@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Donkervoort

Fil des billets

lundi 4 juin 2018

Motorisées par la concurrence









Un constructeur automobile est une entreprise du secteur de la construction de véhicules automobiles dont l'activité consiste principalement à concevoir, fabriquer et commercialiser des automobiles. Cependant, la plupart des constructeurs ne sont que des assembleurs, c'est-à-dire qu'ils n'ont plus que des usines pour effectuer l'assemblage des pièces produites par des « équipementiers » auxquels sont dévolues les tâches de conception et de fabrication des sous-ensembles ....

Au 21° siècle, pour une question de rationalisation technologique et de rentabilité, l'industrie automobile pratique le système des alliances de plus en plus fréquentes, les voitures embarquent de nos jours des moteurs d’une autre marque. En effet, ces alliances, nécessaires pour réduire les coûts, sont devenues monnaie courante et provoquent de drôles de surprises. Une tendance de plus en plus manifeste puisque par exemple 17,4% des moteurs Renault étaient destinés à d’autres marques en 2013 et cela ne cesse d'augmenter ....

Les exemples sont nombreux, et c'est d'autant plus vrai chez les constructeurs d'un même groupe. Par exemple, au sein du groupe Volkswagen, on retrouve plusieurs constructeurs : SEAT, Audi, Škoda, Porsche, Lamborghini, Bugatti, Bentley. Mais parfois, deux constructeurs bien distincts n'appartenant pas à un même groupe décident de collaborer, afin d'échanger des technologies, des moteurs, ou des plateformes. Ces modèles sont très nombreux, et il serait fastidieux de tous les évoquer, mais voici pour l'exemple une dizaine de voitures qui sont équipées de série avec le moteur d'un constructeur différent et donc concurrent ....


Mercedes-Benz Classe A / Moteur Renault



La Mercedes-Benz Classe A arrive déjà à sa seconde génération. Lors de son lancement, le constructeur propose plusieurs versions. Pour la A 180d, c'est le moteur 1,5 dCi d'origine Renault qui est chargé de tracter la berline compacte. Il développe 116 chevaux et 260 Nm, à noter que ce moteur est très répandu au sein de Renault, Dacia et Nissan ....

Alfa Romeo Giulia QV / Moteur Ferrari



L'Alfa Romeo Giulia Quadrifolio Verde est la concurrente des sportives allemandes. On peut citer la Mercedes-AMG C 63 S ainsi que la BMW M3. Pour parvenir à développer 510 chevaux, la Giulia QV peut compter sur le moteur V6 2,9 litres bi-turbo développé conjointement avec Ferrari ....

BMW 116i (F20) / Moteur PSA



Le constructeur BMW et le groupe français PSA ont collaboré pour mettre au point les moteurs "EP". Il s'agit des moteurs 1,4 litre (EP3) et 1,6 litre (EP6) que l'on retrouve sur certaines Mini, sur des BMW Série 1 et Série 3 ainsi que sur les voitures du groupe PSA ....

Pagani Huayra / Moteur Mercedes-AMG



La Pagani Huayra est une voiture italienne qui fut introduite en 2011. Sous sa belle carrosserie, on retrouve un moteur V12 qui vient directement des ateliers de Mercedes-AMG. Selon les versions, ce moteur développe différents niveaux de puissance. Pour la Pagani Huayra BC, ce V12 n'offre pas moins de 789 chevaux ....

Smart Fortwo / Moteur Renault



La Smart Fortwo est une voiture du groupe Daimler. C'est grâce à la complicité de Renault que la Smart Fortwo a vu le jour. D'ailleurs, 60% des pièces sont communes entre la Française (Renault Twingo) et la petite allemande (Smart Fortwo). Sous sa carrosserie, on retrouve les moteurs Sce conçus par Renault et que l'on retrouve également sur certaines Dacia ....

Aston Martin Vantage / Moteur Mercedes-AMG



Dernièrement, Aston Martin a présenté sa nouvelle supercar, plus connue sous le nom de Vantage. Tout comme sa grande sœur, la DB11, la Vantage reçoit un moteur V8 4,0 litres bi-turbo fournit par Mercedes-AMG ....

