@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - 911

Fil des billets

vendredi 27 septembre 2019

Speedster Magazine









Speedster Magazine est un magazine automobile français grand public, totalement indépendant, spécialisé et exclusivement dédié à la marque Porsche. Lancé le 02 Octobre 2010 par la SFEP (Société Française d’Édition de Presse), ce magazine est dirigé par Thierry Pousseur comme directeur artistique et par Josué Chevrel comme rédacteur en chef. La revue et édité par la société SFEP, qui fait parti du groupe de presse Michel Hommell, à Arès une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine ....


speed39.jpg


Speedster Magazine est un magazine à parution bimestrielle uniquement dédié à la marque Porsche. Speedster, c'est une immersion au cœur de la culture Porsche classic au sens large, de la 356 de collection à la 911 de course en passant par le phénomène outlaw. C'est en fait le magazine de référence unique des Porsche Classics, des origines jusqu'à la Porsche type 993 ....





Speedster Magazine accompagne tous les nombreux amateurs de Porsche vintage dans leur passion car il permet de rester en contact direct avec les coulisses de ces véhicules fascinants. Par la nature même de sa production et par son implication en compétition, la marque de Stuttgart s'est construit une histoire hors du commun, qui fait de l'univers des Porsche anciennes à la fois l'un des plus complexes et des plus variés, dans lequel Speedster vous immerge tous les deux mois ....





La ligne éditoriale de Speedster Magazine se concentre sur les générations de Porsche dites “aircooled” ou moteur refroidi par air, de la première 356 en 1948, à la dernière des 993 sortie des chaînes en mars 1998, la dernière “vraie” 911. Le magazine détaille avec précision les modèles phare de la gamme comme sur les versions les plus exclusives, sinon uniques, créées à l'usine ou préparés par leur propriétaire, ainsi que sur les voitures de course aux palmarès les plus prestigieux ....





Comme l''histoire ne se construit pas sans hommes, vous allez pouvoir découvrir dans Speedster Magazine la biographie des acteurs de l'aventure technologique et commerciale qui s'est jouée à Zuffenhausen, et des rencontres avec ceux qui vivent leur passion aujourd'hui. La cote soutenue des Porsche anciennes dit toute la dynamique qui anime la planète Porsche Classic. La Rédaction de la revue part donc à la rencontre des professionnels du secteur et vous accompagne sur les événements pour des compte-rendus exclusifs ....





Dans Speedster Magazine, sur environ 90 pages au format A4 agrémenté de photos de qualité et imprimé sur un beau papier assez épais, vous allez retrouver les rubriques les plus classiques comme l'agenda, les petites annonces, les essais, les voitures miniatures, les reportages, les bourses, les meetings et salons, les collections, les archives, les visites, les rassemblements qui sont annoncés et décryptés pour rendre compte de l’actualité de ces superbes Porsche Classics de prestige ....





Speedster Magazine est donc un magazine qui revisite la riche histoire de la marque mais en restant tourné vers la sauvegarde du patrimoine et qui ambitionne aussi de lever le voile sur des pans méconnus de certains modèles exotiques. Les concepteurs souhaitaient également que le magazine soit agréable à parcourir, et d'une lecture aisée et conviviale, avec un design moderne et attrayant, à consommer sans modération ! ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Porsche
© - Speedster Magazine © - Michel Hommell




JPBlogAuto

vendredi 21 août 2015

Porsche Citroën 911 DS - 2014







911ds00.jpg



Se lancer des défis est très souvent le crédo des passionnés et des restaurateurs de voitures anciennes. Dirigée par Stewart Johnson, la jeune société BrandPowder, spécialisée dans les expérimentations visuelles de communication vient de se lancer dans un de ces projets un peu fou. Le défi consistait à prendre les deux plus belles voitures jamais construites, à savoir la Citroën DS, la berline rendue célèbre par le Général de Gaulle, et la Porche 911 la sportive qui a fêté ses 50 ans en 2013, et de les fusionner pour en faire une ode à la voiture éternelle un genre de super voiture parfaite. Tronçonner deux voitures pour n'en faire qu'une quel audacieux défi ! ….





