@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Eibach

Fil des billets

mercredi 25 mai 2011

Singer Prototype 911 - 2011



SINGER PROTOTYPE 911 ….







Il existe aux Etats-Unis quelques petites sociétés qui customisent avec bonheur de petites séries de voitures déjà existantes . Un genre de petits artisans designers qui améliorent grâce à la technologie moderne et beaucoup de savoir faire des voitures mythiques des années 60 ou 70 . La société « Singer Vehicle Design » fondée en 2009 est une de ces firmes insolites qui travaille avec succès sur ces icônes du passé . La société a été créée pour explorer les possibilités existantes dans l’amélioration des véhicules classiques et son savoir faire est dédié à la conception, l'ingénierie et l'étude les plus respectueuses concernant des voitures de haute performance ….



La firme vient de lever le voile sur son tout premier projet très insolite portant le nom de Singer Prototype 911, qui a été dévoilé au Concours d’Élégance de Pebble Beach . La voiture n’est pas une simple imitation, ou un clone rétro, mais une ré-interprétation totale, quasiment une renaissance de la célébrissime Porsche 911 des années 80 . Le nouveau véhicule est le résultat d'une fusion entre la pureté du design original et l’utilisation des matériaux et des technologies modernes . Une sorte de mise à jour pour une voiture de sport unique qui reprend l'essence du début des années de l'âge d'or . En fait, les ingénieurs ont abondamment puisé dans les solutions et améliorations qui ont résulté de 40 ans de courses de la 911 d'origine en capitalisant sur le vaste savoir-faire de la marque et les progrès de l'évolution que la 911 d'origine a connu . L'expérience offerte par la nouvelle Singer Prototype 911 est une célébration moderne, passionnée et emblématique, qui honore et rend hommage à l’âme de la 911 originelle ….



Construite à partir d’un châssis de Porsche 911 des années 80 avec son empattement caractéristique, cette Singer Prototype 911 a nécessité une refonte du châssis (plus résistant), de nouveaux appendices aérodynamiques, et une structure légère intégrée à l’épine dorsale de l’auto pour améliorer la rigidité . Elle a été d’abord totalement « désossée » et mise à nue, puis s’en suit une réinterprétation complète de chaque pièce qui se voit modifiée, améliorée, renforcée et /ou allégée si nécessaire puis mise aux normes actuelles . Le châssis est entièrement rigidifié, les suspensions sont repensées et renforcées notamment via un arceau de sécurité très seventies mais bien intégré dans l’habitacle . Les grands panneaux de carrosserie en acier sont remplacés par de la fibre de carbone composite pour encore rigidifier et alléger l’auto . L’équipementier allemand Hella a fourni des optiques bi xénon faites spécialement pour s’intégrer dans les phares des anciennes 911, la climatisation est discrètement installée au tableau de bord, l’installation radio est d’actualité puisque équipée du système DAB, d’une connexion Ipod, USB et de la connectivité Bluetooth, le tout étant parfaitement intégré et dissimulé dans la planche de bord et la boite à gants . Garmin fournit un sytème GPS lui aussi quasiment invisible pour la Singer Prototype 911 . Enfin, on remarquera le chrono Tag-Heuer intégré dans le combiné porte instruments, les beaux sièges Recaro en cuir tressé avec œillets pour assurer une meilleure ventilation et éviter la transpiration du pilote comme cela se faisait dans les années 70 ....



Sur la Singer Prototype 911, la partie mécanique n’est pas oubliée bien au contraire puisqu’on retrouve sous le capot arrière de cette 911 couleur « Singer’s racing orange » le flatsix de 3.8 litres de cylindrée dans une version adaptée et équipée d’un nouveau vilebrequin et de bielles en titane issus de la GT3 de course . Au final, ce sont 425 chevaux à 8.000 tr / min qui passent au sol via une boite Getrag G50 à 6 rapports et des belle jantes Fuchs monoblocs de 17 pouces faites en aluminium forgé . Au chapitre des performances, avec un poids contenu de moins de 1100 kg, la Singer Prototype 911 revendique une Vmax de 275 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en seulement 3.9 secondes . La suspension repose sur des amortisseurs de chez Eibach et dispose de barres stabilisatrices réglables provenant de chez SRP . Le système de freinage provient de la Porsche 930 de course et devrait donc être largement suffisant . Pour finir les ingénieurs ajoutent que cette auto est faite par des passionnés pour des passionnés en précisant que la Singer Prototype 911 est le fruit de l’amour d’une 911 S de 67, d’une 911 Carrera RS de 73 et d’une 993 RS de 1996 . Reste que les puristes du mythe 911 crieront au scandale en voyant le mélange des genres, des modèles et des années, il n’empêche que le résultat est superbe et mérite bien une petite entorse à l’histoire ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Flat 6
  • Cylindrée : 3.8 Litres
  • Puissance : 425 chevaux à 8.000 tr / min
  • Vitesse : 275 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’9








La « Singer Prototype 911 », c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 22 novembre 2010

WCC Shelby Mustang - 2006



WCC SHELBY MUSTANG ….







