@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Audi

Fil des billets

samedi 4 janvier 2020

Filippo Perini Designer









Filippo Perini est un styliste et très talentueux designer italien qui est né le 13 avril 1965 à Piacenza une petite ville chef lieu de la province d'Émilie-Romagne dans le Nord-Est de l'Italie. Plutôt méconnu du grand public, Filippo est souvent cité aujourd'hui par les spécialistes du design automobile comme une référence car son nom est désormais associé à des monstres sacrés de l’automobile ....





Filippo Perini étais vraiment attiré dans son enfance par les voitures et il demandait toujours à ses parents de ne lui acheter seulement que des voitures, pas d’autres jouets. En fait il n'était attiré que par les moteurs et tout ce qui concernait de près ou de loin le monde des 4 roues.. Après des études primaires plutôt classiques il va ensuite se diriger vers des études supérieures dans le domaine qui lui plait le plus. C'est ainsi qu'en 1992 il va obtenir à l'âge de 27 ans son diplôme en ingénierie mécanique. Il va dans la foulée obtenir un un master en architecture et design automobile de l'école polytechnique de Milan ....





Filippo Perini diplôme de designer en poche va rapidement débuter une activité professionnelle comme designer freelancee indépendant. C’est à cette époque qu'il va travailler pour des sociétés comme FIAT Auto, les casques MET, Aprilia, BCS, Ferrari, Castoldi Jet, Cantieri Nautici et Off Corse. Il sera même consultant pour la FAST, une association professionnelle spécialisée dans le financement d’évaluations de projets et d’analyses de brevets ....





En 1995 Filippo Perini est embauché chez Alfa Romeo par Walter Da Silva pour commencer sa carrière chez son tout premier grand constructeur automobile. Au fil du temps il deviendra directeur du design et participera entre autres à l'élaboration des Alfa Romeo GTV (1995), Alfa Romeo Nuvola (1996), Alfa Romeo 156 (1997), Alfa Romeo 166 (1998), Alfa Romeo Kamal (2002), Alfa Romeo Spider (2006), Alfa Romeo 8C Competizione (2006).. ....





En 2003, Filippo Perini va suivre Walter Da Silva qui prends la direction du design du groupe Volkswagen et il va travailler quelque temps pour Audi. Mais assez rapidement Da Silva va le nommer au design center de Lamborghini auprés de Luc Donckerwolke avec lequel il va travailler un peu plus de deux ans. C'est à cette époque ou il participe entre autres à la conception des Lamborghini Miura Concept (2006), Lamborghini Reventón (2007), Lamborghini Estoque (2008), Lamborghini Aventador (2011), Lamborghini Gallardo, Gallardo LP570-4 Superleggera (2010), Lamborghini Urus (2012), Lamborghini Aventador J (2012)2, Lamborghini Veneno (2013), Lamborghini Asterion (2014) ....





Au final, en faisant ses armes chez Alfa Romeo, Filippo Perini a connu Walter Da Silva, qui l’a pris sous son aile et qui a été présent dans chacune de ses étapes professionnelles. Une fois qu’il a intégré le groupe Volkswagen, il n’a cessé de grimper les échelons, jusqu’à prendre finalement la tête du design de Lamborghini, 12 années de bons et loyaux services durant lesquels la marque a connu un essor fulgurant et remarquablement moderne sur le plan du design. C’est à ce moment-là que le grand public a pu réellement apprécier son travail futuriste ....





En 2016 le directoire de Audi-Lamborghini-Volkswagen va nommer Filippo Perini comme directeur de la division de style de la filiale Italdesign en remplacement de Giorgetto Giugiaro. Occupant encore aujourd'hui ce poste, la marque lui doit entre autres les Italdesign Zerouno (2017), Italdesign Zerouno Duerta (2018), ou Italdesign DaVinci (2019). Le 20 août à Monterey, en Californie, Perini à reçu le prestigieux prix « La Bella Machina » du Concorso Italiano pour son influence sur le design automobile italien ....





Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - ItalDesign
© - Filippo Perini © - Motor1 - © AutoActu





JPBlogAuto

vendredi 19 juillet 2019

Audi R8 V10 620 Quattro Performance - 2019











Audi est un constructeur d'automobiles, sportives et de luxe allemand, filiale du groupe Volkswagen. Le siège social de la marque se situe à Ingolstadt en Bavière. Créée en 1909 par August Horch, la marque est aujourd'hui implantée dans 55 pays du monde et présente sur la plupart des segments du marché des véhicules particuliers, y compris sur celui des sportives de prestiges. En 2012, l’entreprise a vendu 1.524.635 véhicules, un record depuis sa création en 1909, et se classe parmi les constructeurs les plus rentables. Ce n’est qu’à partir des années 1970, sous l’impulsion de Ferdinand Piëch, qu’Audi rencontre l’essor qu’on lui connaît ....





L'Audi R8 est une voiture de sport du constructeur allemand Audi. C'est le premier coupé GT deux-places de la marque allemande qui rivalise ainsi avec les marques historiques de ce segment comme par exemple les Porsche, les Ferrari, les Corvette ou les Aston Martin. La R8 fut officiellement présentée pour la première fois au mondial de l’automobile de Paris de 2006 et tire son nom de la voiture de course victorieuse aux 24 Heures du Mans ....





Déclinée depuis 2006 en plusieurs versions et plusieurs motorisations, le modèle le plus abouti actuellement a été présenté officiellement au Salon de Détroit en 2009. Pour son tout dernier restylage officialisé pour le premier trimestre 2019, Audi n'a pas fait les choses à moitié comme à son habitude. Désormais le fauve est baptisé Audi R8 V10 620 Quattro Performance un nom qui lui convient à merveille tant l'engin devient sophistiqué et performant avec des motorisations plus puissantes, des lignes encore plus tranchantes et une précision de conduite toujours chirurgicale ....





La dernière mouture de la superbe Audi R8 V10 620 Quattro est plus affûtée que jamais. Avec 50% de ses pièces issues de la version GT3 LMS, dont le moteur V10 atmosphérique, la supercar réaffirme ses gènes sportifs. A l’instar de la triple prise d’air sur le capot, le coupé ultrasportif puise dans l’héritage « quattro » qui a forgé la légende Audi en compétition. D'une manière générale, le design de la R8 déjà abouti n'avait pas vraiment besoin de grands chamboulements. La firme n'a donc effectué que quelques retouches de style comme une nouvelle calandre plus ramassée qui laisse place à trois petites entrées d'air à l'embase du capot. Les boucliers changent aussi et adoptent de plus larges entrées d'air. À l'arrière, même acabit puisque les entrées d'air ont été agrandies, le diffuseur revu et les sorties d'échappement modifiées faisant maintenant place à deux énormes canules rondes ....





Dans la catégorie Supercars, cette Audi R8 V10 620 Quattro s’illustre toujours par sa grande polyvalence. Large, basse et doté de petites surfaces vitrées, cette super sportive n’est peut être pas idéale en ville mais subit les affres de la circulation sans broncher grâce à sa boîte automatique douce et sa direction légère. En mode confort, l’amortissement piloté ne secoue pas trop même si la fermeté reste de rigueur. Quand la route se libère, l’Audi R8 V10 peut enfin libérer sa force colossale sans le moindre risque de patinage grâce aux quatre roues motrices. Pour garantir une bonne sécurité, les énormes disques en carbone céramique pincés par des étriers à 8 pistons freinent le bolide comme un chasseur sur un porte avion. Finalement ce bolide procure toujours des performances surréalistes, une excellente tenue de cap et un agrément mécanique fantastique ....





L'habitacle intérieur de la superbe Audi R8 V10 620 Quattro a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails. En fait cet habitacle avait déjà été bien pensé sur les versions précédentes avec l'ensemble des commandes tournées vers le conducteur, et propose désormais en plus son fameux "Virtual Cockpit" qui regroupe toute les fonctions d'info-divertissement. Référence sur le plan de la qualité d'assemblage et de la finition, l'habitacle se distingue par des applications en carbone à profusion dans l’habitacle et un équipement complet qui comprend notamment des sièges sport en cuir/alcantara à réglages électriques. Au final, la voiture séduit aussi par sa qualité de fabrication irréprochable avec des assemblages minutieux ....





