@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - ATS

Fil des billets

vendredi 3 juillet 2015

Serafino Allemano








allemano00.jpg



allemano01.jpg


"Serafino Allemano" est un carrossier designer Italien qui fonde en 1928 à Turin une petite société qu'il destine au départ à la réparation mécanique, un simple garage d'entretien et de réparation en somme. Bien vite le succès est au rendez vous et il oriente ses efforts vers la carrosserie automobile dont il fait une de ses spécialités. En effet il réalise à l'époque des carrosseries sur commande en grande partie sur les châssis des marques d'automobile italienne du moment ....



allemano03.jpg


En concurrence directe avec Pininfarina, Bertone, Ghia, Vignale ou Michelotti, Serafino Allemano réalise des carrosseries inédites pour des voitures italiennes comme Abarth, Alfa Romeo, ATS, Ferrari, Fiat, Lancia, Maserati mais aussi ponctuellement sur des châssis de marques étrangères comme Aston Martin, Jaguar, Panhard, Renault ou Volvo, de véritables merveilles ....



allemano02.jpg allemano06.jpg


Le succès est lancé, et Serafino Allemano peut s’inscrire dans la lignée des grands carrossiers designers italiens qui feront de l’Italie, la capitale du design automobile de cette époque. Plusieurs constructeurs lui confient même l'étude et la réalisation de modèles uniques et totalement inédits spécialement baptisées "séries Allemano" pour les modèles d'automobile Ferrari 166 S, Alfa Romeo 6C 2500, Lancia Aurelia, Aston Martin DB2/4, Jaguar XK140, Renault 4CV ou Renault Dauphine ....






Ces voitures, bien que produites à la commande uniquement en édition très limitée et donc en très petites séries proposaient une finition et un assemblage vraiment très soigné. Elles ont inévitablement rencontré un succès considérable à la fois avec les clients et à la fois aussi avec les différents constructeurs qui comptaient Serafino Allemano dans leurs partenaires privilégiés. Ces succès signifiaient que Allemano été aussi reconnu à l'étranger pour la haute qualité de son travail ....






Le dessin des voitures de Serafino Allemano est généralement parfaitement équilibré, pas de tape à l’œil, comme on les aime, simplement taillé dans la discrétion. Contrairement à certains de ses concurrents rien d’ostentatoire dans ses carrosseries, c'est une de ses caractéristiques majeures. La renommée de Allemano traverse même les frontières européennes et fait le tour du monde, atteignant aussi le Japon où le carrossier de Turin reçoit des commandes de petites sociétés japonaises pour la construction de prototypes inédits secrets ....



allemano09.jpg


Au début des années soixante la société a déménagé dans de nouveaux locaux, toujours à Turin, dans la Via Pietro Cossa. Bien des petites marques renommées sont nées à l’époque de cette démarche artisanale singulière. La rentabilité à terme de telles opérations importait moins que le plaisir d’apposer son nom sur le capot d’une voiture réussie considérée aujourd'hui comme de véritables chefs d’œuvres. Mais la crise économique du début des années soixante aura le dernier mot et Serafino Allemano fermera son atelier définitivement en 1965 ....







Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Panhard Racing - © Carcatalog




Maserati A6G Allemano ...



Abarth 750 Spyder Allemano ...



Maserati 5000 GT Allemano ...






JPBlogAuto

jeudi 2 avril 2009

Bizzarrini 5300 GT SI Spyder

BIZZARRINI 5300 GT SI SPYDER ….





La marque italienne d’automobile Bizzarrini a été fondée en 1966 par Giotto Bizzarrini, un des ingénieurs leaders de l'Italie dans la fin des années 1960 . Après avoir œuvré à ses débuts pour Alfa Romeo, le talentueux Giotto va vite se faire remarquer et embaucher par le Commandatore Enzo Ferrari pour qui il va créer une des plus mythique voiture sportive de tous les temps, une GT Supercar devenue culte, la célébrissime Ferrari 250 GTO . Doté d’un tel talent, Giotto va quitter Maranello pour s’installer à son compte et devenir consultant indépendant . Il va ainsi travailler sur de multiples projets pour des marques comme ATS, AC, Lamborghini ou Iso Rivolta avec succès puisque son Iso Grifo de 3 litres remporte deux années d’affilé en 64 et 65 les 24 Heures du Mans en catégorie GT ….



