@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Guy Nègre

Fil des billets

samedi 19 février 2011

MDI AirPod - 2009



MDI AIR POD ….







Depuis plusieurs années déjà, on assiste à une prise de conscience générale sur notre environnement et la situation sur les énergies alternatives moins polluantes . L’engin qui fait le sujet de ce billet prends inévitablement sa place dans cette rubrique . En fait, Guy Nègre est le PDG et aussi le fondateur de la firme luxembourgeoise « M.D.I » (Motor Development International), une société spécialisée depuis 1991 dans la traction à air comprimé . MDI a déjà déposé des brevets pour produire de l'air comprimé à partir de l'énergie solaire, hydraulique ou éolienne . L'inventeur français fait figure de héros de la voiture propre, un petit entrepreneur visionnaire qu'opprime le lobby des constructeurs et des pétroliers . Guy Nègre précise qu’Il est possible de rouler sans émettre ni polluant ni CO2 pour un euro pour cent kilomètres et apporte l'argument massue en disant "Qui a besoin d'une voiture de 100 chevaux pour circuler en ville ?" Ce discours trouve un écho auprès des entreprises soucieuses de leur image et des administrations tentées par l'expérience de la voiture partage en centre ville . Un domaine où le moteur à air comprimé se heurte aux préjugés du public qui tient la propulsion électrique comme LA solution d'avenir ….



A la base, le MDI AirPod est un véhicule urbain à air comprimé plutôt léger de moins de 500 kg, d'une longueur de deux mètres pour 1,60 mètre de large, qui possède une autonomie de plus de 200 kilomètres pour une vitesse de pointe pouvant atteindre les 70 km/h . En prime, 2 minutes suffisent pour le recharger et il ne consomme qu’un euro pour 200 kilomètres . Avec une taille réduite, un tout petit prix, une pollution absolument nulle, un design ludique et futuriste, il marque un tournant dans les gammes de véhicules urbains tout en rénovant l’idée de l’automobile et du transport . On le conduit avec un mini manche (joystick), et ne laisse personne indifférent en se faufilant dans les embouteillages . C’est une véritable bouffée d’air frais dans nos villes et le prélude aux déplacements sans pollution . Sa taille réduite permet de le garer avec facilité en gardant tout de même un grand volume intérieur . Le MDI AirPod fait partie de la licence de fabrication des véhicules de MDI de “moins de 500Kg”, et se construit dans les mêmes usines que les OneFlowAir, suivant le concept de production original proposé par MDI ….



La version standard du MDI AirPod est destinée au transport des personnes . Il propose jusqu’à quatre places (3 adultes et un enfant) et dispose d’espace pour les bagages . Il est voué à des usages multiples tant dans le secteur privé que public . Les aéroports, gares et municipalités ont aussi besoin d’un véhicule bon marché, non polluant et d’une grande mobilité . Ce transporteur urbain change notre vie dans le centre ville en nous libérant du coût prohibitif de l’essence et en nous offrant une mobilité jamais acquise à ce jour . C’est l’aboutissement des études de MDI sur la pollution et la mobilité urbaine qui ont débouché sur ce concept qui est le premier à sortir des lignes de production depuis Juin 2009 . MDI répondra donc ainsi favorablement à la demande d'Air France et de KLM, ainsi qu'à l’appel d’offre de la ville de Paris pour "Autolib" . Le véhicule est aussi sollicité par diverses municipalités et autres institutions . Ses vitres situées à l'avant et à l'arrière du véhicule se soulèvent pour laisser entrer les usagers dans l'habitacle et les rétroviseurs sont remplacés par une caméra et un écran de "rétro vision" . Fruit de plus de dix années de recherches, les moteurs MDI mono-énergie permettent un fonctionnement totalement propre en utilisant de l’air comprimé stocké dans des réserves sous haute pression . On les retrouve sur des produits tels que les véhicules à vocation urbaine, sur des groupes électrogènes de secours ou des tracteurs industriels . Comme sur le MDI AirPod, ils sont particulièrement bien adaptés aux applications qui privilégient le couple et ont besoin de puissances moyennes d’utilisation modérée . Parallèlement, MDI a conçu des versions dites bi-énergie qui en reprennent la même base technique . L’utilisation d’un adjuvant énergétique (essence, gazole, huiles, alcools ou gaz) brûlé dans une chambre de combustion continue externe permet une plus grande autonomie de fonctionnement tout en limitant les consommations et les rejets de gaz toxiques ....



La version du MDI AirPod en Cargo est un monoplace (conducteur) qui offre un plus grand coffre (> 1 m3) pour le transport de colis ou de petites livraisons . Tous les moteurs MDI comportent une chambre active et font l’objet de nombreux dépôts de brevets dans le monde. Ils permettent de couvrir une grande plage d’utilisation allant de 4 à 75 chevaux . En 2007, MDI a signé un accord exclusif avec le groupe indien TATA pour le développement, l’optimisation, et l'application de sa technologie en Inde . Chez MDI, on lutte contre ce monothéisme . C'est vrai que la voiture électrique paraît idéale en ville, reconnaît Cyril Nègre . " Mais c'est oublier l'encombrement et le poids de leurs batteries, ainsi que le temps de charge . Notre AirPod fait le plein d'air comprimé en moins de deux minutes sur un compresseur spécial ou bien en quelques heures à domicile grâce au petit compresseur embarqué. Et son réservoir peut être rechargé partiellement sans arrière-pensée, contrairement à certaines batteries. Pour finir, ce réservoir ne présente aucun problème de recyclage " . Côté tarifs, après quelques déceptions sur les prix de vente des voitures 100% électriques, une bonne nouvelle pour cette MDI AirPod qui sera vendue entre 6 000 et 7 000 € suivant les versions, auxquels il faudra rajouter, selon son constructeur, 1 € d'air par plein ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : à air comprimé
  • Puissance : de 4 à 75 chevaux
  • Vitesse : de 45 à 75 km/h
  • Energie : possibilité d’hybride






La « MDI AirPod », c'est ça ...



