@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Diatto

Fil des billets

vendredi 23 mars 2018

Giacinto Ghia Carrosserie






ghia00.jpg


La Carrosserie Ghia est une des plus anciennes entreprise italienne de design de voitures et de réalisation de carrosseries spécifiques automobiles créée en 1915 à Turin, par Giacinto Ghia. Né à Turin en 1887 Giacinto Ghia était un entrepreneur qui avait commencé sa carrière dans le domaine de l'automobile en tant que pilote d'essai chez Rapid et Diatto ....


ghia01.jpg

Ghia est l’un des grands noms de la carrosserie italienne qui a connu une histoire parfois difficile, mais a signé de nombreux chefs d’œuvres automobiles, tout en employant les plus grands designers. Pendant la première guerre mondiale dans son modeste atelier, il réalise ses premières carrosseries sur des châssis Seat, Itala et Diatto. Au lendemain du conflit, son affaire prospère et au cours des années vingt, l’entreprise s’est constituée une clientèle de riches particuliers en se spécialisant dans les voitures sportives mais aussi en répondant aux commandes des usines Scat, Fiat, Lancia et Spa. A ces partenariats s’ajoutent d’autres collaborations notamment avec Alfa Romeo ....





Avec Giugiaro, Italdesign, Touring, Pininfarina et Bertone, Ghia est l’autre grand de la carrosserie italienne. C’est également l’une des plus anciennes maisons de la péninsule, dont l’histoire foisonnante et complexe, voire chaotique, apparaît d’une grande richesse. Un parcours étonnant qui prend l’allure d’un roman, où, de Mario Revelli à Giorgietto Giugiaro en passant par Michelotti, Frua, Boano et Exner, se croisent quelques-uns des plus grands créateurs du design automobile. Avec pour conséquence une production en forme d’inventaire à la Prévert, où voisinent des modèles aussi divers que la Maserati Ghibli, la Volkswagen Karmann-Ghia ou les Chrysler construites en collaboration avec Detroit ....





Au début de l'activité, dans le domaine du design, Ghia entretient des relations privilégiées avec le comte Mario Revelli de Beaumont. Remarquable concepteur et designer au style novateur, ce dernier exercera une profonde influence sur le style de la maison au cours des années trente, notamment avec la vogue du style aérodynamique. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’usine turinoise est détruite par les bombardements. Quand Giacinto Ghia meurt subitement en 1944, la direction de l’entreprise revient à Mario Felice Boano, désigné dans son testament par le fondateur de l’entreprise. ....





A partir de 1948, la Carrosserie Ghia va fabriqué des modèles sur des châssis Fiat. En 1950, Luigi Segre est nommé directeur de l'entreprise et, à cette époque, les prototypes de Lancia Aurelia et Simca-Abarth sont construits. Notons également la réalisation de carrosserie hors-série sur les châssis Delahaye, Bentley et Talbot. Sous la direction de Luigi Segre , entre 1953 et 1963, de nombreuses firmes étrangères commandèrent des modèles chez Ghia, tels que Ford ou Lincoln mais aussi Volkswagen ou Volvo. Chrysler et son concepteur Virgil Exner est devenu un partenaire proche pendant 15 ans, et il y a même quelques Ferrari qui vont voir le jour à cette époque ....





Après la mort de Luigi Segre en 1963, la Carrosserie Ghia fut vendu trois ans plus tard, en 1966, à l'homme d'affaire Ramfis Trujillo, puis en 1967 à la société "Rowan Controller Co." en nommant l'Argentin Alejandro De Tomaso comme président et directeur général de l'usine de carrosserie italienne. Pendant ces années Ghia présentera divers modèles pour De Tomaso, Iso, Maserati, Simun, Oldsmobile, Isuzu, Fiat, Bugatti, Plymouth, Renault ou Lancia. C'est l'époque ou Ghia avait acquis l'importance et les dimensions d'une grande industrie, avec des activités et des intérêts qui englobaient tous les secteurs de l'activité, de l'étude des «voitures de rêve» aux projets de modèles de série, ou de véhicules spéciaux à la construction en série de carrosseries pour des tiers ....





