@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Carrera

Fil des billets

vendredi 17 août 2018

Flat 6 Magazine









Flat6 est un magazine automobile français grand public, totalement indépendant, spécialisé et exclusivement dédié à la marque Porsche. Flat 6 c’est donc le titre haut de gamme qui s’adresse aux amateurs très éclairés des Porsche. Lancé en Novembre 1990 par Gilles Stievenart le directeur des Éditions Stevens, la revue et la société d'édition sont rachetées en 2011 par Marc Zighera qui en devient le nouveau directeur et produit le magazine à Abbeville dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France ....


flat6mag01.jpg


Flat 6 Magazine est le plus ancien magazine spécialisé Porsche en Europe qui propose aux amateurs des infos sur la marque et en particulier sur tous les divers modèles nouveaux ou anciens, 356, 911, 914, 964, 991, 993, 996, 997, Boxster, Cayenne, Cayman, Panaméra, Macan, Targa, Carrera, Spyder. C'est en fait le seul magazine de langue française vendu en kiosque qui propose, outre les dernières nouveautés systématiquement présentées à l'essai, aussi du design, du sport, de l'évasion, de la technique et même de gros dossiers thématique, sans oublier bien sur le côté sportif de la marque ....




Le tout premier numéro de la revue devait s'appeler Motor Carrera, mais comme pour Porsche qui n'avait pu utiliser le sigle "900" déjà déposé par Peugeot et donc se rabattre sur "911", ici la marque allemande ayant déjà déposé le sigle "Carrera", l'éditeur du magazine devra se rabattre dès le numéro deux sur le titre Flat 6 Magazine pour ne pas subir de poursuites. La revue s'est finalement très bien installée car depuis plus de 23 ans, Flat 6 a trouvé son lectorat et permis de conseiller de nombreux "porschistes", qu'ils soient débutants ou confirmés ....





Flat 6 Magazine vous propose chaque mois de visiter toute l'actualité du monde Porsche, en temps réel : nouveautés, essais, comparatifs, vie des clubs, concentrations, visites des professionnels ou des collectionneurs, présentations de modèles rares, cahier entièrement réservé aux modèles classic, sans oublier de nombreuses enquêtes pour aider les passionnés dans leurs recherches, tout y est ! Et bien sûr, l'incontournable guide d'achat mensuel où un modèle est entièrement passé en revue, jusqu'au moindre détail, un genre de bible de la marque ....





Parce qu'on a toujours besoin d'un conseil, d'un avis, ou de pouvoir comparer. Flat 6 Magazine a surtout permis de faire comprendre à un grand nombre de lecteurs que l'achat d'une Porsche était un acte tout autant passionnel que raisonnable. La fiabilité des 911, leur faible coût d'entretien, le peu de perte à la revente (voire même le gain à la revente, dans le cas de modèles ayant plus de 20 ans), la possibilité d'être assuré à moindre coût, la mise en place d'un véritable réseau de professionnels, tout contribue à ce que cet achat soit le plus balisé et sécurisé possible ....





Flat 6 Magazine a bien un positionnement "premium" et propose une maquette moderne et claire qui à évoluée au fil du temps en se modernisant à l'image de son logo qui lui aussi à changé avec les années. Ce succès est incontestablement due à l'image de marque et la passion que véhicule la firme Porsche, mais aussi grâce à ses rédacteurs qui sont des journalistes automobiles compétents comme par exemple Marc Joly, Dominique Maroni, Michel Thiriar, Thomas Schenck, Anne Malbrand, Stéphane Van Gelder, ou même des pilotes comme Jürgen Barth, Walter Röhrl ou Romain Dumas et à leurs articles pointus qui sont complétés par des photos de grande qualité ....





