@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Duratec

Fil des billets

lundi 1 novembre 2010

Virago Coupé GTS - 2007



VIRAGO COUPE GTS ….







Dirigée par « Andy Nowson » par un ancien de chez Land Rover, la société des voitures « Virago » est un autre de ces petits artisans britanniques qui portent haut et fort le coupé sportif . La firme est installée en écosse est produit au compte goutte des coupés très alléchants dans la lignée des TVR, Trident ou Noble . En effet, le look, les performances, le raffinement intérieur mais aussi le prix sont semblable à la concurrence ….



Présentée au salon Top Marques 2008, la Virago Coupé GTS est un petit coupé 2 places au look plutôt sympa qui n'est pas sans rappeler celui de la Ferrari F360 Modena mais en plus petit . Dessinée par un des designers de Jaguar, la belle est accrocheuse visuellement, c'est une qualité . C'est, certes, une voiture exclusive, mais certainement pas la plus radicale de tous les temps, puisqu'elle se veut une voiture sportive et originale utilisable tous les jours . Dotée d'un châssis tubulaire moderne et d'une carrosserie en résine polyester, la Virago Coupé GTS est assez légère et vraiment maniable . Elle est aussi munie de disques de freins de 285 mm à lavant et 310 mm à l'arrière cachés derrière des roues de 18 pouces à l'arrière (225/40) et 17 pouces à lavant (205/40) ce qui lui procure un bon freinage et une tenue de route à la hauteur ….



Pour ce qui est de la mécanique, la Virago Coupé GTS embarque un V6 Duratec de 3,0 litres de cylindrée et 230 chevaux dans sa version de base, et de 280 chevaux dans sa version « Sport ». Accouplée à une boite 6 vitesses mécanique, cette mécanique permet grâce au poids réduit et à la transmission bien étagée des performances assez intéressantes comme par exemple une vitesse de pointe limitée électroniquement à 250 km/h et en accélération, le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes . C'est peut être pas la plus véloce des GT, mais quand même c'est très honorable et la Virago Coupé GTS s'en sort très bien, surtout si on regarde le prix qui est inférieur à 80.000 €uros ....



Du point de vue des équipements de série, la Virago Coupé GTS est à la pointe de la technologie moderne dans ce genre de voitures avec un écran LCD tactile regroupant le système GPS + audio CD/MP3 Alpine, un ordinateur de bord VMS (Vehicule Management System) évolué gérant de nombreux paramètres de l'auto, une climatisation automatique ATC (Automatic Temperature Control), un contrôleur de stabilité ETC (Electronic Traction control), un système d'aide au parking, une alarme, un témoin de la pression des pneus, un dispositif GSM main-libre, etc... Comme bien souvent dans ce genre de voitures assez exclusives, le client pourra concevoir son intérieur à la carte en choisissant entre plusieurs qualités de cuir, de bois, ou aussi bien sur de carbone . La société part sur une production d'une centaine d'exemplaires par an, mais elle recherche des investisseurs pour lancer un nouveau programme d'une GT plus radicale ....






Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6 Duratec
  • Cylindrée : 3.0 Litres
  • Puissance : 280 chevaux
  • Vitesse : 250 km/h limitée
  • Accélération : Le 0 à 100 en 5’’5








JPBlogAuto

mercredi 22 septembre 2010

Brooke 300 Double R - 2006



BROOKE 300 DOUBLE R ….







L‘Angleterre est décidément la patrie de l’automobile exotique par excellence . L’atmosphère spéciale dégagée par une ile y est sans doute pour quelque chose car nos amis anglais sont réellement d’une saveur exquise pour tous les amateurs d’automobile . Il semblerait que chaque petit village isolé de la campagne britannique cache son artisan automobile . Celui d'aujourd'hui est « Brooke Cars » installé dans le Devon et dirigé par James Booker qui construit à la main des voitures sportives selon une philosophie sans compromis afin d'exceller autant sur la route que sur la piste ….



