@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - BMW

Fil des billets

vendredi 24 novembre 2017

Alfredo Vignale Carrosserie






vignale00.jpg


La Carrosserie Vignale est une ancienne entreprise italienne de design de voitures et de réalisation de carrosseries spécifiques automobiles dont l'activité dura de 1948 à 1969 dans la banlieue de Turin. Dès 1974, Ford Motor Co. rachète la firme et devient propriétaire de la marque qu'elle détient toujours de nos jours ....


vignale01.jpg


Alfredo Vignale, ancien salarié de la carrosserie Stabilimenti Farina, commença son activité professionnelle indépendante en 1948 à Turin, en créant sa propre entreprise la Carrosserie Vignale dans le but de réaliser des carrosseries "hors série", comme c'était la grande mode à l'époque, surtout en Italie, pour des gens fortunés qui n'hésitaient pas à faire appel à des carrossiers indépendants ....





Au début l'activité principale de la Carrosserie Vignale sera la création de magnifiques variantes de carrosseries « fuoriserie » de quasiment tous les modèles Fiat, même ceux les plus largement diffusés comme ce fut le cas avec les Fiat 500 et 600 mais aussi les modèles moins courants comme les Fiat 124, 125, 850 ou 1500. En fait Vignale était devenu un spécialiste du "recarrossage" des modèles Fiat ....





Le soin et la qualité des travaux de la Carrosserie Vignale ont vite porté leurs fruits si bien que les commandes des particuliers s'enchainaient, et ceci aussi bien pour des Fiat que pour d'autres marques plus prestigieuses comme par exemple Ferrari, Maserati, ou Lancia. Ses plus belles réalisations à l'époque sont les versions particulières des Lancia Flavia et Lancia Aprilia ....





Alfredo Vignale qui entretenait d'excellents rapports avec son confrère et fameux designer Giovanni Michelotti va bien vite se construire une solide réputation pour son entreprise, la Carrozzeria Vignale, ce qui va lui permettre de se lancer dans le design de voitures de série, comme la Cisitalia 202, les Maserati 3500 GT Spyder et Maserati Mexico, sans jamais renoncer à la création de magnifiques variantes de carrosseries d'autres modèles ....





Durant les années 1960, nombreux étaient les constructeurs étrangers qui venaient demander une collaboration pour créer une carrosserie « à l'italienne ». La Carrosserie Vignale acceptait avec parcimonie tant son activité italienne l'occupait, ce fut notamment le cas avec De Tomaso, BMW, Triumph, Tatra ou NSU. Plus tard Vignale va aussi collaborer avec d'autres marques comme Aston Martin, Corvette, Jensen, Opel ou aussi Volvo ....





En 1969, Alfredo Vignale qui n'avait pas d'héritiers, cède ses bureaux de design et son usine de fabrication à Alejandro de Tomaso qui incorpore Vignale dans Ghia qu'il détenait déjà. Ghia réalisait les mêmes activités que Vignale, mais avait établi une relation privilégiée avec Ford depuis des décennies et lorsque Ford USA chercha à créer un bureau de style en Europe pour sa filiale allemande, en janvier 1973, le géant de Détroit reprendra la carrosserie Ghia et en fera son laboratoire de recherche de style Ford-Vignale ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Vignale
© - YouTube © - Conceptcar



La Fiat 8 V Coupé Vignale de 1953 ...



La Ferrari 212 Export Vignale Coupé de 1951 ...





JPBlogAuto

vendredi 1 septembre 2017

Rainer W. Schlegelmilch Artiste Photographe









Rainer W. Schlegelmilch est un artiste photojournaliste allemand qui est né en 1941 dans la ville de Suhl dans la province de Thuringe. Passionné de sports automobiles, c'est un photographe célèbre et réputé qui à couvert avec talent toutes les diverses disciplines et principalement la Formule 1 pendant plus d'un demi siècle ....





Après avoir effectué un cursus scolaire plutôt classique, Rainer Schlegelmilch obtient son baccalauréat à Francfort en 1960. Il enchaine aussitôt par des études à l'Académie de la photographie d'État de Bavière à Munich dont il sort avec un diplôme en poche. Dans le cadre de son examen final, il va assister en 1962 à l'âge de 21 ans à sa toute première course de Formule 1 en Belgique au fameux Grand Prix de Spa-Francorchamps, la passion est née et ne le quittera plus jamais ....


rainer03.jpg



Dès 1964, Rainer Schlegelmilch s'installe à son compte et ouvre son propre atelier à Francfort pour faire de sa passion son métier. A partir de ce moment il n'aura de cesse de parcourir le monde et les circuits pour prendre de très nombreuses photos, en noir et blanc à l'époque, pour les vendre ensuite à des célèbres magazines et revues spécialisés comme Auto Motor Sport, Powerslide, ADAC, Sport Car Graphic, Car & Driver, Road & Track, ou Autorevue. C'est à cette époque ou il apprends réellement le métier et ou il perfectionne sans cesse sa technique de prise de vue et l'étude poussée des possibilités de son matériel ....





