@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Carroll Shelby

Fil des billets

samedi 5 juillet 2014

Aston Martin - Power, Beauty and Soul






aston2.jpg


aston01.jpg


Aston Martin est une marque anglaise de voitures de luxe et de course, créée en 1913 par Lionel Martin et Robert Bamford basée à Gaydon, dans le Warwickshire. Le nom Aston Martin provient du nom de son créateur et de la course de côte d'Aston Clinton, que remporta en 1913 Lionel Martin. L'emblème ailé, introduit en 1932 par Sammy Davis, un ancien pilote de la marque Bentley, a pour origine le dieu égyptien Khépri, symbolisé par un scarabée. Power, Beauty and Soul est le slogan de la marque ....


aston02.jpg


La première voiture produite par Lionel Martin est terminée en 1913 et elle était destinée à concurrencer la Bugatti et elle était capable d'atteindre les 115 km/h. Après la Première Guerre mondiale, la firme fut sauvée par l'aide financière du Comte Zborowski, un riche mécène d'origine polonaise. Le 24 mai 1922, la « Bunny » bat le record du monde en roulant 16 heures et demi à une moyenne de 125 km/h. En 1925, l’entreprise est mise en liquidation, mais est reprise en octobre 1926 par Augusto César Bertelli. En 1932, une Aston Martin gagne la coupe bisannuelle du Mans.
Après guerre, en 1947 la firme fait face à des difficultés financières, elle est rachetée par David Brown Limited, constructeur de tracteurs agricoles, qui la fusionne avec Lagonda, qu'il possède déjà. Il installe l'usine à Newport Pagnell. En 1948 la marque remporte les 24 heures de Spa. En 1956 et en 1959, Aston Martin tente des incursions dans la formule 1 mais sans succès. En 1956 la marque remporte le RAC Rally avec Lyndon Sims sur modèle DB2. En 1959 sortent les DBR, les voitures de course qui feront la renommée de l'entreprise. Ces voitures gagneront trois fois successivement les 1 000 km du Nürburgring, et seront victorieuses dans de très nombreuses courses internationales (notamment avec Carroll Shelby aux 24 Heures du Mans en 1959). Cette même année 1959 voit également paraître la DB5, immortalisée dans le film de James Bond 'Goldfinger'. Au final, l'agent secret 007 s'en sera sorti dans pas moins de dix films, grâce aux performances incroyables de son Aston Martin très spéciale ....


aston03.jpg


De 1972 à 1987, le constructeur changera plusieurs fois de propriétaire. Il produira des modèles V8 avant que l'évolution d'un moteur plus puissant, dénommé "Vantage", fasse son apparition en 1977 sur le prototype Oscar India. C'est une famille d'armateurs grecs, les Livanos, qui possédait alors 75 % des parts de la firme anglaise. En 1987, le groupe Ford devient actionnaire majoritaire de la firme, puis acquiert la totalité des actions en 1993. Durant les années 1980 et 1990, de nombreux modèles à succès sortiront : DBS V8, cabriolet Volante, Vantage, DB7. En 2004 Aston Martin et le préparateur automobile Prodrive créent l'écurie de course automobile Aston Martin Racing.


aston04.jpg


Une nouvelle page se tourne le 12 mars 2007 pour Aston Martin. Le groupe Ford, en difficulté financière, avait en effet décidé de vendre la marque pour pouvoir mieux se concentrer sur son activité principale (la marque Ford). Après plusieurs hypothèses, dont le groupe LVMH, c'est un consortium mené par David Richards, John Sinders et deux sociétés koweïtiennes Investment Dar et Adeem Investment qui remportent la mise et deviennent les nouveaux propriétaires d'Aston Martin et Ford ne garde qu'une participation minoritaire. Ils annoncent que la production des voitures sera prochainement délocalisée ....


aston05.jpg


David Richards a remporté le championnat du monde des rallyes en 1981 aux côtés du Finlandais Ari Vatanen et dirige depuis 1984 la société anglaise Prodrive qui fabrique des pièces détachées pour voitures de course et qui projette de participer au Championnat du Monde de Formule 1 en 2008. Aston Martin a également remporté les Le Mans Series 2009 pour sa première apparition en LMP1 en terminant toutes les courses sur le podiums dont 2 victoires. Le coupé est nommé Lola-Aston Martin B09/60 ou Lola Aston Martin DBR1-2 en hommage aux 50 ans de la victoire de la DBR1 au 24 heures du Mans 1959.

En 2013, Aston Martin fête le centenaire de sa création ....


aston06.jpg


Les principaux chiffres de production

  • Jusqu'en 1988 un total de près de 5.000 voitures ont été produites quand Ford, désormais nouveau propriétaire, décide d'abandonner le vieux V8 en faveur d'une nouvelle gamme de Vantage et du modèle DB7.
  • 1995 sera une année record avec une production de 700 voitures. La 2.000e DB7 quittera l'usine en 1998 et la 6.000e en 2002, dépassant ainsi la production de tous les modèles confondus depuis l'existence de la marque



Sources : © - www.astonmartin.com © - www.Wikipédia.fr




Essai Aston Martin Vanquish ...



