@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Bioéthanol

Fil des billets

samedi 17 novembre 2018

Prix du carburant et kilométrage









À l'heure où le mouvement des " Gilets Jaunes " s'apprête à manifester contre la hausse du prix des carburants, voici une petite étude réalisée par la compagnie britannique d'assurance " Veygo " qui risque d'intéresser nombre d'automobilistes. L'assureur anglais a en effet recueilli et analysé le prix du litre de carburant à travers 50 pays dans le monde. Il s'est alors posé la question suivante :
" avec un budget de 50 euros de carburant, combien de kilomètres peut-on parcourir dans les différents pays de la planète ? " ....


essence01.jpg


Comme vous allez le voir, le prix du carburant peut varier du simple au double, et donc, la distance parcourue avec un budget de 50 euros peut fatalement elle aussi varier de manière vraiment très significative. D'autant que comme chacun le sait, l'essence dans les pays producteurs n'a pas du tout le même prix que dans des pays importateurs, qui eux ne produisent pas ! Mais avant tout, et pour que l'étude soit la plus précise possible, " Veygo " a dû choisir un véhicule économique et répandu à travers le monde. Leur choix s'est porté sur la Ford Fiesta car c'est tout simplement la citadine la plus vendue au Royaume-Uni ....





Voici donc quelques résultats : avec un budget de 50 euros, il est possible de parcourir 3792 km en Iran ! Dans cette étude, ce pays d'Asie de l'Ouest arrive en tête du classement. Il faut dire que l'Iran est un pays pétrolier, le carburant est facturé à seulement 0,24 euro le litre, et qu'avec 50 euros, il est possible d'avoir 212,6 litres de carburant, le rêve de tous les européens ! Suivent dans le classement le Nigeria (2223 km), l'Égypte (2155 km), l'Arabie Saoudite et la Malaisie (1735 km) ....





A la lecture de ces chiffres qui font immanquablement envie, vous vous demandez certainement quelle est la position de la France dans le classement. Eh bien, vous ne serez pas vraiment étonnés de voir que fatalement il faut descendre tout en bas de la liste pour découvrir qu'avec 50 euros, on ne peut parcourir qu'en moyenne seulement 519 km en France (Veygo a fixé le prix du litre de carburant à 1,53 euro pour l'Hexagone) ....





Ceci dit, si cela peut vous consoler, la France fait mieux que le Portugal (508 km), l'Italie (490 km), la Hollande (480km) et Hong Kong (442 km) qui clôture le classement. Enfin, on remarquera que nos amis européens les Allemands, les Anglais ou les Belges sont un tout petit peu mieux lotis que les Français avec respectivement 556 km, 551 km et 546 km d'autonomie avec un budget similaire de 50 euros ....





Et si la solution venait du " Bioéthanol " ce carburant made in France qui permet de faire des économies. En effet, L'E85 permet de réduire sa facture de carburant, de fournir un débouché à l'agriculture française et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Ce carburant, qui est aujourd'hui distribué dans 1.070 stations en France, profite d'une fiscalité très avantageuse (TICPE réduite), qui lui permet d'être vendu en moyenne 66 centimes d'euro le litre, contre 1,46 euro le litre de SP95-E10, 1,53 pour le SP95, et 1,57 pour le SP98 ....



Sources : © - Wikipédia © - Motor1 © - Google Images
© - Khalil Bouguerra © - Veygo





JPBlogAuto

lundi 17 septembre 2012

De la technologie pour l'écologie

L’industrie mondiale de l’automobile rentre tout doucement dans une période de vaches maigres et quasiment tous les constructeurs sont touchés sauf peut être à un moindre degré les fabricants de voitures sportives et luxueuses très chères qui parviennent à tirer un peu mieux leur épingle du jeu . Les causes d’un tel marasme sont multiples, prix du pétrole, pouvoir d’achat, législation et répression drastique, écologie, et j’en passe ….

Tous les grands groupes sont concernés et si la tendance générale est de rendre les voitures plus économiques et plus écologiques pour redonner l’envie d’acheter, force est de constater que les solutions peuvent être différentes . Certains préconisent l’usage du bioéthanol comme par exemple au Brésil . Les japonais comme Toyota ou Honda suivent la voie des moteurs hybrides (essence + électricité) . Les constructeurs européens quant à eux préfèrent la solution du retrait des arbres à cames qui contrôlent l’ouverture des soupapes car on sait bien que des soupapes dépend le remplissage des cylindres . D’où l’idée des soupapes pilotées individuellement par un calculateur et non plus un arbre à cames ce qui permettrait une gestion mieux adaptée aux circonstances, promettant jusqu’à vingt pour cent d’économie ….

