@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Borg Warner

Fil des billets

lundi 19 mars 2012

Volvo Amazon - 1965



VOLVO AMAZON ….







Au début des années 30, le « Groupe Volvo » avait déjà conquit le marché suédois et commençait son expansion sur la péninsule scandinave et en particulier sa voisine la Finlande . A partir des années 60, les nombreux succès dans les rallyes vont donner à « Volvo » une réputation internationale qui va permettre d’entamer une lente campagne de pénétration sur les marchés étrangers . Au milieu des années 70, la société va englober le constructeur hollandais Daf et renforcer sa gamme plutôt ver le haut de gamme en proposant des berlines confortables plus cossus que d’habitude ainsi que des cabriolets assez luxueux et même des breaks familiaux plutôt élégants ….



Le constructeur suédois doit vraiment beaucoup à son modèle fétiche, l'étonnante Volvo Amazon qui a été la première voiture de la marque à connaître une grande carrière internationale . Ayant su trouver le chemin des marchés extérieurs, notamment celui des Etats-Unis, elle établira la marque dans sa réputation de robustesse, digne de celle des aciers suédois . La qualité des matériaux utilisés sur l'Amazon comme celle de la construction exportera l'image de sérieux de la marque et fondera de par le monde sa notoriété en matière de fiabilité . Qu'il s'agisse du moteur ou de la transmission, les organes mécaniques de la voiture acquerront une réputation d’indestructibilité . Ces qualités feront de l'Amazon une voiture de police idéale et de nombreux pays l'adopteront, en Europe comme en Amérique latine . Berline bourgeoise à la discrétion de bon ton, l'Amazon apparaît comme une voiture cossue . Son appellation, officiellement limitée à son pays d'origine, vise l’ensemble des modèles de la génération P 120 . Finalement sur le marché international, l'insolite Volvo Amazon sera la concurrente de la Mercedes 190 et de l'Opel Kapitän ….



La Volvo Amazon, également connu sous le nom de Série 120, sort de l’usine Volvo en juillet 1956 . Elle existe en 3 versions, la 121, la 122 et la 123 . Trois types de carrosseries différentes seront développées par le designer Jan Wilsgaard, une tricorps à deux portes, une tricorps à quatre portes et une bicorps break à cinq portes . La carrosserie a fait l'objet d'une étude poussée visant à lui conférer une grande rigidité . De même, elle bénéficie d'une efficace protection anti-corrosion adaptée aux rigueurs de l'hiver scandinave qui sera même amélioré grâce à la galvanisation des bas de caisse introduite en 1964 . Champion de la sécurité passive, Volvo équipera en série l'Amazon de ceintures de sécurité à trois points dès 1959 ce qui sera alors une première mondiale pour une voiture de série . En 1968, l'Amazon recevra une nouvelle colonne de direction fractionnelle en cas d'accident, complétée par un volant antichoc . Et l'année suivante, des ceintures de sécurité prendront place à l'arrière, ainsi que des appuie-tête à l'avant, tandis que les voitures seront équipées d'un double circuit de freinage . En 1964, les freins à disques à l'avant sont généralisés à l'ensemble de tous les modèles de l’étonnante Volvo Amazon ....



Pour assurer la promotion de la marque et du modèle, la Volvo Amazon est engagée dans de multiples rallyes automobiles . On la verra d’abord en Scandinavie au Rallye du Soleil de Minuit, au Rallye de Suède puis au Rallye du RAC en Angleterre, en Belgique, au Rallye Monte-Carlo, en Grèce au Rallye de l’Acropole, à l'East African Safary au Kenya et en France au Rallye du Mont-Blanc, Rallye du Forez et bien d’autres, elle s'octroiera le titre européen dans la catégorie Tourisme en 1963 . Ensuite, Volvo se contenta d'apporter son concours a des pilotes indépendants . La version GT de la belle Amazon était équipée du moteur le plus puissant de la marque et d’une boite de vitesses munie d'un overdrive . Par ailleurs, ce modèle sportif reçoit plusieurs équipements pour traduire son esprit grand tourisme comme des phares additionnels fixés sur le pare-choc, un compte-tours, un volant spécifique ou un alternateur pour favoriser la charge de la batterie . Pour ce qui est de l’habitacle de la voiture, la aussi on reste dans le classique, rien de révolutionnaire, que du sérieux . En effet, dans le même esprit l’intérieur est bien conçu et les matériaux et les garnitures choisies sont montés et ajustés avec soin . L’habitacle de la belle Volvo Amazon est confortable et propose une finition sobre mais durable ....