Lamborghini Huracan Performante / Moteur Audi



La Lamborghini Huracan Performante est l'une des supercars les plus rapides sur la Nordschleife. La sportive italienne repose sur le moteur V10 FSI, que l'on retrouve également sous le capot arrière de la très séduisante Audi R8. Pour cette version survitaminée, il délivre 640 chevaux ....

Lotus Evora / Moteur Toyota



La Lotus Evora a été lancée en 2009. Cette voiture est toujours commercialisée de nos jours, cependant, elle profite de plusieurs variantes pour ne pas vieillir. Son moteur V6 est développé par Toyota, il délivre jusqu'à 436 chevaux pour la Lotus Evora GT430 ....

Donkervoort D8 GTO-RS / Moteur Audi



La Donkervoort D8 GTO est une voiture qui tout comme les Lotus, fait la chasse aux kilos superflus. Cette voiture pèse moins de 700 kg, et elle est mue par le moteur 5 cylindres 2,5 L d'origine Audi. On retrouve ce même moteur sous le capot des Audi RS 3 et TT RS. Avec 380 chevaux pour la D8 GTO-RS et moins de 700 kg sur la balance, la Donkervoort D8 GTO-RS fait des merveilles ....

Toyota GT86 / Moteur Subaru



La Toyota GT86 est une sportive mue par un moteur quatre-cylindres atmosphérique. C'est la cousine de la Subaru BRZ, d'ailleurs le design de ces deux sportives est quasi identique. Le moteur est conçu et développé par Subaru, c'est un moteur à plat de type boxer qui délivre 200 chevaux ....


minute.gif

Le Groupe PSA annoncera dans les prochains jours un nouveau partenariat qui impliquera la vente de l'un de ses moteurs à un autre constructeur. Le patron du groupe automobile français, Carlos Tavares, avait déjà fait une annonce similaire au Salon de Genève en mars, lors de la première journée presse. Plusieurs autres accords de vente de moteurs à d'autres constructeurs seraient actuellement en cours de discussion. PSA vend déjà des moteurs à Ford et à BMW par exemple ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Motor1 © - Khal Bouguerra




JPBlogAuto

mercredi 6 juillet 2011

Yes Clubsport - 2001



YES CLUBSPORT ….







Peu nombreux sont les passionnés d’automobiles qui connaissent le constructeur de voitures de sport « YES » . Pourtant, depuis 2001, ce petit constructeur artisanal allemand se définit comme l’un des derniers bastions de l'intégrisme du sport automobile avec sa propre vision de l'automobile sportive spartiate qui n'est pas pour nous déplaire . Fondée par deux ingénieurs du Collège Technique de Cologne, Herbert Funke et Philipp Will, la marque tire son nom de l’anglicisme « Young Engineers Sportscar » . Installée à Grossenhain, dans la région de Dresde en Allemagne, les voitures de la firme affichent et revendiquent très clairement leur vocation de sportives radicales . Dans le cadre de leur thèse de fin d'études, nos deux ingénieurs étudient un roadster sportif . Un ami designer de Stuttgart, Oliver Schweitzer, s'est chargé de dessiner les lignes du roadster de nos deux compères selon leur propre cahier des charges ….



Le premier véhicule baptisé Yes Clubsportfut présenté au salon de Frankfort et a généré une importante et inattendue demande de la part du public, et suite à cet événement, nos deux amis ingénieurs décident de le commercialiser à leur propre compte . La société est donc créée en 2001, et va construire des automobiles d'une manière totalement opposée à la fabrication industrielle des principaux acteurs du marché automobile . Ainsi, chaque modèle de la firme produit, est unique et réalisé à la demande du client . Chacun peut donc opter pour une finition selon ses désirs et ses moyens et lorsque la voiture est en phase finale d'assemblage, le client est invité à venir pour choisir et être conseillé dans la personnalisation de son auto . Il choisit donc la couleur, la position de conduite idéale avec réglage du siège, du pédalier, plus les divers équipements de confort . Ce concept de participation active du client dans la construction de sa voiture, et la centaine de roadster déjà fabriqués prouvent la justesse et la particularité de ce concept dans l'univers des Sportscars . Alors que les grands constructeurs haut de gamme ne proposent éventuellement ce privilège que sur des modèles dépassant allègrement les 100.000 euros, le roadster Yes Clubsport est quant à lui nettement plus abordable ….



