@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 18 avril 2015

Buick Centurion - 1956







b-centurion00.jpg



La Buick Centurion fut d'abord au tout début de sa création un prototype sous forme de concept datant de 1956, qui est aujourd'hui exposée au musée Sloan à Flint au Michigan. Devenue par la suite un modèle de production, elle remplaçait la Buick Wildcat devenue vieillissante. Elle partageait sa carrosserie avec le modèle Buick LeSabre, mais elle était plus luxueuse. La Buick Centurion était disponible en trois styles différents de carrosserie, une 2 portes décapotable, une 2 portes sans montants et une 4 portes sans montants ….


b-centurion01.jpg


Dessiné par Chuck Jordan et présenté au Motorama de 1956, le concept car Buick Centurion concentre la plupart des caractéristiques stylistiques d’une époque placée sous le signe de l’aéronautique. Ce coupé 4 places possède une carrosserie en fibre de verre, très basse, construite sur un empattement full size et marquée de baguettes latérales propres aux Buick de l’époque. Elle est une véritable ode à l’aérodynamisme, avec un avant fuselé, des phares encastrés dans les ailes proéminentes formant pare-chocs, un pare-brise hyper-panoramique poursuivi par un cockpit en verre, une lunette arrière enveloppante, un arrière profilé terminé par une tuyère encadrée de deux immenses ailerons plats et lisses ….


b-centurion02.jpg


La Buick centurion était une voiture plutôt luxueuse qui offrait des équipements peu courants pour l'époque comme une caméra de télévision servant de rétroviseur, ou un intérieur garni de quatre sièges individuels, ceux de l’avant coulissant automatiquement lors de l’ouverture des portières pour faciliter l’accès. Un grand nombre de ces éléments de confort ainsi que des traits esthétiques de la Centurion seront intégrés dès les années suivantes sur les voitures de production des différentes marques de la General Motors ....


b-centurion03.jpg


Sur la Buick centurion, plutôt que d’être simplement rapportés sur une face avant verticale, les phares sont encastrés dans la partie basse du prolongement de l’aile et font partie du masque frontal qui joue le rôle de pare-chocs. Ces caractéristiques ne seront appliquées aux voitures de série que bien des années plus tard. Les prises d’air de la base du pare-brise sont empruntées à la Corvette 1956. Signature des Buick de série, la moulure latérale sépare les deux teintes de la carrosserie. La caméra de rétrovision est placée juste au dessus du feu central arrière en forme de tuyère et donc à la bonne hauteur pour une vision idéale ....


b-centurion04.jpg


Son avant en forme de coin, son cockpit en verre et son arrière de fusée font de la Buick Centurion un des concept cars les plus futuristes de l’époque, tout en étant très proche de ce qui est réalisable en grande série. La voiture ne mesure pas plus de 135 cm de hauteur, ce qui la classe au rang des sports cars, malgré son habitacle à quatre places. On retrouvera les faux louvers de l’aile arrière placés juste en avant du passage de roue sur la gamme Buick dès 1957, la lunette arrière enveloppante sur les Chevrolet de 1958, les grands ailerons sur les Chevy et Buick de 1959, le pare-brise montant très haut sur tous les modèles GM « bubble top » de 1959-60, et les doubles feux arrière sur les Cadillac de 1960 ....


b-centurion05.jpg


Assortie à la peinture Electron Red de la carrosserie en fibre de verre, la sellerie de la Buick Centurion est réalisée en cuir rouge et harmonieusement complétée par des inserts très classe en métal brossé. La disposition des cadrans et des jauges a été soigneusement étudiée et l'ensemble offre une allure peu commune a l'époque avec au final un style assez futuriste qui marquera les esprits ....


b-centurion06.jpg


Sur la Buick Centurion, les équipements de confort sont très présents car il était important pour la marque d'en faire un modèle assez luxueux. Ainsi d'épaisses moquettes insonorisantes calfeutrent le sol et le confort des passagers et optimisé car ils reçoivent de l'air frais via deux entrées situées sur les cotés qui provient d'un système d'aération très bien conçu. Un équipement radio performant pour l'époque vient compléter le tout ....


b-centurion07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Buick Centurion, les ingénieurs ont opté pour un bloc moteur de la marque en choisissant un classique mais robuste V8 Buick 322 ci, développant 325 chevaux à 5600 tours minutes grâce à une admission à 4 carburateurs accouplé à une boite de vitesses manuelle à 3 rapports ....



Caractéristiques techniques :

  • Type de moteur : V8 à essence
  • Cylindrée : 322 ci
  • Puissance : 325 ch à 5600 tr/min
  • Régime maximal : 6000 tr/min
  • Type de transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Manuelle 3 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Nitromag




La Buick Centurion de 1956 ...



La Buick Centurion de 1956 ...