Rainer Schlegelmilch va passer à la photo couleur au début des années 70 ce qui va lui ouvrir les portes des grandes entreprises internationales comme par exemple Philip Morris, Mobil, Shell, Champion, Ferrari, Red Bull, Mercedes ou BMW, et bien d'autres encore qui vont utiliser ses clichés et son talent dans leurs campagnes publicitaires. Une de ses spécialités va le rendre très célèbre car il est en effet un des tout premiers photographes à « avoir fait voler les Formules 1 ». En fait maitrisant la technique et la prise de vue à merveille il capte et fige le décollage des voitures en se plaçant à des endroits stratégiques, ces clichés sont vraiment extraordinaires ....





Au début des années 2000, l'évolution de la photographie numérique va permettre à Rainer Schlegelmilch de s'affranchir de la pellicule traditionnelle et de pouvoir ainsi multiplier à l'infini le nombre de clichés qu'il peut prendre sur une course. Ainsi on estime à plus de 600.000 le nombre de photos qu'aurait pris Rainer et ce n'est pas fini. Rainer capte tout, les voitures, les teams, les équipements, les managers, les circuits, les commissaires, les dirigeants, les ingénieurs, les mécanos, les pilotes, les épouses, etc..., il aurait fait par exemple 30.000 photos uniquement de Michael Schumacher. Toutes ces photos lui ont permis aussi de publier de nombreux livres et calendriers illustrés de différentes séries de course. Cela a aussi permis la construction d'importantes archives complètes de véhicules de différents constructeurs automobiles mais également sur l'histoire du sport automobile ....





En 2017, Motorsport Network, la plus importante compagnie média au monde couvrant les sports mécaniques, vient de faire l’acquisition de ces fameuses archives du légendaire photographe Rainer Schlegelmilch. “Je suis extrêmement fier de la collection de photos que j’ai bâtie et dont j'ai pris soin au cours de ma carrière. J’ai assisté à plusieurs des grands événements de sport automobile, et j’ai pris beaucoup de soin à illustrer sur film ce qui nous passionne dans ce sport. Il est crucial que ma collection soit désormais entre de bonnes mains" a déclaré Rainer Schlegelmilch ....





Aujourd'hui reconnues et très appréciées, les œuvres photographiques de Rainer Schlegelmilch se vendent logiquement à travers le monde et il continue à montrer son travail dans des galeries et à les diffuser via internet. Rainer est surement un des seuls capable de produire des photographies d'art uniques dans l'histoire du sport automobile grâce à sa parfaite maitrise technique. Il utilise le matériel, le zoom, la focale, les lentilles, le grand angle, les filtres, la vitesse, le ralenti, la prise en rafale, la lumière, le contraste et autres techniques comme personne ce qui lui permet de faire des photos qui ressemblent à des tableaux de peintres ....





En 2011 lors du Grand Prix de Monza en Italie, un temple de la Formule 1, le grand argentier du F1 Circus, Bernie Ecclestone a honoré Rainer Schlegelmilch en lui remettant un pass permanent et donc valide à vie de photographe F1, le premier et le seul à ce jour, pour avoir assisté à plus de 600 Grands Prix durant sa carrière de quasiment 60 ans. Une belle façon de rendre hommage à celui qui fait voler les F1, un des visages les plus connu dans les paddocks avec ses amis les pilotes ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Rainer W. Schlegelmilch - © MotorSport - © GettyImages




Rainer W. Schlegelmilch Artiste Photographe ...






JPBlogAuto

vendredi 11 août 2017

BMW i3 - 2014











On ne présente plus la marque BMW qui est une société industrielle allemande constructrice d'automobiles haut de gamme, sportives et luxueuses, fondée en 1916 par Gustav Otto et Karl Friedrich Rapp, dont le siège social est situé à Munich en Bavière en Allemagne. En 2016, le groupe BMW qui compte dans son catalogue les marques anglaises qu'il a racheté Mini et Rolls Royce a vendu plus de deux millions de véhicules automobiles ....





Si le plus gros de la diffusion des BMW est réalisé en Diesel sur le continent européen, le constructeur vend, à l'échelon mondial, principalement des versions à essence. Mais en Juillet 2013, la firme bavaroise innove et introduit la toute nouvelle série « i » pour ses modèles électriques, en commençant par la présentation de la BMW i3 qui fera sa première apparition mondiale au salon de Francfort 2013. La BMW i3 inaugure la gamme électrique i de BMW. Cette citadine se caractérise par de nombreuses innovations technologiques, qui devraient marquer un nouveau départ pour l’automobile électrique, elle incarne la nouvelle ère de l’électromobilité, avec un design visionnaire et une structure révolutionnaire, des performances dynamiques et une connectivité innovante ....





