@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Bonhams

Fil des billets

vendredi 19 mars 2010

Top Ten des enchères de 2009




A plusieurs reprises déjà sur ce blog je vous ai parlé du marché des voitures de collections et ce nouveau billet va traiter du même sujet . En fait, force est de constater que la crise financière et économique qui normalement ne semble épargner aucun pays de la planète paraît n’avoir que très peu d’emprise sur le marché de l’automobile de collection . En réalité c’est même tout à fait le contraire qui se produit à en juger par les dix plus grosses ventes aux enchères de l’année 2009 qui ont atteint des records historiques . Force est de constater à la vue de ce Top Ten que l’exceptionnel se porte bien et que les trésors ne vieillissent jamais ….



Les officines spécialisées dans se genre de ventes aux enchères telles que Christie’s,Osenat, RM, Mecum, Gooding ou Bonhams avaient bien fait les choses cette année en présentant de superbes modèles dans des endroits choisis . Ainsi les ventes de Monaco, Pebble Beach, Monterey, Rétromobile, ou Scottsdale ont remporté un franc succès et les enchères ont atteint des sommets ….

  • - 1 - Ferrari - 250 TR - 1957 – 9.184.000 €
  • - 2 - Shelby – Cobra Daytona – 1965 – 5.512.480 €
  • - 3 - Ferrari – 250 California – 1960 – 3.730.320 €
  • - 4 - Ferrari – 250 California – 1961 – 3.634.719 €
  • - 5 – Bugatti – 57 S Atalante – 1937 – 3.471.960 €
  • - 6 – Alfa Romeo – 8C 2300 Cabriolet – 1938 – 2.970.308 €
  • - 7 – Talbot – T150 CSS – 1937 – 2.652.672 €
  • - 8 – Bugatti – Type 18 Black Bess – 1913 – 2.470.300 €
  • - 9 – Ferrari – 250 GT Tour de France – 1956 – 2.352.000 €
  • - 10 – Duesenberg – SI Roadster – 1935 - 2.344.980 €


Le montant total de ces dix enchères s’élève à plus de 38 millions d’euros soit une moyenne de presque 4 millions d’euros par voiture . Sur les dix ventes réalisées, cinq d’entre elles ont établi un nouveau record mondial soit pour la marque soit pour le modèle, c’est dire si l’intérêt pour les anciennes voitures de collection et de prestige ne faiblit pas, bien au contraire ….



L'ambiance des ventes aux enchères, c'est ça ...



L'ambiance des ventes aux enchères, c'est ça ...





JPBlogAuto

mercredi 13 mai 2009

Automobile et placement





Dans le triste contexte actuel de crise financière et de récession économique mondiale, Toutes les valeurs de placement sont à la baisse . Même le tout petit épargnant classique est touché puisqu’il a vu la baisse du taux des livrets A, le système d’épargne le plus populaire du français moyen, dur, dur ! Pourtant, paradoxalement, il semblerait que le marché économique ne soit pas connecté et encore moins en phase avec le marché de l’art . En effet à en croire le succès retentissant des récentes ventes orchestrées par des maisons spécialisées comme Bonhams, Artcurial ou même Sotheby's , l’automobile de collection serait en passe de devenir objet d’art contemporain ….

En fait, placer son argent dans la voiture de collection n’est pas nouveau en soit et bien des spéculateurs y avaient déjà pensé depuis longtemps . Le problème c’est qu’ils n’étaient justement que des spéculateurs et manquaient de repères . Pour l’essentiel d’entre eux, étrangers au monde de la collection automobile, ils investissaient sur des coups de cœur et ont fortement participé à l’emballement du marché au milieu des années 80 . Aujourd’hui, la situation à radicalement changée grâce ou à cause de la crise et le risque d’effondrement des valeurs paraît maintenant exclu . Les acteurs actuels du marché sont des collectionneurs passionnés et avisés qui ne s’en laissent pas compter . L’automobile de collection provoque le « double effet », ou quand le placement rejoint la passion ….

Il semble maintenant clair que l’automobile de collection puisse constituer une valeur refuge pour les échaudés de la bourse d’autant qu’elle n’est pas assujettie à l’ISF contrairement à la pierre . Certes, l’entretien et le stockage peuvent entrainer quelques contraintes mais au final une voiture sera toujours beaucoup plus ludique et passionnant que n’importe quel portefeuille d’actions . A méditer, d’autant que l’avenir du marché semble assuré au plan international car de nombreux acteurs entrent maintenant en scène avec notamment les nouveaux collectionneurs des pays émergents qui représentent une réserve quasi inépuisable ….

Si vous avez la chance de pouvoir investir plusieurs millions d’euros, vous pouvez espérer trouver une Bugatti Atalante ou autre rareté du genre . Mais sachez qu’il est possible de faire quelques bons coups à moindre frais . La Citroën DS 23 tout à fait classique de l’oncle Raymond qui en 2000 cotait cinq ou six mille euros peu aujourd’hui se négocier environ 20.000 € si elle est en bon état . De même, la Ford Mustang Cabriolet 66 du cousin Philippe à doublée entre 2000 et 2009 pour passer de quinze à 30.000 € . Si vos moyens sont un peu plus importants, vous pouvez viser les grandes GT avec par exemple l’Alpine A110 SC 1600 qui en dix ans passe de 25 à 55.000 € ou la Lamborghini Miura qui double quasiment de 120 à 230.000 €, les grands classiques payent toujours ….

Sans entrer directement dans le domaine très réservé des « grandes voitures de collection » qui suppose des moyens conséquents, vous pouvez plus raisonnablement envisagez l’aventure avec des modèles plus récents et donc moins chers dits « youngtimers » en respectant les commandements rituels, le plaisir, l’œil, la qualité et la provenance . Mais n’oubliez pas, le plaisir doit primer toute autre considération, en effet, même si vous êtes sur qu’elle va prendre de la valeur, que faire d’une voiture qui ne vous plaît pas ? ….



La vente Bonhams de Février à Rétromobile ...




JPBlogAuto