@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - De Tomaso

Fil des billets

vendredi 31 août 2018

Arturo Maggiora Carrossier









La Carrosserie Maggiora était une entreprise italienne de carrosserie automobile et d'assemblage de voitures installée à Moncalieri près de Turin fondée en 1925 en tant que « Martelleria Maggiora » pour la construction de voitures de haute qualité par Arturo Maggiora, ancien métallurgiste de l'usine Lancia. Bien que ce nom ne vous parle sans doute pas énormément, il faut savoir que l'on est en présence d'une carrosserie artisanale à l'ancienne, dirigée par des artistes capables de transformer de la simple ferraille ordinaire en véritable œuvre d'art automobile ....





Créée à l'origine dans un petit hangar de 1500 mètres carrés à Turin, l'activité de la Carrosserie Maggiora se développe rapidement même si elle est confrontée à la construction de nombreux ateliers de carrosserie concurrents très populaires à l'époque. Arturo Maggiora, véritable chef d'orchestre de cet atelier s'est volontairement spécialisé dans la construction de haute qualité afin de pouvoir se démarquer de la concurrence en réussissant à produire des superbes carrosseries très épurées aux formes gracieuses et arrondies des plus étonnantes pour l'époque ....





Déjà à cette époque, derrière cette petite officine méconnue du grand public qu'est la Carrosserie Maggiora se cachent des modèles d'exception, et d'autres moins prestigieux mais pas moins élégamment sculptés. La célèbre Carrosserie Viotti ne s'est d'ailleurs pas trompé en choisissant Maggiora comme collaborateur privilégié qui vas jouer un rôle majeur dans la conception de ses voitures à succès. La Fiat Tipo 1500 cabriolet par exemple vas devenir un objet de désir pour les sportifs, les acteurs et les artistes des années 40. La Maserati 1500 construite pour battre le record du monde de vitesse montre la grande expertise des ouvriers qualifiés recrutés et formés par la Carrosserie Maggiora ....





C'est une époque de pleine expansion et de totale réussite pendant laquelle la Carrosserie Maggiora va beaucoup travailler pour de grandes marques comme Fiat, Glas, Lancia, Viotti, Abarth ou aussi Cisitalia. Mais c'est après la guerre que Maggiora fait sa transformation la plus radicale. En 1951, la société s'installe à Borgo San Pietro à Moncalieri. Dans ces nouveaux locaux, l'entreprise peut enfin avoir une plus grande surface et une installation moderne qui va lui permettre de passer du stade de petit artisan-carrossier à celui de constructeur-assembleur ....





Suite au déménagement de son entreprise, Arturo Maggiora va étendre ses programmes et ses projets avec l'aide de ses quatre enfants Guiseppina, Bruno, Mauro et Vincenzo. Employant désormais 600 personnes dans cette nouvelle usine, la Carrosserie Maggiora profite de sa renommée acquise grâce à ses expériences et ses techniques de construction parmi les plus sophistiquées pour parvenir à obtenir des commandes sans cesse plus importantes. Pour faire face à ce succès grandissant la famille Maggiora désormais au commande décide même de rénover l'ancienne usine de ses débuts, proche de Turin, pour la réutiliser en complément de la nouvelle ....





Après guerre avec la reprise économique, la Carrosserie Maggiora produit des éléments de carrosserie pour diverses marques comme par exemple Fiat et collabore également à la construction de voitures sur mesure de haute qualité. Parmi celles-ci, la BMW 700 Sport Coupé, l'Alfa Romeo 2000 Touring, la Lancia B20 et la Flaminia Touring, la Fiat 2300 S Coupé, la De Tomaso Mangusta et la Pantera, ou la Maserati Mistral. La société collabore aussi toujours de façon classique pour des voitures plus conventionnelles avec la Carrosserie Frua, la Carrosserie Touring, ou la Carrosserie Viotti ....





En 1978, Maggiora devient une société anonyme et prend le nom de Ilca Maggiora (Industrie de La Carrosserie Automobile). Dans le même temps, elle diversifie ses clients et le marché et donne un nouvel élan à la production. L'Ilca Maggiora assume ainsi les caractéristiques d'une entreprise d'avant-garde spécialisée dans l'industrie des prototypes, elle porte une attention particulière à la première série, produit des moules, construit des pièces automobiles et fabrique également ses propres modèles. Au début des années 90, Maggiora fusionne avec la société SanMarco & Lamier pour créer IRMA SpA, qui est l'un des plus importants fournisseurs de la gamme Ducato ....





