@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Chrysler

Fil des billets

vendredi 23 mars 2018

Giacinto Ghia Carrosserie






ghia00.jpg


La Carrosserie Ghia est une des plus anciennes entreprise italienne de design de voitures et de réalisation de carrosseries spécifiques automobiles créée en 1915 à Turin, par Giacinto Ghia. Né à Turin en 1887 Giacinto Ghia était un entrepreneur qui avait commencé sa carrière dans le domaine de l'automobile en tant que pilote d'essai chez Rapid et Diatto ....


ghia01.jpg

Ghia est l’un des grands noms de la carrosserie italienne qui a connu une histoire parfois difficile, mais a signé de nombreux chefs d’œuvres automobiles, tout en employant les plus grands designers. Pendant la première guerre mondiale dans son modeste atelier, il réalise ses premières carrosseries sur des châssis Seat, Itala et Diatto. Au lendemain du conflit, son affaire prospère et au cours des années vingt, l’entreprise s’est constituée une clientèle de riches particuliers en se spécialisant dans les voitures sportives mais aussi en répondant aux commandes des usines Scat, Fiat, Lancia et Spa. A ces partenariats s’ajoutent d’autres collaborations notamment avec Alfa Romeo ....





Avec Giugiaro, Italdesign, Touring, Pininfarina et Bertone, Ghia est l’autre grand de la carrosserie italienne. C’est également l’une des plus anciennes maisons de la péninsule, dont l’histoire foisonnante et complexe, voire chaotique, apparaît d’une grande richesse. Un parcours étonnant qui prend l’allure d’un roman, où, de Mario Revelli à Giorgietto Giugiaro en passant par Michelotti, Frua, Boano et Exner, se croisent quelques-uns des plus grands créateurs du design automobile. Avec pour conséquence une production en forme d’inventaire à la Prévert, où voisinent des modèles aussi divers que la Maserati Ghibli, la Volkswagen Karmann-Ghia ou les Chrysler construites en collaboration avec Detroit ....





Au début de l'activité, dans le domaine du design, Ghia entretient des relations privilégiées avec le comte Mario Revelli de Beaumont. Remarquable concepteur et designer au style novateur, ce dernier exercera une profonde influence sur le style de la maison au cours des années trente, notamment avec la vogue du style aérodynamique. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’usine turinoise est détruite par les bombardements. Quand Giacinto Ghia meurt subitement en 1944, la direction de l’entreprise revient à Mario Felice Boano, désigné dans son testament par le fondateur de l’entreprise. ....





A partir de 1948, la Carrosserie Ghia va fabriqué des modèles sur des châssis Fiat. En 1950, Luigi Segre est nommé directeur de l'entreprise et, à cette époque, les prototypes de Lancia Aurelia et Simca-Abarth sont construits. Notons également la réalisation de carrosserie hors-série sur les châssis Delahaye, Bentley et Talbot. Sous la direction de Luigi Segre , entre 1953 et 1963, de nombreuses firmes étrangères commandèrent des modèles chez Ghia, tels que Ford ou Lincoln mais aussi Volkswagen ou Volvo. Chrysler et son concepteur Virgil Exner est devenu un partenaire proche pendant 15 ans, et il y a même quelques Ferrari qui vont voir le jour à cette époque ....





Après la mort de Luigi Segre en 1963, la Carrosserie Ghia fut vendu trois ans plus tard, en 1966, à l'homme d'affaire Ramfis Trujillo, puis en 1967 à la société "Rowan Controller Co." en nommant l'Argentin Alejandro De Tomaso comme président et directeur général de l'usine de carrosserie italienne. Pendant ces années Ghia présentera divers modèles pour De Tomaso, Iso, Maserati, Simun, Oldsmobile, Isuzu, Fiat, Bugatti, Plymouth, Renault ou Lancia. C'est l'époque ou Ghia avait acquis l'importance et les dimensions d'une grande industrie, avec des activités et des intérêts qui englobaient tous les secteurs de l'activité, de l'étude des «voitures de rêve» aux projets de modèles de série, ou de véhicules spéciaux à la construction en série de carrosseries pour des tiers ....





