@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Chuck Jordan

Fil des billets

vendredi 7 août 2015

Christopher Edward Bangle







bangle01.jpg



Christopher Edward Bangle, dit « Chris Bangle », est né le 4 octobre 1956 à Ravenna en Ohio aux États-Unis, c'est un designer automobile célèbre. Depuis tout jeune il habite et grandit auprès de ses parents et de ses trois sœurs aînées à Wasau dans le Wisconsin. Son père Edward, qui était un véritable amateur de belles mécaniques, lui transmet très tôt la passion de l’automobile qui ne le quittera plus jamais ....


bangle14.jpg


Après avoir entamé des études en philosophie, Chris Bangle décide de poser une candidature en 1976 à la très réputée école de design Art Center College of Design de Pasadena en Californie où il est accepté grâce à ses travaux déjà prometteurs. En 1981, diplôme en poche, le patron du design du Groupe General Motors, Chuck Jordan, lui offre un poste au sein de la marque Opel. Il y mène à bien des projets de recherche et développement tels que les Opel Tech1, Corsa Spyder et Junior et même les intérieurs des Opel Vectra et Senator de la même époque ....


bangle10.jpg bangle11.jpg


C’est en 1986 que Chris Bangle claque la porte après quelques mésententes avec le nouveau designer en chef d’Opel, Wayne Cherry. Mais avec son talent déjà reconnu, dans la foulée, il est embauché par la marque Fiat à Turin. Occupant maintenant chez Fiat un poste de designer extérieur, il concurrence les grands noms qui faisaient la loi au sein de la marque tels que Pininfarina, Bertone ou Giugiaro. Mais cela ne l'empêche pas de se battre courageusement avec toute son équipe pour faire face à ces concurrents de luxe et Ermanno Cressoni qui devient le nouveau directeur du centre de style Fiat lui accorde toute sa confiance et une certaine liberté ainsi les Fiat, Barchetta, Bravo, Brava et le superbe Coupé sont issues de son travail ....


bangle07.jpg bangle09.jpg



bangle06.jpg bangle12.jpg


Après 6 ans de bons et loyaux services chez Fiat, Chris Bangle est appelé par BMW en 1992 afin de prendre la tête du design au sein de la marque allemande. Arrivé depuis peu, il supervise néanmoins la sortie de la série 3 (E36) ainsi que du Z8. Sa fameuse griffe personnelle appelée « flame surfacing » est surtout visible sur le X5 et le Z3 qui représentent le début de l’ère de Chris Bangle. La direction de la firme très sensibilisée à son style lui demande de révolutionner le look des BMW pour pouvoir ainsi concurrencer Audi et Mercedes. Il s’attaque alors directement au vaisseau amiral de la marque, la "série 7", avec des formes qui marquent les esprits ce qui va accroître ses parts de marché de manière significative, pari tenu ....


bangle04.jpg bangle13.jpg


En parallèle, Chris Bangle agrémente les salon internationaux de multiples concept cars qui préfigurent l'aspect des futures BMW. Ayant un style osé et novateur pour l’époque, il impose sa manière de voir l’automobile une vraie succès story au sein de BMW. Il signe ainsi les Z4, séries 3, 5 et 6. BMW développant son groupe, Bangle est nommé chef du design de la firme, supervisant ainsi les marques BMW, Mini et Rolls-Royce. Au final, Chris a largement rempli son contrat malgré certaines critiques grâce à la multitude d'articles de presse et de photos parues à travers le monde pour le plus grand profit de la notoriété de la marque munichoise ....


bangle03.jpg bangle05.jpg


Chris Bangle a aussi coordonné la mise en place de la nouvelle filiale BMW Group Designworks USA, qui est aujourd’hui présente en Amérique du Nord, à Munich et à Singapour et qui fait figure de référence internationale dans le monde du design automobile. On doit mettre à son actif également les véhicules utilisés lors des déplacements de l’écurie de Formule 1 BMW Sauber ainsi que de nombreux objets tels que des skis et des vélos ou l’aménagement intérieur d’avions et de yachts ....


bangle08.jpg


En 2009, Chris Bangle met fin à son long partenariat avec BMW pour donner « un nouveau tournant à sa carrière » d'après ses termes. Pour partir sur un dernier coup de crayon, le 10 février 2009 à Paris pour l’une de ses dernières apparitions en tant que Directeur du Design de BMW il présentera aux Invalides dans le cadre du Festival Automobile International le « concept car GINA ». Cette présentation fera l'effet d'une bombe, un véritable tsunami dans le microcosme du design automobile car c'est tout simplement le premier véhicule à " carrosserie en textile " au monde ....


bangle02.jpg


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © BMW - © Carcatalog




La BMW Gina a carrosserie en textile ...



Chris Bangle au Salon Auto Design Industry ...



Chris Bangle explique sa vision du Design ...





