@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Berlinetta

Fil des billets

lundi 16 mai 2016

Alfa Romeo 8C Touring Berlinetta - 1938







alfa00.jpg



On ne présente plus la marque Alfa Romeo tant elle est connue de tous les passionnés d'automobiles dans le monde. En effet, depuis les années 1900, cette vénérable firme Italienne a très largement marqué le monde de l’automobile de son empreinte avec son palmarès sportif des plus élogieux, et son succès commercial très enviable. En plus de cette réussite, le gros plus de la marque Alfa Roméo est d’avoir construit plusieurs modèles vraiment superbes devenus mythiques. En fait les meilleurs designers transalpins ont œuvré pour cette marque, Touring, Bertone, Pininfarina, Zagato, Guigiaro, et certains de leurs modèles sont des réussites incontestables très souvent primés dans les concours d'élégance automobile ....





C'est en effet le cas de cette sublime Alfa Romeo 8C Touring Berlinetta qui fait l'objet de ce billet puisqu'elle a été primée "Best of Show" au Concours d’Élégance de Pebble Beach au États Unis, mais aussi au Concours d’Élégance de la Villa d'Este en Italie et pour finir au Concours d’Élégance du Château de Windsor en Angleterre, soit les trois concours les plus réputés concernant les voitures mythiques anciennes de collection. Avec un tel palmarès, autant dire que cette étonnante Alfa Romeo est en fait l'une des plus célèbres voitures de notre temps. L'engouement pour cette voiture fait que lors d'une vente aux enchères organisée par la célèbre maison "Christie", elle a été adjugée pour plus de quatre millions de dollars ....





Il faut dire que cette sublime Alfa Romeo 8C Touring Berlinetta construite en 1938 avec toute l'ingénierie de course la plus éprouvée de l'époque et avec un design au style très élégant inégalé est la plus belle voiture fermée produite à l'époque de l'avant-guerre. Pourtant au départ, la 8C 2.900 a été conçu uniquement pour courir dans les courses de voitures de sport en général et pour la fameuse Mille Miglia en particulier ou elle remportera de nombreuses victoires aux mains des pilotes les plus expérimentés du moment comme Giuseppe Farina ou aussi Tazio Nuvolari ....





Le châssis de cette insolite Alfa Romeo 8C Touring Berlinetta est certainement le meilleur de son époque très avancé techniquement car il était très similaires aux voitures de compétition avec une suspension à quatre roues indépendantes pourvue de doubles bras tirés à l'avant et de bras oscillant à l'arrière avec des amortisseurs hydrauliques efficaces. Ce n'est que plus tard que la marque demandera à Carlo Felice Bianchi Anderloni de dessiner une carrosserie sur ce très bon châssis et de le faire construire par Touring pour en faire une voiture de série exceptionnelle ....





En fait, fort de ces succès en compétition, Alfa Romeo sur la base de la voiture de course victorieuse démarre la construction d’un modèle commercial baptisé 8C 2900B. Deux versions sont présentées simultanément, la 2800 mm à empattement court dite "Corto" et une 3000 mm à empattement long dite "Lungo". La plupart des châssis sont confiés au carrossier Touring pour réaliser soit des berlinetta, soit des spiders ou des même des roadsters. Très performantes, ces étonnantes Alfa Romeo 8C 2900B Touring de tourisme seront également utilisées en courses par des acheteurs privés très fortunés et remporteront elles aussi de brillants succès ....





Un châssis spécial inédit fut construit spécifiquement pour l'insolite Alfa Romeo 8C 2900B Touring, en tubes d’acier avec la carrosserie en alliage d’aluminium, le tout sera réalisé selon la technique « superleggera » développée par le carrossier Touring pour un poids final de la voiture de 1250 kg. Pour ce qui est du look général de la voiture, Anderloni a vraiment proposé un design très réussi avec ce long et gracieux capot moteur à l'avant qui se prolonge jusqu'au pare-brise fortement incliné. Cette berlinette avec son toit fastback, et les ailes arrière en forme de larme est pourvue de petits détails stylistiques assez inhabituels qui la rendent attrayante comme par exemple les persiennes du capot moteur et des caches-jupes de roues arrières. La répartition judicieuse des baquettes chromées et des ornements participent aussi grandement à la beauté de l'ensemble, c'est d'une élégance incontestable ....





L'emménagement intérieur de la jolie Alfa Romeo 8C Touring Berlinetta était lui aussi d'assez bonne facture. En effet le tableau de bord était équipé de toutes les commandes et cadrans qui permettaient une surveillance complète de la mécanique en offrant tous les contrôles possibles. De plus pour une voiture à tendance sportive un côté assez luxueux avait été conservé avec du cuir de couleur et des inserts en aluminium du plus bel effet. Les moquettes épaisses de couleur assorti participaient aussi au confort général. L'ensemble était surligné par des surpiqures et des galons de finition qui complétaient à merveille le côté cosy de l'habitacle et son confort ....





