@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Abarth

Fil des billets

vendredi 19 octobre 2018

Alfa Romeo 155 GTA Stradale - 1994











L'étonnante Alfa Romeo 155 est une berline produite par le constructeur italien de 1992 à 1997 présentée en avant-première à Barcelone en janvier 1992 puis définitivement au grand public au mois de mars lors du salon de l'automobile de Genève. Lancée dans l'intention de remplacer une Alfa 75 vieillissante, la 155 abandonna le schéma classique des modèles de la classe moyenne Alfa Romeo à moteur avant et propulsion arrière pour adopter une configuration plus dans l'air du temps avec traction avant et suspensions avec 4 roues indépendantes ....





Dans la gamme Alfa Romeo, la 155 a toujours souffert d'un manque d'image auprès du public en général et plus particulièrement auprès des aficionados de la marque, sans doute à cause de son architecture de traction avant et de ses lignes assez quelconques. Conscient de ce problème, Alfa Romeo s'était décidé à étudier et ensuite commercialiser une version plus sportive de ce modèle pour essayer de redorer son blason auprès de la clientèle qui devait s'appeler 155 GTA Stradale. Ce projet fut un temps très sérieusement envisagé, mais malheureusement, il n'y eut qu'un seul prototype de construit ....





L'insolite Alfa Romeo 155 GTA Stradale qui aurait pu rivaliser avec des légendes telles que la BMW M3 de génération E30 ou la Mercedes 190E 2.5-16 devait donc initialement être produite en petite quantité, une série limitée à moins de 50 exemplaires. Le projet avait été confié à Sergio Limone, ingénieur reconnu d'Abarth auquel on doit également la Lancia 037. Celui-ci reprit la base de la 155 Q4 à transmission intégrale, mais créa donc quelque chose de plus radical, aussi bien sur le plan technique qu'esthétique ....





L'unique Alfa Romeo 155 GTA Stradale propose donc désormais d'une configuration à quatre roues motrices issue de la Lancia Delta Integrale avec un différentiel arrière en fonte plus lourd mais plus performant. Son moteur avait été préparé conformément aux spécifications de compétition du groupe N, et la carrosserie avait été modifiée avec de plus grandes ailes, des pare-chocs avant et arrière inspirés des sports de course et un grand aileron arrière. La suspension a été elle aussi grandement améliorée ....





Étant donné que la mise en œuvre de toutes ces modifications aurait nécessité de nouveaux mécanismes et une chaîne de production distincte, autrement dit plus d’argent, Alfa Romeo a finalement abandonné ce projet de construction en série de l'insolite Alfa Romeo 155 GTA Stradale. Utilisée comme voiture médicale lors du Grand Prix d'Italie, à Monza, cette voiture changea plusieurs fois de mains et fut même immatriculée en Allemagne. Aujourd'hui encore, elle est en bon état et quasiment d'origine. Son compteur indique environ 40.000 km. Elle passera sous le marteau des enchères le 27 octobre 2018, lors de la vente de Padua, en Italie. Bonhams estime qu'elle vaut entre 180.000 et 220.000 euros ....





L'habitacle intérieur de l'étonnante Alfa Romeo 155 GTA Stradale a lui aussi été particulièrement bien étudié dans les moindres détails. Bien que rien ne soit ergonomiquement modifié en profondeur, ce sont les détails et la finition qui seront soignés pour faire la différence. Le design des sièges et de la planche de bord donnent une impression de grande simplicité mais de sérieux. Le tableau de bord est bien pensé et plutôt complet. Les sièges et les contre portes sont tendus de cuir noir classique et sobre du plus bel effet ....





Pour la motorisation, la fameuse Alfa Romeo 155 GTA Stradale est équipée d'une mécanique noble suivant les désirs de la direction de la marque qui estimait avoir besoin d'un moteur six cylindres plus puissant. Finalement la voiture fut donc dotée d'un moteur V6 de 3.2 litres de cylindrée a 24 soupapes développant 430 chevaux à 12 000 tr/min. L'intercooler de refroidissement turbo était équipé d'un système par brumisation d'eau. La transmission était à 6 rapports et le système de freins été dérivé de la technologie de la Formule 1 ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V 6 Turbo
  • Cylindrée : 3.2 litres
  • Puissance : 430 chevaux à 12 000 tr/min
  • Distribution : 24 soupapes
  • Transmission : Boite à 6 vitesses



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Alfa Romeo - © Hagerty - © Motor1 - © TopGear






JPBlogAuto

vendredi 31 août 2018

Arturo Maggiora Carrossier









La Carrosserie Maggiora était une entreprise italienne de carrosserie automobile et d'assemblage de voitures installée à Moncalieri près de Turin fondée en 1925 en tant que « Martelleria Maggiora » pour la construction de voitures de haute qualité par Arturo Maggiora, ancien métallurgiste de l'usine Lancia. Bien que ce nom ne vous parle sans doute pas énormément, il faut savoir que l'on est en présence d'une carrosserie artisanale à l'ancienne, dirigée par des artistes capables de transformer de la simple ferraille ordinaire en véritable œuvre d'art automobile ....