La « MDI AirPod », c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 26 avril 2010

Les Triplettes de Bonneville



   


La Speed Week de Bonneville est une gigantesque épreuve de vitesse sur le fameux Lac Salé de l’Utah aux Etats-Unis . Depuis maintenant 61 ans, La Southern California Timing Association organise cette gigantesque épreuve de vitesse sur le fameux Lac Salé . Le site se trouve à 160 kilomètres à l’Est de Salt Lake City, à 1200 mètres d’altitude, sur cet ancien lac préhistorique qui s’assèche au cours de l’année, déposant une couche de sel épaisse, très dure et très plane . Plus de 500 concurrents autos, motos, et même camions, tentent chaque année d’y battre un record du Monde . Les vitesses atteintes sont très variables d’une catégorie à l’autre, en fonction de la cylindrée, du niveau de modification et de l’âge des engins engagés . A cet effet, trois pistes sont ouvertes aux concurrents, la Short Course et la Special Course qui comportent chacune un mile d’élan et 3 miles chronométrés . Pour finir, La Long Course qui possède quant à elle deux miles supplémentaires, et est réservée aux véhicules dépassant 175 mph (280 km/h). En 2009, les nombreux hot rods, streamliners et autres américaines surpuissantes ont assuré un spectacle haut en couleurs et en décibels . Pas moins de 177 records ont été établis ou battus et c’est Speed Demon qui a remporté le jackpot, avec une vitesse en sortie de mile de 401.285 mph, soit près de 643 km/h ….



La dernière apparition d’une équipe française à cette fameuse épreuve remontait en 1956 lorsque Renault avait engagé sa célèbre Etoile filante . Les concurrents américains ne se doutaient cependant pas qu’ils ne reverraient pas de records français avant 52 ans jusqu’en 2008 ou apparaissent timidement sur la pointe des pieds « Les Triplettes de Bonneville ». Comme les trois Mousquetaires, les Triplettes de Bonneville sont quatre . Jean, Yann, Gilles et Frank qui sont tombés dans la marmite tout petit . En 2008, soutenus par quelques sponsors, ils montent une opération petit budget pour participer courageusement à l’épreuve et en sont finalement revenus avec quatre records du Monde de Vitesse, un chacun, établis au guidon de leur petit side-car 50cc construit sur la base d’une Mobylette Motobécane de 1956 . Quatre, c’est justement le nombre de records battus par l’équipe Renault avec son Etoile Filante ….



Mais les quatre amis ne comptent pas en rester là et en 2009, ils reviennent avec un nouveau véhicule, la Reliant animée par un moteur 750cc de moto Suzuki et de nouveaux sponsors vu les performances précédentes . Cette fois encore le succès est au rendez vous et Les Triplettes de Bonneville ont bouclé la Speedweek avec 5 nouveaux records du monde, chapeau les gars !!! Mais dans leurs têtes, ils préparent déjà l'édition 2010 . Après quatre records du Monde en 2008, et cinq supplémentaires en 2009, les quatre compères ont un nouveau projet dans le but de retourner sur le Lac Salé en août prochain . Leur objectif est d’établir un record du Monde avec un streamliner, du nom de Saline Burner, propulsé par un moteur à air comprimé . Le streamliner, c’est la catégorie reine à Bonneville, dite « no limit », elle est extrêmement libérale et n’impose que le nombre de roues, qui doit être de quatre au minimum . C’est donc la catégorie la plus prisée, celle on l’on découvre les engins les plus insolites et souvent les plus rapides ….



C’est pourquoi tout récemment, les Triplettes de Bonneville ont conclu un partenariat avec Guy Nègre, patron de la société MDI et promoteur français du moteur à air comprimé . Grâce à ce propulseur totalement exempt de rejets dans l’atmosphère, ils ont un but commun, démontrer que sauvegarde de la planète et performance sont parfaitement compatibles . L’équipe a ensuite contacté le célèbre Institut Supérieur Design de Valenciennes pour concevoir la carrosserie de Saline Burner avec un cahier des charges finalement assez simple : concevoir une carrosserie différente de ce que l’on voit à Bonneville, qui devra affirmer le caractère français de l’équipe, et mettre en avant sa motorisation atypique et non polluante ….

Dès la fin du mois de février, les Triplettes seront à pied d’œuvre sur la piste d’un aérodrome de l’Ile de-France, pour une première séance de roulage du Saline Burner à air comprimé ….



Les Triplettes de Bonneville, c'est ça ...



Les Triplettes de Bonneville, c'est ça ...



Les Triplettes de Bonneville, c'est ça ...





JPBlogAuto