Sous le capot de l'étonnante Audi R8 V10 620 Quattro, il se passe des choses également puisque le V10 d’une cylindrée de 5.204 cm3 à 4 soupapes par cylindre, ouvert à 90° a été légèrement remanié et gagne par la même occasion un filtre à particules. Hormis cela, il bénéficie d'une double injection, d'un mode roue libre, de la désactivation d'un banc de cylindres ou encore d'une lubrification par carter sec. Le bloc est toujours indexé à une boîte robotisée à double embrayage à sept rapport S tronic. Elle n'a bien évidemment rien à voir avec celles utilisées sur les modèles plus conventionnels puisqu'il faut absorber pas moins de 620 chevaux à 8000 tr/min et 580 Nm à 6600 tr/min. De ce fait, l'embrayage a largement été renforcé et bénéficie de pièces spécifiquement dédiées à l'Audi R8. La puissance est distribuée aux quatre roues, mais avec une distribution pouvant aller jusqu'à 100 % sur chaque essieu en fonction de la motricité ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V10 multi soupapes
  • Cylindrée : 5.204 cm3
  • Puissance : 620 chevaux à 8.000 t/mn
  • Couple : 580 Nm à 6.600 t/mn
  • Vitesse : environ 330 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Audi - © Autonews - © Motor1




Audi R8 V10 620 Quattro Performance - 2019 ...






JPBlogAuto

vendredi 24 mai 2019

La technologie au secours de la consommation











Pour faire face aux normes de plus en plus draconiennes visant à réduire la pollution et les rejets atmosphériques des véhicules, les constructeurs automobiles ont du beaucoup travailler. Leurs ingénieurs motoristes ont finalement proposé de réduire la consommation de carburant en diminuant la cylindrée du moteur tout en le suralimentant et en utilisant des solutions techniques améliorées pour conserver le confort de conduite et la capacité à déplacer le poids du véhicule ....





Plusieurs solutions techniques adaptés pour réduire la pollution et la consommation ont donc vu le jour ces dernières années comme par exemple le Compresseur, le Downsizing, le Cylinder on demand, le Turbocompresseur, le Valvelift, le Vtec, etc .... En fait chaque constructeur après de longues recherches a fini par proposer sa propre solution et les appellations fleurissent, TFSI, Ecoboost, TwinAir, THP sans compter le mix avec l'hybride qui utilise une partie électrique ....


2cyl02.jpg


Il y a quelques années en arrière, les conducteurs qui étaient en possession d'un véhicule doté d'un moteur à haute puissance savaient qu'ils allaient aussi fatalement subir une surconsommation de carburant. Mais de nos jours et grâce aux progrès des ingénieurs en mécanique, la technologie Cylinder On Demand limite dorénavant considérablement ce désavantage d'autrefois en réduisant sa consommation d'environ 30 % ....





Similaire dans l'idée à la technologie de Downsizing, cette nouvelle voie du Cylinder On Demand semble avoir la faveur maintenant car il divise par deux la cylindrée d'un moteur essence pour le rendre moins polluant et plus sobre, même si cette transformation n'est pas permanente. Cette technique de désactivation des cylindres n'est pas nouvelle, il y a plus de trente ans, Cadillac l'utilisait déjà. D'autres constructeurs ont suivi et Audi s'est également mis à utiliser ce système en Europe. Mais ce n'est que très récemment que le constructeur a déployé le Cylinder on demand sur des "petits" moteurs à quatre cylindres ....





Le système Cylinder on demand est un véritable atout d'économie pour les moteurs classés sportifs et puissants mais il est aussi disponible pour des petits quatre, six ou huit cylindres. La mise en fonction est vraiment simple par la désactivation d'une partie des cylindres dès lors que le véhicule atteint une vitesse stable généralement sur voie express ou encore sur autoroute. La transition est transparente pour le conducteur, pas de bruit particulier, d'à-coups ou de vibrations. Mieux, on ne ressent aucune perte de puissance. Seule la consommation du véhicule chute drastiquement de l'ordre de 30% ....





Le système Cylinder on demand fonctionne simplement au moyen d'actionneurs électromagnétiques qui déplacent les soupapes d'admission et d'échappement des cylindres, en les désactivant et en laissant deux cylindres opérationnels sur quatre. Cette action se produit bien sur également dans le sens inverse lorsque la pédale d'accélérateur est sous pression, d'où un basculement d'un mode à l'autre qui s'établit de façon instantanée en moins de cinq centièmes de seconde. Même la très luxueuse nouvelle Bentley Continental GT avec son gros V8 de 4.0 litres de cylindrée qui développe plus de 500 chevaux exploite la désactivation des cylindres pour gagner en efficience, en économie d'utilisation et surtout parce que technologiquement, c’est une excellente vitrine ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © FichesAuto - © SportAuto



Le système Audi Cylinder on demand ...





JPBlogAuto

- page 1 de 25