@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Dragster

Fil des billets

lundi 4 juillet 2011

Volvo T6 Roadster - 2005



VOLVO T6 ROADSTER ….







La Suède est un pays ou les constructeurs automobiles ne sont pas légions, pourtant il en est un qui a acquis une renommée mondiale, « Volvo » . Ce constructeur typiquement nordique qui a débuté son activité par la construction de moteur d’avions, a depuis fait sa solide réputation en produisant une longue lignée de voiture classiques, solides, confortables et sures . Mais pourtant, les vrais amateurs de la marque le savent bien, sous couvert de son classicisme reconnu, la firme aime bien périodiquement créer la surprise, si bien qu’avec le temps, Volvo est devenu le plus méditerranéen des constructeurs suédois . Mais en 2005, Volvo a perdu la raison, on ne sait qu’elle mouche a piqué le maître du politiquement correct automobile qui entreprend d'être le plus "west coast" des constructeurs européens en présentant au "Sema Show de Las Vegas" un engin décoiffant dessiné d’un coup de crayon diablement inspiré par un ancien employé de la maison ….



La Volvo T6 Roadster, c’est son nom, présentée par Volvo Cars of North America, est un roadster qui a été dessiné par Leif Tufvesson, un Suédois pure souche qui a réalisé cette voiture de sa propre initiative . On ne s’attendait pas à pareille fête de la part du constructeur suédois qui nous enflamme rarement avec ses productions de série, pourtant Leif Tufvesson, génie malgré lui, a reçu les honneurs et de nombreuses distinctions (magazines spécialisés, salons tuning…) avec cette savoureuse machine qui se situe à mi-chemin entre le hot rod (ces américaines déjantées aux couleurs criardes hantant les fifties) et le dragster . Il ne manque pas de culot avec ce jouet qui est une voiture biplace dont le styliste a récupéré de nombreux composants des modèles de série Volvo, et plus particulièrement de la grande berline de la gamme . En fait, ce projet a débuté en 1998 et reprend beaucoup d’éléments de la S80 T6, un prototype sur lequel le designer avait travaillé auparavant, comme par exemple, la reprise du faux-châssis et des freins arrière . Cet insecte bourdonnant est en fait un condensé artistique de la récupération intelligente dont tous les détails ont vraiment fait l’objet d’un très grand soin et qui prouvent que l’artiste à pris tout son temps pour peaufiner à l'extrême sa belle Volvo T6 Roadster ….



Le design du Volvo T6 Roadster qui s'inspire fortement des fameux Hot Rods américains est d'ailleurs un des pionniers à avoir exploiter la filière du neo-retro . L’engin repose sur un châssis tubulaire en acier fait main avec des suspensions indépendantes . La carrosserie est en aluminium . Les roues avant ont 8,5 pouces de large et 20 pouces de diamètre contre 10 pouces et 22 pouces pour les roues arrières . Les freins avant disposent de disques de 330 mm avec des étriers à six pistons et ceux de derrière sont repris intégralement de la Volvo S80 . Enfin, pour la petite histoire, les sièges, l’instrumentation et les pédaliers sont eux aussi issus de la berline . Rien de plus que le strict minimum à bord, mais pour le look, un physique trapu et rebelle . Les superbes suspensions en double triangles avec des éléments Ohlins à bombonnes séparées suscitent elles-aussi le respect et semblent purement issues d’une monoplace . Le profil dévoile des lignes épurées, ultra lisses, sur lesquelles flotte un mini habitacle arrondi au toit vitré et galbé . Les dessous de la belle sont tout autant exaltants avec son châssis tubulaire rigide et léger . L’habitacle du Volvo T6 Roadster est un patchwork d'autres modèles de la gamme du constructeur suédois, les sièges, les compteurs, le levier de changement de vitesse et les pédales proviennent d'une S80, tandis que le volant a été emprunté à une S60 ....



Ne vous attendez pas à trouver le moteur sous le long capot du Volvo T6 Roadster . En effet, le moteur est un 6 cylindres en ligne biturbo de 2.9 litres de cylindrée emprunté à la S80 qui se cache derrière les deux sièges baquets . Légèrement modifié, il développe 300 chevaux au lieu des 268 d'origine . Volvo ne voulant pas commettre le sacrilège de faire un Hot Rod à traction avant, la transmission est confiée à une boîte de vitesses Geartronic à 5 rapports qui envoie la puissance aux roues arrières, comme une véritable sportive . Pour aider à garder une température moteur peu élevée, le couvercle du coffre arrière se soulève automatiquement lorsque la température programmée est atteinte dans le compartiment moteur . En outre, à l'avant, un petit compartiment contient les mécanismes pour les freins ABS et l'équipement haut de gamme audio HI-Fi . Au final, avec son look incroyable, sa motorisation énergique, ses suspensions sophistiquées et son freinage conséquent, le Volvo T6 Roadster présente toutes les caractéristiques d'un engin sportif qui doit vraisemblablement être très efficace sur circuit ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 6 en ligne
  • Cylindrée : 2.9 Litres
  • Puissance : 300 chevaux
  • Alimentation : Biturbo
  • Vitesse : 250 km/h limitée








La « Volvo T6 Roadster », c'est ça ...