La haute qualité du papier et de la couverture donne a Flat 6 Magazine une belle allure générale plutôt classieuse. Si la publicité est présente comme dans tous magazines modernes, elle n'est pas envahissante et la plupart du temps colle au thème de l'automobile autant que possible. Une présentation de garages spécialisés ainsi que quelques pages sont consacrées en fin du magazine à des petites annonces gratuites en couleurs de voitures de la marque pour coller au thème. Le sérieux de la revue n'est aujourd'hui plus à démontrer. Pas une Porsche, qu'elle soit de route ou de course, n'a eu au moins droit une fois à un essai ou un comparatif ! Les avis des journalistes, véritables experts de la marque, n'en sont que plus précieux. De même, la cote de tous les modèles, publiée chaque mois dans le magazine, fait aujourd'hui référence dans le monde Porsche ....





Flat 6 Magazine est finalement "Le magazine de la culture automobile sportive luxueuse Allemande" qui s'adresse principalement à une cible masculine active, de moins de 60 ans, que les économistes qualifient de CSP+, consommatrice naturelle de produits et services techno et hightech qui désire trouver des renseignements pratiques comme une cote présentant l’évolution des prix des modèles mais aussi de nombreux services qui vous permettront par exemple de financer ou d’assurer votre véhicule ....





En Mars 2018, Flat 6 Magazine vient de publier son numéro 325 qui est maintenant reconnu comme un gage de sérieux et de qualité ou on se sent à l’aise. Ce magazine au format A4 de 180 pages de papier glacé épais, avec des photos de bonne qualité, des articles fouillés, des pages bien documentées et dont la lecture est très agréable est plutôt luxueux. Les collectionneurs avertis et passionnés se délecteront de trouver une foule de précisions et de détails sur leurs belles agrémenté de superbes photos témoins. Au final c'est un rendez-vous à ne pas manquer, tous les mois, le rendez-vous de votre " Passion Porsche " ....





Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Flat 6 © - Éditions Presstalis



Flat 6 Magazine ...








JPBlogAuto

vendredi 20 janvier 2012

Porsche 911 Carrera RS 2.7 - 1972



PORSCHE 911 CARRERA RS 2.7 ….







On ne présente plus la marque automobile allemande « Porsche » qui a fait rêver et qui fait toujours rêver d’innombrables passionnés de voitures de sport dans le monde . En effet grâce à quelques modèles quelle à construit et qui sont devenus cultes, cette firme germanique a acquis une renommée planétaire plus que justifiée . L’un de ses modèles emblématique est la célébrissime Porsche 911 . La commercialisation de la première génération de 911 commence en 1964, c’est à l’époque la première intégralement conçue par la firme de Stuttgart . Plus de 40 ans après, ce modèle phare conserve les traits et le nom de 911, mais dans sa version actuelle baptisée type 997, qui est toujours produite et vendue, l'architecture du moteur est restée inchangée jusqu'à aujourd'hui . Il s'agit du « légendaire » 6 cylindres à plat, disposé en porte-à-faux arrière . De nos jours, la Porsche 911 est reconnue comme une des plus illustres automobiles de l'histoire, et c’est sans aucun doute le modèle le plus célèbre de Porsche . Le modèle actuel n’a plus grand-chose à voir avec son aîné : il existe en effet une quinzaine de modèles différents de la « Porsche 911 », les anciens modèles font aujourd’hui partie des voitures de sport les plus recherchées par les collectionneurs ….



En 1972, la marque lance la très étonnante Porsche 911 Carrera RS 2.7 nommée comme la 356 d'après la course Carrera Panamericana, et RS pour « Renn Sport », qui est une 911 dotée d'un plus gros moteur et fortement allégée . Suite à une nouvelle réglementation sportive, elle est produite à 500 exemplaires afin d'obtenir une homologation pour un modèle de compétition en groupe 4 . Ce qui à l’époque semblait être un problème pour les experts de Porsche qui craignaient d’avoir des difficultés à vendre un modèle aussi sportif, va se transformer en véritable succès commercial inattendu puisque seulement un moins après sa mise en vente, les 500 voitures sont écoulées comme des petits pains si bien qu’il va devenir urgent d’en produire une autre série . Finalement, 1590 exemplaires seront rapidement construits qui en réalité ont permis une homologation non pas en groupe 4 mais dans la catégorie supérieure du groupe 3 . Au fil des ans, la Porsche 911 Carrera RS 2.7 a participé à de très nombreuses compétitions et reste un modèle de 911 emblématique, considérée même aujourd’hui comme la voiture sportive par excellence ….



