@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Crossover

Fil des billets

lundi 20 août 2012

Peugeot HX1



PEUGEOT HX1 ….







En 1810, les frères Jean-Pierre et « Jean-Frédéric Peugeot » transforment en fonderie et en laminoir le vieux moulin familial en mettant au point un procédé de laminage à froid qui va leur permettre de fabriquer un outillage de très haute qualité dont la réputation va se propager rapidement . A partir de 1881, « Peugeot » va commencer la fabrication de bicyclettes et en 1889, la construction du moteur Daimler dont ils avaient racheté les droits . La première automobile « Peugeot » qui était en fait un quadricycle verra le jour en 1890 ….



De nos jours, cette vénérable marque française plus que centenaire continue à s’illustrer en proposant une belle gamme de voitures attrayantes . Pour son prochain vaisseau amiral, la marque au Lion songe même à briser les codes du haut-de-gamme . Peugeot semble même résolu à tenter une incursion sur les hautes terres occupées par Audi, BMW, et Mercedes-Benz . La raison en est simple. La catégorie "premium" recèle toujours de belles promesses de croissance et de bénéfices, en Europe comme à l'export . Pour ce faire, le cahier des charges de la nouvelle voiture donnait pour mission de "réaliser un véhicule pouvant accueillir jusqu’à six personnes, tout en offrant un style fort, athlétique, efficient, et procurant des sensations de conduite unique . Peugeot dévoile son envie de développer de nouveaux « crossover premium » dotées de la motorisation HYbrid4 plug-in (rechargeable) . La surprise française est arrivée lors du dernier Salon de Francfort, elle est baptisée Peugeot HX1 ….



L’étonnante Peugeot HX1 est conçue pour imaginer des solutions futures dans de nombreux domaines de l’automobile du futur comme l’architecture, l’aérodynamique, la modularité, les équipements, l’ambiance et les matériaux intérieurs, et bien sûr, la motorisation . Elle est construite avec une architecture monocorps dotée de proportions atypiques la rendant sportive et élégante . Avec des lignes inspirées des modèles sochaliens les plus récents, elle se présente avec une aérodynamique peu conventionnelle et plutôt élancée . D'une longueur de 4,93 mètres pour 1,99 mètre de largeur et 1,37 mètres de hauteur, la HX1 obtient un Cx de 0,28 . Avec ses portières en élytre, éternel fantasme de designer, la belle tient vraiment de la voiture de rêve même si elle adopte la silhouette élégante d'un grand break monocorps savamment surbaissé . La marque souligne le rôle primordial de l'aérodynamique soigné dans les performances de premier ordre de la Peugeot HX1 qui met en œuvre toutes les astuces pour réduire son coefficient de traînée aérodynamique . Des volets mobiles se déploient selon la vitesse, au sommet du hayon comme entre les branches de ses jantes . Quant aux rétroviseurs, ils disparaissent au profit de caméras, bien moins encombrantes ....



L’insolite Peugeot HX1 propose la fameuse calandre "flottante" étrennée en série par la 508 et de feux en boomerang qui signent de manière indubitable le nouveau style de la marque, mais tout le reste apparaît nouveau . Des prises d'air magnifiées par du métal brossé et poli au déflecteur mobile de lunette arrière . Visiblement, les stylistes de l'équipe du designer Gilles Vidal ne se sont interdit aucune nouvelle voie d'exploration comme par exemple ces petits spoilers actifs situés sur la lunette arrière qui optimisent l'aérodynamique du véhicule en s'ouvrant une fois les 100 km/h dépassés . Ou aussi ces jantes dessinées en forme de turbine qui donnent également un effet de vitesse lorsque la voiture est en mouvement . Au final, esthétiquement, la voiture en impose . A l’avant, la calandre unique « flottante » et les projecteurs félins à LED rappellent l’emblème de la marque avec ce lion, fièrement apposé dans l’embouti du capot . Une signature visuelle que l’on retrouve également pour les feux arrière, dont la forme en boomerang accompagne le mouvement de la poupe . Quatre portes à ouverture inversée, en semi-élytre, s’ouvrent largement pour permettre aux passagers d'accéder facilement à l’habitacle de la superbe Peugeot HX1 ....