Créée à l'origine dans un petit hangar de 1500 mètres carrés à Turin, l'activité de la Carrosserie Maggiora se développe rapidement même si elle est confrontée à la construction de nombreux ateliers de carrosserie concurrents très populaires à l'époque. Arturo Maggiora, véritable chef d'orchestre de cet atelier s'est volontairement spécialisé dans la construction de haute qualité afin de pouvoir se démarquer de la concurrence en réussissant à produire des superbes carrosseries très épurées aux formes gracieuses et arrondies des plus étonnantes pour l'époque ....





Déjà à cette époque, derrière cette petite officine méconnue du grand public qu'est la Carrosserie Maggiora se cachent des modèles d'exception, et d'autres moins prestigieux mais pas moins élégamment sculptés. La célèbre Carrosserie Viotti ne s'est d'ailleurs pas trompé en choisissant Maggiora comme collaborateur privilégié qui vas jouer un rôle majeur dans la conception de ses voitures à succès. La Fiat Tipo 1500 cabriolet par exemple vas devenir un objet de désir pour les sportifs, les acteurs et les artistes des années 40. La Maserati 1500 construite pour battre le record du monde de vitesse montre la grande expertise des ouvriers qualifiés recrutés et formés par la Carrosserie Maggiora ....





C'est une époque de pleine expansion et de totale réussite pendant laquelle la Carrosserie Maggiora va beaucoup travailler pour de grandes marques comme Fiat, Glas, Lancia, Viotti, Abarth ou aussi Cisitalia. Mais c'est après la guerre que Maggiora fait sa transformation la plus radicale. En 1951, la société s'installe à Borgo San Pietro à Moncalieri. Dans ces nouveaux locaux, l'entreprise peut enfin avoir une plus grande surface et une installation moderne qui va lui permettre de passer du stade de petit artisan-carrossier à celui de constructeur-assembleur ....





Suite au déménagement de son entreprise, Arturo Maggiora va étendre ses programmes et ses projets avec l'aide de ses quatre enfants Guiseppina, Bruno, Mauro et Vincenzo. Employant désormais 600 personnes dans cette nouvelle usine, la Carrosserie Maggiora profite de sa renommée acquise grâce à ses expériences et ses techniques de construction parmi les plus sophistiquées pour parvenir à obtenir des commandes sans cesse plus importantes. Pour faire face à ce succès grandissant la famille Maggiora désormais au commande décide même de rénover l'ancienne usine de ses débuts, proche de Turin, pour la réutiliser en complément de la nouvelle ....





Après guerre avec la reprise économique, la Carrosserie Maggiora produit des éléments de carrosserie pour diverses marques comme par exemple Fiat et collabore également à la construction de voitures sur mesure de haute qualité. Parmi celles-ci, la BMW 700 Sport Coupé, l'Alfa Romeo 2000 Touring, la Lancia B20 et la Flaminia Touring, la Fiat 2300 S Coupé, la De Tomaso Mangusta et la Pantera, ou la Maserati Mistral. La société collabore aussi toujours de façon classique pour des voitures plus conventionnelles avec la Carrosserie Frua, la Carrosserie Touring, ou la Carrosserie Viotti ....





En 1978, Maggiora devient une société anonyme et prend le nom de Ilca Maggiora (Industrie de La Carrosserie Automobile). Dans le même temps, elle diversifie ses clients et le marché et donne un nouvel élan à la production. L'Ilca Maggiora assume ainsi les caractéristiques d'une entreprise d'avant-garde spécialisée dans l'industrie des prototypes, elle porte une attention particulière à la première série, produit des moules, construit des pièces automobiles et fabrique également ses propres modèles. Au début des années 90, Maggiora fusionne avec la société SanMarco & Lamier pour créer IRMA SpA, qui est l'un des plus importants fournisseurs de la gamme Ducato ....





En 1992, la Carrosserie Maggiora ira même jusqu'à racheter l'ancienne usine historique Lancia du Nord Est de Turin, et continuera à fabriquer les Lancia Delta Integrale Evoluzione jusqu'en 1994. La dernière voiture produite dans les ateliers de Maggiora était la Fiat Barchetta. Parmi ses propres productions, il faut également citer la Lancia K Coupé conçue par Gianna Maggiora ainsi que la Lancia Flaminia, la Lancia Thesis et la Cisitalia Abarth. Malheureusement en 2003, en raison de difficultés financières, la belle épopée s'achève et la société sera alors fermée ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrozzeria Maggiora
© - YouTube © - Archivioprototipi





JPBlogAuto

vendredi 6 juillet 2018

Hudson Italia Touring Coupé - 1954











La firme américaine Hudson Motor Car Company était une entreprise d'assemblage automobile qui fabriqua des voitures pour la marque Hudson mais aussi pour d'autres marques à Détroit dans l'état du Michigan de 1909 à 1954. C'est seulement à partir de 1954 que la marque Hudson fusionna avec Nash-Kelvinator Corporation pour former American Motors (AMC). Toutefois même après la fusion d'entreprises, la marque Hudson sera conservée jusqu'à l'année modèle 1957, après quoi elle serra définitivement abandonnée ....