Aston Martin DP-100 Vision Gran Turismo ...



L'usine Aston Martin ...





JPBlogAuto

lundi 22 novembre 2010

WCC Shelby Mustang - 2006



WCC SHELBY MUSTANG ….







En 2006, lors du salon dédié au tuning aux Etats-Unis, le fameux SEMA Show de Las Vegas, le constructeur « Shelby Automobiles Inc », du nom de Carroll Shelby cet ex-pilote émérite et géniteur de la mythique « Cobra », s’est associé à la firme de Los Angeles, « West Coast Customs » dirigée par Ryan Friedlinghaus pour présenter une nouvelle muscle-car de dernière génération vraiment insolite . Le directeur général de WCC s’est dit honoré d’avoir été choisi pour une telle création et de travailler avec une icône américaine, comme Carroll Shelby . Pour ce projet inédit, c’est une préparation des plus impressionnante car il s’agissait de transformer une Mustang GT de 2006 en Mustang Shelby . Résultat, une Mustang préparée hors du commun, l'une des Mustang modernes les plus rares et aussi l'une des plus chères . On peu dire aussi que c'est la Mustang de série (entendez de micro-série) au look le plus extravagant et le plus agressif qui soit ….



Cette WCC Shelby Mustang est donc le résultat du partenariat improbable entre les légendaires ateliers de Caroll Shelby et l'un des plus réputés ateliers de Custom de la nouvelle génération, WCC (West Coast Customs), il s'agit donc d'une Mustang GT 2006 de série prise sur la chaîne et entièrement préparée et transformée . Au niveau esthétique, difficile de na pas être immédiatement impressionné par la force et la brutalité qui se dégage de cette Shelby WCC, les lignes sont très agressives et soulignées par une magnifique teinte bleue conçue spécialement pour cette Mustang, les bandes Racing, quoique discrètes, n'ont pas été oubliées, il s'agit bien d'une Shelby . La calandre est entièrement modifiée pour intégrer quatre gros feux antibrouillards qui rappellent l'avant de la fameuse Shelby Eleanor, à noter aussi le capot et les bas de caisses spécifiques ainsi que l’inévitable gros aileron arrière qui surplombe les feux teintés en noir . Un look de tueuse, mais pas seulement car la motorisation est elle aussi spécifique . En effet, cette Shelby WCC n'est pas uniquement un exercice de style et de design ….



Pour cette WCC Shelby Mustang, se sont les ateliers Shelby qui se sont occupés de la mécanique et du châssis . Les ingénieurs ont choisi le gros V8 281 ci Ford et lui ont greffé, et c'est pas très commun, un gros turbo Vortech qui offre une puissance de 458 chevaux grâce notamment à l'ordinateur doté d'une nouvelle cartographie . Cette Mustang possède également des jantes Asanti en 22 pouces chaussées de pneus Pirelli P-Zero, le tout garantissant au déjà très bon châssis un comportement sain et équilibré ainsi qu’une excellente tenue de route . Pour ce qui est du freinage de la voiture, les techniciens ont opté pour des gros étriers mordant des disques de 14 pouces de diamètre de chez Brembo . Quant aux suspensions, elles ont été confiées a des combinés ressorts-amortisseurs entièrement réglables de Eibach . Rien que du très sérieux et de l’éprouvé, ils n’ont pris aucun risque et en plus ils ont pensé à certains détails qui donnent le frisson comme la mélodie du V8 turbo compressée qui est distillée par une ligne d'échappement inédite Gibson ....



West Coast Customs, qui sont des pionniers et des spécialistes pointus dans la personnalisation des voitures ont accompli un travail colossal pour les modifications intérieures et extérieures de la WCC Shelby Mustang . Les techniciens ont donc abondamment modifié l’habitacle intérieur qui est entièrement tendu d’une superbe sellerie en cuir bicolore grise et noire . Des marquages spécifiques Shelby WCC et une plaque numérotée et signée par Caroll Shelby sont propre à chaque véhicule . Mais le plus étonnant reste sans aucun doute la monstrueuse sono de marque Sony qui remplit le coffre . En effet, comptant pas moins d'une douzaine d'enceintes réparties dans la voiture, elle est assez imposante, mais le son fourni est carrément incroyable . Ils on même été plus loin avec ce grand écran de 7 pouces qui sert à la vidéo et à la lecture de DVD monté en lieu et place du lecteur CD d'origine . Bon, au final, de l'exclusif, du voyant, du tape à l'œil, seulement 25 exemplaires numérotés et signés à la main par Caroll Shelby qui sont vendus environ 175.000 $ ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 281 ci
  • Puissance : 458 chevaux
  • Couple : 450 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h limitée






La « WCC Shelby Mustang », c'est ça ...





JPBlogAuto

vendredi 3 septembre 2010

Allard J2X MkII - 2008



ALLARD J2X MKII ….







