@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Ferrari

Fil des billets

vendredi 17 mai 2019

Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado - 2005











On ne présente plus le célèbre Franco Sbarro qui fait parti de ces concepteurs designers d'automobiles italiens que l'on qualifie de petits génies de l'automobile moderne. C'est un dessinateur et constructeur de voitures de rêves qui a fondé la société automobile qui porte son nom en 1971. Au cours de ses nombreuses années d'activité, il a produit un grand nombre de voitures fantastiques, alternant entre les commandes spéciales, les “évocations” ou aussi les voitures au design original et unique. La Ferrari SB2 Tornado fait partie de cette catégorie ....





Au départ, l’idée originale de cette étonnante Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado remonte en fait à 2004, lorsque Sbarro a imaginé et re-carossé une Ferrari 456GT qu’il a alors baptisée SB1. L’année suivante, ce concept très novateur a pourtant encore évolué pour devenir la très insolite SB2 “Tornado”. L’appellation de “Tornado” venant certainement du fabriquant de montres " European Company Watch "qui a commandité l'affaire afin de pouvoir utiliser la SB2 pour illustrer ses campagnes de publicité sur une montre de sa gamme baptisée "Tornado" ....





Construite à la demande du même client, qui avait déjà commandé quelques années plus tôt la "Mille Miglia", sur une base de Ferrari 550 Maranello, Franco Sbarro a construit ce superbe roadster inédit au style vraiment particulier. Présentée pour la toute première fois au salon de Genève en mars 2004, cette voiture servira de base aux élèves de l'école de design de Sbarro pour élaborer la version définitive baptisée Tornado SB2 en 2005. Il faut se souvenir qu'à cette époque beaucoup de Ferrari découvrables munies d'un moteur V12 n'existaient pas encore, et donc cette superbe Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado fit sensation ....





Par rapport à l'originale, la très surprenante Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado a donc été revue en profondeur surtout l’avant qui a été profondément remanié, surtout au niveau des phares. Le design général de la voiture est une réussite avec son arrière tout d'abord qui surprend par sa succession d'éléments ronds, dont les 4 feux, le logo et les grosses sorties d'échappement chromées. L'avant quant à lui rappelle la Testarosa des années 60, avec son museau et ses ailes avancées. Même chose pour le pare brise panoramique à l'allure rétro et les portières à ouverture en élytre. Le look de l'ensemble est moderne mais respectueux de l'origine ....





Pour ce qui est du comportement routier, l'expérience d'une Ferrari V12 assise à l'air libre est l'un des plaisirs majeurs de cette automobile. Mais en fait, la géniale Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado se comporte comme une véritable GT très efficace. La boîte de vitesses manuelle à 6 vitesses participe au plaisir de conduire avec son maniement facile et précis. Le son du moteur est étonnamment maîtrisé pour ne pas effrayer une clientèle agée. La charge aéro est assez bonne pour une découvrable et la machine monte merveilleusement haut en régime moteur. Avec une direction plutôt directe et précise et des freins performants vraiment à la hauteur de la tâche, le package complet est vraiment un plaisir ....





L'habitacle intérieur de la superbe Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails. Bien que ce soit une sportive, chez Sbarro on ne fait pas dans l'économie. L'habitabilité intérieure est assez spacieuse et la qualité des matériaux choisis est nettement à la hauteur. L'intérieur quant à lui est aussi très spécial entièrement recouvert de cuir beige vraiment très subtil et classieux. Le tunnel central est recouvert d’un bouclier rouge servant de console qui est surmonté d'un très élégant panneau en aluminium anodisé bouchonné regroupant les divers compteurs ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado embarque un moteur bien connu du constructeur de Maranello, à savoir un bloc 12 cylindres en V à 65° de 5474 cm3 de cylindrée, développant 485 ch à 7000 trs/mn. La puissance est transmise aux seules roues arrière via une boîte de vitesses à six rapports. Ainsi équipée, la voiture est capable de performances élevée avec par exemple une vitesse de pointe de l'ordre de 300 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V12 cylindres
  • Cylindrée : 5474 cm3
  • Puissance : 485 chevaux à 7000 tr/mn
  • Vitesse : Environ 300 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © AutoSalon - © Calvet - © Turbo




La Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado - 2005 ...






JPBlogAuto

vendredi 23 novembre 2018

Giovanni Savonuzzi Concepteur Designer









Giovanni Savonuzzi fait parti de ces concepteurs designers d'automobiles italiens que l'on qualifie de petits génies de la mécanique qui est né à Ferrara dans la province de l'Émilie-Romagne en Italie le 28 janvier 1911 et décédé assez jeune à seulement 77 ans toujours à Ferrara le 18 février 1988. Bien que ce nom ne vous parle sans doute pas énormément, il faut savoir que Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures en établissant une nouvelle norme pour la gamme de voitures anciennes italiennes après la Seconde Guerre mondiale ....





Orphelin de son père Ezio malheureusement décédé pendant la Première Guerre mondiale, Giovanni Savonuzzi va effectuer un parcours scolaire primaire assez classique pour terminer par des études supérieures à l'Institut polytechnique de Turin ou il va obtenir un diplôme d'ingénieur en génie mécanique en 1939 ....