JPBlogAuto

vendredi 24 juin 2011

Vizualtech Delithium - 2009



VIZUALTECH DELITHIUM ….







Les constructeurs automobiles Suédois ne sont pas si nombreux pour qu’ils méritent que l’on parle d’eux de temps en temps . Ce sera d’ailleurs l’objet de ce billet qui présente un engin assez insolite conçu par un artisan marginal nordique . En effet, « VizualTech » est une petite société suédoise de design et d’ingénierie spécialisée dans la conception de voitures et de bateaux qui est dirigée par un jeune designer talentueux Bo Zolland . La dernière création de cette petite firme nordique est un engin inédit et vraiment insolite puisqu’il s’agit d’un « hot-rod » semblable à ceux que l’on rencontre aux Etats-Unis, mais adapté aux contingences du futur et à la problématique de l’écologie moderne ….



Le Vizualtech Delithium, tire son nom d’un mix entre « delirium » et « lithium » car c’est un genre de dragster plutôt délirant mais avec une technologie électrique ou hybride à base de batteries au lithium . Cette nouvelle idée qui chamboule les acquis américains s’inscrit bien dans l’avenir et la protection de la planète . Avec son design très particulier qui marie à merveille les canons du bateau pour la partie arrière et du hot-rod pour la partie avant, l’engin ne laisse vraiment pas indifférent même le plus blasé des observateurs . Son look insolite et accrocheur est vraiment futuriste vu sous n’importe quel angle . Avec son empattement et son style de voiture de course, le bolide se pare de flancs concaves et de prises d’air fonctionnelles qui lui donnent une allure puissante plutôt typée vieille école . L’arrière du Vizualtech Delithium apporte la touche actuelle grâce aux éléments inspirés des runabouts des années 30 mais soulignés par un diffuseur des plus moderne ….



Avec des proportions semblables à une voiture de F1, le Vizualtech Delithium est un speedster deux places caractérisé par quatre roues découvertes et une position assise au milieu de son empattement . L'intérieur de la voiture est une combinaison de la fonction et du raffinement de style . Un affichage numérique fournit des informations sur tous les systèmes de la voiture tandis que le conducteur possède le contrôle total de la chaîne cinématique grâce à un sélecteur au volant . Le cockpit propose des sièges couverts d’un cuir de qualité supérieure ainsi que tous les équipements modernes indispensables comme l’installation d’un système de son performant, de la climatisation et des aides à la conduite avec un contrôle de traction moderne . Pour ce qui est de la tenue de route, tout est prévu comme par exemple les jantes en aluminium forgé de 18 pouces à l’avant et 20 pouces à l’arrière munies de pneus de taille 215/40-18 à l'avant et 275/40-20 à l'arrière . Ainsi équipé, le Vizualtech Delithium est capable de fournir une adhérence et un comportement extrême ....



Pour ce qui est de la motorisation, le Vizualtech Delithium peut se voir équipé par deux types de moteurs au choix, soit électrique de 290kW, avec des batteries Lithium-Ion qui développe une puissance potentielle de 390 chevaux et 470 Nm ou bien hybride, avec un V8 essence associé à un petit moteur électrique compact . La transmission du V8 est assurée sur la solution hybride par une boîte de vitesses à sept rapports qui se commande par des palettes au volant comme sur une sportive moderne . Avec un poids total assez léger, quelle que soit la solution retenue, les performances sont conséquentes et donc la voiture est capable d’atteindre une vitesse de pointe supérieure à 280 km/h (174 mph) et il abat le 0 à 100 km/h en seulement 3,8 secondes . Pour conclure, le Vizualtech Delithium peut fonctionner en mode tout électrique avec zéro émissions ou aussi grâce à son système hybride essence-électricité très efficace capable de performances enviables ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : hybride V8
  • Energie : essence + électrique
  • Puissance : 390 chevaux soit 290kW
  • Couple : 470 Nm
  • Vitesse : 280 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’8
  • Batteries : Lithium-Ion










Le « Vizualtech Delithium », c'est ça ...