En 2006, lors du salon dédié au tuning aux Etats-Unis, le fameux SEMA Show de Las Vegas, le constructeur « Shelby Automobiles Inc », du nom de Carroll Shelby cet ex-pilote émérite et géniteur de la mythique « Cobra », s’est associé à la firme de Los Angeles, « West Coast Customs » dirigée par Ryan Friedlinghaus pour présenter une nouvelle muscle-car de dernière génération vraiment insolite . Le directeur général de WCC s’est dit honoré d’avoir été choisi pour une telle création et de travailler avec une icône américaine, comme Carroll Shelby . Pour ce projet inédit, c’est une préparation des plus impressionnante car il s’agissait de transformer une Mustang GT de 2006 en Mustang Shelby . Résultat, une Mustang préparée hors du commun, l'une des Mustang modernes les plus rares et aussi l'une des plus chères . On peu dire aussi que c'est la Mustang de série (entendez de micro-série) au look le plus extravagant et le plus agressif qui soit ….



Cette WCC Shelby Mustang est donc le résultat du partenariat improbable entre les légendaires ateliers de Caroll Shelby et l'un des plus réputés ateliers de Custom de la nouvelle génération, WCC (West Coast Customs), il s'agit donc d'une Mustang GT 2006 de série prise sur la chaîne et entièrement préparée et transformée . Au niveau esthétique, difficile de na pas être immédiatement impressionné par la force et la brutalité qui se dégage de cette Shelby WCC, les lignes sont très agressives et soulignées par une magnifique teinte bleue conçue spécialement pour cette Mustang, les bandes Racing, quoique discrètes, n'ont pas été oubliées, il s'agit bien d'une Shelby . La calandre est entièrement modifiée pour intégrer quatre gros feux antibrouillards qui rappellent l'avant de la fameuse Shelby Eleanor, à noter aussi le capot et les bas de caisses spécifiques ainsi que l’inévitable gros aileron arrière qui surplombe les feux teintés en noir . Un look de tueuse, mais pas seulement car la motorisation est elle aussi spécifique . En effet, cette Shelby WCC n'est pas uniquement un exercice de style et de design ….



Pour cette WCC Shelby Mustang, se sont les ateliers Shelby qui se sont occupés de la mécanique et du châssis . Les ingénieurs ont choisi le gros V8 281 ci Ford et lui ont greffé, et c'est pas très commun, un gros turbo Vortech qui offre une puissance de 458 chevaux grâce notamment à l'ordinateur doté d'une nouvelle cartographie . Cette Mustang possède également des jantes Asanti en 22 pouces chaussées de pneus Pirelli P-Zero, le tout garantissant au déjà très bon châssis un comportement sain et équilibré ainsi qu’une excellente tenue de route . Pour ce qui est du freinage de la voiture, les techniciens ont opté pour des gros étriers mordant des disques de 14 pouces de diamètre de chez Brembo . Quant aux suspensions, elles ont été confiées a des combinés ressorts-amortisseurs entièrement réglables de Eibach . Rien que du très sérieux et de l’éprouvé, ils n’ont pris aucun risque et en plus ils ont pensé à certains détails qui donnent le frisson comme la mélodie du V8 turbo compressée qui est distillée par une ligne d'échappement inédite Gibson ....



West Coast Customs, qui sont des pionniers et des spécialistes pointus dans la personnalisation des voitures ont accompli un travail colossal pour les modifications intérieures et extérieures de la WCC Shelby Mustang . Les techniciens ont donc abondamment modifié l’habitacle intérieur qui est entièrement tendu d’une superbe sellerie en cuir bicolore grise et noire . Des marquages spécifiques Shelby WCC et une plaque numérotée et signée par Caroll Shelby sont propre à chaque véhicule . Mais le plus étonnant reste sans aucun doute la monstrueuse sono de marque Sony qui remplit le coffre . En effet, comptant pas moins d'une douzaine d'enceintes réparties dans la voiture, elle est assez imposante, mais le son fourni est carrément incroyable . Ils on même été plus loin avec ce grand écran de 7 pouces qui sert à la vidéo et à la lecture de DVD monté en lieu et place du lecteur CD d'origine . Bon, au final, de l'exclusif, du voyant, du tape à l'œil, seulement 25 exemplaires numérotés et signés à la main par Caroll Shelby qui sont vendus environ 175.000 $ ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 281 ci
  • Puissance : 458 chevaux
  • Couple : 450 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h limitée






La « WCC Shelby Mustang », c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 18 octobre 2010

Caterham R500 - 2009



CATERHAM R500 ….







