@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 22 mai 2015

Ferrari 410 Superamerica Ghia - 1956







ghia410-00.jpg



Au début des années 50, la grosse majorité de tous le personnel technique de Ferrari est employé à la construction des voitures de course mais une partie des ingénieurs de la marque travaille sur des véhicules de luxe produits à l’unité avec une cadence très faible de moins d’un véhicule par mois. En fait, Ie Commandatore avait mis sur pied une division dédiée aux commandes spéciales pour les États-Unis, avec des coupés aux caractéristiques spécifiques, les Ferrari SuperAmerica étaient nées. La plupart du temps, le design et les carrosseries sont confiés à des officines spécialisées comme Boano, Touring, Ghia ou Pininfarina ….


ghia410-01.jpg


L'existence de cette Ferrari 410 Superamerica Ghia mythique a commencé en mars 1955. Cette année la, Robert C.Wilke, un richissime entrepreneur hors-pair, amateur de voitures rapides bien connu par son sponsoring généreux des compétitions Indy 500, conscient d'être hors-norme et menant la vie de château dans le Wisconsin en avait fait la commande directe à Enzo Ferrari en personne. Désirant posséder une Ferrari hors-pair et hors-norme pour compléter sa collection de Ferrari, il voulait customiser une Ferrari 410 SuperAmerica pour en faire une Ferrari unique rien que pour lui ….


ghia410-02.jpg


Enzo Ferrari et Robert C.Wilke sont fait pour s'entendre, ils sont partis de rien, ils vivent le quotidien quelles que soient les circonstances, sans faillir, avec la même constance, à la pointe du combat, sachant remonter leurs manches, s'il le faut même le dimanche, ils se battent pour gagner c'est ça leur honneur, c'est ça leur loi, être patron d'entreprise. Wilke est subjugué par Enzo, qui lui est subjugué par les millions de Wilke. Au final, ils décident de prendre un châssis avec moteur/boîte/et trains roulants d'une Ferrari 410 qu'ils confient à Ghia pour créer une voiture de rêve, la Ferrari 410 Superamerica Ghia est ainsi née ....


ghia410-03.jpg


La voiture est très imposante avec un empattement qui a été porté à 2.800 mm, les voies avant et arrière sont respectivement de 1.455 mm et 1.450 mm. C'est un coupé vraiment unique carrossé par Ghia avec un style assez extravagant. Au premier regard, cette Ferrari semble être un amalgame un peu bizarre des concepts stylistiques de 1950 mais un examen plus approfondi révèle l'existence d'une conception beaucoup plus complexe, basée sur la combinaison de plusieurs éléments différents intégrés dans un seul ensemble ....


ghia410-04.jpg


Le design extravagant de cette Ferrari 410 Superamerica Ghia est l’œuvre de Giovanni Savonuzzi designer chez Ghia. Mais les puristes et les passionnés de la marque crièrent au scandale en découvrant cette carrosserie pas très élégante au style totalement inappropriée à leur goût pour une Ferrari. La calandre surdimensionnée est l’œuvre de Mario Buono, toute la partie avant n'est pas sans rappeler la Dual-Ghia et les ailes avant ressemblent étroitement à ceux du prototype à turbine de Ghia de 1955. La carrosserie est en aluminium formé à la main avec de nombreuses et complexes courbes composées qui représentaient le défi le plus difficile à réaliser. Ces mêmes lignes fluides en lame de couteau sont apparues plus tard sur la Chrysler Ghia Dart de 1957 ....


ghia410-05.jpg


La Ferrari 410 Superamerica Ghia est construite sur une version modifiée d'un châssis de production, le cadre tubulaire/plate-forme en aluminium conserve les ressorts hélicoïdaux de suspension avant de la 410, ainsi que l'essieu arrière fixé en direct par des entretoises de support latéraux et des ressorts semi-elliptiques. Les freins à tambour aux 4 roues utilisés à l'origine sur la 410 ont été remplacées à l'avant par des freins à disque plus puissant, tandis que les roues à rayons Boranni de 16 pouces sont montées avec des pneus d'origine course Engelbert ....


ghia410-06.jpg


Bien que le tableau de bord, très kitch et blingbling, ressemble à quelque chose issu d'un casino de Las Vegas, la massive platine centrale chromé abrite divers contrôles complexes pour le chauffage, la pompe à carburant électrique, le témoin de parking et celui des phares. L'instrumentation comprend la température et la pression d'huile, un indicateur de température d'eau, une horloge, un compteur de vitesse gradué jusque 180mph, et un compte-tours indiquant 8000 t/mn maxi. Un assez grand volant a été utilisé pour aider à contrôler la direction non assistée ....