En 1970, la société «Rowan Controller Co.» a vendu l'entreprise, laissant à Ford 80% des actions et les 20% restants à Alejandro De Tomaso, qui a conservé son poste de président de la société jusqu'en 1972, année dans lequel il a donné ses 20% à Ford. Coïncidant avec le démarrage de cette nouvelle propriété, Ghia a développé une voiture qui était très populaire, la De Tomaso Pantera, avec des mécaniciens Ford. Depuis 1972, les stylistes Ghia ont travaillé presque exclusivement pour Ford. À partir de 1973, le nom de Ghia est devenu le meilleur niveau de finition de Ford dans sa gamme de modèles grand public. La tendance a commencé en Europe ( Granada, Capri, Cortina, Escort, Fiesta, et plus tard Sierra, Orion, Scorpion, Mondeo, Focus ont tous eu des niveaux Ghia), mais s'est rapidement répandue dans le monde entier, notamment aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Australie ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Ghia
© - YouTube © - Motorlegend



La mythique Volkswagen Karmann Ghia ...



La superbe Renault Floride Ghia ...





JPBlogAuto

vendredi 3 novembre 2017

Maserati Ghibli GranLusso - 2017











On ne présente plus la marque « Maserati », ce célèbre constructeur automobile italien filiale du groupe Fiat-Chrysler spécialisé dans de voitures de luxe, de sport et de course, fondé par les frères Maserati en 1914. En 1987, l'entreprise est reprise par Fiat qui essaye dans un premier temps de faire fonctionner les équipes Ferrari et Maserati ensemble, chose hasardeuse attendu que les deux marques ont toujours été de sérieuses concurrentes. Finalement en 1997, le groupe Fiat décide de fusionner Maserati et Ferrari, les adversaires d'hier ....





La voiture qui fait l'objet de cet article est une sportive, sophistiquée et énergique. C'est la combinaison magistrale du style, de la puissance, du comportement sportif et du confort. En fait cette nouvelle Maserati Ghibli GranLusso résume très bien l'âme de Maserati. Inspirée par plus d’un siècle de tradition, elle est créée pour les conducteurs les plus exigeants d'aujourd'hui. La Ghibli GranLusso est un exemple parfait de design Italien, combinant des formes racées et sportives avec de véritables prouesses mécaniques. Elle offre également tout le luxe pour lequel Maserati est mondialement reconnu ....





Présentée en 2017, au salon de Chengdu en Chine, la nouvelle Ghibli est restylée et adopte une version grand luxe baptisée Ghibli GranLusso. Les principales modifications concernent des mises à jour technologiques dont de nouveaux systèmes d'assistance. A l'extérieur, la calandre et le bouclier se parent de chrome, les optiques adoptent des feux de jour à LED, la partie basse est redessinée et le bouclier arrière adopte un extracteur. En plus de ses formes sculpturales et des volumes fluides qui sont unis par des lignes épurées créant un style unique et incontestablement propre à la marque, la nouvelle Maserati Ghibli GranLusso adopte aussi la conduite semi-autonome ....





La Maserati Ghibli GranLusso est la version confort de la Ghibli, c'est donc une véritable Grand Tourisme et le résultat est magnifique. La GranLusso est conforme au style des dernières Maserati, son profil se caractérise par ses ailes et ses jupes avant couleur carrosserie, différentes de la version classique. Le bouclier arrière couleur carrosserie, a été redessiné avec élégance, et donne un look plus sportif comparé à l'ancienne version. Le lifting de la Ghibli GranLusso ne concerne pas que le style extérieur car le nouveau design contribue également à l'amélioration des performances aérodynamiques qui ont grandement été améliorées ....





