@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Ascari

Fil des billets

vendredi 5 octobre 2018

Benjamin Freudenthal Artiste Peintre









Benjamin Freudenthal est un artiste peintre français très talentueux né le 37 mars 1969 à Bordeaux dans le département de la Gironde en France. Passionné depuis son enfance par le dessin il a fini par en faire son métier ce qui lui a permis d'en devenir célèbre et réputé. En fait, il est désormais reconnu à l'échelle internationale comme un artiste confirmé de l'art automobile ....





Benjamin Freudenthal a effectué un parcours scolaire assez classique avant d'effectuer des études secondaires plutôt artistique. Très tôt influencé par sa mère qui se passionnait pour la peinture et la sculpture, il va en effet effectuer des études en illustration et graphisme à l'école des Beaux Arts de Bordeaux. En 1991, il va brillamment obtenir un DNAT (Diplôme National des Arts et Techniques) qui l'amène ensuite, diplôme, en poche, à commencer en 1992 une carrière d'illustrateur et graphiste free-lance ....




+ + + + +


Depuis son enfance, outre l'influence de sa mère pour l'art, Benjamin Freudenthal est fasciné par les superbes boîtes de maquette anglaises, la faute sans doute à ces merveilleuses illustrations dessinées par des artistes comme Roy Huxley pour Matchbox, Roy Cross pour Aifix ou Paul Lengellé pour Heller qui le font rêver. C'est ainsi qu'il commença, très jeune, à dessiner des avions et des voitures de sport ....





Benjamin Freudenthal explique : " En regardant les toiles de mes peintres favoris, j'ai compris que le paysage est plus important que la voiture, si vous captez la température de l'air, l'instant de la journée, ou la vitesse d'une voiture, alors vous êtes certainement en présence d'une peinture de grande qualité. Il reste encore l'originalité de la composition, facteur déterminant, pour que tous les ingrédients soient réunis " ....


+ + + + + +


Aujourd'hui considéré par beaucoup de spécialistes comme un des artistes automobiles incontournables, Benjamin Freudenthal a de la chance de pouvoir faire ce qu'il aime et de le faire bien en produisant des œuvres dynamiques et à fort impact visuel. Travaillant essentiellement à la gouache, il cherche à traduire le mouvement et le dynamisme dans ses peintures en gardant un grand soucis de réalisme ....





Chaque artiste a son inspirateur, son maître spirituel en quelque sorte, et Benjamin Freudenthal n'échappe pas à la règle car il est très admiratif du travail marqué par le dynamisme et le réalisme époustouflants du style anglo-saxon dont Michael Turner et Nicolas Wyatts sont les plus parfait exemples ....


+ + + + + +


Pour Benjamin Freudenthal Stirling Moss, Fangio, Ascari, Farina, Behra, Collins, Cevert, Stewart ou Hill sont des personnages extraordinaires et les voitures des années 50-60 sont vraiment sublimes. Même s'il n'a que moins de 40 ans, Benjamin Freudenthal est avant tout un passionné de courses dites "rétro". Il ne s'agit pas de nostalgie ou de mélancolie, car il n'a pas connu cette glorieuse époque. Il serait plutôt question d'approche esthétique, avec les voitures aux couleurs nationales, ces pilotes si reconnaissables dans leurs bolide et les arrières plans si typiques qui constituent en fait une inépuisable source d'inspiration ....





Maitrisant la technique à la perfection, le but de Benjamin Freudenthal est d'attirer le spectateur dans la scène qu'il peint. Ses peintures ne sont pas seulement vibrantes, créatives et excitantes, elles capturent aussi à la fois l'esprit des voitures de sport de la génération vintage mais aussi celui de la génération classique car son sujet de prédilection sont les voitures de courses anciennes. Le travail est extrêmement détaillé, puissant et imaginatif si bien que son art est aussi bien suspendu dans les maisons, les bureaux, les entreprises, les commerces ou les garages, partout dans le monde ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Dailymotion © - Benjamin Freudenthal © - Artactif © - Flyandrive



Benjamin Freudenthal Artiste Peintre ...






