@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Garmin

Fil des billets

vendredi 10 mai 2019

Le juteux business des mises à jour GPS









Depuis les années 2000, les gadgets High Tech, y compris les systèmes de navigation GPS, suscitent un engouement croissant auprès des automobilistes. Si les constructeurs automobiles proposent des systèmes assez couteux, puisqu’ils sont développés en partenariat avec de grandes entreprises spécialisées, des fabricants indépendants comme Tom Tom, Garmin, Navman, ou Medion arrivent à commercialiser des assistants de navigation peu chers pour l’automobile. Ces petits gadgets utilisent souvent des cartographies gratuites, ce qui explique leurs tarifs très abordables. En outre, des plateformes communautaires comme OpenStreetMap offrent un accès gratuit à de nombreuses bases de données cartographiques ....





Pour quasiment tous les constructeurs automobiles concernés et notamment les plus luxueux comme par exemple BMW, Mercedes, ou Audi, le caractère premium des voitures et la haute qualité du matériel électronique utilisé à bord imposent une logique de tarification différente car les systèmes de navigation doivent être mis à jour au moins une fois par an. Fatalement, en vue d’améliorer au mieux le confort de conduite, les équipements installés dans nos voitures sont à la pointe de la technologie et n’ont rien à envier à celles de James Bond. L’importance des mises à jour n’est donc plus un fait à démontrer, et un marché juteux est né autour des services proposés en raison justement de leurs coûts assez impressionnants qui rend ces services inaccessibles à une majeure partie des automobiles bricoleurs ....





Ce système qui parait être assez simple est en fait une véritable révolution car il doit tenir compte de l'évolution constante de l’infrastructure galopante de nos villes et de nos régions, c’est vraiment le must. En fait chaque rue, route, village, ville, pont, rond point, croisement, doit être répertorié avec précision et suivi dans le temps pour ses évolutions. Les services administratifs et municipaux de chaque pays et régions participent à la bonne tenue de tous ces changements qui sont repris dans ces mises à jour. On parle ici de centaines de milliers de kilomètres, et ce n’est que suite à cette vérification que les données définitives sont transmises au constructeur pour être incorporées dans les mises à jour ....





L’importance du GPS n’est plus à prouver et d'autant plus s'il est bien mis à jour, mais cela justifie-t-il les couts astronomiques auxquels sont vendues les mises à jour ? En fait, des laboratoires entiers d’ingénieurs informatiques travaillent sans cesse à améliorer davantage le système aussi bien dans sa configuration que dans ses fonctionnalités. Le travail consiste déjà à améliorer la gestion des périphériques installés mais également à l’optimiser en y apportant de nouvelles fonctionnalités. Améliorer la stabilité du système, proposer un affichage 3D des images cartographiques, multiplier les options de langues, voilà autant de possibilités que proposent souvent les mises à jour ....





Les mises à jour sont proposées sous forme de CD ou DVD parfois de clef USB en fonction de la quantité de données stockées. En raison des couts plutôt élevés chez les différents constructeurs concernant des installations pré-embarquées, un marché parallèle s’est développé pour proposer les mises à jour à des prix plus abordables. Les acteurs clandestins de ce marché ne sont que des informaticiens chevronnés qui arrivent à pirater les données des constructeurs pour les revendre ensuite aux utilisateurs à quelques dizaines d’euros. Ces pirates ne payent ni frais de recherches, ni taxes et profitent tout simplement des failles informatiques existant dans les systèmes GPS ....





En vous tournant vers ce marché clandestin, vous ne faites qu’encourager les opérations de piratage et vous contribuez à saboter le travail des laboratoires et des fournisseurs de données qui investissent massivement dans la collecte et l’analyse de plusieurs sources d’informations fiables. Les mises à jour à bas prix disponibles sur les divers sites internet clandestins ne correspondent pas toutes à des offres logicielles légales, et il n'est pas évident de distinguer les produits originaux des contrefaçons. Méfiez vous, il faut surtout éviter d’acheter de fausses licences à vie proposées par des sites qui utilisent souvent des interfaces web similaires à celle de constructeurs afin de duper les consommateurs ....


Sources : © - Wikipédia © - AutoPlus © - Google Images © - Caradisiac





JPBlogAuto

mercredi 25 mai 2011

Singer Prototype 911 - 2011



SINGER PROTOTYPE 911 ….







