@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Goodyear

Fil des billets

vendredi 7 juin 2019

Le premier pneu automobile sans air







uptis00.jpg



Depuis que l’on a abandonné la roue de charrette et que tout ce qui roule est passé au pneu gonflé à l'air, les manufacturiers de pneumatiques rêvent secrètement de retourner au pneu sans air et y travaillent sans cesse. Les pneumatiques vont bientôt prendre un nouveau virage loin du premier cercle de caoutchouc commercialisé à la fin du XIXe siècle par John Boyd Dunlop. La révolution pourrait venir en effet du pneumatique increvable non gonflé. Alors qu’il est annoncé depuis une quinzaine d’années et qu'il roule déjà, Michelin propose finalement sa commercialisation pour 2024 ....





En 2017 déjà, le manufacturier Français avait alors proposé un premier prototype de pneu sans air sous la forme d'une roue alvéolée, imprimée en 3D avec des matériaux biodégradables composée d'un mélange de caoutchouc, de papier et de bois. C’est finalement deux ans plus tard en marge du salon international de la mobilité, « MovinOn », que le nouveau CEO de Michelin, Florent Menegaux, a dévoilé le prototype d’un pneumatique sans air et increvable. Baptisé Michelin Uptis, celui-ci ne restera pas à l’état de concept, le manufacturier prévoyant de le commercialiser au plus tard en 2024. Ce produit révolutionnaire offrirait le même confort qu’un pneu gonflable et serait bien plus avantageux pour l’environnement ....





Michelin insiste sur le fait que les caractéristiques de qualité, de confort et d’efficacité tant routière qu’énergétique de ce Michelin Uptis ne sont pas dégradées par rapport à un pneu traditionnel « tubeless ». Pour cela à Clermont-Ferrand, les ingénieurs ont travaillé avec le constructeur américain GM. Chez Chevrolet on a donc déjà testé avec succès ce pneu sur sa voiture électrique Bolt EV et on envisage maintenant un test de plus grande envergure, incluant des acteurs majeurs de la gestion des flotte ....


uptis03.jpg


A vrai dire, les pneumatiques increvables existent déjà pour certains engins de chantier. Mais le grand défi de l’entreprise française était de mettre au point un produit offrant le même confort qu’un pneumatique à air et capable de rouler à des vitesses plus élevées. Mais contrairement à un pneumatique « classique » à flancs fermés, la structure du Michelin Uptis est ouverte et repose sur un ensemble de lamelles en forme de chevrons qui supportent la bande de roulement et s’adaptent au relief de la route ou du chemin tout en supportant aussi le poids de la voiture. Ce produit va permettre de réduire considérablement les coûts et temps de maintenance pour les flottes automobiles ....





Ce nouveau concept de pneus sans air Michelin Uptis qui va bientôt arriver sur nos voitures de tous les jours va aussi faire l'effet d'une bombe dans le domaine automobile car il présente de très nombreux avantages comme par exemple :

  • Plus aucun risque de crevaison,
  • Sérénité totale des automobilistes durant leurs trajets en voiture,
  • Réalisation d’économies conséquentes,
  • Diminution des matières premières pour la fabrication,
  • Gains pour les propriétaires de flottes et aux professionnels grâce à la réduction des immobilisations liées aux crevaisons,
  • Optimisation de la productivité en éliminant les opérations d’entretien,
  • Réduction des coûts et des temps de maintenance,
  • Réduction de la pollution environnementale ....






Lorsque l'on sait que 20 % des pneumatiques dans le monde, soit près de 200 millions d’unités, sont jetés chaque année à cause d’une crevaison ou d’une mauvaise utilisation comme le sous-gonflage, on se rends mieux compte de l'utilité du futur Michelin Uptis. Le Michelin Uptis présente maintenant, après de longues années de recherche et développement, des améliorations révolutionnaires tenues secrètes. En effet de nombreuses innovations se cachent dans l’architecture et les matériaux composites utilisés, qui lui permettent de supporter à la fois le poids et la vitesse d’une voiture tout en conservant la longévité d'utilisation grâce à une dégradation maitrisée ....





