@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - De Soto

Fil des billets

vendredi 7 septembre 2018

Carlo Demand Artiste Peintre









Carlo Demand est un artiste peintre né le 21 novembre 1921 à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne, d'un père français et d'une mère allemande. Son intérêt pour l'art et la mécanique s'est développé très tôt et ses parents l'ont encouragé à poursuivre dans cette voie car tout jeune déjà ses premiers dessins comprenaient des cow-boys et des Indiens, ainsi que des portraits de famille mai aussi des voitures ....


carlo01.jpg


Les premiers carnets de croquis de Carlo Demand sont remplis alors qu’il n’a que 6 ans. Et donc, après un parcours scolaire primaire plutôt classique, ses parents vont finalement l'inscrire à la prestigieuse et réputée Académie d'Art Staedel de Francfort ou il va préparer avec succès en cinq ans une maitrise dans cette discipline qu'il affectionne tout particulièrement, le dessin et la peinture ....






Le goût de Carlo Demand pour les voitures et la mécanique provient sans doute de sa nombreuse famille de double nationalité qui depuis tout jeune l'ont confronté à leur voitures personnelles comme par exemple des De Soto, Buick, Chenard & Walcker ou aussi Austro-Daimler. Un oncle allemand l'a même emmené voir des courses d'automobile et lui offrait régulièrement des autos miniatures qui ont sans aucun doute servi de jouets mais aussi de modèles pour développer ses talents de dessinateur ....





En 1938, tout juste âgé de 17 ans à peine, un journal quotidien de Francfort surpris par les compétences artistiques de Carlo Demand publie son premier dessin au fusain, une Mercedes W-154 Grand Prix. Dès lors il ne cessera de travailler pour des périodiques, des clubs sportifs, des magazines, des journaux, des entreprises industrielles et autres. Et année après année ses dessins vont charmer toujours plus d’amateurs émerveillés par la qualité de son travail ....





Carlo Demand reconnait volontiers avoir été largement inspiré et influencé par le travail des artistes et illustrateurs allemands célèbres, Hans Liska et Theo Metejko. Leur travail était facilement accessible dans l'hebdomadaire allemand le plus populaire, Berliner Illustrirte Zeitung. De nos jours, dans son domaine, il n'a pas de véritable concurrence, mais il est beaucoup plus connu parmi les fans d'automobiles vintage anciennes que dans les milieux artistiques traditionnels ....





En raison de sa descendance alsacienne, Carlo Demand fut enrôlé de force dans l'armée allemande lorsque l'Alsace fut annexée en 1943 et il devra donc servir à Francfort, en Pologne et sur le front ouest. Il a ensuite déserté et rejoint les alliés pour finalement terminer la Seconde Guerre mondiale dans l'armée française. Il a pu retourner à Francfort en 1946. Après la guerre, il a été nommé au sein de la section artistique du Service des loisirs de l’armée américaine, qui fait partie du Corps des ingénieurs de l’armée. Il devint chef de sa section et devint citoyen américain en 1951 car en 1947, il avait épousé sa femme Margaret, originaire de Louisiane ....





Après la guerre Carlo Demand va travailler pour l’US Army dans différents médias, relayant notamment les événements sportifs et motorisés. Dans son temps libre il travaille également en freelance, pour la publicité notamment. Il continue cette activité freelance et s’y consacre complètement à partir de 1972, travaillant pour des magazines du monde entier jusqu’à sa retraite en 1991. Il déménage alors aux USA. Sans produire de nouveaux dessins, il va se faire connaître en publiant des recueils de ses œuvres. Avant son décès en Janvier 2000 il va devenir un des membres fondateurs de la Automobile Fine Arts Society et exposera ses œuvres de nombreuses fois à Pebble Beach. Ses œuvres originales qui couvrent une période de 50 ans allant des années 40 aux années 90 sont désormais très recherchées ....


Sources : - © Google Images - © Gary Doyle - © Carlo Demand - © Mark Moskowitz





JPBlogAuto

jeudi 21 janvier 2016

Publicités auto Américaines vintage






L'année dernière ici même, je vous avais déjà proposé deux articles consacré à ces publicités artistiques automobiles dessinées par des illustrateurs de talents pour quasiment toutes les marques dans les années 30 à 50, vous pouvez les voir ici et aussi ici sur cet autre billet .
A cette époque, les différents constructeurs avaient donc adapté leur publicité spécifiquement avec des graphismes assez sophistiqués plutôt chic et classe.

