vitesse00.jpg


La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la Sécurité Routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée sur les routes à double sens sans séparateur central permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an ....





Cela fait des mois que le gouvernement l’a annoncé. A partir de dimanche, les routes à double-sens sans séparateur central voient leur limitation de vitesse passer de 90 à 80 km/h. En même temps, tous les radars automatiques de France (ou presque) seront mis à jour à distance depuis le Centre national de traitement de Rennes afin d’intégrer les nouvelles limitations. La limitation de la vitesse à 80km/h est déjà en vigueur dans d'autres pays européens comme par exemple la Suisse, le Danemark, la Norvège, l'Irlande ou encore la Finlande. Toutefois, l'association "40 Millions d'Automobilistes" a déjà annoncé l'ouverture d'une pétition en ligne contre cette mesure jugeant qu'elle ne "permettrait en aucun cas d'améliorer la sécurité routière" ....





Le décret officiel est passé au journal officiel, de nombreuses routes vont bien voir leur vitesse abaissée à 80 km/h ce week-end, ce dimanche 1er juillet exactement. Le décret concerne l'ensemble du territoire même si les départements ruraux, qui comprennent davantage d'axes aujourd'hui limités à 90 km/h, seront du coup concernés en premier lieu. Les acteurs concernés dans chaque département n'ont eu que quelques mois pour commander et poser les panneaux de signalisation qui devront avertir les automobilistes de ce changement. La date du 1er juillet, soit juste avant les grands flux des départs en vacances d'été, avait été annoncée en janvier par le gouvernement ....





Le texte officiel transmis aux préfets en décembre évoque les "routes bilatérales". Par routes bilatérales, il faut donc entendre en fait celles à 1x1 voie (une voie dans chaque sens de circulation) et ne présentant pas de séparation physique entre les deux sens de circulation, c'est à dire aucun muret, terre-plein central ou encore glissières de sécurité. Les routes 2x2 voies sans séparation centrale (un cas extrêmement rare) sont donc exclues de ce nouveau texte et resteront à 90 ou 110 km/h en fonction de la signalisation déjà en vigueur. Attention, les axes avec 2 voies d'un côté, une voie de l'autre (pour des zones de dépassement notamment) seront concernés dans un seul sens : celui à une voie de circulation, l'autre sens restant à 90 pour favoriser les dépassements. Il s'agit au final de l'essentiel du réseau routier extra-urbain, hors voies rapides et autoroutes ....


vitesse04.jpg


Comme pour tout excès de vitesse, le non-respect de cette vitesse maximale autorisée entraînera des sanctions : perte de points sur le permis de conduire et amende.
Le barème des amendes est le suivant :

  • 68 euros pour un excès de vitesse de moins de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée,
  • 135 euros s'il est inférieur à 50km/h de plus que la vitesse maximale autorisée,
  • 1500 euros s'il est supérieur à 50 km/h.

Le barème de retrait de points est le suivant :

  • 1point quand l'excès de vitesse est inférieur à 20 km/h,
  • 2 points quand il est supérieur à 20 km/h mais inférieur à 30 km/h,
  • 3 points quand il est supérieur à 30 km/h mais inférieur à 40 km/h,
  • 4 points quand il est supérieur à 40 km/h et inférieur à 50 km/h,
  • 6 points quand il est supérieur ou égal à 50 km/h ....



vitesse05.jpg


Source de sempiternelles querelles, cette mesure vise à réduire la mortalité routière qui, après le plus-bas historique de 2013 (3 427 morts, métropole et outre-mer confondus), est repartie à la hausse entre 2014 et 2016. Conscient du tollé qu’il allait susciter, l'actuel premier ministre Edouard Philippe s’est toujours dit « prêt à assumer l’impopularité » de cette disposition qui permettra, selon lui, de sauver 300 à 400 vies par an car réduire le nombre de morts et de blessés sur les routes françaises est un véritable enjeu de politique publique. Cette limitation doit être en vigueur jusqu'à l'été 2020, date à laquelle un bilan doit être effectué et communiqué au législateur avant une possible prolongation ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Le Monde - © Sécurité Routière




Les différences entre 80 et 90 km/h ...








JPBlogAuto