JPBlogAuto

samedi 21 mars 2015

Art Fitzpatrick & Van Kaufman







Un petit article pour vous faire apprécier ou découvrir le travail de deux anciens illustrateur graphiste américain assez méconnus mais pourtant devenu des icônes maintenant reconnus dans le milieu de l'automobile aux USA, il s'agit des fameux artistes Art Fitzpatrick et Van Kaufman ….


artvan02.jpg


L'aventure débute en 1959 à la demande du Directeur Général de Pontiac un certain John Delorean qui a l'idée d'embaucher pour faire la promotion graphique de sa marque deux illustrateurs graphistes à l'époque inconnus pour leur faire réaliser toutes les campagnes publicitaires et les catalogues de ses voitures ….


artvan05.jpg artvan06.jpg artvan07.jpg artvan10.jpg


Art Fitzpatrick a commencé sa carrière comme simple Designer Automobile alors débutant et Van Kaufman comme jeune assistant illustrateur chez Disney. Delorean venait de créer un parfait binôme car Art dessinait les autos et Van les ambiances et les personnages. Ce contrat avec Pontiac va durer de 1959 à 1971 ....


artvan08.jpg artvan09.jpg artvan11.jpg artvan12.jpg


A eux deux ils vont produire une multitude d'affiches, de flyers, de prospectus, d'affichettes, de brochures, de catalogues et d'illustrations toutes plus belles les unes que les autres qui vont servir a la promotion de la firme Pontiac ....


artvan01.jpg

Tous les modèles et toutes les déclinaisons de ces modèles vont y passer, les familiales, les sportives, les breaks, les vans, les limousines, les décapotables, les berlines, de toutes les couleurs et dans tous genre de situations, à la mer, en ville, à la montagne, à la campagne, à la plage, en forêt, etc ....


artvan14.jpg artvan15.jpg artvan16.jpg artvan13.jpg


artvan04.jpg

artvan17.jpg artvan18.jpg artvan20.jpg artvan19.jpg


Pendant douze années, Art Fitzpatrick et Van Kaufman vont ainsi dessiner toute la gamme Pontiac, les Bonneville, Catalina, GTO, Safari, Grand Villes, Tempest, Judge, Grand Prix, Esprit, Executive, LeMans, Ventura, Firebird, TransAm, Formula, etc ....


artvan21.jpg

Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Pontiac



Le 76° anniversaire de Art Fitzpatrick ...







JPBlogAuto

samedi 14 février 2015

Volkswagen Scirroco GLI - 1980









La Volkswagen Scirocco est une automobile, de la gamme coupé de type "2+2" (deux places avant plus deux places arrière), qui a été commercialisé par la marque allemande Volkswagen de 1974 à 1988 en France, et jusqu'en 1992 en Allemagne. Il porte le nom d'un vent saharien violent, très sec et très chaud qui souffle sur l'Afrique du Nord. Il y a eu deux modèles successifs du Scirocco, le Scirocco I produit à partir d'avril 1974, a été remplacé par le Scirocco II à partir de mai 1981. La Scirocco était un coupé élaboré à partir de la base de la Golf , dont elle avait toutes les caractéristiques mécaniques, mais avec une carrosserie différente, qui lui donnait une ligne basse un peu plus sportive ….


vwsirocco01.jpg


La firme allemande a commencé à travailler sur la Volkswagen Scirocco pendant le début des années 1970 quand le remplacement du coupé Karmann Ghia vieillissant a commencé a se faire sentir. La plateforme de la Golf commune à la Rabbit et aussi à la Jetta a été utilisé pour soutenir le nouveau coupé Scirocco, bien que presque toutes les parties de la voiture ont été remaniées en faveur d'une conduite plus sportive. Le design général et le style sont l’œuvre de Giorgetto Giugiaro, qui au final a créé un ensemble plus élégant et plus sportif que celui de le golf ou la Jetta. Paradoxalement, le coupé Scirocco est sorti six mois avant la Golf. C'est donc officiellement le troisième modèle à traction avant de la gamme VW après la K70 et la Passat. Durant toute la durée de sa production le coupé Scirocco fut construit dans les usines du carrossier Karmann à Osnabrück ….


vwsirocco02.jpg


Le 11 septembre 1975, le salon de l’Automobile de Francfort ouvre ses porte avec une attraction majeure sur le stand Volkswagen : la Golf GTI. « La Volkswagen la plus rapide de tous les temps », voici le message véhiculé par la publicité et il ne s’agit pas de paroles en l’air. Mais les études de cette Golf étaient belle et bien la Volkswagen Scirocco. En fait, chez VW, on ne se doute pas encore que le projet de Golf va devenir un best seller, avec plus d'un million d'exemplaires vendus, et les premières études sont d'abord réalisées sous le sceau du secret, en effet le premier prototype est un Scirocco doté d'un 1,5L à carburateur double corps ....


