@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 27 mars 2015

Fred Boss Artwork






fred01.jpg


Voici un article pour vous faire apprécier ou découvrir le travail d'un artiste illustrateur et graphiste assez méconnu en Europe qui œuvre dans un style plutôt underground car bien que ce soit l'automobile dont il s'agit, c'est une branche assez spéciale qui est la tendance custom plutôt prisée aux États Unis ….


fred02.jpg


En fait Fred Lammers plus connu sous son pseudonyme "Fred" ou "Fred Boss" est un artiste norvégien illustrateur-graphiste né à Oslo en Norvège ….


fred03.jpg fred04.jpg fred05.jpg fred06.jpg


Ses travaux touchent l'automobile principalement et en particulier l'art des voitures kustoms chères aux américains. Dès son plus jeune âge, au moment d'aller à l'école, c'est son frère ainé qui lui aurait donné le goût de l'automobile en l'initiant aux diverses marques et modèles existant ....


fred07.jpg fred08.jpg fred09.jpg fred10.jpg


Cette passion de l'automobile ne quittera plus Fred qui en fera plus tard sa principale activité en suivant au début les cours d'une école d'art ce qui lui donnera dit-il d'excellentes bases pour mettre véritablement en application les idées débordantes qui l'habitent ....


fred11.jpg


Passionné également par la technologie, Fred était fatalement beaucoup plus intéressé par la conception que par la représentation pure et simple de voitures existantes. C'est donc tout naturellement qu'il s'est mis à développer ses compétences pour la création et l'invention de voitures inhabituelles ce qui va le diriger vers la customisation ....


fred12.jpg fred13.jpg fred14.jpg fred15.jpg


Par la force des choses Fred est devenu un véritable autodidacte dans ce nouveau domaine et il a commencer par innover en utilisant un ordinateur avec un logiciel de développement graphique. Les idées et les dessins vont se succéder sur un rythme croissant ce qui au fil du temps va lui donner une bonne maitrise ....


fred16.jpg fred17.jpg fred18.jpg fred19.jpg


Au bout d'un certain temps, il a trouvé que la conception graphique été le plus intéressant pour lui et donc il a décidé d'étudier toute la chaine de la production graphique. C'est ainsi qu'il s'est mis à étudier le processus d'impression utilisé dans l'imprimerie. Son but évidant pour lui est de créer des œuvres d'art comme il lui plaît, sans aucunes contraintes ....


fred20.jpg fred21.jpg fred22.jpg fred23.jpg


Avec cet esprit moderne et inventif, Fred a été inévitablement poussé vers un mode de vie moderne et palpitant, c'est ainsi qu'il a trouvé son bonheur dans la culture pop des années 60-70 de la Californie. Pour lui c'était le genre de culture la plus intéressante et il est devenu un grand fan de la vieille école de surf ....


fred24.jpg


Beaucoup de travaux d'illustration de Fred sont vraiment assez incroyables. On ne peut pas rester insensible à ce style inimitable quand on aime l'automobile. Cette personnalisation custom qui allie un style BD ou plutôt cartoon est vraiment très personnelle et se distingue immédiatement ....


fred25.jpg fred26.jpg fred27.jpg fred28.jpg


Au final on aime le travail de Fred pour de nombreuses raisons. Certains vont apprécier les dessins qui sont longs et élégants, d'autres préfèrent les dessins plus plats ou ceux en forme de bloc, mais tous mentionnent l'attention portée aux détails, y compris les logos, les lignes et le superbe traitement des couleurs ....


fred29.jpg fred30.jpg fred31.jpg fred32.jpg


Les divers graphismes et les superbes illustrations de Fred Lammers vont être utilisées très abondamment, tant dans la publicité que dans la presse. De très nombreux magazines américains spécialisés dans les véhicules customisés en feront même un usage intensif ....