Côté motorisation, la Volvo Amazon a reçu différents types de moteur, trois exactement, dénommé B16, B18 et B20 . Ce sont de robustes quatre cylindres à cinq paliers dont les cylindrés allaient de 1.580 à 1.990 cm3 . L’alimentation était confiée à des carburateurs SU ou Zenith, et les puissances allaient de 60 chevaux à 118 chevaux à 5500 tr/mn pour un couple de 112 Nm à 3 500 tr/min . De plus, le client avait le choix entre une boite manuelle avec overdrive Laycock ou une boite automatique Borg-Warner . Au final, cette voiture plutôt familiale proposait des performances assez enviable pour l’époque comme une vitesse de pointe d’environ 170 km/h, elle sera capable de chasser sur les terres de la BMW 1800 et de l'Alfa Romeo Giulia (TI et 1600 Super). Elle trouvera son épilogue en juillet 1970, après 671.322 exemplaires construits au cours d'une carrière de quatorze ans . Le pourcentage de 60% de la production diffusée à l'étranger témoigne du succès de l'insolite Volvo Amazon qui de nos jours est devenu un modèle Vintage Classic plutôt envié par les passionnés du genre ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindre à 5 paliers
  • Cylindrée : 2 Litres
  • Puissance : 118 chevaux à 5500 tr/mn
  • Couple : 112 Nm à 3 500 tr/min
  • Vitesse : 175 km/h






La « Volvo Amazon », c'est ça ...



La « Volvo Amazon », c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 13 février 2012

BMW 3.0 CSi Coupé - 1973



BMW 3.0 CSI ….







C’est en 1916 que deux sociétés allemandes de Munich spécialisées dans la fabrication de machines industrielles fusionnent pour donner naissance à une nouvelle firme de construction mécanique, la « Bayerische Motoren Werke », plus connue de nos jours sous le sigle « BMW » . De 1916 à 1922, « BMW » ne construira que des moteurs et principalement d’avions . A partir de 1923, la firme produira aussi des motos et ce n’est qu’en 1928 qu’elle construira sa première voiture pour ne plus jamais arrêter . Au fil des ans, cette célèbre firme bavaroise a produit énormément de modèles dont certains sont même devenus cultes . Elle a ainsi acquis une solide réputation plutôt dans le créneau de l’élégante berline luxueuse, confortable et robuste mais avec aussi des possibilités sportives ….



La série des coupé CS de BMW marque un renouveau dans la gamme et démontre plus que jamais les ambitions retrouvées du petit constructeur qui a surmonté la crise de l'après-guerre et affiche désormais de grandes ambitions pour s'imposer en sport automobile et ainsi prouver ses talents de motoriste . Ces nouveaux coupés profitent d'une ligne élégante et dynamique pour séduire une clientèle que la marque veut toujours plus huppée . Ainsi, avec ses performances de haut niveau et sa tenue de route sûre, le coupé 2800 CS figure parmi les références de la fin des années 60, et au printemps 1971, il est remplacé par le superbe coupé BMW 3.0 CSi . C’est un joli coupé de quatre places sans montant central dessiné par Bertone et conçu dans le style léger de la BMW 507, il a un dessin fluide, une ligne légère, rappelant l'Alfa Romeo 2600 Sprint . Présentée au salon de Francfort, elle n'est pas si différente des précedentes séries ….



Associant ligne attrayante, mécanique brillante, excellent comportement dynamique et confort de bon aloi, l’étonnante BMW 3.0 CSi va proposer avec succès à la clientèle un compromis heureux, celui de bourgeoise séduisante et sportive . La voiture jouit d'un comportement routier neutre et sûr car bien en ligne, elle affiche une excellente tenue de cap et avale les grandes courbes avec aisance et gourmandise . La grande souplesse des suspensions, surtout à l'avant, privilégie le confort et donc c’est une grande demoiselle qui n'apprécie pas d'être brusquée . Il convient de ne pas lui demander ce pour quoi elle n'a pas été conçue . Plus rapide que sportive, elle offre avant tout les qualités d'une grande routière et l'autoroute constitue son jardin favori car elle y assure des moyennes élevées dans le confort et le silence . Avec son un comportement sûr et un confort à l'allemande elle dispose de sièges très peu souples mais bien enveloppantes et en définitive confortables . En 1973 apparaît la version sportive de l’insolite BMW 3.0 CSi dans sa forme la plus connue, surnomée "Batmobile" en raison de son look fantastique . Elle est livrée avec ses bandes Motorsport bleues et rouge sur fond gris métallisé "Polaris" ou en blanc "Chamonix". Avec ses nombreux rajouts aérodynamiques, la priorité est donnée à l'efficacité aérodynamique et les techniques de l'époque sacralisent les ailerons et autres spoilers qui font alors massivement leur apparition en compétition ....