La Maserati Ghibli GranLusso propose des dispositifs de sécurité de nouvelle génération, afin de protéger tous les occupants du véhicule. Sept airbags permettent de protéger les passagers des impacts, tandis que les sièges avant sont équipés d’appuie-têtes actifs. Le système de contrôle de stabilité MSP peut permettre de prévenir certaines situations d'accidents, au même titre qu’un large éventail de systèmes d’aide à la conduite et de capteurs. La voiture est aussi équipée du régulateur de vitesse auto-adaptatif de dernière génération, d'un détecteur d’angle mort latéral ou même arrière à double signal lumineux et sonore, d'un avertisseur de franchissement involontaire de ligne, d'un avertisseur de collision ou même d'un système d'assistance au freinage d'urgence ....





L'habitacle intérieur de la Maserati Ghibli GranLusso est digne du look extérieur de la belle italienne. En fait c'est un savant mélange d'une pincée de classe, d'un soupçon de luxe, d'une touche d'élégance et d'un zeste de technologie. Elle offre des équipements high-tech et haut de gamme, pour atteindre de nouveaux sommets. L’intérieur de la voiture le plus élégant du monde, est dessiné par la célèbre maison de couture Ermenegildo Zegna. Entièrement garni d'un superbe cuir Connoly qui est disponible en trois couleurs, pour les sièges avant et arrière avec le système de réglage tout électrique. Le cuir peut également habiller les sections latérales situées au-dessus de la console centrale, le tableau de bord ainsi que les accoudoirs placés dans les portières, pour créer une association originale de plusieurs couleurs. Les lignes raffinées et épurées du tableau de bord comme de la console centrale abritent de la haute technologie comme le système audio Harman Kardon qui permet d’atteindre des sommets en matière de perfection audio ou l'écran TFT 7 pouces qui affiche les différentes informations sur l’état du véhicule et les principales fonctions multimédia ....





Pour ce qui est de la mécanique, la superbe Maserati Ghibli GranLusso est disponible équipée de trois moteurs de six cylindres aux choix, deux essence et un diesel. Le plus noble et le plus puissant, conçu pour procurer un plaisir de conduite absolu, est un V6 de 3 litres de cylindrée gavé par un système biturbo, qui développe la bagatelle de 410 chevaux à 5500 t/mn et un couple de 550 Nm disponible à partir de 1750 t/mn. Cet engin offre donc des performances très honorables à la voiture avec par exemple un 0-100 km/h en 5.5 secondes et une vitesse de pointe avoisinant les 270 km/h ce qui pour une berline 4 portes de 4 places est plutôt remarquable ....







Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 6 cylindres en V
  • Cylindrée : 2979 cc
  • Puissance : 410 ch à 5500 t/mn
  • Couple : 550 Nm à 5000 t/mn
  • Transmission : Traction RWD
  • Vitesse : Environ 267 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Maserati - © Caradisiac




La Maserati Ghibli GranLusso ...








JPBlogAuto

vendredi 30 juin 2017

Packard Caribbean - 1954







packard00.jpg



Packard Motor Car était une marque américaine d'automobiles de luxe, dont le siège était à Detroit dans le Michigan qui a commercialisé ses automobiles de 1899 à 1958. Fondée par les frères James Ward Packard et William Doud Packard, la marque sera un précurseur du côté mécanique en proposant des solutions innovantes mais en gardant une qualité de construction exemplaire pour l’époque . Bien vite «Packard» va proposer des moteurs de 6, 8 et même 12 cylindres puissants et qualifiés d’incassables ainsi que des boîtes de vitesses automatiques beaucoup plus fiables et performantes et donc ces modèles vont acquérir une réputation de voitures robustes et luxueuses qui fera leur succès ....