Il existe aux Etats-Unis quelques petites sociétés qui customisent avec bonheur de petites séries de voitures déjà existantes . Un genre de petits artisans designers qui améliorent grâce à la technologie moderne et beaucoup de savoir faire des voitures mythiques des années 60 ou 70 . La société « Singer Vehicle Design » fondée en 2009 est une de ces firmes insolites qui travaille avec succès sur ces icônes du passé . La société a été créée pour explorer les possibilités existantes dans l’amélioration des véhicules classiques et son savoir faire est dédié à la conception, l'ingénierie et l'étude les plus respectueuses concernant des voitures de haute performance ….



La firme vient de lever le voile sur son tout premier projet très insolite portant le nom de Singer Prototype 911, qui a été dévoilé au Concours d’Élégance de Pebble Beach . La voiture n’est pas une simple imitation, ou un clone rétro, mais une ré-interprétation totale, quasiment une renaissance de la célébrissime Porsche 911 des années 80 . Le nouveau véhicule est le résultat d'une fusion entre la pureté du design original et l’utilisation des matériaux et des technologies modernes . Une sorte de mise à jour pour une voiture de sport unique qui reprend l'essence du début des années de l'âge d'or . En fait, les ingénieurs ont abondamment puisé dans les solutions et améliorations qui ont résulté de 40 ans de courses de la 911 d'origine en capitalisant sur le vaste savoir-faire de la marque et les progrès de l'évolution que la 911 d'origine a connu . L'expérience offerte par la nouvelle Singer Prototype 911 est une célébration moderne, passionnée et emblématique, qui honore et rend hommage à l’âme de la 911 originelle ….



Construite à partir d’un châssis de Porsche 911 des années 80 avec son empattement caractéristique, cette Singer Prototype 911 a nécessité une refonte du châssis (plus résistant), de nouveaux appendices aérodynamiques, et une structure légère intégrée à l’épine dorsale de l’auto pour améliorer la rigidité . Elle a été d’abord totalement « désossée » et mise à nue, puis s’en suit une réinterprétation complète de chaque pièce qui se voit modifiée, améliorée, renforcée et /ou allégée si nécessaire puis mise aux normes actuelles . Le châssis est entièrement rigidifié, les suspensions sont repensées et renforcées notamment via un arceau de sécurité très seventies mais bien intégré dans l’habitacle . Les grands panneaux de carrosserie en acier sont remplacés par de la fibre de carbone composite pour encore rigidifier et alléger l’auto . L’équipementier allemand Hella a fourni des optiques bi xénon faites spécialement pour s’intégrer dans les phares des anciennes 911, la climatisation est discrètement installée au tableau de bord, l’installation radio est d’actualité puisque équipée du système DAB, d’une connexion Ipod, USB et de la connectivité Bluetooth, le tout étant parfaitement intégré et dissimulé dans la planche de bord et la boite à gants . Garmin fournit un sytème GPS lui aussi quasiment invisible pour la Singer Prototype 911 . Enfin, on remarquera le chrono Tag-Heuer intégré dans le combiné porte instruments, les beaux sièges Recaro en cuir tressé avec œillets pour assurer une meilleure ventilation et éviter la transpiration du pilote comme cela se faisait dans les années 70 ....



Sur la Singer Prototype 911, la partie mécanique n’est pas oubliée bien au contraire puisqu’on retrouve sous le capot arrière de cette 911 couleur « Singer’s racing orange » le flatsix de 3.8 litres de cylindrée dans une version adaptée et équipée d’un nouveau vilebrequin et de bielles en titane issus de la GT3 de course . Au final, ce sont 425 chevaux à 8.000 tr / min qui passent au sol via une boite Getrag G50 à 6 rapports et des belle jantes Fuchs monoblocs de 17 pouces faites en aluminium forgé . Au chapitre des performances, avec un poids contenu de moins de 1100 kg, la Singer Prototype 911 revendique une Vmax de 275 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en seulement 3.9 secondes . La suspension repose sur des amortisseurs de chez Eibach et dispose de barres stabilisatrices réglables provenant de chez SRP . Le système de freinage provient de la Porsche 930 de course et devrait donc être largement suffisant . Pour finir les ingénieurs ajoutent que cette auto est faite par des passionnés pour des passionnés en précisant que la Singer Prototype 911 est le fruit de l’amour d’une 911 S de 67, d’une 911 Carrera RS de 73 et d’une 993 RS de 1996 . Reste que les puristes du mythe 911 crieront au scandale en voyant le mélange des genres, des modèles et des années, il n’empêche que le résultat est superbe et mérite bien une petite entorse à l’histoire ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Flat 6
  • Cylindrée : 3.8 Litres
  • Puissance : 425 chevaux à 8.000 tr / min
  • Vitesse : 275 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’9








La « Singer Prototype 911 », c'est ça ...





JPBlogAuto