ghia410-07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Ferrari 410 Superamerica Ghia, les ingénieurs de la firme ont la aussi fait preuve d'imagination en utilisant un 5.1 litre SOHC V-12 de 340 chevaux, une conception d'Aurelio Lampredi sur base d'un moteur 4.5 litres Ferrari modifié pour une utilisation urbaine mais réalésé à 4,9 litres. Fidèle à son héritage de course, le moteur a des têtes de cylindres hémisphériques, deux distributeurs et deux bobines et les deux pompes mécaniques sont assistées aux reprises par une pompe auxiliaire électrique pour alimenter un double-trio de carburateurs Weber 40 DCF. Les arbres à cames sont entraînés par une chaîne à rouleaux triple, le bloc et le carter sont moulés en alliage léger et utilisent des inserts en acier. La transmission à 4 vitesses est accouplée au moteur via un embrayage mécanique triple disque. La voiture ne pesant environ que 1200 kg, la vitesse maxi annoncée est de 260 km/heure ....



Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : SOHC V-12
  • Disposition : Avant
  • Cylindrée : 5100 cm3
  • Puissance : 340 chevaux à 8000 tr/m
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 4 vitesses manuelle



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Forza Rossa




La Ferrari 410 Superamerica Ghia de 1956 ...



La Ferrari 410 Superamerica Ghia de 1956 ...








JPBlogAuto

samedi 18 avril 2015

Buick Centurion - 1956







b-centurion00.jpg



La Buick Centurion fut d'abord au tout début de sa création un prototype sous forme de concept datant de 1956, qui est aujourd'hui exposée au musée Sloan à Flint au Michigan. Devenue par la suite un modèle de production, elle remplaçait la Buick Wildcat devenue vieillissante. Elle partageait sa carrosserie avec le modèle Buick LeSabre, mais elle était plus luxueuse. La Buick Centurion était disponible en trois styles différents de carrosserie, une 2 portes décapotable, une 2 portes sans montants et une 4 portes sans montants ….


b-centurion01.jpg


Dessiné par Chuck Jordan et présenté au Motorama de 1956, le concept car Buick Centurion concentre la plupart des caractéristiques stylistiques d’une époque placée sous le signe de l’aéronautique. Ce coupé 4 places possède une carrosserie en fibre de verre, très basse, construite sur un empattement full size et marquée de baguettes latérales propres aux Buick de l’époque. Elle est une véritable ode à l’aérodynamisme, avec un avant fuselé, des phares encastrés dans les ailes proéminentes formant pare-chocs, un pare-brise hyper-panoramique poursuivi par un cockpit en verre, une lunette arrière enveloppante, un arrière profilé terminé par une tuyère encadrée de deux immenses ailerons plats et lisses ….


b-centurion02.jpg


La Buick centurion était une voiture plutôt luxueuse qui offrait des équipements peu courants pour l'époque comme une caméra de télévision servant de rétroviseur, ou un intérieur garni de quatre sièges individuels, ceux de l’avant coulissant automatiquement lors de l’ouverture des portières pour faciliter l’accès. Un grand nombre de ces éléments de confort ainsi que des traits esthétiques de la Centurion seront intégrés dès les années suivantes sur les voitures de production des différentes marques de la General Motors ....


b-centurion03.jpg


Sur la Buick centurion, plutôt que d’être simplement rapportés sur une face avant verticale, les phares sont encastrés dans la partie basse du prolongement de l’aile et font partie du masque frontal qui joue le rôle de pare-chocs. Ces caractéristiques ne seront appliquées aux voitures de série que bien des années plus tard. Les prises d’air de la base du pare-brise sont empruntées à la Corvette 1956. Signature des Buick de série, la moulure latérale sépare les deux teintes de la carrosserie. La caméra de rétrovision est placée juste au dessus du feu central arrière en forme de tuyère et donc à la bonne hauteur pour une vision idéale ....