La célèbre Lotus Seven produite de 1957 à 1972 résume à la perfection la philosophie de son génial créateur Colin Chapman à savoir légèreté et simplicité poussées au maximum . Dès 1973, un petit garage installé en Angleterre dans la petite bourgade de Caterham rachète les droits et commence à faire évoluer ce petit roadster mythique pour le plus grand bonheur des nombreux passionnés sous la marque "Caterham" . En 2009, SV Automobiles est même devenu l'importateur français et prouve le dynamisme de ce modèle avec plus de 35 voitures vendues dans l'année . Désormais, la question reste en suspend, et si la Seven était finalement éternelle . Devenue véritablement culte, cette auto minimaliste est de nos jours la plus copiée dans le monde . Près de 120 artisans de tous pays proposent leur évocation de la Seven . Fidèle copie, évolution technique ou inspiration lointaine, aucune de ces cousines ne trahit la philosophie initiale de la Lotus Seven de Colin Chapman ….



Alors que la plupart des médias ce concentrent sur la sécurité, les consommations et les rejets de CO2 pour élire leur "Car of the Year", la célèbre émission Top Gear de la BBC dédiée aux voitures et au sport automobile, est plutôt du genre performance, et donc fatalement c'est la Caterham R500 qui est sacrée cette année . Pour fêter les 50 ans de carrière de la Lotus Seven, en 2004 Caterham avait commercialisé l'une des plus folles Seven de son histoire, la R500 dont le matricule traduisait son rapport poids/puissance de 500 chevaux par tonne, soit 2 kg/ch . Cette première version de la R500 s'était adjugée le plus rapide 0 à 100 km/h pour un véhicule de série avec un chrono de 3,2 secondes, mais elle fut par la suite détrônée par la Bugatti Veyron, lancée la même année . La marque dévoile aujourd'hui la deuxième génération de sa Caterham R500, avec au programme plus de puissance et à peine plus de poids sur la balance, tout un programme . Équipée comme une machine de compétition, cette Superlight R500 semble vouloir pérenniser l'image radicale et décalée du constructeur anglais . Ce nouveau modèle est bâti sur un châssis étroit "Séries 3" et utilise une grande quantité de carbone et d'aluminium ce qui lui vaut un poids de seulement 506 Kg ….



La nouvelle version de la Caterham R500 troque ainsi son moteur Rover K series (250 ch) contre un nouveau bloc Ford Duratec 2.0 développant 263 chevaux à 8500 tr/min, pour un couple de 245 Nm à 7200 tr/min . Des chiffres assez modestes à mettre en parallèle avec le poids plume de la bête, car avec ses 506kg, elle jouit d'un rapport poids/puissance ébouriffant . Le 0 à 100 km/h est ainsi bouclé en 2,88 secondes et sa vitesse maximale pointe à 242 km/h . Des performances qui ont permis à l'anglaise de se positionner à la 5ème place dans la liste des voitures les plus rapides testées par Top Gear sur le circuit de Dunsfold, juste devant la Bugatti Veyron . En prime, pour se donner l'image d'une vraie pistarde, la Caterham R500 propose, en plus d'une traditionnelle boîte mécanique, une boîte séquentielle à 6 rapports . De série, la Caterham propose également un différentiel à glissement limité, des suspensions « Superlight », des freins à disques ventilés, des sièges en carbone Kevlar ou encore d'étonnantes jantes en aluminium de 13 pouces . ....



Future reine des sorties circuit, la Caterham R500 reçoit des amortisseurs réglables, un différentiel à glissement limité, un antipatinage performant et des étriers de freins à quatre pistons à l'avant . Un « launch control » est également disponible, tout comme des ressorts et amortisseurs Eibach . Extérieurement, il est très clair que ce modèle a fait la chasse aux kilos superflus et le pare-brise a volé aux oubliettes et est remplacé par deux sautes vent . Le look radical de l’engin se voit complété par deux bandes rouges, des triangles de suspension profilés ainsi que par des louvres sur le capot et des sièges de type baquet . Quant à l’échappement latéral, il promet un ronflement tonitruant . Le petit habitacle reçoit une planche de bord tout carbone, un volant Momo démontable ainsi qu'une instrumentation Stack . Le prix de la Caterham R500 est de 46.000 €uros, un tarif cadeau pour l'une des autos les plus performantes et radicales de la planète pour les passionnés friands de sensations hors du commun ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 263 chevaux à 8500 tr/min
  • Couple : 245 Nm à 7200 tr/min
  • Vitesse : 242 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 2’’88






La « Caterham R500 », c'est ça ...



La « Caterham R500 », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2