Après guerre, les nombreux progrès technologiques de la photographie couleurs et des métiers de l'imprimerie ne permettaient pas encore de sublimer sur papier l'élégance des nouvelles automobiles, mais pour illustrer leurs catalogues, les constructeurs vont faire appel à une foule d'artistes plus ou moins connus pour composer des œuvres graphiques plus alléchantes les unes que les autres.

Ces superbes créations artistiques étaient très souvent surchargées de couleurs chatoyantes afin de mieux séduire les acheteurs potentiels. Tout était permis, ainsi les proportions pouvaient ne pas être respectées mais volontairement exagérées ou du moins amplifiées dans le but de faire paraître ces autos soit plus larges, soit plus basses voir même plus longues que dans la réalité afin de les sublimer encore plus.

Voici donc aujourd'hui une nouvelle sélection très sympa de quelques exemples vraiment très kitch et vintage, mais cette fois uniquement des constructeurs Américains de l'époque, pour un petit voyage bucolique dans leur univers coloré (Cliquez sur les images pour les agrandir) ....


- * Auburn Straight Eight Limousine - 1927 ...

us-auburn27.jpg
- * Buick V8 - 1937 ...

us-buick37.jpg
- * Cadillac Fletwood - 1937 ...

us-cadillac37.jpg
- * Chevrolet Coach - 1940 ...

us-chevrolet40.jpg
- * Chrysler Coupé Airflow - 1936 ...

us-chrysler36.jpg
- * De Soto Berline - 1940 ...

us-desoto40.jpg
- * Dodge Coach - 1940 ...

us-dodge40.jpg
- * Ford V8 Cabriolet - 1935 ...

us-ford35.jpg
- * LaSalle Limousine - 1928 ...

us-lasalle28.jpg
- * Lincoln Coupé - 1941 ...

us-lincoln41.jpg
- * Oldsmobile Station Wagon - 1940 ...

us-olds40.jpg
- * Packard Châssis - 1931 ...

us-packard31.jpg
- * Pierce Arrow - 1920 ...

us-arrow10.jpg
- * Plymouth Berline - 1938 ...

us-plymouth38.jpg
- * Studebaker Limousine - 1929 ...

us-studebaker29.jpg
- * Willys PickUp - 1940 ...

us-willys40.jpg
- * Zephir Coupé - 1936 ...

us-zephir36.jpg

On est bien obligé de constater que ces illustrateurs et dessinateurs connus ou moins inconnus sont toutefois de véritables artistes et qu'ils ont beaucoup de talent car les voitures de tous leurs dessins sont superbement représentées et mises en valeur ....

Source : © Google image - © YouTube



La circulation urbaine des années 30 ...



Automobiles américaines des années 20/30 ...



Automobiles américaines des années 30/40 ...





JPBlogAuto

jeudi 2 octobre 2008

Plymouth – Insignes et logos

En 1928, l’entreprenant industriel « Walter P. Chrysler » qui possède déjà Chrysler, Maxwell, et De Soto » rachète Dodge et lance « Plymouth » dont il propose sa toute nouvelle voiture . Visionnaire et lucide, il va produire des voitures fiables et économiques mais techniquement à la pointe avec pour devise « le meilleur au meilleur prix », si bien qu’avant guerre sa marque « Plymouth » sera devenu le numéro trois américain ….



Après guerre, à partir de 1955, « Plymouth » va moderniser sa gamme pour poursuivre son succès sur le marché de la berline dite de milieu de gamme familiale quatre portes économique et robuste . A partie du milieu des années 70, le succès aidant, Plymouth va commencer à diversifier sa gamme avec des coupés et des cabriolets sportifs puissants et au design très étudié . A partir des années 90, la gamme va se confondre avec « Chrysler » et « Dodge » et les différences seront très minimes suivant les options disponibles, mêmes plateformes, mêmes motorisations, cherchez l’erreur ....



Pour ce qui est des appellations, des badges ou des logos, si au début les modèles étaient principalement baptisés avec des chiffres et des lettres comme noms propres comme les séries P8, ou Model U, à partir des années 50, la firme adopte des noms propres comme De Luxe, Belvédère, Fury , Valiant, Sebring, ou Breeze, quelques sportives seront badgées avec des appellations spéciales et des décorations très typées comme les séries Satellite, Sundance, Sebring, ou les fameuses et renommées Hemicuda et Barracuda ….






























"La PLYMOUTH Barracuda" c'est ça ...



JPBlogAuto

- page 1 de 2