@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Borgward

Fil des billets

vendredi 22 novembre 2019

Anciennes automobiles vintage du futur









A une époque quasiment toutes les voitures utilisaient couramment un châssis séparé de la carrosserie, un long capot cachant un compartiment moteur où le moteur était situé longitudinalement derrière l'essieu avant et un habitacle à l'arrière. Le moteur monté à l'avant entraînait généralement l'essieu arrière par l'intermédiaire d'un arbre d'entraînement tournant sous le plancher du véhicule. Mais les publicitaires et aussi les services commerciaux ont titillé les ingénieurs afin qu'ils imaginent finalement " la voiture du futur " ....





C'est ainsi qu'après guerre, les voitures ont commencé à s’habiller d’une carrosserie en Elektron, un alliage à base de magnésium, avec quelques éléments en Duralumin, ou en fibre de verre. Pour le design, rien n’est assez beau, la voiture arbore des ailerons surdimensionnés inspirés de l'aérospatiale, tandis qu’une bulle en plexiglas recouvre l’habitacle et s’ouvre d'un seul bloc. Pour le côté technique, les engins s’équipent d’un moteur à plat qui transmet le mouvement aux roues avant, et quatre disques assurent le freinage en lieu et place des antiques tambours. Au final l’argument aérodynamique et futuriste apparaît surtout comme un véritable coup publicitaire, on est donc plus proche de la science-fiction ....


vintage01.jpg


Après guerre, les Etats-Unis dominent le marché mondial de l’automobile avec une clientèle à fort pouvoir d’achat et une offre pléthorique de voiture en tout genre. Au cours de ces années à l'initiative des plus gros constructeurs et surtout de leur service commercial, les show-cars, les motoramas et les motorshow, ces gigantesques salons d'exposition, apparaissent pour stimuler les ventes et l’intérêt du public. Avec des industriels ayant les yeux tournés vers ce marché, les idées finissent par traverser l’Atlantique, c’est ainsi que même l'Europe se mettra au diapason.
Voici une demi douzaine de ces voitures du futur ou de science-fiction vues dans les années vintage ....



* / LA STOUT SCARAB - 1946 :





La Stout Scarab est une monospace américaine des années 1940 conçue par William Bushnell Stout et fabriquée par Stout Engineering Laboratories et ensuite par la Stout Motor Car Company de Detroit, dans le Michigan. Elle est créditée par certains comme la première monospace, et un prototype Scarab expérimental de 1946 est la première voiture avec une carrosserie en fibre de verre et une suspension pneumatique. Pour l'époque cette voiture était plus proche d'un OVNI que d'une automobile et faisait donc figure d'engin du futur ....


* / LA BORGWARD TRAUMWAGEN - 1955 :





Directement inspirée par les Dream-Cars américaines, la Borgward Traumwagen lancée avec l’objectif d’une présentation au salon international de l’automobile de Francfort 1955 est donc une voiture de salon destinée à attirer les regards vers la marque allemande, et pourquoi pas permettre de vendre quelques véhicules en concession. A la tête de ce projet, Borgward met l’ingénieur Erich Übelacker, ancien de chez Tatra, dont la mission est d’étudier le concept du « light weight » (poids léger), et l’aérodynamique, le tout afin de permettre d’utiliser cette voiture comme banc d’essai pour diverses mécaniques ....


* / LA GHIA GILDA STREAMLINE - 1956 :





Présentée comme « expérimentale » sur le stand Ghia du salon de Turin 1955, où elle est le reflet exemplaire d’une époque, ce dream car futuriste prend le nom de Gilda, personnage interprété par Rita Hayworth dans le film éponyme de Charles Vidor. L’auteur de ce projet est Giovanni Savonuzzi, directeur technique de Ghia de 1954 à 1957. Professeur d’université (Polytechnique de Turin), l’homme est également un ancien ingénieur aéronautique. Il a conçu la Gilda Streamline pour Chrysler, mais ce style aérodynamique correspond plus à une mode d'engin du futur pour les expositions qu’il ne répond à une logique scientifique ....


* / LA FORD X2000 - 1958 :





La Ford X2000 est un drôle d’oiseau sortie en 1958 de l’imagination fertile des designers de Dearborn parmi lesquels Alex Tremulis avec l’aide de Bill Balla , le créateur de la fameuse Tucker, elle devait être la vision de la voiture du siècle à venir. C’est une vraie voiture de science-fiction car peu de choses sur la voiture étaient censées prédire les formes ou les caractéristiques des Ford du futur immédiat mais plutôt être des concepts avancés du futur automobile des années 2000 ....