fred33.jpg fred34.jpg fred35.jpg fred36.jpg


Sources : © Fred Boss Artwork - © Google Images - © Fred Lammers





JPBlogAuto

lundi 16 mars 2015

Nash Astra Gnome - 1955






gnome01.jpg


Nash Motors était un constructeur automobile américain de Kenosha dans le Wisconsin fondé en 1914 . Son histoire est assez mouvementé car en 1938 sa fusion avec la firme Kelvinator donnera la Nash-Kelvinator Corporation. En 1954, une nouvelle fusion avec Hudson Motor Car Company pour former le groupe American Motors Corporation (AMC), le quatrième plus grand constructeur automobile des États-Unis ….


gnome02.jpg


La Nash Astra-Gnome a été pensée et conçue par le designer industriel Richard Arbib qui l'avait présentée comme un "Time and Space Car". C'était un concept présenté sur la couverture du magazine Newsweek et exposé au Salon International de l'Auto 1956 à New York. Basée sur une Nash Metropolitan de 1955, c'était une vision de ce que serait une automobile en l'an 2000. De nos jours la voiture est entièrement restaurée et conservée dans un musée en Californie ….


gnome03.jpg


La Nash Astra-Gnome a été fabriquée en un temps record de quatre mois par Andrew Mazzara de l'atelier Custom Body Work à New York sur un châssis originel de Nash Metropolitan avec sa mécanique et ses trains roulants. En fait seule la carrosserie à remplacé celle d'origine ....


gnome04.jpg


Le concept car Astra-Gnome qui rentre complètement dans la mouvance du design Space age est annoncé sur le marché automobile comme une « machine à mouvement dans le temps et l’espace » avec de nombreuses nouveautés pour l’époque. Paradoxalement pour une voiture dite futuriste, les proportions et la conception la rapproche plus des Roadsters sportifs européens que des full size américaines ....


gnome05.jpg


Au niveau du design tout les éléments esthétiques empruntés au monde de la science fiction et ses vaisseaux spatiaux comme à l'aéronautique et ses avions à réactions sont présents. D'ailleurs, lors du lancement de la voiture sont titre était "Time and Space Car", et le moins que l'on puisse dire c'est que la voiture était en phase avec son appellation. Avec son look futuriste et ses équipements insolites, comme par exemple les fuseaux horaires célestes, la voiture était certainement très spatiale avec une pointe de technologie avancée comme le dôme de la machine qui est utilisé comme une chambre sonore ....


gnome06.jpg


Les caractéristiques de cette Astra-Gnome sont intemporels. Elle est plus large que la plupart des voitures de sa longueur, donne un espace intérieur abondant et permet une quantité phénoménale de stockage dans la zone de bagages, avec pas moins de 6 valises. La caractéristique la plus surprenante et sans doute l'absence totale de toit qui est remplacé par une coupole comme sur un vaisseau spatial doté d'un toit en forme de globe transparent permettant une vision totale de 360° ....


gnome07.jpg


Cette incroyable Nash Astra-Gnome sera le seul prototype fabriqué par la société Custom Body Work de Andrew Mazzara qui sera construit et présenté au New York International Auto Show de 1956. Mais pour un coup d'essai c'était aussi un coup de génie car elle comportait pas mal de technologie peu utilisé pour l'époque. Elle était par exemple totalement en aluminium pour ce qui est de la carrosserie avec des formes fantastiques et une allure très novatrice. Contrairement à quasiment toutes les voitures du marché, les roues et les pneus de la Gnome ont été entièrement masqué donnant un effet d'aéroglisseur accentué par le design "en fer à repasser" de la carrosserie ....


gnome08.jpg


L'Astra-Gnome possède des caractéristiques techniques et de conception très innovantes pour l'époque comme plusieurs espaces destinés aux bagages, un bubble top à vision panoramique, un système d'air conditionné silencieux. Au niveau de sa conception, cette dream car a été extrêmement bien étudiée et pensée. Ainsi sa conception par exemple permet facilement l'interchangeabilité des panneaux d’aluminium colorés qui la compose de manière à lui modifier à volonté ses couleurs pour pouvoir les adapter facilement a ses goûts personnels ....


gnome09.jpg


La mécanique qui équipe notre engin du futur est avec le châssis et les trains roulants les seuls éléments qui proviennent directement d'un autre modèle de la marque, à savoir de la Nash Métropolitan. Ce moteur est un quatre cylindres à essence qui est accouplé à une boite de vitesses à trois rapports.
La voiture bulle de l’avenir et du cosmos des années 1950 existe toujours, elle est exposée régulièrement au public. En effet elle est aujourd’hui visible au Musée métropolitain de Pit Stop à North Hollywood ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © kustom kingdom



La Nash Astra Gnome ...