Pour un plaisir de conduite et une efficacité optimale, les ingénieurs du superbe roadster Yes Clubsport ont privilégié un poids réduit avec un rapport poids/puissance le plus bas possible . C'est donc une structure totale réalisée en aluminium du type Space Frame qui a été retenue pour la caisse . Dessus viennent se greffer les suspensions indépendantes et réglables avant et arrière qui sont toutes deux composées de triangles superposés . Légère, rigide et dotée de suspensions élaborées et à priori efficaces, la voiture est freinée par quatre disques ventilés à étriers à quatre pistons . L'auto est ensuite posée sur de très belles jantes alu maison de 18 pouces de diamètre chaussées en 225/40 ZR 18 à l'avant et 265/35 ZR 18 à l'arrière . Pour habiller ce monstre de sportivité, Oliver Schweitzer a réinterprété le style de la petite barquette de course mais dans des dimensions extérieures vraiment réduites avec 3,63 mètres de long et un empattement de 2,35 mètres . Si le profil rassemble à celui d’une Audi TT, la face avant est nettement plus agressive et ses dimensions alliées à des grosses roues de 18 pouces le rendent plus intimidant . Si le roadster Yes Clubsport n'est certes pas le plus élégant, il est le plus bestial et surtout le mieux fini car sa fabrication artisanale réalisée à la main et à la demande du client est un gage de sérieux ....



L'équipement du Yes Clubsport est des plus succin puisque la direction assistée ou l'ESP sont absent du catalogue, même dans la liste des options . Cela ne fait que conforter l'esprit roadster pur et dur, mais chaque détail stylistique et de finition a été peaufiné et étudié, et l'ensemble est très convaincant . On pénètre dans l'habitacle en sautant par dessus le montant car il n’y a pas de portières pour s'installer confortablement dans les baquets Recaro . L'intérieur est simplifié à l'extrême mais avec des finitions parfaitement honorables qui marient le cuir, l’alcantara et l’aluminium pour offrir une note sportive . Au final ce roadster s’inspirant de l’esprit Lotus, Donkervoort ou Caterham, avec en prime un service d'excellence digne des marques automobiles les plus prestigieuses au monde, en impose indéniablement en mélangeant les genres de manière audacieuse avec une face avant rondouillarde façon grenouille, a l'instar de la croupe alors que le profil est complètement taillé à la serpe avec une arrête qui ceinture littéralement la caisse, on aime ou déteste mais on ne reste pas insensible ....



Sous le capot moteur du Yes Clubsport, les ingénieurs se sont tournés vers Volkswagen en optant pour le 1,8 litres turbocompressé à 20 soupapes bien connu de tous . L'avantage de ce choix mécanique est bien évidemment une puissance et un couple important dans un encombrement réduit (quatre cylindres seulement) et surtout des pièces largement diffusées et un réseau existant suffisamment étendu . Installé en position longitudinale arrière, ce moteur VW développe tout de même 286 chevaux à 5 900 tr/mn et 350 Nm de couple . Pour parvenir à ces chiffres, toute l'admission et l'échappement ont été retravaillés, de même que la gestion électronique du moteur qui est spécifique . Avec de telles caractéristiques, l'usine annonce 264 km/h en pointe et surtout 0 à 100 km/h en 4,1 secondes et pour atteindre les 200 km/h elle n'a besoin que de 12,2 secondes . Nous sommes donc réellement en présence d'une dynamite prête à exploser . Pour conclure, les seuls petits reproches que l'on pourrait faire sont la malheureuse absence d'autobloquant et surtout le prix supérieur tout de même à 65.000 euros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres turbo
  • Cylindrée : 1.8 Litres à 20 soupapes
  • Puissance : 286 chevaux à 5 900 tr/mn
  • Couple : 350 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 264 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’1
  • Performance : Le 0 à 200 en 12’’2


  




La « Yes Roadster », c'est ça ...



La « Yes Roadster », c'est ça ...





lundi 24 janvier 2011

IFR Aspid - 2008



I.F.R ASPID ….