En 1970, la société «Rowan Controller Co.» a vendu l'entreprise, laissant à Ford 80% des actions et les 20% restants à Alejandro De Tomaso, qui a conservé son poste de président de la société jusqu'en 1972, année dans lequel il a donné ses 20% à Ford. Coïncidant avec le démarrage de cette nouvelle propriété, Ghia a développé une voiture qui était très populaire, la De Tomaso Pantera, avec des mécaniciens Ford. Depuis 1972, les stylistes Ghia ont travaillé presque exclusivement pour Ford. À partir de 1973, le nom de Ghia est devenu le meilleur niveau de finition de Ford dans sa gamme de modèles grand public. La tendance a commencé en Europe ( Granada, Capri, Cortina, Escort, Fiesta, et plus tard Sierra, Orion, Scorpion, Mondeo, Focus ont tous eu des niveaux Ghia), mais s'est rapidement répandue dans le monde entier, notamment aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Australie ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Ghia
© - YouTube © - Motorlegend



La mythique Volkswagen Karmann Ghia ...



La superbe Renault Floride Ghia ...





JPBlogAuto

vendredi 4 septembre 2015

Giovanni et Nuccio Bertone







bertone00.jpg



bertone01.jpg



La Carrozzeria Bertone est une entreprise de carrosserie automobile italienne fondée à Turin en novembre 1912 par Giovanni Bertone, alors âgé de 28 ans, qui avait initialement comme principale activité commerciale la réparation et la construction de chariots pour la traction animale. Doyen des carrossiers italiens, Bertone a fêté en 2003 ses 90 ans. Une performance exceptionnelle dans l'univers de la carrosserie automobile. Quel est donc le secret de l'extraordinaire longévité de la maison fondée par Giovanni Bertone, le père de Nuccio Bertone qui a reprit les commandes de l'entreprise ? Sans doute la remarquable capacité du père, et encore plus du fils, à déchiffrer les importantes mutations sociologiques et à accompagner l'évolution sociale et industrielle du secteur croissant de l'automobile moderne ....


bertone03.jpg


Au fil de son histoire, la Carrosserie Bertone a épousé son temps, ce que beaucoup de ses confrères n'ont pas su faire. Cette intelligence et cet authentique talent s'incarnent parfaitement aujourd'hui car la conduite des automobiles de demain s'affranchit des commandes mécaniques remplacées par l'électronique. Évoluer ou se crisper sur le passé, s'adapter ou mourir, cette loi fondamentale de la vie, les deux Bertone père et fils l'ont toujours comprise et intégrée dans leur travail. Même si les Bertone n'ont jamais été des stylistes mais des carrossiers de métier, ceci n'altère en rien le véritable amour que les deux hommes portent au style et leurs dons de créateurs à la recherche de formes originales et expressives plus modernes ....


bertone04.jpg bertone05.jpg


Après la 1re guerre mondiale, Giovanni Bertone reprend son activité au début de l'année 1920 dans un nouvel atelier situé 119 via Monginevro toujours à Turin, avec 20 salariés. Ce n’est que en 1921 que la société recevra sa première commande importante de design et construction automobile, une carrosserie Torpedo, pour la marque SPA. Avec les débuts de l’industrialisation du secteur automobile, toutes les méthodes de carrossage emboîtent le pas et ce sont des chaînes de montage qui assemblent désormais les armatures en bois sur des châssis métalliques. Les belles voitures de l'époque étant de plus en plus rapides et performantes, elles exigent des carrosseries de plus en plus solides et ça tombe bien chez Bertone on sait faire ....


bertone06.jpg bertone07.jpg


Très rapidement la Carrosserie Bertone est donc sollicité par les plus importants constructeurs automobiles italiens comme Fast, Chiribiri, Aurea, SCAT, Diatto, mais Bertone travaille le plus fréquemment avec Fiat et Lancia. C'est le tout début de la production « Fuori serie » italienne qui fera le tour du monde. La fin des années 1920 voit la réputation de la Carrozzeria Bertone passer un cap important avec la confirmation du design italien. Bertone devient LE designer de référence et signe les modèles de grand luxe comme les Fiat 505, Itala 51S et Lancia Lambda de 1928 ....