Tout juste diplômé, le jeune Giovanni Savonuzzi a été rapidement embauché chez Fiat Aviation pour la réalisation d'études et d'expériences dans les domaines de l'aérodynamique et des moteurs à turbine. Mais pendant la Seconde Guerre mondiale, il sera mobilisé pour servir en Albanie et donc ne retournera à la construction automobile qu'à la fin de la guerre en 1945 ....





Enfin libéré de ses obligations militaire et déjà titulaire d'une première expérience professionnelle chez Fiat Aviation, Giovanni Savonuzzi n'aura aucune difficulté à retrouver un nouvel emploi dans l'Italie de l'époque en pleine reconstruction. En fait il va être embauché par le constructeur automobile Italien Cisitalia pour succéder à Dante Giacosa en tant que directeur technique ....





C'est une époque de pleine expansion pendant laquelle Giovanni Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures, notamment la Cisitalia D46 et la légendaire Cisitalia 202. Il a ajouté la touche finale à la 202, aux côtés des ingénieurs Piero Dusio et Battista Farina. La voiture est devenue l'un des plus beaux véhicules de tous les temps, l’une des plus belles voitures du monde, un design emblématique très apprécié qui a changé le visage de l’automobile de l’après-guerre étant décrite par tous les spécialistes comme une « sculpture à roulettes » ....





En 1948, après trois ans passé dans l'entreprise, Giovanni Savonuzzi va quitter Cisitalia pour travailler en freelance à son compte. C'est à cette époque qu'il va entamer des collaborations à haute valeur technique avec les plus grandes personnalités de la course automobile comme Dante Giacosa, Piero Taruffi, Ferry Porsche, Tazio Nuvolari, Rudolf Hruska, ou Carlo Abarth. C'est aussi l'époque ou Savonuzzi collabore sur plusieurs projets avec SVA, Ford, Pininfarina ou même son ancien employeur Cisitalia ....





En 1954, Giovanni Savonuzzi sera embauché par Luigi Segre, le nouveau propriétaire de la Carrozzeria Ghia avec lequel il avait combattu pendant la résistance, pour remplir le rôle de directeur général, en remplacement de Mario Boano. C'est la ou il va travailler sur la série de voitures à turbine à gaz « Supersonic ». Il a également conçu les innovantes Ford Futura, la Gilda ou la belle Alfa Romeo 1900. Ce furent des années de travail intense au cours desquelles on a découvert vraiment l'expression de son génie mécanique et de son génie artistique avec des réalisations pour par exemple Fiat, Ferrari, Jaguar, Aston Martin, ou De Soto ....





En 1957, Giovanni Savonuzzi est embauché par Chrysler pour devenir ingénieur en chef. Il a travaillé sous la direction de George Huebner, directeur de la recherche, et a participé au développement de la voiture à Turbine. Installé à Détroit, Savonuzzi étudie à partir de 1962 les voitures à l'épreuve des chocs ou des accidents afin d'essayer de trouver des solutions que recherchent de nombreux constructeurs automobiles qui sont sensibles à ce problème pour l'avenir de l'automobile ....





De retour dans sa patrie en 1969, Giovanni Savonuzzi devient directeur de la Recherche et Développement chez Fiat à Orbassano. Après avoir occupé les dernières années chez Fiat pour former un groupe d'experts techniques dans l'alimentation et l'évacuation des moteurs conventionnels et des systèmes de propulsion alternatifs, visant à diminuer les émissions nocives et polluantes, Savonuzzi a pris sa retraite en 1977. Pour occuper son esprit pendant sa retraite, il devient également professeur d'ingénierie mécanique dans son ancienne université et disparaît en 1986 ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Coachbuild
© - Carolenash © - Velocetoday





JPBlogAuto

vendredi 13 juillet 2018

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio - 2018











L'insolite Alfa Romeo Stelvio, référencée Tipo 949, est le premier modèle SUV du constructeur italien Alfa Romeo, présentée officiellement au Salon de l'automobile de Los Angeles en Novembre 2016 et commercialisé au printemps 2017. Ce tout premier SUV commercialisé par Alfa Romeo est fabriqué dans l'usine Fiat-Cassino. Cet engin repose sur la nouvelle plateforme Giorgio conçue pour l'Alfa Romeo Giulia en 2015 mais adaptée avec beaucoup de modifications pour cette nouvelle utilisation. Toutefois, son design est très proche de cette dernière, tout comme sa planche de bord ....





Le nom de cette Alfa Romeo Stelvio fait référence au col du Stelvio, culminant à 2758 m. C'est le plus haut col routier d'Italie, et le deuxième en Europe. Le choix de ce nom met en valeur le plaisir de conduite que le Stelvio veut procurer. La version sportive de l'Alfa Romeo Stelvio, nommée Quadrifoglio, est dévoilée le 16 novembre 2016, à l'occasion du Salon de l'automobile de Los Angeles. Commercialement, pour Alfa Romeo il se positionne directement comme un concurrent du BMW X3, de l'Audi Q5, du Mercedes-Benz GLC, du Porsche Macan, du Jaguar F-Pace, de la Range Rover Velar et du DS7 Crossback. Si le Stelvio n'a pour l'instant été révélé uniquement qu'en version sportive Quadrifoglio, d'autres motorisations plus modestes arriveront par la suite. On peut imaginer que tous les moteurs de la Giulia seront repris sur le Stelvio ....