packard01.jpg


C’est donc dans la démesure souvent que Packard va trouver son inspiration. Il va être le premier au monde au milieu des années 30 à mettre en série, sur une voiture de tourisme, un moteur de 12 cylindres en V bien avant que Ferrari ne le suive dans cette voie quelques années plus tard. Dans les années 50, les trois grands américains Ford, Général Motors et Chrysler vont littéralement écraser les petits constructeurs Américains indépendants. La plupart des indépendants tentent en fait de sauver leur peau en lançant des voitures plus simples et surtout plus économiques. A contrario, Packard qui est sorti de la guerre en bonne santé financière grâce à la fabrication des chasseurs P51 Mustang continue de vouloir concurrencer la plus prestigieuse marque Cadillac ....


packard02.jpg


La Packard Caribbean de 1954 s’adressait à de riches amateurs de conduite en plein air. Elle ambitionnait de contrer la diffusion de la prestigieuse Cadillac Eldorado et de repositionner à nouveau la marque réputée avant-guerre au sommet du marché du luxe américain. D’abord commercialisée en convertible coupé lors de son lancement, elle sera en 1956 également proposée en coupé hard top. L’objectif de Packard est très clair, c'est de concurrencer les modèles convertibles de Buick et surtout de Cadillac. Un objectif que l’on retrouve dans le prix de vente car la Caribbean est vendue 5.210 Dollars soit 1.000 Dollars de plus que la Cadillac convertible séries 62 ....


packard03.jpg


Au cours des années qui suivirent immédiatement la fin de la Seconde Guerre mondiale et malgré une qualité de fabrication exemplaire, Packard ne parvint pas à suivre le rythme de l'évolution stylistique des autres constructeurs américains. A la traine face à ses concurrents, Packard va pourtant sortir la Caribbean avec le secret espoir de pouvoir faire la différence. Construite sur un châssis de 3,10 m d'empattement, dotée d'une suspension avant indépendante, le résultat est un splendide roadster dont la faible garde au sol accentue l’allure sportive. La roue de secours était placée au dessus du pare-chocs arrière, dissimulée dans un cache basculant en tôle d’acier peint de la teinte de l’auto ....


packard04.jpg


La Packard Caribbean aura même, en série, une direction assistée ce qui était très rare dans les années 50. En 1955, Richard Teague, le jeune styliste de la maison, va relooker les Packard mais cela ne suffira pas à créer un nouvel engouement. Seulement 750 exemplaires seront commercialisés l’année du lancement en 1953 et malgré les améliorations Packard ne réussira à vendre que 400 exemplaires de la Caribbean en 1954 et 500 exemplaires entre 1955 et la fin de série en 1956. Un coupé hardtop Caribbean est lancé, mais en août, les créanciers font fermer l’usine Packard qui est finalement rachetée par Studebaker et Packard tombe dans l’oubli ....


packard05.jpg


L'habitacle de la belle Packard Caribbean est très bien équipée car elle veut s’affirmer comme un modèle de Luxe. Elle bénéficie d’une finition extrêmement soignée avec garnissage en cuir, radio avec antenne électrique, sièges et vitres a commandes électriques. Autant d’équipements que l’on ne trouvait à l’époque que sur le très haut de gamme. Le tableau de bord propose trois compteurs qui permettent de surveiller au mieux tout ce qui concerne la mécanique. On peut aussi trouver de confortables moquettes au sol et du cuir bicolore sur les sièges assorti à la couleur de la peinture de la voiture ....


packard06.jpg


Pour ce qui est de la mécanique, l'insolite Packard Caribbean était disponible équipée dans sa version la plus puissante d'un moteur V8 d'une cylindrée de 5.880 cm3 alimenté par carburateur qui développait une puissance de 300 chevaux au régime de 5500 t/mn. Accouplé à une boite manuelle à trois vitesses, cette motorisation offrait des performances honorables pour l'époque. Malheureusement elle fut victime dès 1956 de l'effondrement de la demande et la production de ce modèle original cessait définitivement ....


packard07.jpg




Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 5.880 cm3
  • Puissance : 300 ch à 5500 t/mn
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : manuelle à 3 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Packard




La Packard Caribbean - 1954 ...








JPBlogAuto

- page 1 de 22