Le dernier délire en date de la marque s’appelle Brooke 300 Double R, une démoniaque sportive qui continue de sacrifier au sacro-saint dogme du ‘Light is Right’ cher à Colin Chapman . Dévoilée pour la première fois au Autosport International Show de Birmingham, cette deux-places extra légère semble être à mi chemin entre une Ariel Atom par l'esthétique et une Caterham 7 par la mécanique . Son allure aux courbes délicieusement rétro est du au talentueux designer Toby Sutton . Son châssis tubulaire, conçu par informatique et découpé au laser, est recouvert d'une carrosserie en composite genre baignoire-cockpit lui permettant d'afficher seulement 550 kg sur la balance . Léger donc mais aussi solide et rigide, il supporte le bloc moteur et les trains roulants . La suspension a été conçue en utilisant le dernier logiciel d'analyse pour le contrôle de la géométrie optimale et validée par les essais de plusieurs pilotes de course chevronnés . Bien sur elle est entièrement réglable pour le carrossage et aussi la chasse avec des combinés ressorts/amortisseurs réglables pour les amateurs de piste . La même attention du détail s'applique au système de direction employant une colonne sur mesure adaptés aux spécifications exactes des clients avec un volant de type dégagement rapide qui est à la fois simple à utiliser et devient de fait une fonction de sécurité supplémentaire ….



Le système de freinage de la Brooke 300 Double R a lui aussi été étudié pour apporter un freinage puissant et sécurisant . Pour ce qui est de la mécanique, les ingénieurs ont choisis de monter en position centrale arrière avec une boîte de vitesses transaxle, les moteurs Cosworth Duratec fournis par Ford qui sont disponibles dans deux cylindrées, 2.0 et 2.3 litres au choix . Avec les résultats de 200 et 260 chevaux disponibles sur le Duratec 2.3 et plus de 300 chevaux avec le 2,0 Duratec suralimenté, combiné avec un poids de 550 kg le potentiel de performance est indéniable . Avec de tels chiffres, son rapport poids/puissance est meilleur que celui par exemple d'une Lamborghini Murcielago et pas mal d’autres sportives renommées d’ailleurs . Au final, c’est un genre de roadster puissant et léger qui se manie avec précision et procure des sensations fortes a tous ceux qui ont du courage et du savoir faire à son volant . Un "Street Racer" euphorisant ayant reçu des critiques élogieuses de tous les grands magazines et la presse automobile spécialisée en 2006 et en 2007 ....



Dans la Brooke 300 Double R l’habitacle est résolument sportif, il est donc dépouillé et fonctionnel, mais pourtant il ne manque pas de confort et de matériaux nobles . Cuir, alcantara, carbone, aluminium, on y retrouve tous les grands classiques d’une véritable GT . Mais ici ce qui saute immédiatement aux yeux, c’est le tableau de bord . En fait il s’agit de la meilleure unité d'affichage de la marque Stack, unique sur le marché aujourd'hui ce système offre un affichage à aiguille facile à lire pour le compte-tours et un affichage LCD numérique pour tous les autres instruments . Le tout regroupé dans un même bloc offre également tous les paramètres qui sont enregistrés comme les temps au tour, les vitesses mini et maxi etc … Un autre point fort est le pédalier qui est complètement ajustable et qui a fait l'objet de beaucoup de développement . Fabriqué à partir de découpe au laser, il est le seul système disponible qui ne nécessite pas d'outils pour l’ajuster, et les réglages sont donc utilisables par tous le plus simplement du monde . Les sièges baquets procurent une bonne position de conduite et de support latéral, et combinés avec le pédalier réglable, ils peuvent accueillir toutes les tailles de conducteur . Disponible en conduite à droite comme à gauche, la Brooke 300 Double R s'affiche à environ 40.000 €uros dans sa version de base ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 2.3 Litres
  • Puissance : 300 chevaux










JPBlogAuto

samedi 28 novembre 2009

Mastretta MXT Coupé - 2009



MASTRETTA MXT COUPE ….