Si ce fameux « pneu sans air » était jusqu'à présent une arlésienne que l’on nous promettait depuis des années, dorénavant les choses vont changer. Que ce soit Bridgestone avec le Air Free, Goodyear avec le Oxygen, Hankook avec le iFlex ou même Michelin avec le concept Vision, tous s'y étaient en effet déjà essayés. Mais force est de constater que seul le manufacturier clermontois possède aujourd'hui avec son Michelin Uptis un modèle performant qu'il propose enfin de commercialiser en 2024. Florent Menegaux, Président du groupe Michelin, a déclaré : « Uptis démontre que la vision de Michelin en faveur de la mobilité durable est un rêve atteignable. Vouloir transformer la mobilité nous permet de nous projeter dans l’avenir dès aujourd’hui ». ....



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Michelin - © MoniteurAuto - © Motor1



Le Michelin Uptis ...







JPBlogAuto

mercredi 15 décembre 2010

Fun Car Twintech - 2006



FUN CAR TWINTECH ….







Voici un engin assez méconnu qui mérite d’être découvert et dont le billet justifie pleinement sa place dans cette rubrique . Il est le fruit de trois ingénieurs américains, Jay Novak, Dave Piontek et Kip Ewing, qui sont passionnés de roadsters anglais du genre Morgan Super Sport ou plus récent comme les Lotus Seven et autres Caterham ou plus récent encore l’Ariel Atom . En 2006, ils fondent la société « Fun Car » dans le Michigan aux Etats-Unis pour construire leur propre voiture Twintech, un genre d’hybride mi moto mi auto, une bonne façon de se démarquer des légions de kit cars britanniques ….



La Fun Car Twintech, c’est son nom, nous emmène faire un tour dans les années d’avant-guerre par son look, pour nous ramener immédiatement dans le 21ème siècle par ses performances . L’engin est construit sur un châssis tubulaire de 1,75 pouce en acier très rigide contemporain et moderne, qui repose sur quatre roues munies de jantes en aluminium forgé de marque Kosel de 17 pouces équipées de pneus Goodyear F1 . La suspension est entièrement réglable par des bras ovales tous indépendants dont le contrôle est facilité car tous le système est apparent et hyper facile d’accès . Plusieurs autres éléments, y compris les étriers de freins, sont usinée dans la masse ce qui garantie une solidité à toute épreuve . La voiture bénéficie d'une parfaite répartition du poids 50/50 . Pour ce qui concerne la carrosserie, l’engin est muni du strict minimum, une baignoire baquet mais en carbone et quatre mini protections de roues ….



Question mécanique, les habitués des manifestations d’ancêtres connaissent les pétarades des Morgan Super Sport qui posaient leur moteur bicylindre en avant du capot, une idée que reprend la Fun Car Twintech . Le fabricant étant américain, le moteur utilisé est pour l’instant un S&S de 125 chevaux, mais il n’est pas interdit d’imaginer de plus grosses mécaniques avec ou sans compresseur de suralimentation . Ce moteur installé en porte à faut avant fait le contrepoids à un pont arrière Volkswagen accouplé à une transmission à boîte Hewland séquentielle . Compte tenu que la voiture pèse moins d’une demi tonne, vous devinais facilement que le rapport poids/puissance est très favorable . Les performances sont donc à la hauteur avec un 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, et une force centrifuge latérale qui peut atteindre 1.1 G . Le freinage est lui aussi performant et peut passer de 100 km/h à 0 en moins de 80 mètres ....



Si la Fun Car Twintech est un engin plutôt orienté pour la piste et le sport, il est toutefois utilisable et homologué pour la route . A ce titre il est équipé de tous les accessoires de signalisation et d’éclairage nécessaires et indispensables . Phares, clignotants, feux stops, même réduit au strict minimum, tout est bien présent, même deux rétroviseurs . Le tableau de bord est complet et bien lisible, la position de conduite est idéale et les sièges Sparco Evo offrent un bon soutien pour la conduite sportive sur et en dehors de la piste . L’engin est mis à prix à 50.000 dollars et est principalement destiné à la piste . Il y affrontera sans doute l’Ariel Atom à laquelle il ressemble fort pour ce qui est de la philosophie motorisation exceptée . Pour rester dans la tradition britannique, une version en kit à bas prix de la voiture pourrait même apparaître assez vite ....







Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V Twin
  • Cylindrée : 2 cylindres
  • Puissance : 125 chevaux
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’5


  




La « Fun Car Twintech », c'est ça ...





JPBlogAuto

vendredi 15 janvier 2010

Mitsubishi Eclipse GT - 2009



MITSUBISHI ECLIPSE GT ….