La Porche 911 Carrera RS 2.7 est sans doute "LA" 911 de légende par excellence, capable de procurer un plaisir de pilotage rare . Dotée d'une esthétique incomparable avec la typique inscription "Carrera" sur ses bas de caisse, le trait le plus marquant de la RS reste son fameux aileron surnommé "queue de canard". Intégré au capot moteur, cet aileron combiné avec le spoiler avant permettait d'augmenter l'appui sur le train arrière en diminuant la portance de 75% et améliorait ainsi considérablement la tenue de route de la voiture . Cette petite bête bicolore avec ses attributs décoratifs originaux représente LA sportive par excellence, capable de procurer un plaisir de pilotage rare . C’est une légende roulante que quelques furieux sont prêts à s'arracher à prix d'or tant elle semble incarner la recette du bonheur éternel de la conduite automobile . Son délicieux look "seventies" ne serait pas si typique et charmant sans le mariage bicolore des teintes vives de la carrosserie et des jantes Fuchs peintes reliées par un logo Carrera de la même couleur sur tout le flanc . Pour sigler la bête, Porsche ajoute un logotype arrière "Carrera RS" sur l'aileron et un lettrage "Porsche" de la même couleur sur le bas du capot moteur . Finalement, aujourd’hui, la Porche 911 Carrera RS 2.7 est devenue un modèle Vintage Classic des plus enviés ....



Dans le détail, la perte de poids de la Porche 911 Carrera RS 2.7 envisagée par l'usine a été obtenue par diminution de l'épaisseur des tôles et des vitrages pour certains éléments, par l'utilisation d'un châssis auxiliaire avant spécifique en aluminium forgé, d'un réservoir et des pare-chocs en plastique, par la suppression des diverses garnitures et de l'insonorisation, de la serrure du capot moteur, des sièges arrières, du rembourrage du tableau de bord, de la montre, des vide-poches, des accoudoirs, des poignées de rappel des portes et l'ouverture des vitres arrières . De plus, les sièges avant laissent place à deux superbes baquets Recaro plus ergonomiques et bien sur plus légers . Vous l’aurez compris tout est fait pour le sport et la performance, pas de place ici au luxe et au confort, les autres modèles de 911 sont la pour ça . Pour ce qui est de la technique, rien n’est laissé au hasard et des barres antiroulis de 18 et 19 mm, respectivement à l'avant et l'arrière, ont été ajoutées . Les amortisseurs réglables à gaz Bilstein, plus fermes que les Koni habituellement utilisés par Porsche, sont fixés à la caisse par des points d'ancrage renforcés . Enfin, le freinage est celui très apprécié de la S, à l'exception des étriers qui sont en aluminium sur la Carrera RS . Ainsi équipée, et avec l'habitude et quelques bons réglages, la Porche 911 Carrera RS 2.7 enroule les virages avec la précision du scalpel et l'agilité du félin, une vraie tueuse encore aujourd’hui ....