Le très Vintage Classic coupé BMW 3.0 CSi joui d’une finition et d’un assemblage qui ne souffre aucune critique . Comme pour sa devancière son châssis baptisé E9 est assemblé chez le célèbre carrossier Karmann, un gage de qualité . L’intérieur et l’habitacle en général est lui aussi très soigné avec un tableau de bord et une console centrale bien étudiés et assez ergonomique pour l’époque . Les matériaux utilisés, bois, cuir, moquettes, tissus sont de qualités et harmonieusement disposés pour garantir un confort appréciable . Le poste de pilotage est très bien organisé et offre une excellente position de conduite avec toutes les commandes à porté de main et tous les cadrans et compteurs parfaitement disposés bien en vue . La génération des coupés BMW 3.0 CSi prend fin en 1975 quand elle cède la place à la nouvelle Série 6 présentée au salon de Genève 1976 en deux versions : 630 CS (trois litres à carburateurs de 185 ch) et 633 CSi (3,2 litres à injection de 197 ch) . Au total, plus de 30.000 exemplaires en ont été diffusés, soit un résultat flatteur pour des modèles de ce niveau de gamme et de prix ....



Pour ce qui est de la mécanique, en 1971, le coupé BMW 3.0 CSi reçoit le nouveau six cylindres de trois litres obtenu par réalésage du 2,8 litres qui apparaît également sur la berline 3.0 S lancée en même temps . Il est équipé d’une distribution à arbre à cames en tête avec deux soupapes par cylindre . Il offre dix chevaux supplémentaires, tandis que le couple fait un bond de 23,8 mkg à 27,7 mkg à 4300 tr/mn . La transmission est une boite manuelle à quatre rapports en série et une automatique optionnelle à trois rapports Borg-Warner et la voiture, qui dépasse les 210 km/h, hérite aussi de freins à disques sur les quatre roues . Au mois de septembre de la même année, un deuxième modèle est proposé parallèlement à la 3.0 CS . Équipée du trois litres à injection électronique Bosch K Jetronic (également monté sur la berline 3.0 Si), la voiture prend l'appellation de BMW 3.0 CSi et le cap symbolique des 200 chevaux à 5500 tr/mn est atteint, la vitesse maximum passe à 220 km/h et elle parcourt le 0 à 100 km/h en 7,7 s . En 1975, BMW lance un programme baptisé " Art et automobile" qui donne naissance à des exemplaires de la version sportive 3.0 CSL peints par des artistes connus . De nos jours c’est un modèle assez prisé en collection surtout en bon état ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 6 en ligne
  • Cylindrée : 3.0 Litres
  • Puissance : 200 chevaux à 5500 tr/mn
  • Couple : 27,7 mkg à 4300 tr/mn
  • Vitesse : 220 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 7’’7






La « BMW 3.0 CSi », c'est ça ...



La « BMW 3.0 CSi », c'est ça ...



La « BMW 3.0 CSi », c'est ça ...





JPBlogAuto

mercredi 12 octobre 2011

Iso Grifo A3L - 1964



ISO GRIFO A3L ….







C’est l’histoire d’une société italienne « ISO » créée en 1939 à Gênes par l'ingénieur Renzo Rivolta qui se lancera dans la construction automobile en 1953 sous la marque ISO Rivolta . A la mort de son fondateur en 1966, son fils Piero prendra les commandes de l'entreprise, qui deviendra ISO Motors en 1973 avant de disparaître le 31 décembre 1974 . L'intention du constructeur Iso, en lançant le projet « Grifo », était de proposer une voiture plus imposante que les berlinettes sportives effilées italiennes et donc une voiture spacieuse mais tomber dans l’excès des mastodontes coupés américains . La future « Iso Grifo » devait concentrer dans le même véhicule l'élégance et les prestations sportives avec le confort, le luxe et l'espace ….