Vers la fin des années 50, l'avenir de la marque Hudson semblait compromis et donc le président de l'entreprise, AE Barit, et d'autres dirigeants savaient que leur gamme de voitures était vétuste. En bons entrepreneurs, ils avaient aussi remarqué la bonne visibilité et les commentaires positifs que recevaient les nouveaux modèles sportifs de leurs concurrents. La décision fut prise avec comme idée originale de créer une voiture rapide et sportive, basée sur le modèle "Hornet Hudson" pour concurrencer les sportives d'autres marques avec l'objectif d'accroître la notoriété de la marque Hudson et d'évaluer les idées de style et surtout la réaction du public. Le projet Hudson Italia Touring Coupé était sur les rails ....





La direction de chez Hudson va rapidement décider, comme pour son concurrent Chrysler qui s'était rapproché du styliste Ghia, de prendre contact avec la carrosserie italienne Touring de Milan pour étudier et réaliser un coupé sportif de deux places sur le châssis et la plate forme avec les trains roulants d'un de leur modèle pour des raisons évidentes d'économie. Le choix va se porter sur la Hudson Jet qui servira de base au designer Carlo Felice Bianchi Anderloni de la Carrozzeria Touring pour la réalisation de ce coupé compact à deux portes de série baptisé Hudson Italia Touring qui sera présenté officiellement pour la première fois lors du Salon international de l'automobile en janvier 1954 ....





Basé sur des croquis originaux de Frank Spring le designer maison chez Hudson, le style définitif de la carrosserie étudiée chez Touring par Anderloni sera réalisé sous la supervision du vice-président de Hudson, Stuart Baits. La technique révolutionnaire pour l'époque de construction de la carrosserie toute en aluminium consistait à assembler des feuilles d'aluminium formés à la main sur une cage tubulaire en acier. Ce procédé était baptisé "superleggera" en raison du faible poids final de la voiture. Au final, c'était un coupé sportif d'inspiration européenne qui pouvait rivaliser avec la Corvette ou la Thunderbird de l'époque et donc à classer dans la catégorie des Grand Tourisme ....





L'étonnante Hudson Italia Touring était tout sauf un coupé sportif conventionnel. En fait elle se démarquait vraiment du style et du design de l'époque par de multiples détails vraiment modernes et pas du tout utilisés chez les concurrents. Par exemple le pare brise enveloppant était peu courant à l'époque, mais plus encore les ouïes d'aération de type Abarth au dessus des phares avants et dans les ailes arrières pour aider le refroidissement des freins. L'avant de la voiture offrait un look impressionnant avec un pare-chocs qui arborait un grand "V" inversé support du logo de la marque dans le centre qui chevauchait la grille ovale de calandre. Équipée de roues fil chromées Borrani, la voiture proposait aussi des feux arrière, directionnels et de recul incorporés dans les extrémités de trois tubes de chrome empilés par côté, émergeant des découpes festonnées dans les panneaux de custode. Tous ces détails stylistiques inhabituels donnaient un look vraiment original à ce coupé sportif peu courant ....





L'habitacle intérieur de cette Hudson Italia Touring avait été lui aussi plutôt soigné et plus particulièrement sur le plan de l’ergonomie qui offre des assemblages précis avec des matériaux utilisés de qualité. Une combinaison de revêtement en cuir et vinyle combiné à des moquettes épaisses assorties en coloris donne un intérieur confortable et chaleureux. La voiture présentait une radio (équipement pas encore standard même sur une Cadillac), et des sièges baquets en caoutchouc mousse de trois densités différentes pour un confort maximal recouverts de cuir rouge et blanc avec des dossiers inclinables composés de deux traversins profilés, un pour les épaules et un pour le bas du dos. Pour finir on trouvait aussi la ventilation à flux continu, généralement reconnue comme une innovation et tout cela sur une soit-disant sportive ....





Pour ce qui est de la technique, le coupé Hudson Italia Touring était équipé du moteur de la Jet, un 6 cylindres en ligne de 3.300 cc de cylindrée qui, alimenté par deux carburateurs Carter simple corps délivre une puissance maxi de 115 chevaux à 4 000 tr / min accouplé à une transmission manuelle à 3 vitesses avec overdrive et un levier de changement de vitesse monté sur colonne de direction. Ce bloc moteur en alliage et la culasse en fonte standard est remarquablement fiable et a grandement participé à la solide réputation de Hudson. La voiture était équipée de quatre freins à tambour ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 6 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 3.3 litres
  • Puissance : 115 chevaux à 4 000 tr / min
  • Boite de vitesse : Manuelle à 3 vitesses avec overdrive



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Hemmings - © Hudson - © Touring


>

Le coupé Hudson Italia Touring de 1954 ...








JPBlogAuto

- page 1 de 8