La Peugeot HX1 propose six places dans un luxe extrême . Elle utilise des matériaux haut de gamme (plancher et ébénisterie en chêne naturel incrusté de fibres optiques, métaux brossés, cuirs…) et des équipements modernes (afficheurs digitaux, écrans tactiles…). Les designers ont savamment travaillé sur la luminosité (spots de leds, stries rétro-éclairés par la lumière naturelle sur le pavillon …). La colonne de direction peut s’allonger électriquement, parallèlement au réglage du siège, afin de faciliter l’accessibilité . La jante du volant se resserre automatiquement lorsque la voiture passe en mode « cruising » pour un plus grand confort du conducteur . Enfin, l’écran multifonction central pivote, laissant uniquement les informations essentielles visibles sur sa tranche . A l’arrière, la console centrale regroupe un minibar ainsi qu’une machine à café, clin d’œil discret à l’histoire de Peugeot . Cette console se pare de marbre blanc de Carrare, artisanalement fraisé, qui participe à l’ambiance exclusive et moderne . Si besoin, deux sièges escamotables peuvent être configurée sur un rang central, grâce à un système de « sièges gigognes » . L'intérieur est très soigneusement fini avec des matériaux nobles comme du métal brossé, du cuir ou encore de la fibre optique . Les haut-parleurs logent dans les appuie-tête façon business classe . Les écrans tactiles abondent et l'éclairage d'ambiance mêle différentes sources lumineuses de fibre optique dans les panneaux de contre-porte et pavillon translucide gigantesque . Comment ne pas voir dans ces vastes à-plats de bois précieux, dans ce marbre de Carrare et dans ces mètres carrés de cuir cousu main l'expression d'une ambition légitime de faire du haut-de-gamme avec cette Peugeot HX1 ….



Le capot avant de la Peugeot HX1 abrite le désormais fameux système Hybrid4 déjà vu sur le 3008 et très prochainement disponible sur le nouveau 508 RXH . La motorisation propose donc le 4 cylindres Diesel 2.2 HDI bien connu de 150 kW (204 chevaux) qui trouve un renfort bienvenu en la personne d’un moteur électrique de 70 kW (95 chevaux) logé entre les roues arrière . La puissance combinée de ces deux moteurs atteint quelque 220 kW, soit 299 chevaux . Une nouvelle technologie permet aux 4 roues d’être motrices lorsque les deux moteurs fonctionnent ensemble ce qui équivaut à une transmission intégrale de type 4 x 4 . Elle permet aussi de rouler, à basses vitesses, en mode « zéro émission » avec le seul moteur électrique . Le tout est accouplé à une transmission automatique à 6 rapports . Le plus intéressant reste la consommation moyenne qui s'établit à 3,2 l/100 km en cycle mixte pour seulement 83 g/km de CO2 de rejet . L'autonomie en mode tout électrique n'est évidemment par étrangère à ces bons chiffres . Peugeot va encore plus loin dans l’efficience et propose la fonctionnalité « plug-in », des batteries lithium-ion qui peuvent être rechargées en branchant le véhicule sur une prise de courant 220 V standard . Ceci lui permet d’avoir un mode « ZEV » largement étendu, c’est-à-dire qu’il a la faculté de parcourir jusqu’à 30 km en propulsion 100 % électrique sans aucun rejet de CO2 ….




Caractéristiques techniques :

  • Motorisation : Hybrid4
  • Moteur thermique : 4 cylindres Diesel 2.2 HDI de 150 kW (204 chevaux)
  • Moteur électrique : 70 kW (95 chevaux)
  • Puissance totale : 299 chevaux
  • Batteries : lithium-ion
  • Cx : 0,28
  • Consommation : 3,2 l/100 km
  • Rejets : 83 g/km de CO2







La « Peugeot HX1 », c'est ça ...



La « Peugeot HX1 », c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 2 juillet 2012

Nissan Juke R - 2012



NISSAN JUKE R ….







Après guerre, à partir de 1954, le constructeur japonais « Nissan » retrouve son indépendance et son autonomie après avoir été sous administration des forces américaines et recommence sa production principalement axée sur des berlines familiales quatre portes économique et robustes . A partir du milieu des années 60, le succès aidant, « Nissan » va commencer à diversifier sa gamme avec des coupés, des cabriolets et même quelques sportives et dans les années 80 l'enrichir encore avec des "4X4" et aussi des "Pickup" . En 1999, « Nissan » va conclure une alliance avec Renault visant à devenir le 5e producteur automobile mondial ….