JPBlogAuto

samedi 18 avril 2015

Buick Centurion - 1956







b-centurion00.jpg



La Buick Centurion fut d'abord au tout début de sa création un prototype sous forme de concept datant de 1956, qui est aujourd'hui exposée au musée Sloan à Flint au Michigan. Devenue par la suite un modèle de production, elle remplaçait la Buick Wildcat devenue vieillissante. Elle partageait sa carrosserie avec le modèle Buick LeSabre, mais elle était plus luxueuse. La Buick Centurion était disponible en trois styles différents de carrosserie, une 2 portes décapotable, une 2 portes sans montants et une 4 portes sans montants ….


b-centurion01.jpg


Dessiné par Chuck Jordan et présenté au Motorama de 1956, le concept car Buick Centurion concentre la plupart des caractéristiques stylistiques d’une époque placée sous le signe de l’aéronautique. Ce coupé 4 places possède une carrosserie en fibre de verre, très basse, construite sur un empattement full size et marquée de baguettes latérales propres aux Buick de l’époque. Elle est une véritable ode à l’aérodynamisme, avec un avant fuselé, des phares encastrés dans les ailes proéminentes formant pare-chocs, un pare-brise hyper-panoramique poursuivi par un cockpit en verre, une lunette arrière enveloppante, un arrière profilé terminé par une tuyère encadrée de deux immenses ailerons plats et lisses ….


b-centurion02.jpg


La Buick centurion était une voiture plutôt luxueuse qui offrait des équipements peu courants pour l'époque comme une caméra de télévision servant de rétroviseur, ou un intérieur garni de quatre sièges individuels, ceux de l’avant coulissant automatiquement lors de l’ouverture des portières pour faciliter l’accès. Un grand nombre de ces éléments de confort ainsi que des traits esthétiques de la Centurion seront intégrés dès les années suivantes sur les voitures de production des différentes marques de la General Motors ....


b-centurion03.jpg


Sur la Buick centurion, plutôt que d’être simplement rapportés sur une face avant verticale, les phares sont encastrés dans la partie basse du prolongement de l’aile et font partie du masque frontal qui joue le rôle de pare-chocs. Ces caractéristiques ne seront appliquées aux voitures de série que bien des années plus tard. Les prises d’air de la base du pare-brise sont empruntées à la Corvette 1956. Signature des Buick de série, la moulure latérale sépare les deux teintes de la carrosserie. La caméra de rétrovision est placée juste au dessus du feu central arrière en forme de tuyère et donc à la bonne hauteur pour une vision idéale ....


b-centurion04.jpg


Son avant en forme de coin, son cockpit en verre et son arrière de fusée font de la Buick Centurion un des concept cars les plus futuristes de l’époque, tout en étant très proche de ce qui est réalisable en grande série. La voiture ne mesure pas plus de 135 cm de hauteur, ce qui la classe au rang des sports cars, malgré son habitacle à quatre places. On retrouvera les faux louvers de l’aile arrière placés juste en avant du passage de roue sur la gamme Buick dès 1957, la lunette arrière enveloppante sur les Chevrolet de 1958, les grands ailerons sur les Chevy et Buick de 1959, le pare-brise montant très haut sur tous les modèles GM « bubble top » de 1959-60, et les doubles feux arrière sur les Cadillac de 1960 ....


b-centurion05.jpg


Assortie à la peinture Electron Red de la carrosserie en fibre de verre, la sellerie de la Buick Centurion est réalisée en cuir rouge et harmonieusement complétée par des inserts très classe en métal brossé. La disposition des cadrans et des jauges a été soigneusement étudiée et l'ensemble offre une allure peu commune a l'époque avec au final un style assez futuriste qui marquera les esprits ....


b-centurion06.jpg


Sur la Buick Centurion, les équipements de confort sont très présents car il était important pour la marque d'en faire un modèle assez luxueux. Ainsi d'épaisses moquettes insonorisantes calfeutrent le sol et le confort des passagers et optimisé car ils reçoivent de l'air frais via deux entrées situées sur les cotés qui provient d'un système d'aération très bien conçu. Un équipement radio performant pour l'époque vient compléter le tout ....


b-centurion07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Buick Centurion, les ingénieurs ont opté pour un bloc moteur de la marque en choisissant un classique mais robuste V8 Buick 322 ci, développant 325 chevaux à 5600 tours minutes grâce à une admission à 4 carburateurs accouplé à une boite de vitesses manuelle à 3 rapports ....



Caractéristiques techniques :

  • Type de moteur : V8 à essence
  • Cylindrée : 322 ci
  • Puissance : 325 ch à 5600 tr/min
  • Régime maximal : 6000 tr/min
  • Type de transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Manuelle 3 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Nitromag




La Buick Centurion de 1956 ...



La Buick Centurion de 1956 ...








JPBlogAuto