Pour ce qui est de la mécanique de cette Alfa Romeo 8C Touring Berlinetta, le moteur 8 cylindres en ligne de l’Ingénieur Vittorio Jano a été crée par assemblage de deux blocs de 4 cylindres en alliage léger recouverts par une culasse avec des chambres de combustion hémisphériques elle aussi en alliage léger et des pistons en forme de dôme avec deux arbres à cames en tête, le tout était entrainé par un vilebrequin unique et le synchronisme était obtenu par un train d'engrenages placé au centre entre chaque groupe de cylindres. Il avait, dans sa configuration initiale de 1931, une cylindrée de 2,3 litres et était alimenté par deux carburateurs Weber et une suralimentation assurée par deux compresseurs Roots. Graduellement cette cylindrée évolua en 2,6 litres jusqu’à atteindre 2,9 litres dans sa dernière version qui développait 225 chevaux à 5300 tours par minutes. Avec un poids assez limité pour une telle voiture plutôt imposante, ce moteur pouvait propulser l'engin à une vitesse de 185 km/h ce qui était élevé et peu courant dans les années 30 ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 8 cylindres en ligne
  • Alimentation : 2 Carburateurs Weber + 2 Compresseurs Roots
  • Disposition : Longitudinale avant
  • Cylindrée : 2905 cm3
  • Puissance : 225 ch à 5300 tr/min
  • Transmission : 4 rapports avec embrayage multidisques à sec



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Alfa Romeo




Alfa Romeo 8C Touring Berlinetta - 1938 ...








JPBlogAuto

lundi 11 juillet 2011

Abarth 205 Vignale Berlinetta - 1951



ABARTH 205 VIGNALE BERLINETTA ….







Né en Autriche en 1908, Karl Abarth s'installa en Italie avec sa famille au lendemain de la première guerre mondiale ou il construisit sa première voiture en 1928 alors âgé seulement de 20 ans et fut cinq fois champion d'Europe sur moto dans les années 30 . A cette époque il conçut son premier système d'échappement ce qui devint par la suite l'une des spécialités de son entreprise . Durant la seconde guerre il travailla à l'élaboration de moteurs . Par la suite son vieil ami Ferry Porsche vendit à Carlo Dusio, le fondateur de Cisitalia, le projet de construction d'une voiture de course à moteur central monté à l'arrière . En 1947 Dusio embaucha "Abarth" à la fois comme directeur et manager du team Cisitalia . A partir de 1949 la firme Cisitalia rencontra des difficultés financières et Dusio partit s'établir en Argentine . C'est alors qu'Abarth lança son activité en Italie avec la première voiture portant l'emblème du scorpion (son signe astrologique) ….



C’est en 1951 que sa propre petite entreprise naissante présente une première voiture, la superbe Abarth 205 Berlinetta dessinée par un certain Giovanni Michelotti qui travaillait à l'époque pour le carrossier Alfredo Vignale . Divulguée au Salon de l'Automobile de Turin en 1951, cette magnifique berlinnette est considérée par les passionnés comme une des plus belles voitures du monde, rien que ça . Avec ses rondeurs subtiles et sa ligne de toit élégante, la belle offre une carrosserie sublime qui continue à provoquer l’admiration depuis sa sortie . La meilleure preuve de cet engouement même de nos jours est fournie par les nombreux prix que cette étonnante voiture à remporté dans les divers concours d’élégance auxquels elle a participé aux quatre coins de la planète . Dotée d’une carrosserie entièrement en aluminium et de magnifiques jantes à rayons Borrani, cette Abarth 205 Berlinetta, étonnante voiture de sport, affiche un look incroyable qui même 60 ans après sa naissance ne peut laisser indifférent un amateur de belles voitures ….



L’étonnante Abarth 205 Berlinetta est donc un coupé sportif à deux places conçu pour participer à l’époque à des courses comme les Mille Miglia ou la Targa Florio . En fait, il s'agissait bien davantage que d'une simple Cisitalia dont elle est au départ issu car elle était dotée d'un nouveau châssis, d'un moteur bien plus performant et d'une carrosserie très différente . Avec une aérodynamique bien plus évoluée la nouvelle voiture atteignait des vitesses nettement supérieures . La voiture devint au final une formidable voiture de route et de course qui remporta de très nombreux titres, dont 14 championnats dans sa catégorie et plus de 130 victoires, un beau palmarès . L’habitacle présente la particularité d’avoir la conduite à droite comme c’était très souvent le cas sur ce genre de modèle à l’époque . Le volant fait à la main est en aluminium cerclé de bois . D’une finition assez soigné, il a l’avantage d’être à la fois sportif mais assez luxueux . En effet de la moquette épaisse pour le sol côtoie du cuir noble pour les sièges . Le tableau de bord de la belle et insolite Abarth 205 Berlinetta propose tous les instruments et compteurs nécessaires aux contrôles et au bon fonctionnement de la mécanique ....



Question mécanique justement, le coupé Abarth 205 Berlinetta est équipé d’un moteur à 4 cylindres en ligne Alfa Roméo de 1290 cm3 qui développe 80 chevaux à 6000 tr/min . La transmission est confiée à une boîte de vitesse manuelle à 5 rapports elle aussi d’origine Alfa Roméo qui transmet toute la puissance aux roues arrières . Cette propulsion dispose de suspensions indépendantes à l'avant avec barre antiroulis, d’un pont arrière rigide avec ressorts semi elliptiques et de quatre freins à tambours . Ainsi motorisée, la voiture pouvait atteindre une vitesse de pointe de 190 km/h très enviable à l’époque . A partir de 1954, Abarth s'attaque au quatre cylindres Alfa Romeo, qu'il modifie copieusement et dont il ne tire pas moins de 135 chevaux, soit l'excellent rendement pour l'époque de près de 70 chevaux au litre . Avec cet aspect de bijou artistique, la sublime Abarth 205 Berlinetta à nettement contribué à promouvoir le catalogue de la marque Abarth d’accessoires de tuning pendant de longues années, c'est une valeur sure Vintage Classic ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 1290 cm3
  • Puissance : 80 chevaux à 6000 tr/min
  • Couple : 450 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 190 km/h
  • Boîte : manuelle à 5 rapports
  • Freinage : à tambours






La « Abarth 205 Vignale Belinetta », c'est ça ...



La « Abarth 205 Vignale Belinetta », c'est ça ...





JPBlogAuto