real00.jpg


Réalités est un ancien magazine français grand public, totalement indépendant, de l'après Seconde Guerre mondiale fondé en février 1946 et disparu en 1978. Fondée par Humbert Frèrejean et Didier-W Rémon, avec pour rédacteur en chef Alfred Max, c'était le titre phare édité par le groupe de presse la SEPE qui s'inspirait dans l'esprit de l'hebdomadaire américain illustré Life et préfigurait des titres plus contemporains comme le Figaro Magazine et donc s'adressait à un lectorat plutôt bourgeois ....





Réalités Magazine voyait le jour après guerre, à une époque où la télévision était encore balbutiante, et où peu de Français avaient l'occasion de voyager. Bien que n'étant pas spécifiquement consacrée à l'automobile cette revue est à cette époque digne d'intérêt car c'est quand même un des rares magazines qui parle régulièrement de voitures avec de bons articles et de belles photos ....





Réalités Magazine est un mensuel d'une centaine de pages plutôt luxueux avec un dos carré, une impression en quadrichromie, et d'un prix plutôt élevé de 590 francs en 1956, soit l'équivalent de 2 dollars ou environ 12 Euros actuels. Chose rare pour l'époque, la revue accorde une large place à la photographie et une grande importance au choix des couvertures. Ainsi parmi ses photographes titulaires, on trouve des stars comme Édouard Boubat, Jean-Philippe Charbonnier, Michel Desjardins, Jean-Louis Swiners, Henri Cartier-Bresson, William Klein, Richard Avedon, ou Robert Doisneau ....





Les fondateurs de Réalités Magazine ayant émis le souhait, après plusieurs années de guerre et de restrictions, d'offrir à leur lectorat une information fiable, avec une ouverture sur l'extérieur qui soit objective, positive et de qualité, il en fut de même pour la section automobile qui occupait suivant chaque numéros entre 20 et 25 % de la pagination totale. Cette formule éditoriale eut du succès pendant plus de deux décennies. Réalités, revue illustrée influente dans la France des années 1950 à 1970, s'écoulait alors en moyenne à 160.000 exemplaires ....





Poussé par d'autres publications concurrentes, Réalités Magazine va se voir contraint de proposer à ses lecteurs en octobre un numéro essentiellement consacré à l'actualité du Salon de l'Automobile de Paris. Pour cette occasion, la quasi totalité de la pagination de la revue sera essentiellement consacré à l'automobile et des journalistes spécialisés de renom comme par exemple Charles Faroux écrirons les articles les plus importants. Le magazine va également faire appel à des illustrateurs spécialisés comme habituellement à l'époque tels que Géo Ham ou Alex Kow par exemple ....





En 1965, Réalités Magazine change de format pour des raisons économiques et fatalement devient aussi visuellement moins intéressant. Pour tenter d'endiguer le déclin, la revue passe sous la direction de Robert Salmon mais rien n'y fait. N’ayant pas réussi à saisir et comprendre les bouleversements induits par les évènements de 1968, Réalités est devenu aux yeux des publicitaires une revue «bourgeoise et ringarde». En une dizaine d'années, la télévision a tué à petit feu ces magazines en images et donc criblé de dettes, Réalités Magazine cessera finalement de paraître en décembre 1978 avec le numéro 390 ....





Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carcatalog © - DocPresse






JPBlogAuto