La Nouvelle BMW i3 a reçu le prix de Voiture Urbaine de l’année 2017 au New York International Auto Show le 12 avril dernier. La Nouvelle BMW i3 n’est vraiment pas une voiture comme les autres. Tout commence par son architecture, audacieuse et intelligente, puis, par une volonté d’être aussi innovant que durable qui s’exprime jusque dans les moindres détails. Alors que le design compact de la carrosserie propre à l’architecture Life Drive confère à la BMW i3 une meilleure agilité, sa silhouette fluide et son long empattement vous offrent un habitacle généreux ....





Avec ses portières antagonistes au dessin si étrange, la Nouvelle BMW i3 intrigue, mais sa singularité ne se limite pas au design de carrosserie. En effet sa cellule intérieure, construite en plastique renforcé de fibres de carbone du type PRFC, est dotée d’un espace habitable pratiquement équivalent à la série 3. Ce tour de force pour une petite citadine propose donc une cellule compacte rivetée sur un châssis en aluminium incorporant dans le plancher ses batteries Lithium-Ion ainsi que son moteur électrique disposé à l’arrière et propulsant les roues arrière. C'est une voiture propulsion dont la transmission est assurée par une boîte avec un seul rapport avec un moteur électrique doté de la technologie BMW eDrive, qui permet la récupération d’énergie lors des phases de freinage ou de décélération ....





Mesurant un peu moins de 4 m de long et pesant moins de 1200 kg, la BMW i3 est pourvu d’un habitacle permettant de voyager à cinq personnes. Ses portes antagonistes sont synonymes d'absence de montant central ce qui autorise une accessibilité très convenable aux places arrière. Au niveau du chauffage BMW a étudié un système de pompe à chaleur disponible en option dont l’efficience énergétique est jusqu’à 50 % supérieure à celle d’un système conventionnel. Son coffre dispose d’un volume de 260 dm³ extensible à 1,1 m³ quand les dossiers des sièges arrière sont rabattus, mais le petit coffre situé à l’avant est uniquement dédié aux câbles de recharge. La voiture affiche une consommation électrique de 12,9 kWh/100km. Avec le prolongateur d’autonomie, la consommation électrique passe à 13,5kwh/100 km et la consommation de carburant est de 0,6 l./100 km ce qui offre 200 km d’autonomie en mode normal et 400 km en mode Range-Extender ....





L'habitacle de la belle BMW i3 est élégant, soigné, moderne et plutôt hi-tech. Des matériaux innovants donnent à l’habitacle à la fois une touche futuriste et « brute de coffrage » vraiment inédite. Un grand écran central de taille semblable à une tablette informatique affiche les données de l’ordinateur de bord ainsi que les applications spéciales comme « BMW ConnectedDrive » dédiée aux appels d’urgence et aux communications. Le conducteur qui maitrise déjà le système « BMW iDrive » se sentira immédiatement à l’aise avec les fonctionnalités de cet équipement de bord. Le statut de charge de la batterie ou l’autonomie restante en mode électrique peuvent être contrôlés par smartphone ou par l’application dédiée « BMW iRemote » ....





Pour ce qui est de la mécanique, l'insolite BMW i3 est vous l'aurez compris un véhicule 100% électrique dans sa version classique mais aussi hybride avec l'option « Range EXtender ». Ce qui veut dire que la motorisation de base est un moteur tout électrique de 125 kW dont la capacité de la batterie est 60 à 94 Ah qui développe une puissance de 170 chevaux avec un couple maximum de 250 Nm, dans cette configuration la voiture est dans la catégorie Zéro Emission de CO². Avec l'option "Range EXtender" on passe en mode hybride avec l'appoint d’un petit bicylindre en ligne de 650 cm³ développant 34 chevaux à 4300 rpm. Ce moteur thermique quatre temps est alimenté par un petit réservoir de 9 litres d’essence. Cette option permet à la i3 de prolonger son autonomie d’une petite centaine de kilomètres, mais l’alourdira aussi d’environ 120 kg et elle perd alors son statut de « Zero Emission Vehicle » ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Électrique + essence
  • Moteur : Électrique
  • Couple : 250 Nm
  • Puissance : 170 ch
  • Transmission : Directe
  • Moteur hybride : 2 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 650 cm³
  • Puissance 34 chevaux à 4300 rpm



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © AutoNews - © Caradisiac - © BMW




La BMW i3 ...



La BMW i3 ...








JPBlogAuto

- page 1 de 35