En 1966, Bizzarrini présente au Salon de l’Automobile de Genève une GT Supercar qui va faire sensation, la Bizzarrini 5300 GT SI Spyder qui en fait peu se décliner en trois modèles, Coupé, Targa ou Cabriolet, le concept actuel baptisé CC avait donc été inventé avant l’heure . Sous la supervision de Bizzarrini, le Studio de design turinois Stile Italia (SI) a dessiné une carrosserie très élégante, dont les rondeurs et les contours sont bien dans le style italien de l’époque et procure à la voiture un charme indéniable . Dotée d’un châssis tubulaire fort bien conçu à la fois très rigide et léger, la voiture est propulsée par un moteur américain . A l'époque, Bizzarrini avait préféré implanter un bloc V8 de Chevrolet Corvette plutôt que les rutilantes mécaniques italiennes afin de privilégier la fiabilité . Deux versions seront produites, une GT routière baptisée Strada et une version GT Sportive baptisée Corsa ….



La carrosserie entièrement en aluminium permettait de limiter le poids de la voiture à moins de 1250 kg . La motorisation pouvait être choisie entre plusieurs V8 Chevrolet de 5 litres de cylindrée qui développaient entre 370 et 420 chevaux suivant le modèle, inutile de préciser qu’avec seulement 1200 kg de poids à traîner, les performances de la Bizzarrini 5300 GT étaient largement à la hauteur . Evidemment, un différentiel autobloquant est de la partie, de même que les trains roulants en quadrilatère forgés qui sont particulièrement bien étudiés complétés il est vrai par les jantes alliage . Le travail aérodynamique a permis d'obtenir un bon coefficient de déportance afin d'améliorer la stabilité à haute vitesse ....



Utilisant des organes courants de la production lambda italienne pour les accessoires, les équipements ou l’accastillage, la finition et le montage sont toutefois beaucoup plus soignés . L’intérieur est même vraiment élégant avec les baquets en cuir pleine peau ou la marqueterie en bois précieux style anglais, on a l’impression d’être assis dans une Jaguar . Bref, même si la Bizzarrini 5300 GT SI Spyder reprend de nombreux éléments de la production italienne et une mécanique Chevrolet, elle réuni cependant tous les ingrédients d'une supercar de rêve . Ne boudons pas notre plaisir, cette propulsion vraiment magnifique est confortable et très performante, une merveille précieuse et rare que seuls quelques collectionneurs fortunés ont le bonheur de posséder ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur V8 - 5.3 Litres
  • Puissance 420 ch
  • Vitesse 250 km/h
  • Poids 1250 Kg
  • Performance 1000 m D.A : ??






Bizzarrini, c'est ça ...



JPBlogAuto

jeudi 4 octobre 2007

Serenissima Agena GT

Au début des années soixante, le comte Giovanni Volpi di Misurata passionné de voitures de compétition fonde une petite écurie de course Serenissima qui déploie une intense activité sportive en participant à de nombreuses épreuves internationales avec des Ferrari et des Maserati . A partir de 1965, il se lie à la firme ATS et fonde à Forgine dans la province de Modène en Italie sa propre société de construction automobile ….

La production débute en Août 1966 par la construction de voitures de compétition mais aussi des Grand Tourisme rapides à carrosserie en aluminium . Malgré des qualités certaines, aucune de ses voitures ne connut de véritable succès sportif et il en fut de même pour la production de série ce qui obligera la firme à cesser son activité en 1970 ….

Celle que j’ai choisi pour mon billet est un très élégant coupé GT à deux places propulsé par un V8 de 3.5 litres qui pouvait atteindre le 280 km/heures . Dessinée par Ghia, légère avec sa carrosserie en aluminium elle fut présenté en 1969, c’était la superbe « Serenissima Agena GT »….

Ecussons des marques ... Cliquez pour agrandir ...


JPBlogAuto

- page 1 de 2