En 1992, la Carrosserie Maggiora ira même jusqu'à racheter l'ancienne usine historique Lancia du Nord Est de Turin, et continuera à fabriquer les Lancia Delta Integrale Evoluzione jusqu'en 1994. La dernière voiture produite dans les ateliers de Maggiora était la Fiat Barchetta. Parmi ses propres productions, il faut également citer la Lancia K Coupé conçue par Gianna Maggiora ainsi que la Lancia Flaminia, la Lancia Thesis et la Cisitalia Abarth. Malheureusement en 2003, en raison de difficultés financières, la belle épopée s'achève et la société sera alors fermée ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrozzeria Maggiora
© - YouTube © - Archivioprototipi





JPBlogAuto

vendredi 7 juillet 2017

Bernardo Fissore Carrosserie






fissore00.jpg


La Carrosserie Fissore est une ancienne entreprise italienne de conception et de fabrication de carrosseries automobiles dont l'activité dura de 1921 à 1976 à Savillan, dans la banlieue de Turin. Dès 1914, Bernardo Fissore se lance dans le secteur automobile en créant un atelier de réparation de carrosseries et de modification de remorques agricoles et routières. En 1921, avec son frère Antonio Fissore, ils créent la société "Carrozzeria Fissore S.p.A". Leurs jeunes frères Giovanni et Costanzo les rejoindront plus tard ....


fissore27.jpg


Si à l'origine, l'activité de la Carrosserie Fissore est essentiellement portée sur les chariots agricoles, la réparation et la modification des carrosseries automobiles et véhicules utilitaires prend chaque année de l'ampleur jusqu'à devenir la seule activité au lendemain de la Première Guerre mondiale. En 1936, Bernardo Fissore prend seul la direction de la société et commence à se spécialiser dans la construction de carrosseries spéciales pour automobiles, ambulances, véhicules funéraires, commerces ambulants, fourgons postaux et les minibus. C'est ainsi que la société va acquérir une renommée internationale ....





Après la guerre, la société reprend ses activités premières de transformation de carrosseries de véhicules privés. L'année 1947 marque une étape importante pour l'entreprise avec le succès de la nouvelle Fiat 1100 dont la Carrosserie Fissore présente une variante "Giardinietta" qui propulse le carrossier sur le devant de la scène. Il enchaine les succès avec la mode des carrosseries spéciales construites sur plusieurs modèles Fiat. Fissore se fait remarquer aussi pour ses réalisations de véhicules publicitaires ce qui a contribué à faire croître l'entreprise au point où environ 200 personnes travaillaient au milieu des années soixante ....





C'est à cette époque que la Carrosserie Fissore est également sollicitée pour collaborer avec d'autres constructeurs automobiles pour la réalisation de petites séries. DKW, TVR et De Tomaso sont parmi les tout premiers clients. Même si Fissore n'a jamais atteint la notoriété de Pininfarina ou de Bertone dans ce domaine, il a toutefois acquis une reconnaissance mondiale et une excellente réputation ....





Dès le milieu des années 1960, la Carrosserie Fissore a connu son plus grand essor, en collaborant avec les fabricants célèbres dans la production de leurs voitures de sport et de course, parmi lesquels les célèbres marques italiennes Osca, Cisitalia, Lancia, Maserati et De Tomaso, mais aussi la marque Vemag du Brésil ou encore la Japonaise Mitsubishi et même l'allemand Opel ....





En 1969, la Carrosserie Fissore signe avec le constructeur suisse Monteverdi un contrat pour devenir son designer et atelier de carrosserie officiel. Ce contrat doit fournir un flux régulier de travail mais les volumes de vente atteints au cours de ces années obligent Fissore à renoncer à sa production artisanale et à orienter son usine vers une industrialisation de la production. Le designer Fiore Trevor est alors embauché chez Fissore, pour étudier et développer les modèles ....





Le 3 janvier 1973, Bernardo Fissore et son épouse décèdent en vacances à San Remo. La société est ainsi privée de son dirigeant visionnaire. En 1975, malgré la présence du constructeur suisse Monteverdi au capital de la société, la crise financière qui fait suite aux évènements sociaux qui ont débuté en France en 1968, en Italie en 1969 et dans les autres pays les années suivantes, conduisent à l'arrêt de la production de carrosseries et à réorienter l'activité de la société uniquement vers le design. La fille de Bernardo Fissore et son mari, Giulio Malvino, décident alors de maintenir le nom et la réputation de la marque en créant, en 1976, la société Rayton Fissore ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Fissore
© - YouTube © - Autopassion



La DKW Fissore ...



La Cisitalia DF85 Coupe Fissore ...





