@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Etonnante

Fil des billets

vendredi 24 août 2018

BMW Nazca C2 - 1992











Au salon de l'automobile de Genève en 1991, la société ItalDesign présente une supercar, l'étonnante BMW Nazca conçue par son créateur Fabrizio Giugiaro. Ce premier grand projet d’envergure du jeune designer âgé de 26 ans est en effet un appel à BMW pour la résurrection de sa supercar BMW M1, dessinée en 1978 par son père, Giorgetto Giugiaro, et dont la succession se fait attendre depuis 1981, en quelque sorte un genre d'hommage à son père et une nouvelle vitrine pour le constructeur allemand ....





Dans la lignée des noms précolombiens chers à Giugiaro (Inca, Aztec, Maya), la voiture prend le nom des géoglyphes de la civilisation Nazca du Pérou surtout connue pour avoir tracé d’immenses séries de figures géométriques ou d’animaux stylisés dans le sol aride. Ce design novateur et plutôt impressionnant pour l'époque que l'on découvre sur cette superbe BMW Nazca a été inspiré par les voitures de course de F1 et de groupe C et a été rendu possible grâce à l'utilisation d'une carrosserie entièrement en fibre de carbone et aluminium. La voiture a été testée dans la soufflerie de BMW et a obtenu un coefficient de traînée de 0,26 ....





Sur l'étonnante BMW Nazca, certains détails de style sont assez insolites comme par exemple l'aileron et le capot du moteur qui ont été fabriqués d'une seule pièce, supprimant les lignes d'arrêt indésirables. L'ouverture de la porte est plutôt inhabituelle mais très spectaculaire car chaque porte est divisée en deux, la partie inférieure s'ouvre de la manière conventionnelle, et les fenêtres latérales à ouverture papillon sont articulées le long de la structure au centre du toit. Le grand capot du moteur pivote vers l'arrière pour révéler le cœur de la bête en position longitudinale centrale ....





L'insolite BMW Nazca propose également un immense pare-brise enveloppant qui permettait une visibilité à 360 degrés, un genre de bulle ou cockpit d'avion. La carrosserie profilée, façonnée en fibre de carbone et aluminium, assurait un poids limité car avec son châssis lui aussi en carbone la Nazca n’accusait que 1.100 kilos à la pesée. Force est de reconnaitre que conceptuellement géniale, cette BMW Nazca C2 création d'Italdesign est encore restée frappante quasiment 25 ans plus tard ....





Une variante de cette BMW Nazca C2 est présentée au Salon de Tokyo, toujours équipée d'un moteur BMW, mais préparé cette fois par Alpina pour en tirer plus de puissance. Les phares sont désormais implantés sur le museau de la C2, et non plus sur l'arrondi des ailes. La poupe en un seul bloc de la première version s'est creusée pour dégager un aileron. Finalement en 1993, Italdesign présente une troisième et dernière version de la Nazca C2 Spider au Grand Prix automobile de Monaco, avec une version de moteur BMW Alpina poussé à 5,7 litres ....





L'habitacle intérieur de la belle BMW Nazca C2 a lui aussi été bien étudié et soigné pour l'époque. Giugiaro a brillamment exploré deux voies, l'une sophistiquée et technique comme sur une Ferrari F40, et l'autre plus élégante et confortable, et jugée plus appropriée pour une BMW. Au final le mélange de ces deux tendances est un réussite totale. La planche de bord reprenait la même couleur que la carrosserie et le tableau de bord gardait son style incurvé cher aux BMW. Toute la sellerie est pourvue d'un superbe cuir de qualité aux surpiqures élégantes et soignées. Les tapis de sol se marient avec l'épaisse moquette et assurent un confort bienvenue. Un élégant volant cuir à trois branches complète l'ensemble ....





Pour ce qui est de la mécanique de la superbe BMW Nazca c2, il s'agit d'un moteur préparé par le célèbre sorcier allemand attitré de la marque bavaroise, le fameux Alpina. C'est en fait un "V 12" d'une cylindrée de 5.700 litres qui développe une puissance de 380 chevaux. Ce plus gros moteur a nécessité une transmission manuelle à six vitesses. Ainsi motorisée cette propulsion assez légère avec sa carrosserie en carbone et aluminium et son bon aérodynamisme pouvait atteindre une vitesse maximale avoisinant les 340 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V 12
  • Cylindrée : 5.700 cm3
  • Puissance : 380 chevaux
  • Vitesse maximal : environ 340 km/h
  • Transmission : Propulsion avec Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © BMW - © ItalDesign - © Giugiaro




La BMW Nazca C2 -1992 ...








JPBlogAuto

vendredi 10 août 2018

John Ketchell Artiste Peintre









John Ketchell est un artiste peintre britannique très talentueux qui passionné depuis son enfance par l'automobile dessine et peint maintenant depuis plus de quarante ans. Devenu célèbre et réputé, il est désormais reconnu à l'échelle internationale comme un artiste majeur de l'art automobile ....