La construction automobile Espagnole est si pauvre en nouveauté que pour une fois ce billet prends toute sa saveur . En effet, voici un engin très insolite mais novateur qui nous viens d’au-delà des Pyrénées . Cette voiture, véritable cocktail esthétique aux parfums de Lotus Seven, Donkervoort ou Caterham, est avant tout un joujou conçu pour les gentleman driver plutôt fortunés . Construite par « IFR Automotive » une jeune petite firme espagnole d’une quinzaine de personnes, qui est avant tout une société spécialisée en ingénierie, ce véhicule est le fruit de cinq années de recherche et développement est une vitrine de leur savoir faire . Mais pour le bonheur de quelques privilégiés, c’est une vitrine disponible à la vente, en petite série ….



Le petit constructeur espagnol a dévoilé au dernier salon de Londres son bolide la IFR Aspid, qui est resté fidèle au principe du "light is right" cher à Colin Chapman . Interprétation moderne de la légendaire Seven , l'IFR sera pourtant bien une voiture de son époque . Ce coupé 2 places affiche avant tout un poids contenu de 700 kilogrammes car même si elle est très dépouillée elle embarque une technologie au top . Les ingénieurs ont opté pour un châssis d'extrudés en aluminium et carbone baptisé "Alexcom" qui est très rigide tout en étant léger et pour des suspensios entièrement réglables brevetées et en aluminium également . Le freinage reçoit lui aussi son lot d'innovations avec des disques doubles (Twin Brake Disc system) de 320 mm à l'avant et 268 mm à l'arrière , aux performances remarquables . Cette nouvelle technologie « Twin Disk Break », repose sur l’utilisation de deux disques par roue pour obtenir une qualité de freinage comparable à des freins en céramique, avec un coût nettement moins élevé . Quant à la carrosserie de cette IFR Aspid elle est aussi en fibre de carbone et le tout repose sur des grandes roues de 17" ….



La méchante IFR Aspid est aussi équipée d’une électronique très évoluée (Unidrive) permettant de nombreuses configurations car en fait elle parvient aussi à conjuguer réduction de poids et électronique embarquée . Comme sur une formule 1, un petit écran au centre du volant affiche la vitesse, les rapport et le régime moteur . Tous les boutons physiques ont ensuite été supprimés de l’habitacle grâce à un écran tactile multifonctions . Porte, phares, ou encore dégivrage, tout se commande sur cet écran . Il propose d’autres fonctions encore comme un programme chargé d’analyser la conduite sur circuit et de donner des conseils basés sur la technique de pilotes confirmés (passages de rapports, freinage…). Mieux encore, la marque peaufine actuellement un GPS maison capable d’interpréter automatiquement les données cartographiques au comportement du modèle afin de lui assurer un rendement optimal concernant châssis et vitesse en courbe, ligne droite, etc (un système qui n’est pas du reste sans rappeler celui actuellement en développement chez Nissan). Au final, côté technique Hi-Tec, rien n’échappe à cette IFR Aspid ....



Pour ce qui est de la motorisation, la IFR Aspid propose deux solutions . Soit un 4 cylindres de 2.0 litres de cylindrée qui fournit au choix 270 chevaux à 8600 tr/mn en atmosphérique ou 402 chevaux à 8600 tr/mn avec un compresseur . Autant dire qu’avec son faible poids, la diablesse propose des performances convaincantes, à l'image du 0 à 100 km/h abattu en 2,8 secondes, le 0 à 160 km/h en 5,9 secondes ou encore une vitesse maximum bridée par l’électronique à 250 km/h et avec un seuil de 1,6 G d’accélération latérale en virage . L’habitacle est quant à lui très soigné et les équipements de confort intérieurs sont bien présents comme la navigation satellite par GPS,l’ écran tactile, la connectique Bluetooth et Wifi, l’accès au Web ou les inserts en fibre de carbone . Pour la note écolo, la marque annonce une consommation moyenne de 4,8L/100 km ce qui est vraiment très raisonnable pour une sportive . La carrosserie peut également subir quelques transformations intéressantes comme la possibilité de retirer les portes et supprimer le toit, la voilà donc en cabriolet potentiel . Pour acheter votre IFR Aspid il vous faudra débourser 95 000 €uros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 402 chevaux à 8600 tr/mn
  • Accélération latérale : 1,6 G
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 km/h en 2,8
  • Accélération : Le 0 à 160 km/h en 5,9






La « IFR Aspid », c'est ça ...



La « IFR Aspid », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2