* / LA CHRYSLER TURBOFLITE - 1961 :





Conçue pour naviguer sur les autoroutes du futur, la Chrysler Turboflite de 1961 était si en avance sur son temps qu'elle intégrait des caractéristiques de conception qui n’avaient toujours pas été introduites, comme le toit en verre qui s’élevait automatiquement à l’ouverture de l’une ou l’autre porte. Avec son design très typé science-fiction pourvu d'ailerons, de nageoires, de bequets et d'appendices inhabituels, son autre caractéristique hors du commum était sa motorisation de type turbine ....


* / LA FASCINATION 2DR - 1974 :





La Fascination 2DR a été créée par Paul M. Lewis à la fin des années 1960 à Denver, au Colorado. C'est typiquement un exemple parfait d'un véhicule du futur de science-fiction qui ressemble à un engin à trois-roues, mais la fusée avant a deux pneus comme dans un avion. La voiture était pourvue d'une carrosserie en fibre de verre et de portes papillons. La motorisation était confiée à un moteur V6 Chevrolet ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images





JPBlogAuto

vendredi 3 mai 2019

Franco Sbarro Designer Constructeur









Francesco Zefferino Sbarro plus connu sous le nom de Franco Sbarro fait parti de ces concepteurs designers d'automobiles italiens que l'on qualifie de petits génies de l'automobile moderne. C'est un dessinateur et constructeur de voitures de rêves qui est né le 27 février 1939 à Presicce, dans la région des Pouilles, dans le sud de l’Italie ....





Fils de fermier, le jeune italien va très vite s'intéresser tout jeune à tout ce qui touche à la mécanique, notamment les vélomoteurs et scooters dans son voisinage. Après ses études à Lecce, Franco Sbarro s'installe en novembre 1957 à Neuchatel en Suisse où il travaille comme mécanicien. Deux ans plus tard, il achète un petit garage et se met à son compte. C'est à cette époque ou il commence à travailler notamment avec Borgward, petit constructeur allemand aujourd'hui disparu ....





Au début des années 60, Franco Sbarro rencontre Georges Filipinetti qui le conduira au poste de chef mécanicien de la célèbre Scuderia Filipinetti. Il mettra au point et entretiendra les voitures de course de l'écurie comme par exemple les belles AC Cobra, Ferrari P3, Ford GT40, Ferrari GTO, Chevrolet Corvette, Porsche 904, ou Lola T70 . C'est aussi à cette époque que Sbarro construit sa toute première voiture, le " Coupé Filipinetti ", à partir des plans d'une VW Karmann Ghia à moteur 1600 cm3 ....





Mars 1968 est une date pivot qui marque un tournant dans la vie de Franco Sbarro. En effet, quittant définitivement l'écurie Filipinetti, il va créer sa propre structure baptisée ACA - Atelier de Construction Automobile, dans une ancienne usine de cigarettes. Sa toute première création entièrement personnelle dans ces nouveaux locaux est la Dominique III, une petite sportive munie d'un énorme aileron arrière. Ce modèle unique vendu, Sbarro s'attaque à la reconversion des Ford GT40 de compétition en modèle "routiers" plus civilisés ....




C'est une époque de pleine expansion pendant laquelle Franco Sbarro construit de nombreuses répliques qui le rendent célèbre dans le milieu automobile, comme par exemple les BMW 328, Ferrari P4 ou même carrément la Bugatti Royale. Rien n'arrête Sbarro, la qualité de son travail artisanal sera confirmée par les nombreux modèles, uniques ou fabriqués en petites séries. Il fabrique aussi des véhicules tout à fait originaux, susceptibles de concurrencer les productions de certains grands noms de l'automobile comme les Stash ou Windhound, qui révèlent les multiples facettes de son talent ....





Rien n'arrête Franco Sbarro qui se constitue une clientèle fidèle de riches amateurs particuliers attirés par l'originalité et le côté exclusif de ses créations. On vient le trouver de partout dans son atelier comme jadis on débarquait à Maranello pour prendre livraison de " sa " Ferrari. Il est devenu de bon ton de pouvoir échanger quelques mots avec Franco Sbarro car il est capable d'exécuter n'importe quel modèle à la demande, et à l'unité. Chez lui, le client est roi, à condition de disposer d'un portefeuille bien garni ....





Au tout début des années 70, Franco sbarro s’intéresse à la sécurité active et passive des voitures, avec le coupé SV1 « Safety Vehicle 1 » commandé par un industriel allemand, ce coupé avec portes « papillon » est entrainé par deux moteurs Wankel rotatifs jumelés, placés en position centrale arrière. Doté de trois places avec le passager arrière étant installé de travers, ce véhicule prouve que rien n’avait été oublié afin de protéger les occupants. Les deux coffres avant et arrière font office de zones déformables, la carrosserie réalisée en polyester recouvre un châssis tubulaire avec trois arceaux de sécurité intégré ....