Trois technologies d’activation sélectives des soupapes sont à l’étude et donc en concurrence, on appelle ça les « moteurs camless » . Le français Valéo travaille sur un système électromagnétique ou les soupapes sont commandées par des électro-aimants . Chez Wolkswagen on étudie un système électrique composé de petits moteurs électriques individuels qui commandent les soupapes . En Italie Fiat préfère le système hydraulique avec de l’huile sous haute pression et des électrovannes pour chaque soupapes . C’est une véritable révolution culturelle car il faut faire digérer aux nombreux passionnés de belles mécaniques le fait qu’ils n’auront plus un moteur à double arbre à cames en tête sous le capot mais un camless, ça va pleurer dans les chaumières ….

Fini les jolis blocs a arbres à cames en tête ...


Bien évidemment seuls quelques rares moteurs hybrides sont actuellement en circulation car pour ce qui est des moteurs camless on n’en est pour l’instant qu’au stade de l’étude et du prototype . En fait ces futurs moteurs ne sont prévus qu'entre 2012 et 2015 car le challenge à relever est très pointu, imaginez qu’à 6000 tours minutes les soupapes s’ouvrent et se ferment 50 fois par seconde, ça laisse rêveur quant à la précision diabolique de la gestion qu’il faut obtenir pour un fonctionnement sans faille ….


JPBlogAuto

vendredi 12 novembre 2010

Coventry Climax Concept - 2008



COVENTRY CLIMAX CONCEPT ….







Décidément, le Royaume-Uni est un cas vraiment spécial en ce qui concerne l’industrie automobile . Quasiment tous les constructeurs prestigieux qui ont pesé lourd pendant des années ont de nos jours disparus ou ont été rachetés par des groupes étrangers . Par contre, concernant les petits artisans indépendants, ils semblent fleurir comme les tulipes au printemps . Un des deniers venus « Coventry Climax Cars » est le fruit de trois étudiants de l'Université de Coventry Auto Design qui se sont lancé dans la construction d'un nouveau Sportster typiquement britannique dont le nom a sciemment été choisi car il évoque celui d'un constructeur célèbre de moteurs de F1 patrimoine du sport automobile utilisés en Grand Prix par plusieurs équipes et qu’il rappelle donc la compétition et le sport ….



La devise des trois frères est simple : « Nous souhaitons faire revenir Coventry Climax sous les projecteurs du monde automobile en réinventant la voiture de l'avenir ». L'inspiration pour leur tout nouveau modèle la « Coventry Climax Concept » vient de la nécessité de réduire notre dépendance au pétrole tout en offrant en même temps à l'automobiliste un véhicule accrocheur, une alternative réaliste à des voitures de sport déjà existantes . Pour cela, Ils ont créé une voiture biplace de sport qui peut fonctionner au bioéthanol comme carburant et offre des performances similaires à une Lotus Elise . N’allez surtout pas croire qu’il s’agit d’une rétro-voiture ou d’une sportive hybride, non la « Coventry Climax Concept » une véritable voiture de sport moderne conçue avec les amateurs exigeants qui ont réinventé le British Sports Car en offrant une expérience de conduite unique ….



La « Coventry Climax Concept » est une voiture de sport ouverte de deux places, moderne et assez révolutionnaire qui a été conçue pour établir une nouvelle norme dans la niche des voitures de sport du marché de l'automobile . Le châssis est construit à partir de pièces moulées en aluminium léger et profilés . La carrosserie est en option soit en aluminium fabriquée à la main soit également en fibre de carbone, dans les deux cas, légère . Pour ce qui est du design, il a été entièrement orienté vers la compétition avec une allure générale qui rappelle les grandes heures du Mans . Par exemple, l'absence délibérée de portes qui signifie que de monter dans la voiture doit évoquer des souvenirs classiques de compétition . Des marques reconnues comme Koni pour les amortisseurs, Alcon pour le système de freinage ou Dymag pour les roues en carbone ont également été impliqués depuis les stades de développement de la Coventry Climax Concept ce qui rassure sur la conception technique ....



Pour ce qui est de la motorisation, la « Coventry Climax Concept » utilise un quatre cylindres qui fonctionne au bioéthanol et développe la puissance de 270 chevaux à 6500 t/mn accouplé à une boîte manuelle à 5 vitesses . L’innovation majeure selon le constructeur est ce système spécifique baptisé Control Climax mis au point par les ingénieurs qui permet une gestion personnelle de l’unité centrale du moteur (ECU) . Le conducteur de la voiture sera capable de programmer sa consommation de carburant via un ordinateur portable et faire les ajustements à l'ECU du moteur en utilisant une simple clé USB . Cette possibilité de réglages différents de la gestion du moteur permet d’avoir deux voitures en une seule . Le premier réglage économique pour la ville et le second débridé pour le sport . Vu son faible poids, la Coventry Climax Concept affiche des performances assez enviables comme le 0 à 100 abattu en moins de 4 secondes et une vitesse maxi bridée à 250 km/h ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Énergie : bioéthanol
  • Puissance : 270 chevaux
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’8








La « Coventry Climax Concept », c'est ça ...



La « Coventry Climax Concept », c'est ça ...





JPBlogAuto