b-centurion04.jpg


Son avant en forme de coin, son cockpit en verre et son arrière de fusée font de la Buick Centurion un des concept cars les plus futuristes de l’époque, tout en étant très proche de ce qui est réalisable en grande série. La voiture ne mesure pas plus de 135 cm de hauteur, ce qui la classe au rang des sports cars, malgré son habitacle à quatre places. On retrouvera les faux louvers de l’aile arrière placés juste en avant du passage de roue sur la gamme Buick dès 1957, la lunette arrière enveloppante sur les Chevrolet de 1958, les grands ailerons sur les Chevy et Buick de 1959, le pare-brise montant très haut sur tous les modèles GM « bubble top » de 1959-60, et les doubles feux arrière sur les Cadillac de 1960 ....


b-centurion05.jpg


Assortie à la peinture Electron Red de la carrosserie en fibre de verre, la sellerie de la Buick Centurion est réalisée en cuir rouge et harmonieusement complétée par des inserts très classe en métal brossé. La disposition des cadrans et des jauges a été soigneusement étudiée et l'ensemble offre une allure peu commune a l'époque avec au final un style assez futuriste qui marquera les esprits ....


b-centurion06.jpg


Sur la Buick Centurion, les équipements de confort sont très présents car il était important pour la marque d'en faire un modèle assez luxueux. Ainsi d'épaisses moquettes insonorisantes calfeutrent le sol et le confort des passagers et optimisé car ils reçoivent de l'air frais via deux entrées situées sur les cotés qui provient d'un système d'aération très bien conçu. Un équipement radio performant pour l'époque vient compléter le tout ....


b-centurion07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Buick Centurion, les ingénieurs ont opté pour un bloc moteur de la marque en choisissant un classique mais robuste V8 Buick 322 ci, développant 325 chevaux à 5600 tours minutes grâce à une admission à 4 carburateurs accouplé à une boite de vitesses manuelle à 3 rapports ....



Caractéristiques techniques :

  • Type de moteur : V8 à essence
  • Cylindrée : 322 ci
  • Puissance : 325 ch à 5600 tr/min
  • Régime maximal : 6000 tr/min
  • Type de transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Manuelle 3 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Nitromag




La Buick Centurion de 1956 ...



La Buick Centurion de 1956 ...








JPBlogAuto

samedi 21 mars 2015

Art Fitzpatrick & Van Kaufman







Un petit article pour vous faire apprécier ou découvrir le travail de deux anciens illustrateur graphiste américain assez méconnus mais pourtant devenu des icônes maintenant reconnus dans le milieu de l'automobile aux USA, il s'agit des fameux artistes Art Fitzpatrick et Van Kaufman ….


artvan02.jpg


L'aventure débute en 1959 à la demande du Directeur Général de Pontiac un certain John Delorean qui a l'idée d'embaucher pour faire la promotion graphique de sa marque deux illustrateurs graphistes à l'époque inconnus pour leur faire réaliser toutes les campagnes publicitaires et les catalogues de ses voitures ….


artvan05.jpg artvan06.jpg artvan07.jpg artvan10.jpg


Art Fitzpatrick a commencé sa carrière comme simple Designer Automobile alors débutant et Van Kaufman comme jeune assistant illustrateur chez Disney. Delorean venait de créer un parfait binôme car Art dessinait les autos et Van les ambiances et les personnages. Ce contrat avec Pontiac va durer de 1959 à 1971 ....


artvan08.jpg artvan09.jpg artvan11.jpg artvan12.jpg


A eux deux ils vont produire une multitude d'affiches, de flyers, de prospectus, d'affichettes, de brochures, de catalogues et d'illustrations toutes plus belles les unes que les autres qui vont servir a la promotion de la firme Pontiac ....


artvan01.jpg

Tous les modèles et toutes les déclinaisons de ces modèles vont y passer, les familiales, les sportives, les breaks, les vans, les limousines, les décapotables, les berlines, de toutes les couleurs et dans tous genre de situations, à la mer, en ville, à la montagne, à la campagne, à la plage, en forêt, etc ....


artvan14.jpg artvan15.jpg artvan16.jpg artvan13.jpg


artvan04.jpg

artvan17.jpg artvan18.jpg artvan20.jpg artvan19.jpg


Pendant douze années, Art Fitzpatrick et Van Kaufman vont ainsi dessiner toute la gamme Pontiac, les Bonneville, Catalina, GTO, Safari, Grand Villes, Tempest, Judge, Grand Prix, Esprit, Executive, LeMans, Ventura, Firebird, TransAm, Formula, etc ....


artvan21.jpg

Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Pontiac



Le 76° anniversaire de Art Fitzpatrick ...







JPBlogAuto

- page 1 de 88