@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Guinness

Fil des billets

samedi 27 août 2011

Avion Automotive X-Prize - 1985



AVION AUTOMOTIVE X-PRIZE ….







L'objectif de la Fondation X-Prize est de provoquer des inventions radicales pour le bénéfice de l'humanité . La fondation met en place des compétitions innovantes et de haut-niveau qui poussent des individus de toutes nationalités à résoudre les grands problèmes de notre époque . Les prix distribués sont de plusieurs millions de dollars, captant ainsi l'imaginaire public de manière à attirer l'attention sur le but fixé . Les prix sont conçus d'après le modèle du Prix Orteig qui offrait en 1919 une énorme récompense à celui qui réussirait le premier vol sans escale entre Paris et New York . Ce prix fut remporté par Charles Lindbergh en 1927 et révolutionna à jamais l'industrie de l'aviation . Les X-Prize ont pour objectif de créer des révolutions dans des secteurs comme l’espace, la médecine, l’énergie, l’éducation, l’environnement ou l’automobile . En 1979, Craig Henderson et Bill Green après avoir obtenu une bourse de la Western Washington University à Bellingham, où ils avaient travaillé à l'Institut de recherche sur les véhicules, fondent la société « Avion Automotive » dans le but de construire une voiture capable de gagner le X-Prize ….



La voiture baptisée Avion Automotive X-Prize a été achevé en 1984 et a établi le record du monde Guinness d'économie de carburant en 1986 à 2.3 litres pour 100 kilomètres . Légère et aérodynamique, l'Avion a établi ce record entre la frontière canadienne et la frontière de l’Oregon . La conception de cette voiture de sport et la fabrication en petit volume en utilisant des composants recyclés à partir de chantiers de recyclage automobile comme des moteurs standards et des groupes motopropulseurs déjà existants a permis grâce à la légèreté de la voiture et à sa carrosserie aérodynamique de pouvoir réaliser des améliorations significatives dans l'efficacité du carburant et la consommation globale . Le châssis est un monocoque en aluminium 6061 avec l'armature en acier . Le moteur est monté transversalement derrière les passagers . La carrosserie en résine composite légère est attachée, rivetée et collée pour ne former qu’une structure monobloc très rigide et légère . La construction qui fait appel à l'utilisation généralisée de matériaux composites et d'aluminium est plus étroitement liée à la construction aéronautique plutôt qu’à celle de l’automobile en acier embouti . Toutes les technologies modernes disponibles dans la construction sont utilisées comme le laser CNC, l’aspirateur sac pour le composite, et les matériaux comme la fibre de carbone, le verre organique ou le Kevlar . Le plan, au moment où la voiture a été conçue était simple, car l’économie de carburant est largement déterminée par la traînée aérodynamique et le poids du véhicule, c’est donc ce qui a dirigé les ingénieurs pour la construction de l’étonnante Avion Automotive X-Prize ….



La très insolite Avion Automotive X-Prize est une voiture très basse de 1.09 mètres de hauteur pour 4.42 mètres de long et 1.60 mètres de large . Elle a le look d’une flèche mais a été conçu pour réduire la traînée aérodynamique dans un tunnel de soufflerie performant . Elle dispose de portes en semi aile de mouette qui ont quasiment été nécessaires pour faciliter l’accès à bord . Le poids total de l’engin n’est que de 658 kg avec les pleins . C’est donc une petite sportive écologique ou économique à deux places qui dispose de suspensions réglables, de quatre freins à disques, d’une bonne répartition du poids et de roues montées avec des pneus spéciaux à faible résistance au roulement . L’habitacle quoi que dépouillé pour limiter le poids est quand même plutôt bien fini et assez soigné, et il dispose de tous les accessoires et équipements nécessaire au bon fonctionnement de la voiture . Bien que conçue au départ dans le but de faire un record de consommation, la très étonnante Avion Automotive X-Prize n’en a pas pour autant été négligée quant à la finition et à la qualité du montage ....



Pour ce qui est de la motorisation, les ingénieurs ont fait appel à du connu et éprouvé dans le but de limiter au maximum le prix de revient pour la construction de leur Avion Automotive X-Prize . Le choix du moteur s’est donc porté sur celui qui équipe en première monte la Smart ForTwo diesel . Un trois cylindres qui développe 80 chevaux de puissance à 3.800 tr / min pour un couple de 110 Nm à 2.000 tr / min . Ce ne sont certes pas des chiffres astronomiques, mais au vu du faible poids et surtout de l’aérodynamique très favorable de la voiture, cela procure au final des performances plutôt honorables comme une vitesse maximum de plus de 160 km/h et un 0 à 100 km/h parcouru en moins de 9 secondes . Mais le plus important est sa faible consommation en carburant et l’objectif est atteint . En fait il ne lui faut qu’environ 2.3 litres pour parcourir 100 km et tout cela est possible car elle ne se sert que de 3 à 6 chevaux pour maintenir une vitesse stabilisée de 90 km/h avec seulement des rejets de 88 grammes de CO2 par kilomètre . En conclusion, au milieu des années 80, l’incroyable Avion Automotive X-Prize ne pouvait pas être considérée comme faisant parti de la catégorie des Vintage Classic, mais elle n’en était pas pour autant inintéressante au vu de ses prestations qui en font aujourd’hui quasiment un engin écologique ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 3 cylindres diesel
  • Rejets : 88 grammes de CO2 par kilomètre
  • Puissance : 80 chevaux à 3.800 tr / min
  • Couple : 110 Nm à 2.000 tr / min
  • Vitesse : 161 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 8’’9
  • Consommation : 2.3 litres pour 100 km






La « Avion Automotive X-Prize », c'est ça ...