La tâche était noble et le projet ambitieux . L’étude de cet ouvrage délicat fut confié, pour la partie technique, à Giotto Bizzarrini, célèbre concepteur italien et consultant des marques Alfa Romeo et Ferrari, et à la Carrozzeria Bertone pour la partie esthétique . Dans les années 60, c’était les années phare de la GT italienne ou de la Grand Tourisme automobile . Nuccio Bertone avait déjà dessiné au moins cinq voitures mythique sur le thème de cinq modèles GT très racé comme l'Alfa Romeo 2600 Sprint, dans les versions coupé et cabriolet, deux Ferrari 250 GT, l'Aston Martin DB4 GT et la superbe Maserati 5000 GT . Nuccio travaill en étroite collaboration avec Giorgio Giugiaro pour concevoir un prototype connu sous le nom de Iso Grifo A3L . La voiture a été présenté en Italie au salon de l'Automobile de à la fin de 1963, et selon la presse de l’époque, Bertone disait en parlant de l'Iso Grifo "C’est mon chef-d'œuvre!"….



Le nouveau modèle Iso Grifo A3L sera réalisé en quelques mois seulement car basé sur la même plateforme un peu raccourcie de la Iso Rivolta GT, déjà conçue par Bizzarrini . Le nouveau modèle sera rapidement présenté, mais l'industrialisation fut plus laborieuse, ralentie d'abord à cause de différences de vue entre la marque et le concepteur, qui mettra fin à son contrat avec ISO Rivolta en 1964, après avoir réalisé la A3C, version compétition de la « Grifo » . Les livraisons débuteront en début d'année 1965 et montreront un accueil chaleureux de ce nouveau modèle auprès d'une clientèle qui pouvait se permettre de dépenser l'équivalent d'un appartement au centre de Milan pour une voiture . La très jolie Iso Grifo A3L restera en fabrication sans grande modifications jusqu'à la fermeture définitive de l'usine de Bresso ou elle était montée à la main ....



L’insolite Iso Grifo A3L est une véritable réussite à l’époque en raison de son look, de la nature sportive du châssis et de la fiabilité et la puissance américaine . Elle va tellement emballer les critiques qu’elle fera le tour du monde à la plupart des grands Show et Salons de l’automobile en 1964 . On la verra d’abord à Turin, puis elle fera le tour de l’Europe, le Japon pour finir au New York Auto Show . Cette voiture était vraiment magnifique, avec un dessin superbe et intemporel, elle a traversé le temps sans prendre une ride . L’habitacle de la superbe Iso Grifo A3L était lui aussi de bon goût, confortable et luxueux mais avec un zeste de sportivité . C’est du cuir de couleur, du bois, de l’aluminium et de gros compteurs noirs et ronds . C’est une magnifique GT puissante et confortable, indémodable et enviable qui a gagné plusieurs fois la première place au célébrissime Concours de Pebble Beach dans la catégorie du "Plus élégant coupé fermé" ....



Pour ce qui est de la motorisation, l’étonnante Iso Grifo A3L est équipée d’un cœur américain . Le choix s’est imposé pour une question de coût et de puissance sur un moteur très fiable qui équipe une référence, la Chevrolet Corvette . Ce bloc General Motors V8 OVH de 327 pouces cubes de cylindrée bien travaillé en interne développe la bagatelle de 400 chevaux à 5000 tr/min avec un couple de tracteur . Accouplé à une boîte de vitesse TopLoader Borg Warner à quatre rapport, ce moteur met le feu et les performances sont au rendez-vous avec par exemple une vitesse de pointe de 280 km/h, une réalisation brillante pour les années 60 . Un total de seulement 412 Grifos ont été produites pendant toute la durée de vie du modèle et donc elles sont rares et recherchées . C’est vraiment un modèle Vintage Classic par excellence que tout bon collectionneur se doit de posséder ....

 


Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 327 pouces cubes
  • Puissance : 400 chevaux à 5000 tr/min
  • Couple : 450 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 280 km/h
  • Transmission : TopLoader Borg Warner à 4 rapports






La « Iso Grifo A3L », c'est ça ...



La « Iso Grifo A3L », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 4