JPBlogAuto

samedi 25 février 2017

Paolo Martin Designer






paolo00.jpg


paolo01.jpg


Paolo Martin est un célèbre designer automobile né le 7 Mai 1943 à Turin qui est largement connu dans le secteur automobile pour sa carrière dans des Studios de Design réputés comme Michelotti, Bertone, Pininfarina ou Ghia. Au sommet de son art et à la pointe du design automobile au tout début de sa carrière dans les années 60, il signe quelques chefs d’œuvres automobiles avant-gardistes à moins de 30 ans. Véritable designer industriel il va dessiner dans sa carrière aussi bien des motos, que des bateaux ou aussi des voitures pour une quinzaine de marques différentes ....


paolo02.jpg


Tout juste âgé de 18 ans et venant de terminer brillamment ses études de designer, Paolo Martin est embauché en 1961 par le bureau d'études de Michelotti. Il collabore directement avec Giovanni Michelotti et il affine ainsi ses propres techniques de dessin, d'études et de conception de prototypes. En véritable artiste complet et inspiré, ses différents travaux se porteront aussi bien sur le look des moteurs que sur les intérieurs des voitures et bien sur aussi le design et le style extérieur ....





De 1967 à 1968, Paolo Martin décide de travailler chez la Carrozzeria Bertone après avoir quitté Michelotti. Cette décision fait parti de son projet professionnel car s'il ne dessine pas de voitures il renforce son expérience dans la réalisation de maquettes et dans l'étude de concepts et de prototypes. Cette décision de quitter Michelotti sera finalement la bonne car la fructueuse collaboration chez Bertone va lui permettre de compléter plus rapidement des compétences qu'il juge nécessaires et indispensables pour son avenir ayant l'objectif de devenir indépendant ....





Considéré aujourd'hui comme l'un des principaux maîtres du design automobile italien, Paolo Martin va quitter Bertone en 1968 pour être nommé à seulement 24 ans Chef du Centre de Style chez Pininfarina ou il va pouvoir enfin diriger la naissance de plusieurs concept cars et voitures de série suivant ses propres idées. C'est à cette époque qu'il réalise le superbe concept car Dino 206 C Berlinetta Competizione pourvu d'un grand pare-brise bombé et d'un imposant aileron arrière. Les portes papillon sont articulées sur l'axe longitudinal du pavillon. Il s'agit plus d'un véhicule d'étude aérodynamique que d'une véritable voiture de compétition ....


paolo03.jpg




Les nombreux clients de la Carrosserie Pininfarina font que les commandes se multiplient ce qui va permettre à Paolo Martin de s'épanouir comme il le souhaitait en créant des voitures sublimes pour tout un tas de marques différentes. Ainsi il va enchainer les projets intéressants comme les Fiat Dino Parigi aux allures de break de chasse qui offre une immense surface vitrée, suivie par la Fiat Dino Coupe Genève. Mais aussi les BMC 1800 et 1100. A noter aussi la superbe et insolite Alfa Romeo P/33 Roadster avec son imposant spoiler positionné derrière l'habitacle, ses projecteurs avant parfaitement intégrés, son petit saute vent, et ses deux portes dites en "ailes de coccinelle". Une autre merveille verra le jour à cette époque, la Sigma Grand Prix prétexte à des recherches destinées à rendre les voitures de tous les jours plus sûres et qui sera une importante source d'inspiration pour la rédaction de certaines règles édictées au final par la Commission Sportive Internationale ....





Après avoir vaincu les réticences de Sergio Pininfarina qui ne croyait pas à ce projet, Paolo Martin fini par imposer sa Ferrari 512 Modulo constituée de deux parties symétriques séparées par une ligne de ceinture de caisse qui pénètre jusqu'à l'extrémité des pare-chocs. Elle fait partie depuis longtemps des icônes du style automobile et remportera 22 prix internationaux de design. Une autre de ses grandes réussite est la superbe Lancia Beta Monte Carlo d'une rare sobriété aux volumes parfaitement maîtrisés sous un aspect compact et des formes anguleuses ....





Paolo Martin dessinera aussi le coupé Rolls Royce Camargue chez Pininfarina qu'il va quitter en 1972 pour passer chez Ghia ou Alejandro de Tomaso qui est également propriétaire du groupe le nomme chef du bureau de style. Pendant plus de trois ans outre des voitures, il y dessinera aussi de nombreux cyclomoteurs et motos pour les gamme Benelli et Moto Guzzi propriétés du groupe. C'est à cette époque qu'il est aussi consulté pour imaginer la future Bugatti EB 110, il proposera son projet baptisé Bugatti 110 PM1 quelque peu provocatrice, et sans aucun doute plus fonctionnelle qu'élégante. Finalement le designer prend son indépendance en 1976. Il s'installe à Turin et continue de travailler pour l'automobile, mais aussi pour les constructeurs de deux roues, les industriels de l'aviation et également la construction navale ....


paolo04.jpg




Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Blenheim - © Carcatalog





Paolo Martin Design ...



Paolo Martin Design ...



La Ferrari 512 S Modulo de Paolo Martin ...





JPBlogAuto

- page 1 de 4