JPBlogAuto

vendredi 15 juillet 2016

Rob Roy Illustrateur







rob00.jpg


rob01.jpg


Robert de La Rivière est un peintre aquarelliste et pilote automobile français plus connu sous le nom de Rob Roy, son pseudonyme créé à partir du célébré héros de l’écrivain Walter Scott, qui est né en France à Mont de Marsan dans le département des Landes, le 3 octobre 1909. Dès sa jeunesse, amoureux et passionné de belles automobiles, il n'a cessé de dessiner et de peindre pour mieux traquer l'instant, le mouvement et l'action. Il sut, grâce à ce don, faire vivre les voitures de compétition des belles années, les Vintages, et laissa ainsi un témoignage illustre de l'époque ....


rob03.jpg


Assez jeune, son père, Charles très bon caricaturiste et aussi dessinateur animalier, transmet à Rob Roy le don du dessin et le goût de l'automobile. Ainsi, en 1926, Robert assiste pour la première fois à la plus belle course du monde, les 24 Heures du Mans. C'est le coup de foudre, il devient alors un spectateur régulier, admiratif et attentif de ces duels automobiles entre des as du volant, tels que Varzi, Nuvolari, Chiron, Sommer, Ascari, Fangio, Vimille, Etancellin qu'il dessinera plus tard ....





De 1929 à 1930, Robert de La Rivière fait son service militaire, période qui lui est bénéfique pour perfectionner ses connaissances mécaniques. En 1930, il dessine pour la première fois pour le journal La Petite Gironde, à l'occasion du Grand Prix de Bordeaux, et déjà ses dessins révèlent un authentique talent au style très personnel. Il fait alors la connaissance de André Sirejols, et il lui achète une BNC 1000 cm3 d'occasion qui lui permet de s'engager dans des petits rallyes et autres courses de côte comme le Bol d'Or, dans la forêt de Saint Germain en Laye ....





Ses talents commencent à être connus et c'est l'époque ou il dessine des affiches et des catalogues car ses dessins sont très appréciés et font assez souvent l'objet de couvertures de revues automobiles et sportives comme Moto Revue, Action Auto, L'Equipe. Grâce à ses dessins, Rob Roy réalise enfin son rêve et achète une Bugatti 2300 turbo type 43 à compresseur et, avec tout une équipe de mordus et futurs champions Escoffier, Baudroy, ou Pison, il participe finalement à des courses ....





En 1939, Rob Roy s'engage dans la 3ème division et il sera fait prisonnier par les Panzer SS en juin 1940, il se retrouve au camp de Krems en Autriche, d'où il s'évade en décembre 1940 pour retrouver sa famille en mars 1941. Après la guerre, il reprend une activité professionnelle intense, principalement au service de l'industrie automobile, et consacre son temps libre à rester l'ami des grands champions de l'époque et à côtoyer le milieu de la compétition automobile. Il continu aussi à illustrer de nombreux magazines spécialisés comme L'Action Automobile ou L'Automobile ainsi que diverses publicités dans le domaine de l'automobile. On retrouve également sa signature au bas de nombreuses affiches de Grand Prix ....





Dans les années cinquante, Rob Roy abandonne définitivement le milieu de la compétition automobile car nombre de ses anciens amis ont disparu ou se sont retirés des circuits. Mais il continue à peindre pour son plaisir les bolides de la grande époque, avec de plus en plus d'obstination pour le détail technique et historique ce qui fera en quelque sorte sa marque personnelle. Il continuera toutefois à réaliser, pour quelques constructeurs et équipementiers automobile, des affiches publicitaires et il apportera aussi son concours pour la création d'affiches de course et de rallyes, et toujours bien sur pour des couverture de magazines ....


rob02.jpg




En 1952, Rob Roy réalisera pour le magazine mensuel "Moteur Course" une superbe série d'histoire en image des "Grand Champions du Volant". Il laissera une œuvre importante sur les Grand Prix comme Monaco, Spa, ou les épreuves sur route, comme les Mille Mille ou la Targa Florio. Mais aussi sur toutes les grandes marques de l'époque, Alfa Romeo, AutoUnion, Bugatti, Mercedes, Bentley, Ferrari, Jaguar, Maserati, Talbot, Amilcar, Delage ou Panhard et cela jusqu'à la fin de sa vie en octobre 1992. Homme au caractère courageux, énergique et passionné, Rob Roy aura marqué son époque par ses travaux qui restent toujours une valeur sure ....




Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Art-RobRoy
- © Autoartprints - © Carcatalog










JPBlogAuto

mercredi 13 octobre 2010

Veno GT - 2008



VENO GT ….







Depuis quelques années, les Chinois ont démontré tout leur talent et leur compétence pour plagier ou du moins s'inspirer fortement des voitures venant d'Europe en droite ligne de constructeurs renommés . Mais aujourd'hui, il semblerait que ce sport ne soit plus uniquement réservé au continent asiatique, la preuve en est avec la nouvelle marque "Veno" . Des investisseurs anglais qui se rendent en Pologne afin de signer un partenariat avec une firme locale pour y assurer la production d’une supercar . Grosso modo résumée, voici la genèse de la marque issue d’un partenariat entre Private Equity Fund Heros Capital Ltd et Veno Automotive ….



Veno a l’intention de produire une supercar en nombre limité . Jusque-là rien de bien surprenant avec un fonds qui a de l’argent, anglais (puisque les Anglais sont passionnés d’automobile et sont souvent à l’initiative de voitures hors du commun), et qui décide d’aller produire ses modèles en Pologne, là où la main d’œuvre est moins chère . Bienvenue dans le monde contemporain de la rentabilité . Très fière de son projet, la firme a d'ores et déjà annoncé vouloir produire sa supercar baptisée « Veno GT » à raison de 15 exemplaires par an et compte rivaliser avec les plus grands comme Bugatti, Ascari, Koenigsegg ou bien Lamborghini . Le plus surprenant dans cette affaire c'est quand on découvre que la supercar en question a quasiment le look d’une Lamborghini Reventon . Apparemment, d'imaginer un nouveau design pour un véhicule sportif rare et haut de gamme semble trop difficile et peu rentable pour une entreprise qui cherche à faire des économies dans la création et la production . Donc, plutôt que de s'appuyer sur des experts en conception avec leurs degrés de fantaisie et des stylistes et ingénieurs aux connaissances indispensables, la société a préférer copier une référence déjà existante dans ce créneau, la célèbre Lamborghini Reventon ….



Mais si le design de cette Veno GT ressemble fortement à la belle italienne, les caractéristiques techniques s'en éloigne fortement . En effet, l'entreprise annonce avoir mis au point un châssis de haute technologie en aluminium mécano soudé capable d'encaisser une puissance de l'ordre de 1.000 chevaux . En outre, la supercar qui sera disponible en versions coupé et roadster comportera également une carrosserie en fibre de carbone . Un système performant de freinage basé sur des disques et des plaquettes en carbone-céramique fait aussi partie de l'ensemble ainsi qu'une gamme complète de gadgets comme par exemple une caméra de vision nocturne avec détection des piétons, un ordinateur de bord très sophistiqué avec accès à Internet et des portes qui s'ouvrent simplement avec le touché d'un simple bouton de la télécommande . Bien évidemment, l'habitacle est très soigné et complet et marie avec élégance le cuir, l'alcantara, les inserts en carbone et les tapis et moquettes épaisses . Les équipements et accessoires modernes ne sont pas oubliés sur la Veno GT, le tout pour un usage sportif mais avec le confort d'une GT moderne ....



Pour ce qui est de la mécanique, la aussi la Veno GT s'éloigne de la Reventon car la firme propose en fait deux types de motorisations . Les clients ont le choix entre plusieurs versions du bloc moteur V8 de 4.2 litres de cylindrée d’origine Audi qui suivant le degré de préparation peut délivrer 350, 450 ou 700 chevaux . Mais si cela n'était pas suffisant pour certains passionnés de performances pure, la firme propose aussi le bloc V8 LS2 de 6.9 litres de cylindrée de la Chevrolet Corvette qui boosté par deux turbo-compresseurs peut atteindre la puissance ahurissante de 1000 chevaux, de quoi satisfaire les plus exigeants et rivaliser avec des GT comme Ferrari, Aston Martin, ou Pagani . Enfin, pour les plus écolos, il faut savoir que la marque a également entamé des recherches sur une version à propulsion électrique de la Veno GT équipée de batteries performantes de dernière génération ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 4.2 ou 6.9 Litres
  • Puissance : 350, 450, 700 ou 1000 chevaux
  • Vitesse : 290 km/h








La « Veno GT », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2