Mais la sauce ne prend pas, AutoPop est un grand flop, après des couvertures délirantes, des jeux-concours fumeux, des lecteurs rares ou échaudés sans doute, la revue doit tirer sa révérence et s'arrête au n°34, en septembre 1974 ....


pop26.jpg


Il faut dire qu’en 34 numéros, AutoPop Magazine n’a pas réussi à prouver sa viabilité car il n'a pas réussi à trouver son lectorat. C’est la faute à la crise pétrolière selon son créateur, pas encore gourou, mais qui tente déjà d’arnaquer pour courir en organisant un étrange concours auprès de ses rares lecteurs, en envoyant 250 Francs de l'époque, on pouvait gagner le droit de courir en Rallye aux couleurs d’AutoPop ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Claude Vorilhon © - Boitier Rouge






JPBlogAuto