John Ketchell a effectué un parcours scolaire assez classique avant d'effectuer des études secondaires plutôt artistique. A partir de son intérêt pour l'automobile depuis sa jeunesse, il était naturel pour John de graviter vers une carrière artistique. En mettant l'accent sur l'illustration commerciale, il a donc fait des études à l'école d'art de Preston afin d'obtenir un diplôme du programme de design graphique de l'université Harris School of Art du comté de Lancashire en Angleterre ....


jok02.jpg


Aujourd'hui considéré par beaucoup de spécialistes comme un des artistes automobiles incontournables, John Ketchell a de la chance de pouvoir faire ce qu'il aime et de le faire bien en produisant des œuvres dynamiques et à fort impact visuel. Ayant commencé par le photo-réalisme plutôt classique que Ketchell trouva rapidement frustrant, il se dirigera finalement au fil du temps vers son style impressionniste, semi-abstrait, désormais reconnaissable entre tous. Son approche unique de ce genre de peinture dont les détails produisent des tableaux éclatants qui deviennent vivants avec la couleur et la mise en scène ....





Maitrisant la technique à la perfection, le but de John Ketchell est d'attirer le spectateur dans la scène qu'il peint. L'utilisation de surfaces réfléchissantes très colorées ainsi que son incroyable attention à la précision technique rendent ses peintures d'art automobile uniques et très captivantes tout en révélant lentement de plus en plus de détails de l'histoire qu'il désire leur montrer. Incroyablement détaillé, puissant, imaginatif et créatif, le style impressionniste de l'œuvre de John vous invite à le rejoindre dans un voyage de découverte hyper agréable et flamboyant qui ravira tous les passionnés de belles voitures et de course automobile ....





Après avoir fait ses gammes et rodé son style en tant qu'illustrateur d'agence de publicité, John Ketchell qui était un grand fan des impressionnistes français, a immédiatement pensé que ce serait une bonne direction pour capturer la vitesse et le mouvement qu'il avait dans l'idée de réussir à mettre dans ses toiles. L'idée était bonne et avec de la patience et surtout du talent, le résultat vas être à la hauteur de ses espoirs et John vas réussir à "peindre tout ce qui bouge" comme il dit et principalement les voitures son premier amour ....





Avec une vaste connaissance des voitures, les peintures de John Ketchell ne sont pas seulement vibrantes, créatives et excitantes, elles capturent aussi à la fois l'esprit des voitures de sport de la génération vintage mais aussi celui de la génération classique car son sujet de prédilection sont les voitures de courses anciennes, des années 30 aux années 60. Le travail est extrêmement détaillé, puissant et imaginatif si bien que son art est aussi bien suspendu dans les maisons, les bureaux, les entreprises, les commerces ou les garages, partout dans le monde ....





John Ketchell se dévoile un peu en disant : « Jim Clark était mon héros et la période des années 1930 à 1960 sont mes préférées. La forme des sujets est un facteur clé de mon travail et les grands prototypes sportifs tels que la Porsche 917, ou la Ford GT40 m'ont toujours excité. La sensation du danger de la vitesse des flèches d'argent Mercedes en particulier ou aussi des Auto Union de l'époque vintage fait également partie de ma passion. Beaucoup d'artistes sont intimidés par la perspective de représenter une course humide, mais pas moi car je trouve qu'il y a quelque chose à propos de la course sous la pluie ou la nuit, ou les deux ensemble. J'aime l'atmosphère avec le spray et les reflets des lumières. » ....





Sources : © Wikipédia - © Google Images - © John Ketchell
© Historic Car Art - © Infinity Art






JPBlogAuto

vendredi 13 juillet 2018

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio - 2018











L'insolite Alfa Romeo Stelvio, référencée Tipo 949, est le premier modèle SUV du constructeur italien Alfa Romeo, présentée officiellement au Salon de l'automobile de Los Angeles en Novembre 2016 et commercialisé au printemps 2017. Ce tout premier SUV commercialisé par Alfa Romeo est fabriqué dans l'usine Fiat-Cassino. Cet engin repose sur la nouvelle plateforme Giorgio conçue pour l'Alfa Romeo Giulia en 2015 mais adaptée avec beaucoup de modifications pour cette nouvelle utilisation. Toutefois, son design est très proche de cette dernière, tout comme sa planche de bord ....





Le nom de cette Alfa Romeo Stelvio fait référence au col du Stelvio, culminant à 2758 m. C'est le plus haut col routier d'Italie, et le deuxième en Europe. Le choix de ce nom met en valeur le plaisir de conduite que le Stelvio veut procurer. La version sportive de l'Alfa Romeo Stelvio, nommée Quadrifoglio, est dévoilée le 16 novembre 2016, à l'occasion du Salon de l'automobile de Los Angeles. Commercialement, pour Alfa Romeo il se positionne directement comme un concurrent du BMW X3, de l'Audi Q5, du Mercedes-Benz GLC, du Porsche Macan, du Jaguar F-Pace, de la Range Rover Velar et du DS7 Crossback. Si le Stelvio n'a pour l'instant été révélé uniquement qu'en version sportive Quadrifoglio, d'autres motorisations plus modestes arriveront par la suite. On peut imaginer que tous les moteurs de la Giulia seront repris sur le Stelvio ....