Le design de l'élégante Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio s'inspire très largement de la familiale routière Giulia. Au premier coup d'œil, la Quadrifoglio reste discrète comparée aux autres SUV et c'est plutôt une qualité. Mais à y regarder de plus près, on repère les trèfles à 4 feuilles apposés sur les ailes avant, les élargisseurs discrets ton caisse, les prises d'air pratiquées dans le museau et le capot moteur ou encore l'extracteur arrière et ses quatre sorties d'échappement, signe probable de quelques chevaux sonores. Chez Alfa Romeo on ne déroge pas à la règle concernant le talent des italiens. Non seulement ils aiment la « bella macchina » mais ils ont l’art de rassembler des notions totalement antinomiques comme de vouloir transformer un banal 4 X 4 SUV de presque deux tonnes en engin élégant, racé et sportif ....





Un des "secrets" les plus intéressants de ce SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio c'est la possibilité d'adopter avec une simple molette différents mode de conduite suivant l'humeur du pilote ou même suivant le terrain de jeu sur lequel évolue l'engin. En mode standard par exemple, la transmission intégrale Q4 envoie 100% du couple sur le train arrière, transformant cette Alfa en propulsion, mais dès que le besoin s’en fait sentir, jusqu’à 50% du couple est reporté sur le train avant. En position « Dynamic », le Stelvio s’extrait avec puissance de chaque courbe, train arrière en légère glisse et pouvoir directif conservé grâce à un train avant accrocheur et une des directions les plus directes du marché. En mode sport, ce mastodonte fait presque oublier sa masse tant il se révèle agile. Outre un équilibre étonnant pour un tel engin, sa transmission intégrale Q4 dispose d’un système "Torque Vectoring" qui, au travers de deux embrayages situés dans le différentiel arrière, permet de gérer le couple de chacune des roues, indépendamment l’une de l’autre, l’aidant ainsi à mieux pivoter ....





L'étonnante Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio est au final tout sauf un SUV conventionnel. En fait bien aidé par sa boîte automatique ZF capable de passer chacun de ses 8 rapports en 150 millisecondes, ce Stelvio en tenue de sport ne craint pas grand monde avec un 0-100 km/h expédié en 3’’8 et quasiment 290 km/h en pointe. Contre toute attente, ce Stelvio devient sans doute le modèle le plus sportif de la gamme Alfa-Romeo, mariant performances de premier ordre et comportement aussi efficace que plaisant, un comble pour cette firme italienne réputée pour la sportivité de ses voitures. Si l'on ajoute à cela les suspensions très bien guidées et le renfort de l'amortissement actif, et un freinage de mammouth puissant et endurant, on comprendra qu'une gestion centralisée de tous ces éléments, avec le sélecteur DNA Pro à 4 programmes, soit devenue indispensable pour bien maitriser la sportivité de l'engin ....





L'habitacle intérieur de cette Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio propose un style à l'italienne fort plaisant avec les instruments cerclés, le cuir surpiqué et le carbone courant au-dessous et en dessous de la planche de bord. Celle-ci ondule autour d'un écran multifonctions central de 8,8 pouces haute résolution. Les fonctions sont complètes avec le guidage 3D et le « Rotary Pad » sur la console pour rechercher intuitivement. Les sièges semi-baquets en cuir et en Alcantara redessinés pour offrir un calage latéral plus enveloppant disposent de réglages électriques et de la ventilation mais en option. Les habillages intérieurs comme les tapis et moquettes sont bien assortis au niveau coloris et assez confortables ....





Pour ce qui est de la mécanique, le SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio reprend le V6 biturbo de la berline Giulia, fort de 510 chevaux à 6500 tr/min et 600 Nm de couple de 2500 à 5000 tr/min. Tiré du V8 de la Ferrari 488 dont on a enlevé deux cylindres et ajouté deux turbos, ce nouveau moteur V6 à 24 soupapes et injection directe dispose d'une cylindrée de 2,9 litres bi-turbo à ouverture à 90° et à désactivation des cylindres. Ce bloc fut développé conjointement avec les motoristes de chez Ferrari. La puissance est distribuée aux quatre roues motrices via une boîte automatique robotisée à convertisseur ZF à huit rapports ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 6 cylindres en V
  • Cylindrée : 2.9 litres
  • Puissance : 510 chevaux à 6500 tr/min
  • Couple : 600 Nm de 2500 à 5000 tr/min
  • Boite de vitesse : Automatique robotisée à convertisseur ZF à huit rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Alfa Romeo - © Auto-Moto - © Turbo




Le SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio - 2018 ...








JPBlogAuto

- page 1 de 61