vwsirocco03.jpg


En matière de présentation, la Volkswagen Scirocco GLI est plutôt sympathique, avec un tableau de bord généralement bien pensé. On peut saluer en particulier le grand essuie-glace unique à trois vitesses et aussi l'essuie-glace et le lave-glace de la lunette arrière, le dessin agréable du petit volant, l'arrière transformable en "break grand sport", les sièges réglables dans les trois sens et aussi une accessibilité mécanique toute particulière. Le volume disponible à l'avant est plutôt satisfaisant avec une garde au toit un peu faible, mais l'exiguïté relative des places arrière est en grande partie due aux cotes d'encombrement du véhicule. Dans l'ensemble c'est toutefois une voiture facile à vivre au quotidien ....


vwsirocco04.jpg


Sans vouloir prétendre que c'est la moins coûteuse des voitures de sport de l'époque, il suffit de comparer à ce point de vue la Volkswagen Scirocco GLI à ses rivales pour apprécier un rapport prix-prestations très au-dessus de la moyenne. Sûre, facile et agréable à conduire, extrêmement brillante en toutes circonstances, la Scirocco GLI est une véritable et jolie voiture de sport. Face à ses rivales de l'époque, elle se retrouve nettement au-dessus du lot. Les Ford Escort RS 2000 MKII, les Innocenti de Tomaso, les Autobianchi A112 Abarth et les Renault 5 Alpine sont certes toutes attachantes et performantes, mais aucune d'entre-elles ne possède la force de la Scirocco, son homogénéité. Fiable, habitable, performante, pratique, la Scirocco GLI devient la coqueluche à la mode ....


vwsirocco05.jpg


Finalement, le seul reproche qu'on peut lui faire est un freinage peu endurant et une boîte à 4 rapports seulement. Dès 1978, la Volkswagen Scirocco GLI reçoit un radiateur d'huile et un embrayage plus gros. L'année suivante, VW tient compte des rares critiques émises par la presse et installe une boîte 5 vitesses. Cette modification fait en outre tomber la puissance fiscale de 9 à 8 CV. Très peu de changements vont toucher le modèle au long de sa production, ce ne seront en fait que de petites modifications de détails ou des améliorations pour le confort comme par exemple la climatisation ou le toit ouvrant coulissant et différentes peintures spécifiques ....


vwsirocco06.jpg


Les premiers Scirocco disposaient d'optiques de phares rectangulaires ou d'une calandre à quatre phares ronds ainsi que de deux essuie-glaces à l'avant. La calandre à quatre phares sur les modèles en finition TS puis GT et GLI fut rapidement généralisée, ainsi que l'utilisation d'un essuie-vitre unique sur tous les modèles. Les pare-chocs ont évolué en même temps d'un profil métallique à un bloc en ABS avec une âme en acier et les clignotants avant, dans les pointes d'ailes, ont également été retouchés.
Il est difficile de ne pas être satisfait par ses performances et le comportement de la voiture en toutes circonstances ne peut que confirmer ce sentiment. Agréable en ville en raison de sa souplesse et de sa vivacité en reprises, la Scirocco GLI est également une bonne routière, à l'aise aussi bien sur une autoroute que sur la plus sinueuse des routes secondaires ....


vwsirocco07.jpg


Pour la mécanique de la Volkswagen Scirocco GLI les ingénieurs vont jeter leur dévolu sur le 1600 cm3 doté d'une injection Bosch K-Jetronic qui équipe l'Audi 80 GTE. C'est une greffe osée pour l'époque puisque l'on considérait encore que la puissance limite admissible sur une traction avant était de 100 ch. Les ingénieurs lui greffent donc un 1600 cm3 aux cotes hyper carrées et une injection Bosch K-Jetronic lui permettant de développer 110 ch à 6100 tr/mn. Avec une boîte de vitesse à 4 rapports, cette "super" Golf pointe le bout de son capot à 185 km/h, malgré une aérodynamique peu favorable. L'allumage transistorisé fut monté à partir de 1980. Bien qu'elle soit très rare une transmission automatique pouvait sur option équiper la voiture ....


Caractéristiques techniques :

  • Type de moteur: 4 cylindres en ligne à essence
  • Disposition: Transversale avant
  • Nombre de soupapes: 8 soupape(s)
  • Cylindrée: 1588 cm³
  • Distribution: Arbre à cames en tête
  • Alimentation: Injection Bosch K-Jectronic
  • Puissance: 110 ch à 6100 tr/min
  • Couple: 138 Nm (14.1 mkg) à 5000 tr/min
  • Régime maximal: 6500 tr/min
  • Type de transmission: Traction
  • Boîte de vitesses: Manuelle 4 rapports / Manuelle 5 rapports
  • Poids: 810 kg
  • Vitesse maximale: 185 km/h





La Volkswagen Scirocco ...



La Volkswagen Scirocco ...







JPBlogAuto

- page 1 de 88