Franco Sbarro, non content de dessiner et construire de superbes voitures, est aussi un génial inventeur qui présente régulièrement des innovations technologiques marquantes et très performantes comme ce nouveau concept de châssis, le "Dual Frame" devenu courant aujourd'hui. Mais aussi un nouveau type de roue sans moyeu, sous le nom d'Orbital intégrant le moteur en son centre et repris notamment par Michelin ....





Voulant transmettre son immense savoir et surtout ses connaissances accumulées au fil des ans, Franco Sbarro fonde tout d’abord aux débuts des années 90 à Grandson, là où il réside, le célèbre Espace Sbarro tout en ouvrant par la suite, deux écoles, l’une au Maroc et l’autre à Pontarlier déménagée depuis lors à Montbéliard qui sont chargées de former en moins d’un an, de super techniciens de l’automobile, des sortes de designers capables de concevoir en peu de temps un prototype roulant de A à Z ....





Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - YouTube
© - Sbarro © - Gatsby © - Calvet © - Carcatalog





JPBlogAuto

vendredi 2 octobre 2015

Dessins publicitaires automobiles







L'année dernière ici même, je vous avais déjà proposé un article consacré à ces publicités artistiques automobiles dessinées par des illustrateurs de talents pour quasiment toutes les marques dans les années 30 à 60, vous pouvez le voir ici.
A cette époque, les différents constructeurs avaient donc adapté leur publicité spécifiquement avec des graphismes assez sophistiqués plutôt chic et classe.


Après guerre, les nombreux progrès technologiques de la photographie couleurs et des métiers de l'imprimerie ne permettaient pas encore de sublimer sur papier l'élégance des nouvelles automobiles, mais pour illustrer leurs catalogues, les constructeurs vont faire appel à une foule d'artistes plus ou moins connus pour composer des œuvres graphiques plus alléchantes les unes que les autres.


Ces superbes créations artistiques étaient très souvent surchargées de couleurs chatoyantes afin de mieux séduire les acheteurs potentiels. Tout était permis, ainsi les proportions pouvaient ne pas être respectées mais volontairement exagérées ou du moins amplifiées dans le but de faire paraître ces autos soit plus larges, soit plus basses voir même plus longues que dans la réalité afin de les sublimer encore plus.


Voici donc aujourd'hui une nouvelle sélection très sympa de quelques exemples vraiment très kitch et vintage des constructeurs de l'époque pour un petit voyage bucolique dans leur univers coloré (Cliquez sur les images pour les agrandir) ....


- * Austin Healey 3000 Roadster - 1959 ...

art-auto-15.jpg
- * Austin Healey Sprite Décapotable - 1962 ...

art-auto-12.jpg
- * Borgward Isabella - 1954 ...

art-auto-14.jpg
- * Jaguar Mark VII - 1954 ...

art-auto-06.jpg
- * Jaguar Type E - 1961 ...

art-auto-16.jpg
- * Lincoln Continental Cabriolet - 1941 ...

art-auto-19.jpg
- * Mercedes 190 SL - 1956 ...

art-auto-10.jpg
- * Mercedes 220 Décapotable - 1957 ...

art-auto-11.jpg
- * Morris Mini Traveller - 1961 ...

art-auto-18.jpg
- * NSU Prinz - 1960 ...

art-auto-05.jpg
- * Oldsmobile Cruiser Club Coupé - 1941 ...

art-auto-20.jpg
- * Opel Kapitan - 1951 ...

art-auto-03.jpg
- * Peugeot 203 Cabriolet - 1955 ...

art-auto-07.jpg
- * Porsche 356 - 1952 ...

art-auto-01.jpg
- * Saab 93 - 1958 ...

art-auto-08.jpg
- * Simca Aronde - 1956 ...

art-auto-13.jpg
- * Triumph TR3 Roadster - 1953 ...

art-auto-04.jpg
- * Vauxhall Cresta - 1956 ...

art-auto-02.jpg
- * Volkswagen Karmann Cabriolet - 1954 ...

art-auto-09.jpg


On est bien obligé de constater que ces illustrateurs et dessinateurs connus ou inconnus sont toutefois de véritables artistes et qu'ils ont beaucoup de talent car les voitures sont superbement représentées et mises en valeur ....

Source : © - Google image





JPBlogAuto

- page 1 de 2