Mitsubishi est l’un des plus ancien groupe industriel japonais qui trouve ses origines en 1873. Ce très puissant conglomérat regroupe des entreprises de transport, de chimie, d’énergie, d’aviation, de matières premières, de photographie ou même de finance et depuis 1917 de construction automobile . Pendant un temps associé à Chrysler puis ensuite au groupe Daimler, le constructeur automobile Mitsubishi à retrouvé sa totale indépendance en 2006. Si la marque est réputée pour sa production de camions et ses fameux 4X4, elle n’en demeure pas moins un constructeur proposant une gamme de voitures intéressantes qui comporte notamment quelques sportives débridées au caractère affirmé ….



Le coupé Mitsubishi Eclipse qui fait parti intégrante de ces fameuses sportives a commencé sa carrière en 1990 au Canada chez Chrysler en tant que Plymouth Laser et Eagle Talon, deux marques qui ont aujourd’hui disparu et donc permis à l’Eclipse de voler de ses propres ailes et de se décliner en plusieurs versions jusqu’à nos jours . La silhouette du coupé Mitsubishi Eclipse GT de 2009 propose un design futuriste, assez plat, très sportif et plutôt agressif qui accroche l’œil . Vraiment elle a une belle allure avec sa gueule de requin béante et sa carapace profilée, un véritable squale, mais la ou elle étonne et excelle, c’est au niveau mécanique . La belle GT a évidemment droit à la crème soit un V6 double arbre de 3,8 litres à distribution variable 24 soupapes qui développe 265 chevaux à 5750 t/mn et un couple de 262 Nm à 4500 t/mn accouplé à une transmission manuelle à six rapports ou en option une automatique à cinq vitesses . L'ensemble est très performant et c'est grisant de faire monter le moteur en régime puisqu'il émet un son très agréable à l'oreille . Les rapports sont faciles à passer et très bien étagés ce qui, vu le faible poids de la voiture, facilite les bonnes performances . Avec son système antipatinage progressif et le contrôle de stabilité électronique, la voiture offre une tenue de route à la hauteur des performances ….



La Mitsubishi Eclipse GT propose une sécurité active de haut niveau avec son système de freinage performant et son ABS avec répartition de la force de freinage composé de disques de gros diamètre ventilés à l'avant et pleins à l'arrière qui se chargent d'arrêter la voiture avec efficacité . Sa suspension offre un bon compromis entre le confort et la performance et la tenue de route est excellente grâce à une direction assistée très précise et à une assistance fort bien dosée . Les jantes aluminium de 18 pouces équipées de pneus Goodyear Eagle RS P235/45R18 relient la voiture au bitume de bonne manière et participent à la bonne stabilité de l’ensemble et donc la voiture est très agréable à conduire même à vive allure . À l'intérieur de l'habitacle, le grognement profond du moteur vous rappellera également que vous êtes assis dans une voiture sport, ce qui est plaisant comme la disposition du tableau de bord qui est pratique et facile d'utilisation . En bref, la silhouette du coupé Mitsubishi Eclipse GT à la performance et la mécanique n'aura aucune difficulté à vous procurer des sensations fortes mais en prime avec une bonne sécurité et de équipements de bon niveau ....



La Mitsubishi Eclipse GT propose un équipement de série, très performant pour une voiture de cette gamme, qui comprend un système de climatisation, une direction assistée, quatre lève-vitres électriques, un toit coulissant électrique et un limiteur-régulateur de vitesse et une installation sonore de haut niveau vraiment puissante, ses 650 watts faisant vibrer la voiture lorsque le volume est trop élevé . Le changeur à 6 CD peut lire les fichiers MP3 et le système "Rockford-Fosgate" avec 9 haut-parleurs plus le « sub » de 10 pouces est impressionnant . Sa qualité de son est excellente et il aurait été surprenant qu'il en soit autrement vu la puissance du système et les dimensions réduite de l'habitacle . L'intérieur est tendu d’un superbe cuir bicolore « terra cota » du plus bel effet et le pédalier et les inserts en aluminium ajoute une note sportive harmonieuse et bienvenue ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6 a 24 soupapes
  • Cylindrée : 3.8 Litres
  • Puissance : 265 chevaux à 5750 t/mn
  • Couple : 262 Nm à 4500 t/mn
  • Vitesse : 235 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 7’’0
  • Poids : 1485 kg






La Mitsubishi Eclipse GT, c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2