S’en prendre à ces icônes du design automobile a quelque chose de vraiment insolite et plutôt iconoclaste, mais seul le résultat final compte. En effet, prendre le meilleur de ces deux voitures faisant toutes les deux parties du Top 5 des voitures du siècle pour créer un semblant de voiture parfaite constituait un challenge vraiment très osé et quasiment insurmontable. On pouvait en fait penser que Ferdinand Porsche, considéré comme le premier et principal ingénieur du siècle pour les voitures de sport ainsi que le sculpteur italien Flaminio Bertoni qui avait conçu la DS encore aujourd'hui considéré comme la voiture la plus avancée jamais produite, devaient connaitre leur sujet par cœur. Pourtant l’équipe de Brandpowder a osé le faire ….





Brandpowder est un cabinet d'études indépendant qui travaille effectivement dans le domaine de " la spéculation sur les possibilités créatives " comme ils aiment le préciser. Donc, ils travaillent habituellement sans client et leur défi quotidien est de produire des idées très vendables, qui sont ensuite financées et réalisées lorsque la conception est terminée. Cette prise de risque demande une certaine dose de créativité et d'innovation mais surtout de superbes idées et un travail de conception irréprochable. En effet, Brandpowder a la liberté de concevoir sans un client, mais dans ce projet à qui le résultat final profite-t-il, à Porsche ou à Citroën ? ....





La Porsche 911 et la Citroën DS sont des véhicules totalement différents, tant au niveau du poids, de la forme, de la dynamique, de la mécanique, et sans parler de la puissance et des contraintes qui vont avec. Un simple copier/coller n’est donc pas du tout possible ou alors seulement sur une simple image ou une petite maquette. Néanmoins, Brandpowder a décidé de donner réellement vie à ce projet en invitant Stewart Johnson un ancien ingénieur en mécanique qui est probablement l’un des experts les plus réputés dans le domaine. Personne n’avait tenté quelque chose de si compliqué auparavant car les défis techniques à relever sont si énormes que même une équipe compétente en mécanique peut y passer de longues nuits blanches ....





Ce fastidieux travail a donc débuté avec une étude assez sommaire de plusieurs croquis dessinés à la main pour avoir une idée de départ des diverses possibilités d'assemblage. Ensuite et venue le moment de la planche à dessin pour préciser plus clairement le tout avec les bonnes dimensions à l'échelle réelle. Au final on est passé à la modélisation virtuelle en 3D sur informatique pour pouvoir enfin visualiser un assemblage réaliste. Tout ce long processus pour déterminer si la partie avant serait celle de Porsche ou de Citroën ou vice versa car les deux possibilités ont été testées. Finalement le moteur arrière l'a emporté et donc l'avant est celui de la 911. Il aura fallu cependant augmenter la hauteur du pare brise pour avoir une ligne de toit réaliste, fluide et harmonieuse et poursuivre également la lunette arrière avec un ajout de carrosserie pour combler le vide avec l’auvent du coffre trop arrondi ....





Si le problème du design et du look était maintenant clair et finalisé, restait en chantier celui de l'implantation mécanique générale. Après un rapide coup d’œil aux dessins informatiques en 3D, la question s'est posée de savoir où placer le moteur. En effet le nouveau défi consistait maintenant à adapter un moteur de Porsche 911 dans le capot arrière d’une Citroën DS, quasiment aussi difficile que de caser une citrouille dans une cosse de petit pois. Heureusement le Flat six s'il est large est un moteur à plat vraiment moins haut qu'un moteur traditionnel, donc sachant cela en le positionnant assez bas sur le châssis, la solution était enfin toute trouvée ....





S’en prendre à ces icônes du design automobile était vraiment risqué mais le résultat final valait la peine. Si le croisement fera hurler les aficionados des deux marques, il faut néanmoins reconnaître qu’il a du chien, preuve que la beauté des deux silhouettes n’a pas d'âge. Ce "rétro concept" appelé 911 DS a été réalisé sur base d’une DS de 1955 et d’une 911 de 1963 qui ont donc été sacrifiées sur l’autel du design. Une fois présentée à la presse, la 911 DS a causé un certain ramdam et une partie de la presse n’a pas été favorable à cette initiative. La personnalité de la 911 DS a été si forte qu’elle a réussi à la diviser en deux opinions très opposés et certains l’ont même comparée, non sans sarcasme, à un piètre petit champagne allemand. En outre, le créateur Brandpowder a essuyé pas mal de critiques ....