De nos jours, forte de son alliance avec Renault, la firme japonaise possède une belle gamme de véhicules dont certains sportifs et très intéressants . Tout récemment même, le constructeur japonais à défraie la chronique en présentant au tout nouveau crossover familial et urbain baptisé le Nissan Juke . Un genre de grenouille avec sa physionomie étonnée et ses optiques globuleuses plutôt sympa . Mélange détonnant, croisant les influences diverses des citadines, des SUV et des minispaces, le Juke jetait déjà un pavé dans la mare en échappant aux segmentations traditionnelles . Mais la firme n’en ai pas resté la car au dernier Salon de Tokyo, ils se sont carrément lâché en créant encore une énorme surprise . Ils ont osé présenter une toute nouvelle version du Juke, hyper sportive baptisée Nissan Juke R qui est une véritable bête . Ce crossover sur-vitaminé a étonné et surpris beaucoup de monde dans le bon sens du terme ….



Soucieux de ne pas s’interrompre en si bon chemin, le bureau d’étude de Nissan nous étonne aujourd’hui par cette nouvelle création, manifestement née des amours improbables du petit crossover urbain et de la tonitruante supercar Nissan GTR . Finalement, le Nissan Juke R, c'est le résultat d'une idée folle . Pensez-donc, réunir la bouille originale du petit crossover urbain, et les entrailles de la sulfureuse GT-R (Juke + GT-R = Juke-R), plus d'un aurait laissé tombé en chemin . Mais pas Nissan qui avec l'aide des ateliers RML, ont été jusqu'au bout de la démarche . La petite grenouille Juke originale à l’allure sympa et rigolote a subi une sérieuse cure de testostérone pour singer la GTR . Faciès joufflu, ailes gonflées à éclater, bouclier copieusement ajouré et capot percé d'écopes, le gentil crossover nippon affiche dorénavant une physionomie vraiment démonstrative . La robe immaculée n’est pas en reste dans cette teinte mate, exhibant un accastillage belliqueux, associant jupes latérales anthracites, aileron imposant et des jantes 20 pouces plus un extracteur bien peu discret . Enfin ils ont mis le paquet, elle est vraiment agressive . Esthétiquement, on reste bluffés par ses nombreux appendices aérodynamiques qui viennent donner du caractère (beaucoup de caractère) à cet étonnant engin qui n’en manquait pas . La Nissan Juke R fait plus joli et l'ensemble est plutôt assez bestial pour les uns, ou assez kéké pour les autres . Mais il se dégage de ce Juke rabaissé et bodybuildé un parfum indéniable d'asphalte et de course automobile ....



Le superbe Nissan Juke R est posé sur des jantes de 20 pouces, affublé d'appendices aérodynamiques très m'as-tu vu, dont un étonnant double aileron . Il semble très joufflu car il a pris 13 cm de large au niveau des ailes, qui donc semblent très gonflées . Des boucliers et bas de caisse (très) enveloppants complètent le tableau et une teinte noire mat vient conclure de façon assez spectaculaire il faut l'avouer cet insolite engin . Reste que si l'on reconnaît tout à fait un Juke, il faut se rendre compte qu'il a bien fallu absorber les trains roulant et transmissions de la GT-R ! Pour faire simple, on a élargi le Juke original pour faire passer en largeur, et raccourci l'empattement de la GT-R pour faire rentrer le tout en longueur . Autant le dire tout de suite, la greffe de la mécanique de la GT-R a très bien pris sur le Juke . On n'a pas du tout l'impression de conduire un engin bricolé, mais au contraire un véhicule très abouti et fignolé (même la clim a été conservée !). La facilité de conduite est la même que celle ressentie au volant du coupé, ils sont fort chez Nissan, c’est facile à dire, mais pas facile à faire . Mais le résultat est là, le très étonnant et vraiment insolite Nissan Juke R ....



Pour ce qui est de la motorisation du Nissan Juke R, la firme à insérée au chausse pied le même moteur que sur la GTR de compétition . C’est un sulfureux V6 de 3,8 litres de cylindrée qui soufflé par un double turbo développe la bagatelle de 500 chevaux, une bête de puissance qui associée au faible poids de la voiture promet des performances de haute volée . Ce surcroit de puissance reste cependant très docile, mais ne demande qu’a faire parler la poudre dès qu'on soude la pédale de droite au plancher . La boîte de la GT-R fait admirablement son boulot avec des passages de rapport éclairs et sans à-coups . Alors bien sûr les performances ne sont pas celles de la GT-R otiginale car l'empattement raccourci, le lourd arceau cage ajouté et une aérodynamique qui n'a rien à voir avec celle du coupé sportif s'y opposent . Mais au final le 0 à 100 km/h est parcouru en moins de 5 secondes . Le Nissan Juke R est généreux . Il donne de la voix plus à l'intérieur qu'à l'extérieur, il procure de grand coups de pieds aux fesses à la réaccélération, il freine fort et ses 4 roues motrices permettent, même sous la pluie, de se faire plaisir en courbes serrées . En fait on peut le prendre de deux façons . Soit on se dit que c'est une GT recarrossée et là on est déçu des sensations, soit on le prend comme un engin survitaminé, et là on se dit que c'est un "truc de fou"....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6 biturbo
  • Cylindrée : 3.8 Litres
  • Puissance : 500 chevaux
  • Couple : 450 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’8






La « Nissan Juke R », c'est ça ...