bertone08.jpg bertone09.jpg


Bien que la crise économique de 1929 ait fortement pénalisé quasi toute l'industrie automobile mondiale, la Carrozzeria Bertone maintient son cap et poursuit son développement grâce à une gestion avisée et vraiment rigoureuse. Le jeune fils Nuccio Bertone, à peine âgé de 19 ans, qui s'est fait remarquer durant ses études par ses qualités de dessinateur, fait ses premiers pas dans l’usine de son père en 1933. Suivant ses travaux, en 1934, la Carrozzeria Bertone réalise donc la Fiat 527S Ardita 2500 qui représente, en matière de style, le début d'une révolution du design et de la manière de concevoir la nouvelle génération de voitures. L'aérodynamique devient maintenant un concept à la mode et les carrosseries font état de détails constructifs nouveaux comme l'esthétique. Une calandre avant incorporant les deux phares, la capote qui se loge entièrement dans le corps arrière de la voiture, etc ....


bertone10.jpg bertone11.jpg


L’arrivée dans l’entreprise de Nuccio Bertone donnera un nouvel élan au centre de design. Les créations Bertone symbolisent le design italien de l’après-guerre et reste la référence en la matière encore de nos jours. La toute première automobile de conception moderne sera la Fiat 1100 dont Nuccio se verra confier la conception et la production de la version cabriolet. La Carrozzeria Bertone sera l’auteur du dessin de très nombreuses automobiles qui marqueront leur temps, entre autres pour Alfa Romeo, Ferrari, Fiat, Lancia, Lamborghini et Volvo. Elle est aussi l’auteur du célèbre et fameux scooter italien Lambretta. C'est à cette époque que Bertone sera très sollicité par les constructeurs étrangers, les anglais pour la réalisation des coupés MG, Bristol et Aston Martin notamment, mais ensuite aussi les allemands comme NSU et plus tard BMW ou également Volkswagen, c'est la réussite tant espérée ....


bertone12.jpg bertone13.jpg


Les années 1960 représentent l'archétype des GT à l'italienne. Bertone dévoile les magnifiques Alfa Romeo 2600 Sprint, Ferrari 250GT SWB Berlinetta, Aston Martin DB4 GT et Maserati 5000 GT. Il signera également les Simca 1000 Coupé, BMW 3200 CS, ASA 1000, ISO Rivolta GT 300, ISO Grifo, et Alfa Romeo Giulia Sprint. Lors de la création de la marque Lamborghini, Bertone en sera désigné carrossier officiel et sa plus belle réalisation restera la Lamborghini Miura.
Cet atelier de l'art de la carrosserie automobile italienne s'est développé et a connu le succès actuel grâce à son patron Nuccio Bertone, fils de Giovanni Bertone, le fondateur, un homme qui a su gérer son entreprise et garder une main de maître sur l'évolution esthétique et du goût. De grands noms du design ont appris leur métier chez Bertone comme Marcello Gandini et Giorgetto Giugiaro entre autres ....


bertone14.jpg bertone15.jpg


Malheureusement, dans un monde automobile où 99,9% de véhicules se produisent à la chaîne et de moins en moins en « externe », difficile pour un carrossier de se faire une place. Italdesign et Giugiaro en ont fait les frais tout comme le Français Heuliez, ou l'Allemand Karmann. Dernière victime en date la Carrosserie Bertone qui le 4 Juin 2014 a été déclaré officiellement en faillite, ayant généré 31 millions d'€uros de dettes, concluant ainsi presque un siècle d'histoire. Bien triste final pour cette entreprise qui a construit de merveilleuses voitures pendant 100 ans ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Bertone - © Carcatalog




Quelques merveilles du carrossier Bertone ...







JPBlogAuto

lundi 6 décembre 2010

Zagato Diatto Ottovu - 2007



ZAGATO DIATTO OTTOVU ….