Pour ce qui est de la mécanique de cette incroyable Porsche Citroën 911 DS pas de grosse surprise, le constructeur a tout simplement opté pour un classique Flat 6 cylindres à plat de la 911 équipée d'un turbo qui délivre une puissance de 260 chevaux à 6300 tr/mn et un couple de 26 mkg à 5100 tr/mn. Souple et docile à bas régime, son moteur se réveille soudainement vers 5000 tr/mn et n'en démord pas jusqu'à 6500 tr/mn. Le système de refroidissement d'air d'origine avec sa soufflerie classique bien connue chez Porsche a été remplacé par un tout nouveau système à eau forcé avec radiateur. La transmission est confiée à une boite G 50 à 5 rapports elle aussi originaire de la 911. Finalement à l’heure où le tout électronique envahie l'automobile moderne, quoi de plus jouissif que de voir se réaliser le fruit de l’imagination de certains, surtout lorsque c’est bien fait et plein de bon sens ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Flat 6 cylindres à plat
  • Cylindrée : 2,7 Litres
  • Énergie : Essence
  • Disposition : Arrière
  • Puissance : 260 chevaux à 6300 tr/mn
  • Couple : 26 mkg à 5100 tr/mn
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Boîte manuelle G50 à 5 rapports



Sources : © Automag - © Google Images - © YouTube - © Brandpowder




La Porsche Citroën 911 DS de 2014 ...



La Porsche Citroën 911 DS de 2014 ...








JPBlogAuto

lundi 18 mars 2013

Transmission intégrale

La transmission intégrale est ainsi dénommée lorsque la puissance du moteur est transmise à toutes les roues du véhicule . On retrouve ce genre de transmission principalement sur les 4 X 4 et sur certaines voitures de compétition . Audi est une des toutes premières marques à l’avoir utilisé sur une voiture de série, la fameuse Audi Quattro . Il y a quelques années Porsche a aussi adapté ce système sur la 911 avec la Carrera 4 ….

Dernièrement Porsche vient d’équiper son dernier modèle de Carrera 4, la type 997, d’une toute nouvelle version de transmission intégrale dite « intelligente . En fait la principale innovation de cette nouvelle transmission est que la puissance délivrée aux roues est assurée par un viscocoupleur qui réagit aux différences de vitesse de rotation entre les roues avant et arrière de la voiture . D’habitude, cet accessoire entièrement passif engendre un inévitable temps de réaction, mais Porsche a contourné le problème en adaptant un système électromagnétique piloté électroniquement vraiment génial ….

Le système PTM Porsche ...

En faisant varié l’intensité de courant qui circule dans un puissant électroaimant, Porsche modifie à souhait la répartition du couple entre les roues . Ce nouveau système baptisé PTM (Porsche Traction Management) utilise de nombreux capteurs qui mesurent tout un tas de paramètres tels que l’angle du volant, l’accélération longitudinale et transversale de la voiture, le cabrage ou le tangage de la caisse, la position de la pédale d’accélérateur et bien sur le patinage en temps réel de chaque roues ….

Cette toute nouvelle technologie semble d’une efficacité redoutable car il faut moins d’un dixième de secondes au PTM pour modifier en conséquence la répartition de la puissance ce qui est très largement inférieur au temps de réaction du moteur lorsque le chauffeur enfonce ou relâche la pédale d’accélérateur, incroyable mais vrai . La firme allemande poursuit donc sa quête de perfection avec cet équipement qui devient quasi indispensable pour la sécurité, mais l’essentiel n’est pas là . Plus prosaïquement, la question est de savoir ce que tous ces aménagements apportent au conducteur. La réponse tient en trois mots : que du bonheur ! ….

JPBlogAuto

- page 1 de 5