Pour ce qui est de la mécanique de la Porche 911 Carrera RS 2.7, sa musique est réellement pénétrante, envoûtante et magique . Ce genre de mélodie vous donne des frissons dans le dos à chaque montée en régime et vous ravive l'amour des belles mécaniques "à l'ancienne". Souple et docile à bas régime, son moteur se réveille soudainement vers 5000 tr/mn et n'en démord pas jusqu'à 6500 tr/mn, dans un tonnerre de décibels . En somme, la RS 2,7 n'est pas longue à vous emmener vers le nirvana de l'automobile sportive . Le moteur de la Porsche 911 Carrera RS est dérivé de celui du 2.4 S poussé à 2687 cm3 de cylindrée par augmentation de 6 mm de l'alésage . Les enseignements de la compétition vont aussi permettre à Porsche d'alléger le bloc moteur en aluminium en remplaçant les chemises de cylindres en "Biral" par un traitement au "Nikasil", alliage très résistant de nickel et de silicium appliqué par électrolyse sur les parois des cylindres . On note également le montage de pistons allégés à tête plate et d'un vilebrequin spécifique . Le taux de compression reste à 8,5:1 mais la puissance du nouveau moteur grimpe à 210 chevaux à 6300 tr/mn pour un couple de 26 mkg à 5100 tr/mn . La transmission est confiée à une boite à 5 rapports dont les 4ème et 5ème ont été allongés par rapport au 2.4L et l'embrayage a été renforcé . Grâce à un rapport poids/puissance très avantageux de 960 kg à vide, la Porche 911 Carrera RS 2.7 s'octroie un très haut niveau de performance pour l'époque, et même encore aujourd'hui . Sa vitesse maxi est supérieure à 240 Km/h et elle accélère de 0 à 100 Km/h en 6,3 secondes ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Flat 6
  • Cylindrée : 2.7 Litres
  • Puissance : 210 chevaux à 6300 tr/mn
  • Couple : 26 mkg à 5100 tr/mn
  • Vitesse : 242 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 6’’3






La « Porche 911 Carrera RS 2.7 », c'est ça ...



La « Porche 911 Carrera RS 2.7 », c'est ça ...





JPBlogAuto

vendredi 2 avril 2010

Porsche Carrera GT - 2005



PORSCHE CARRERA GT ….







La légendaire course mexicaine « Carrera Panamericana » était, jusqu'à la fin des années 50, l'une des courses sur route les plus spectaculaires et dangereuses au monde, c’est pourquoi elle fut d'ailleurs finalement interdite . Le service marketing de la marque « Porsche » a très astucieusement rendu hommage à cette course légendaire et aux victoires de renom que la marque a remporté sur ce parcours, en baptisant plusieurs de ses modèles du nom de « Carrera » et en le déclinant même en plusieurs versions, Carrera, Carrera S, Carrera 4 ou Carrera S4 . La petite firme fondée en 1947 par Ferdinand et Ferry Porsche a connue rapidement une croissance spectaculaire et permis au père et au fils de détenir un géant qui s’est finalement associé avec le groupe Volkswagen . En 2005, la firme enfonce le clou en présentant une Porsche plus extraordinaire que toutes les Porsche . Une barquette extra plate, superlative, exclusive, extrémiste qui est en quelque sorte l’aboutissement du programme 911 GT1, cette bête de course qui avait remporté les 24 Heures du Mans en 1998, sa toute nouvelle Carrera ….



Sur le plan esthétique, la Porsche Carrera GT s’inscrit dans le droit fil des créations Porsche contemporaines . Son style est d’ailleurs supervisé par l’équipe dirigée par Harm Lagaay depuis 1989 . Il s’agit d’un spider deux places très surbaissé, doté d’un toit escamotable . Présentée en avant-première au Mondial 2000, sous la forme d’un concept car, la Porsche Carrera GT apparaîtra sous sa forme définitive lors du Salon de Genève 2003 pour être commercialisée quelques semaines plus tard . La silhouette est spectaculaire à souhait, très basse (119cm), très large (192cm) et campée sur un empattement très long (270cm), mais les gênes de la marque sont bien présents . Les ingénieurs ont privilégié la stabilité par un empattement très long et un effet de sol important, au détriment du CX et ont aussi maitrisé le poids qui reste raisonnable malgré un équipement très complet, grâce à l’emploi de fibres de carbone pour la carrosserie et le châssis . Avant tout modelée pour la vitesse, la Porsche Carrera GT est devenue un véritable mythe, qui rapproche aussi bien les passionnés d'automobile que les autres, tant l'objet est devenu synonyme de luxure et de réussite affichée . Comment ne pas être troublé par son passage, tant son design inspire la puissance et la performance ? Pas de doute, on est face à une voiture d'exception ….