La « Nissan Juke R », c'est ça ...





JPBlogAuto

vendredi 23 septembre 2011

Captiva – Le SUV 7 places by Chevrolet



CHEVROLET CAPTIVA ….




Personnellement, j’aime les voitures américaines, je suis séduit par leurs formes massives et imposantes et l’impression de puissance et de robustesse qu’elles dégagent . Sans doute suis-je influencé par les très nombreuses séries télévisées qui font que je suis totalement fan des véhicules 4×4 que l’on y voit .
Dans ce type de véhicule, la marque Chevrolet propose son tout nouveau SUV de 7 places, le Chevrolet Captiva qui me plait particulièrement . En effet, le Chevrolet Captiva a une vraie « gueule », un design affirmé et volontairement sportif, et même si cette voiture se classe dans la catégorie des familiales, je suis emballé ! ….



Le design extérieur du nouveau Chevrolet Captiva se démarque de la concurrence . Ses lignes racées et élancées sont empreintes de puissance et d’élégance, lui donnant un look plus affirmé et plus sportif vraiment agréable et très plaisant .
Mais les véritables changements du véhicule se trouvent à l’intérieur car si la carrosserie n’a subie que quelques retouches de style, en revanche les finitions, les équipements et la modularité ont été améliorés en profondeur . Le tableau de bord est splendide, très bien équipé il dégage une impression de modernité et offre un confort d’utilisation incontestable .
Chaque équipement y trouve instinctivement sa place et l’ergonomie est bien étudiée . L’habitacle du nouveau Chevrolet Captiva propose de nouveaux habillages, avec des tissus et des décors modernes qui confèrent à la voiture un aspect nettement plus haut de gamme . Globalement, l’habitacle parait harmonieux, luxueux et très bien fini ….



A l’arrière, on trouve deux rangées de sièges dont la dernière se rabat très facilement pour former un plancher plat et offrir un espace allant jusqu’à 769 litres de volume de chargement en configuration 5 places . Mais si vous avez besoin d’un plus grand volume de chargement, vous pouvez rabattre la 2ème rangée de sièges, vous disposerez alors de l’un des plus grands volumes de chargement du segment des SUV avec 1577 litres . Avec la 3ème rangée en place, vous disposerez toujours d’un volume conséquent de 97 litres et 7 places cela s’ajoutant aux multiples rangements intelligemment placés dans l’habitacle .
De plus, le nouveau Chevrolet Captiva est équipé en série d’une prise auxiliaire et d’un kit mains libres Bluetooth . Les commandes montées sur le volant permettent de piloter l’installation audio, l’interface Bluetooth et les fonctions du régulateur de vitesse . Des mesures d’isolation acoustique performantes sont mises en œuvre pour réduire à un simple murmure les bruits de roulement, du vent et du moteur ....



Sous le capot du nouveau Chevrolet Captiva sont aussi intervenus de nombreux changements car pas moins de quatre nouveaux moteurs arrivent, plus puissants et plus souples, associés à de nouvelles boîtes six vitesses, manuelles ou automatiques, qui vont donner au Captiva une conduite sereine tout en puissance . La traction avant ou une transmission sur quatre roues à la demande vous aident à dominer les événements quelle que soit la situation .
Pour assurer votre sérénité au volant, le nouveau Chevrolet Captiva est équipé d’une panoplie complète de fonctionnalités de sécurité car il dispose en série d’airbags frontaux, latéraux et rideaux, d’un contrôle électronique de stabilité (ESC), d’un antipatinage (TCS), d’une assistance au freinage d’urgence (BAS), d’une fonction d’aide au démarrage en côte et d’aide à la descente, et de capteurs d’aide au stationnement arrière . En plus, suivant les finitions, un système de navigation GPS associé à une caméra de recul vient compléter le tout ....



Pour conclure, le Chevrolet Captiva veille sur vous et vos passagers partout où vous vous rendrez ….



La « Chevrolet Captiva », c'est ça ...



La « Chevrolet Captiva », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2