Le design de l'élégante Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio s'inspire très largement de la familiale routière Giulia. Au premier coup d'œil, la Quadrifoglio reste discrète comparée aux autres SUV et c'est plutôt une qualité. Mais à y regarder de plus près, on repère les trèfles à 4 feuilles apposés sur les ailes avant, les élargisseurs discrets ton caisse, les prises d'air pratiquées dans le museau et le capot moteur ou encore l'extracteur arrière et ses quatre sorties d'échappement, signe probable de quelques chevaux sonores. Chez Alfa Romeo on ne déroge pas à la règle concernant le talent des italiens. Non seulement ils aiment la « bella macchina » mais ils ont l’art de rassembler des notions totalement antinomiques comme de vouloir transformer un banal 4 X 4 SUV de presque deux tonnes en engin élégant, racé et sportif ....





Un des "secrets" les plus intéressants de ce SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio c'est la possibilité d'adopter avec une simple molette différents mode de conduite suivant l'humeur du pilote ou même suivant le terrain de jeu sur lequel évolue l'engin. En mode standard par exemple, la transmission intégrale Q4 envoie 100% du couple sur le train arrière, transformant cette Alfa en propulsion, mais dès que le besoin s’en fait sentir, jusqu’à 50% du couple est reporté sur le train avant. En position « Dynamic », le Stelvio s’extrait avec puissance de chaque courbe, train arrière en légère glisse et pouvoir directif conservé grâce à un train avant accrocheur et une des directions les plus directes du marché. En mode sport, ce mastodonte fait presque oublier sa masse tant il se révèle agile. Outre un équilibre étonnant pour un tel engin, sa transmission intégrale Q4 dispose d’un système "Torque Vectoring" qui, au travers de deux embrayages situés dans le différentiel arrière, permet de gérer le couple de chacune des roues, indépendamment l’une de l’autre, l’aidant ainsi à mieux pivoter ....





L'étonnante Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio est au final tout sauf un SUV conventionnel. En fait bien aidé par sa boîte automatique ZF capable de passer chacun de ses 8 rapports en 150 millisecondes, ce Stelvio en tenue de sport ne craint pas grand monde avec un 0-100 km/h expédié en 3’’8 et quasiment 290 km/h en pointe. Contre toute attente, ce Stelvio devient sans doute le modèle le plus sportif de la gamme Alfa-Romeo, mariant performances de premier ordre et comportement aussi efficace que plaisant, un comble pour cette firme italienne réputée pour la sportivité de ses voitures. Si l'on ajoute à cela les suspensions très bien guidées et le renfort de l'amortissement actif, et un freinage de mammouth puissant et endurant, on comprendra qu'une gestion centralisée de tous ces éléments, avec le sélecteur DNA Pro à 4 programmes, soit devenue indispensable pour bien maitriser la sportivité de l'engin ....





L'habitacle intérieur de cette Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio propose un style à l'italienne fort plaisant avec les instruments cerclés, le cuir surpiqué et le carbone courant au-dessous et en dessous de la planche de bord. Celle-ci ondule autour d'un écran multifonctions central de 8,8 pouces haute résolution. Les fonctions sont complètes avec le guidage 3D et le « Rotary Pad » sur la console pour rechercher intuitivement. Les sièges semi-baquets en cuir et en Alcantara redessinés pour offrir un calage latéral plus enveloppant disposent de réglages électriques et de la ventilation mais en option. Les habillages intérieurs comme les tapis et moquettes sont bien assortis au niveau coloris et assez confortables ....





Pour ce qui est de la mécanique, le SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio reprend le V6 biturbo de la berline Giulia, fort de 510 chevaux à 6500 tr/min et 600 Nm de couple de 2500 à 5000 tr/min. Tiré du V8 de la Ferrari 488 dont on a enlevé deux cylindres et ajouté deux turbos, ce nouveau moteur V6 à 24 soupapes et injection directe dispose d'une cylindrée de 2,9 litres bi-turbo à ouverture à 90° et à désactivation des cylindres. Ce bloc fut développé conjointement avec les motoristes de chez Ferrari. La puissance est distribuée aux quatre roues motrices via une boîte automatique robotisée à convertisseur ZF à huit rapports ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 6 cylindres en V
  • Cylindrée : 2.9 litres
  • Puissance : 510 chevaux à 6500 tr/min
  • Couple : 600 Nm de 2500 à 5000 tr/min
  • Boite de vitesse : Automatique robotisée à convertisseur ZF à huit rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Alfa Romeo - © Auto-Moto - © Turbo




Le SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio - 2018 ...








JPBlogAuto

- page 2 de 78 -