Si le Mexique est plus connu pour ses "guerilleros" révolutionnaires du genre "Pancho Villa" ou ses fameuses distilleries de téquila que pour son industrie automobile, il est cependant le dernier pays à avoir construit la célèbre "Coccinelle VW" et l'un des rares à avoir proposé quelques sportives marginales comme la Willis Interlagos dont je vous avez déjà parlé dans un précédent billet . Fidèle à cette tradition, la firme Mastretta Design crée en 1987 est une société spécialisée en design industriel, et également en transformation automobile à ses heures . Bien que totalement inconnue sur le plan mondial, voire même très discrète chez elle au Mexique, elle a dessiné et conçue au cours des années 90, des véhicules au style parfois arrogant, rétro, utilitaire et parfois même baroque, généralement sur la base du châssis et des mécaniques de la "Volkswagen New Beetle" ….



Depuis 2007, cette firme de design annonce ses intentions d’œuvrer sur un registre supérieur en produisant un petit coupé sportif qui pour ce qui est du style ne révolutionne pas le genre mais fait preuve d'une certaine agressivité notamment grâce à ses hanches prononcées et à ses grosses entrées d'air en façade, un look "muy caliente". La Mastretta MXT est un petit coupé 2 places hautes performances à châssis aluminium et carrosserie en fibre de verre dévoilé récemment dans le cadre du Salon de l’auto de Londres . Ce n’est nullement par hasard si les dirigeants de Mastretta Design ont choisis le Salon de Londres pour dévoiler leur nouveau coupé car comme chacun sait, l'Angleterre est le royaume du petit constructeur indépendant de petites voitures de sport à tirage limité comme Lotus, Morgan, Caterham, Ginetta ou TVR, pour ne citer que ceux-là ….



La conception, le design et tous les éléments mécaniques ainsi que technologiques, exception faite de sa motorisation, sont faits maison . La Mastretta MXT ne pèse que 900 kilos grâce à l’utilisation d’un châssis semi-monocoque et plusieurs pièces en aluminium, associés à une carrosserie en fibre de verre . La direction à crémaillère est extrêmement directe passant d’une butée à l’autre en seulement 2,8 tours . Ses suspensions à double bras sont d’une fermeté exemplaire, mais bien amortie afin que son pilote, ne passe pas tout son temps chez son kiné . Cette petite bombe voit ses élans stopper par de puissants freins à disques de diamètre de 293mm, appuyés par un système antiblocage ABS performant . La transmission est confiée à une boîte manuelle à 5 rapports bien étagée qui participe au plaisir de conduite . La tenue de route est elle aussi à la hauteur grâce à la bonne répartition des masses et au centre de gravité assez bas d’autant que l’utilisation de jantes larges de 17 pouces en aluminium et les pneus de dimensions généreuses de 205/45 à l’avant et 235/45 à l’arrière participent grandement à la stabilité du véhicule ....



Ce qui range à coup sur la Mastretta MXT dans la catégorie des GT, c'est l'utilisation de la fibre de verre pour sa carrosserie, mais aussi de sa mécanique performante . Sous le capot de ce joli coupé sport deux places à propulsion, se cache un moteur central signé Ford Cosworth de la famille Duratec, muni d’un turbocompresseur . Il s’agit d’un quatre cylindres de 2,0 litres développant 240 chevaux et 249 Nm de couple . Un vrai moteur calibré à l’Européenne, afin de répondre aux goûts de ces derniers . Avec une telle cavalerie, le petit bolide propose des performances intéressantes et il peut atteindre les 100 km/h en moins de 5 secondes, tout en offrant une vitesse de pointe maxi de 241 km/h . Bref, même si la Mastretta MXT reprend des éléments mécaniques Ford, elle semble réunir tous les ingrédients d'une supercar de rêve . Ne boudons pas notre plaisir, cette propulsion magnifique est performante et bien finie . En ce qui concerne l'habitacle, ses géniteurs l'ont revêtu de cuir et équipé de la climatisation avec une instrumentation dignes d’une voiture de sport hautes performances ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 Cylindres Turbo
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 240 chevaux
  • Couple : 249 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 241 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 5’’0






La Mastretta MXT, c'est ça ...

<





JPBlogAuto