Encore une de ces anciennes marque d’automobile anglaises qui renaît de ses cendres . L’histoire et si peu banale qu’elle mérite d’être racontée . Sydney Allard, concessionnaire Ford à Clapham au sud de Londres et pilote de renommé était aussi un coureur automobile passionné . En 1936 il fonde en Angleterre la société des Automobiles Allard qui vont fabriquer ses propres voitures de sport, construites au Québec, qui ont réussi des exploits et se sont taillé une solide réputation aux 24 Heures du Mans, à Monte-Carlo, Watkins Glen, Silverstone, ou Goodwood et sur de nombreux autres circuits d’Europe et d’Amérique . Un de ses modèles emblématiques, la J2X naquit dans les années 50 ou équipée de V8 Américains (Ford, Mercury, Cadillac, Chrysler) elle n’hésita pas à venir menacer les grandes marques établies avec à son volant Sydney Allard, Zora Arkus Duntov (le créateur de la Corvette), Carroll Shelby (saison 1953) ainsi que le fameux acteur-pilote vedette, Steve McQueen . Rappelons que Sydney Allard fut l'un des premiers, dans les années 50, à équiper un roadster anglais d'un puissant V8 américain, idée reprise avec succès par le célèbre Carroll Shelby pour ses redoutables Cobra ….



Roger Allard qui n’a aucun lien de parenté avec Sydney Allard, et un Québécois habitant à Montréal . Ex-parachutiste professionnel, il a découvert par pur hasard l’ancienne marque Allard lors d'un voyage en Angleterre . Le hasard du nom et la beauté de la J2X l'ont immédiatement convaincu de relancer cette marque et il fonde à Montréal, la Allard Motor Works . Ayant trouvé aux États-Unis la personne qui détenait les droits de la J2X et qui projetait d'en construire une réplique, Roger Allard se porte acquéreur des brevets et des moules et se lance tête première dans la reconstruction de la J2X en une version modernisée mais néanmoins fidèle à l'esprit du roadster anglais original . Finalement, il aura fallu 10 ans de vaillants efforts, marqués de nombreuses péripéties dignes d'un film d'aventures, pour que le rêve de l'homme d'affaires se réalise, la sortie de la toute nouvelle Allard J2X MKII de 2008, somptueuse ….



British? De toute évidence, et pourtant cette petite merveille dont le nom rappellera de beaux souvenirs aux passionnés est la descendante de la dynastie des Automobiles Allard construites au Québec . La Allard J2X MkII est une version moderne de la J2X originale fabriquée en 1951 et 1954 . Fidèle à la silhouette originale, son émule bénéficie d'un châssis tubulaire conçu par ordinateur pour la compétition et de tous les attributs d'un véhicule moderne, une suspension indépendante, des amortisseurs ajustables, des freins utilisant de grands disques ventilés inboard, une direction à pignon et crémaillère précise, un différentiel de 9 pouces, une boîte manuelle à 5 rapports avec surmultipliée et un V8 de haute performance . Adaptée aux attentes des consommateurs du 21e siècle, la Allard J2X MkII dispose en outre d'attributs qu'il serait impensable de trouver sur une de 1951-54 comme, entre autres, des sièges baquets ajustables, un espace pour les pieds plus généreux, des garnitures intérieures de cuir, un coffre assez spacieux pour recevoir des bagages, une prise 12 volts permettant de brancher un téléphone portable ou un GPS, un pare-brise pleine largeur avec essuie-glace, de petits espaces de rangement dans l'habitacle, etc ....



On dénote peu d'options au catalogue de la Allard J2X MkII. En fait, les seules qui sont proposées sont un pare-brise pleine largeur (qui sert à remplacer les saute-vent) et une capote souple, sans oublier le type de moteur, bien entendu! Roger Allard en propose trois : le V8 RamJet carburant de 5,7 litres à injection de GM, de même que les V8 Hemi de 5,7 et 6,1 litres de Chrysler . Ces moteurs développent de 360 à 600 chevaux . Pesant moins de 1200 kg, la J2X ainsi animée présente des performances fulgurantes . Si les performances sont au rendez-vous, c'est surtout l'allure intemporelle de la J2X et la beauté de son habitacle qui attirent l'attention . L'assemblage à la main prend de 14 à 18 semaines . Au terme de sa construction, la voiture reçoit un numéro de série du Allard Registry, une association britannique dédiée à la promotion de l'histoire de cette marque . Ce détail, très important contribue à faire en sorte que ces voitures prennent de la valeur au fil des ans, devenant littéralement des objets d'investissement . Dans cette optique, aussi, Allard affirme qu'il ne produira pas plus de 100 J2X MkII par année, même si la demande est plus importante . Le prix de base de la Allard J2X MkII est d’environ 100.000 €uros, le surplus et à voir suivant le choix de la mécanique ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 5.7 ou 6.1 Litres
  • Puissance : de 360 à 600 chevaux
  • Boîte : Manuelle à 5 rapports






La « Allard J2X MkII », c'est ça ...



La « Allard J2X MkII », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2