La « Avion Automotive X-Prize », c'est ça ...





JPBlogAuto

jeudi 24 juin 2010

SSC Ultimate Aero - 2009



SSC ULTIMATE AERO ….







Jerod Shelby animé par sa passion pour la course et la culture de l'automobile fonde en 1999 sa propre société dans sa ville natale à Tri-Cities, dans l’état de Washington aux Etats-Unis . N’ayant aucun lien de parenté avec le célèbre Caroll Shelby le père des fameuses Cobra, il n’en demeure pas moins aussi passionné et rêve lui aussi de produire des GT Supercars . Il crée donc la marque « SSC » qui signifie Shelby SuperCars dans le but de devenir une entreprise de classe mondiale à l’image des grandes marques qui le font rêver . Sept ans d’étude et de développement seront nécessaire avant qu’il présente en 2007 son premier bolide ….



La SSC Ultimate Aero, c’est son nom, entre en concurrence directe avec des marques comme Ferrari, Lamborghini, Bugatti, ou Koenigsegg (pour n'en nommer que quelques-unes) qui sont en fait des exemples pour ce nouveau constructeur de sportive américaine . Le développement et la production de cette supercar de classe mondiale a atteint une étape importante le 13 Septembre 2007 lorsque officiellement elle est devenue la plus rapide des voitures de production dans le monde . C'est la première fois depuis 1967 avec la Ford GT40 qu’un tel record été de nouveau essayé et validé par le célèbre Guinness World Records . Le pilote Chuck Bigelow, 71 ans, a conduit la SSC Ultimate Aero sur un tronçon de l'autoroute 221, à 414,31 km/h (257.44 mph) sur le premier passage et 410,24 km/h (254.91 mph) lors du deuxième passage pour donner une moyenne officielle de 412,28 km/h (256,18 mph). D'après les données présentées par Dewetron du système d'acquisition de données de renommée mondiale, les responsables du Guinness ont vérifié une vitesse officielle plus élevée que la Koenigsegg CCR à 388 km/h et la vitesse non officielle de la Bugatti Veyron de 408,47 km/h ….



Après ce record de 2007, la version 2009 de la SSC Ultimate Aero atteint des sommets jusqu’alors inusités dans cette catégorie très pointue de voitures ultimes . En effet, outre quelques retouches esthétiques, celle-ci voit la puissance de son V8 bi-turbo de 6 345 cm3 passer de 1.180 à 1.287 chevaux à 6 075 tr/min pour un couple qui s’établit pour sa part à 1.500 Nm . Ces données ont été obtenues grâce notamment à l’adoption d’un nouveau bloc moteur en aluminium . Les performances font évidemment un bond en avant puisque le constructeur américain envisage de franchir la barre des 432 km/h voir peut être plus si l’essai se faisait sur un anneau de vitesse comme la Bugatti l’avait fait plutôt que sur une autoroute . Cette nouvelle version 2009 garde le V8 couplé à 2 turbos, mais on ajoute 15% de puissance et on change quelques trucs . On améliore l’aérodynamique de 5%, le refroidissement de 37%, et on améliore les freins en mettant des aérofreins évidemment . En fait, la voiture est maintenant pourvue d’un aileron à déploiement automatique à 8° lors des phases de freinage ....



Pourtant la SSC Ultimate Aero a très peu évolué côté design . Esthétiquement, les modifications concernent la face avant avec des prises d’air revues afin d’améliorer l’aérodynamique et le refroidissement du moteur . Seules de nouvelles jantes aluminium font leur apparition chaussées de Michelin Pilot Sport PS2 qui fournissent des performances remarquables . Par contre, au niveau intérieur, l’habitacle est entièrement revue . Au programme, carbone, aluminium, cuir souple et alcantara . L’équipement de la SSC Ultimate Aero est complet et luxueux avec des sièges Recaro personnalisés, un système hi-fi de 10 haut-parleurs, un lecteur DVD / navigation / caméra de recul . Bref, une machine assez incroyable avec un design soigné, un confort et des équipements à la hauteur de la concurrence, et des performances hallucinantes, comme le 0 à 100 qui est abattu en 2,7 secondes seulement pour atteindre une vitesse maxi de plus de 412 km/h ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Biturbo
  • Cylindrée : 6.4 Litres
  • Puissance : 1.287 chevaux à 6000 tr/min
  • Couple : 1.500 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 412 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 2’’7






La SSC Ultimate Aero, c'est ça ...





JPBlogAuto