Le célèbre designer et carrossier italien « Zagato » est né en 1919 . En 1921, Ugo Zagato créa une carrosserie légère et aérodynamique sur un châssis type 25 4DS de la marque « Diatto » une griffe italienne prestigieuse née en 1906, disparue au tout début des années 20, et récemment exhumée par deux collectionneurs fortunés . A l’occasion du Centième Anniversaire de la marque Diatto, nos deux collectionneurs se sont donc adressés à Zagato dans le but de rappeler la collaboration précédente, en lui passant commande d’un tout nouveau modèle qui soit une lecture contemporaine d'une marque prestigieuse maintenant disparue . A la manière de la Ferrari P4/5, fabriquée par Pininfarina, cette italienne ne sera produite qu'à un seul exemplaire, qui restera ainsi entre les mains des riches collectionneurs qui l'ont commandée ....



Présentée pour la première fois au Salon de Genève, la très exclusive et unique Zagato Diatto Ottovu est une voiture de sport, une véritable GT coupé deux places . Spécialiste des voitures exclusives, Zagato avait déjà dessiné une Ferrari unique, la 575 GTZ pour un homme d'affaires japonais ainsi qu'une Maserati GS tout aussi unique et également la Spyker C12, c’est à l’heure actuelle l’unique atelier en mesure de conjuguer l’expérience d’artisan avec les technologies les plus modernes en ce qui concerne le développement et la conception . Le coupé Zagato Diatto Ottovu est un coupé « haute couture » qui est habillé d’une robe très seyante au style épuré et assez classique, avec pour la partie avant, la présence d’un museau proéminent habillé d’une calandre ovoïde grillagée ceinturée par deux entrées d’air et sur les côtés inférieurs du bouclier deux embryons de lames aérodynamiques ….



Les optiques de la Zagato Diatto Ottovu sont montés sous glace en polycarbonate et rappellent notamment la précédente génération de Maserati Coupé, alors que la partie arrière ramassée, musculeuse et légèrement pointue dans sa partie médiane accueille une lunette arrière très compacte dans le plus pur style Zagato . Les deux feux verticaux dans le prolongement des ailes répondent aux deux imposantes sorties d’échappement qui percent la base du bouclier . De profil, cette belle italienne interpelle par son empattement court et rappelle fortement l’ancienne Jaguar XK 8 . Enfin, les passages de roues avant et arrière sont surmontés d’un pli de tôle caractéristique qui permet d’équilibrer les flancs . N’oublions pas les extracteurs horizontaux positionnés en hauteur, juste derrière les passages de roues avant . Au final, la Zagato Diatto Ottovu présente une ligne équilibrée, fluide, que l’on imagine sans mal traverser les futures décennies sans prendre de rides ....



L’habitacle de la Zagato Diatto Ottovu ne cherche pas à étonner à tout prix et reste relativement discret dans sa présentation . L’imposante planche de bord habillée de cuir beige reçoit un bloc d’instruments traditionnel regroupant toutes les informations vitales . Seules les imposantes bouches d’aération chromées viennent perturber les courbes sensuelles . Le chrome est également retenu en ce qui concerne le pommeau de levier de vitesses et l’habillage de la platine de la console centrale, griffée d’un « Ottovu » en lettres métalliques . Pour ce qui est de la technique, la Zagato Diatto Ottovu utilise une carrosserie réalisée en alliage d’aluminium à la main . Pour la motorisation, elle accueille logiquement un 8 cylindres en V sous le capot . Pourquoi logique, parce que Ottovù, cela veut dire V8 en italien . Ce bloc de 4,6 litres qui développe 650 chevaux est fourni par Ford . Cette belle cavalerie permet des performances enviables comme le 0 à 100 en moins de 4 secondes et de dépasser les 300 km/h en pointe grâce à son poids bien maîtrisé au dessous de 1,45 tonne . Quant au prix, il s'agit d'un secret jalousement gardé ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 4.6 Litres
  • Puissance : 650 chevaux
  • Vitesse : 310 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’0










La "Zagato Diatto Ottovu", c'est ça ....





JPBlogAuto