Le constructeur allemand s'est surpassé, la Porsche Carrera GT est un produit d'exception, un véritable chef d'œuvre distillant une impressionnante essence de puissance et de performance . Cette GT sublime, comme ses rivales l'art de la sportivité, mais avec une philosophie qui lui est propre . Une rigueur sans pareille, une volonté sans faille d'élaborer un produit d'exception, une réponse directe à Ferrari et Mercedes . L'Anti Enzo exhibe une spectaculaire plastique, bien distincte de ses rivales car il y'a dans cette parure d'or gris un air de 550 Spyder . La Porsche Carrera GT reprend même à son compte cette sublime carrure des prototypes du Mans, qui ont tant fait la fierté des constructeurs de Weissach . L'utilisation massive de matières synthétiques, de carbone et de matériaux composites pour la structure du soubassement caréné et à l'aérodynamique complexe, traduisent une obsession de la légèreté . Même ses roues asymétriques de 19 pouces à l'avant et 20 à l'arrière sont façonnées en magnésium . Ces jantes sont 25 % plus légères que celles en Aluminium . Derrière ces jantes se cachent des disques en céramique avec refroidissement intégré de 380 mm de diamètre équipés d’étriers à 8 pistons à l’avant et à 4 pistons à l’arrière, plus qu'un atout, une nécessité, d'autant que la Carrera Gt avec ces 1380 kilos, et ses épaules aussi larges qu'un Cayenne, pèse à peine plus de 15 kilos que la Enzo ....



La technologie mise en œuvre pour la Porsche Carrera GT est en effet directement issue de la compétition, du sport à outrance, 100% Porsche . Elle est aujourd’hui détentrice du titre de voiture de série la plus rapide sur le circuit du Nürburgring dont la distance de 22,6 km a été abattue en 7’32 44 minutes soit la moyenne record de 164 km/h . Cette performance a été réalisée par Horst Von Saurna, le rédacteur en chef du magazine allemand « sport auto ». Très exigeant, le circuit du Nürburgring requiert une voiture très performante et très aboutie que ce soit au niveau du châssis, de l’aérodynamique ou des pneumatiques . Exceptionnelle par son charisme et son esthétisme, la voiture l'est aussi bien sûr par ses performances . Le moteur V10 ouvert à 68°, et situé en position centrale arrière de la Porsche Carrera GT a une cylindrée de 5733cm3, et développe une puissance incroyable de 612 chevaux à 8000 tr/min pour un couple de 600 Newton-mètres . Accouplé à une transmission aux roues arrières, avec un embrayage tridisque en carbone et une boîte mécanique à 6 rapports, la voiture est capable d'atteindre la vitesse maximale de 331 km/ h, et réalise un passage de 0 à 100 km/ h en 3''9 . De quoi vous faire tourner la tête, prudence donc, vous avez une voiture totalement irréelle entre les mains . Difficile de faire mieux dans sa prestigieuse catégorie, à bord de cette incroyable biplace vous allez vivre des moments rares . Seul ennui, le prix qui avoisine les 470.000 €uros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V10 à 68°
  • Cylindrée : 5.7 Litres
  • Puissance : 612 chevaux à 8000 tr/min
  • Couple : 600 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 331 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’9
  • Accélération : Le 0 à 200 en 9’’8






La Porsche Carrera GT, c'est ça ...

>

La Porsche Carrera GT, c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 3