La Nash Astra Gnome ...







JPBlogAuto

samedi 7 mars 2015

La récupération d’énergie en F1






mercedes14.jpg


La saison 2015 de Formule 1 qui s’ouvrira dans quelque jours à Melbourne en Australie sera la deuxième année des motorisations hybrides. En deux saisons ce système méconnu a considérablement évolué et sa sophistication reste pour le profane encore un mystère. L’occasion de rappeler brièvement les principes et composants fondamentaux de la récupération d’énergie ....


f1energie07.jpg


Plus qu’un simple moteur, les ingénieurs de Renault, Mercedes, Ferrari et Honda ont inventé un nouvel objet. Un propulseur composé d’un moteur thermique de faible cylindrée et de deux systèmes de récupération d’énergie, réutilisant à la fois l’énergie cinétique de la voiture et l’énergie thermique dégagée par les gaz d’échappement ….


f1energie01.jpg


Premier élément : le V6 turbo de 1600 cm3 dont le régime maximal est limité à 15 000 tours/minute. Pour respecter le principe d’efficacité énergétique retenu par la FIA, sa consommation est doublement limitée, en quantité et en débit. Le volume de carburant maximal embarqué en course est fixé à 100 kg, alors que le débit instantané maximum autorisé s’élève à 100 kg par heure.

Deuxième élément : le MGU-K, qui fonctionne comme l’ancien KERS, mais avec une puissance doublée. On le sait, lors des phases de freinage, l’énergie cinétique d’une voiture est d’ordinaire dissipée en chaleur dans les freins. Le règlement permet de transformer une partie de cette énergie sous forme électrique, grâce à un générateur couplé au vilebrequin du moteur (un peu comme une dynamo de vélo, ce générateur ralentit le véhicule – à la place des freins, ou en combinaison avec eux – en imposant une résistance sur l’arbre de transmission). Ce générateur/alternateur restitue environ 160 chevaux durant 34 secondes par tour. Attention, la quantité d’énergie électrique pouvant être transformée en énergie propulsive est limitée. Sur un tour, le MGU-K peut récupérer 2 mégajoules et en restituer au maximum 120 kW, grâce à l’apport de l’autre dispositif de récupération.

Troisième élément : le MGU-H, qui est moins encadré par le règlement est en fait un générateur/alternateur qui récupère l’énergie produite par la rotation de la turbine sous l’action des gaz d’échappement expulsés. À la grande joie des motoristes, la FIA n’impose pas de restriction sur la quantité d’énergie que l’on peut récupérer ni sur son utilisation. Ainsi, elle peut être emmagasinée dans la batterie en attendant le moment opportun ou être envoyée vers le MGU-K (afin de lui permettre de libérer ses 160 chevaux). Ou encore servir à entraîner le turbocompresseur après une phase de freinage, afin d’éviter un temps de réponse de plusieurs secondes avant que le couple du V6 ne soit délivré au pilote ….


f1energie02.jpg


1. Freinage

Le MGU-K récupère une partie de l’énergie cinétique dégagée au freinage et stocke l’énergie dans la batterie. Le système peut emmagasiner un maximum de 2 mégajoules par tour : la monoplace doit donc freiner pendant environ 16,7 secondes pour recharger complètement la batterie ....


f1energie03.jpg


2. Apport à l’accélération

La monoplace peut accélérer davantage en ajoutant à la puissance du V6 turbo l’énergie électrique déployée par le MGU-K. Le système peut déployer 120 kW maximum ....


f1energie041.jpg


3. Accélération maximale

Lors d’une accélération à pleine charge, l’énergie envoyée à la turbine par les gaz d’échappement (et qui fait tourner celle-ci autour d’un axe commun avec le compresseur) peut dépasser l’énergie dont a besoin compresseur pour envoyer une certaine quantité d’air dans le moteur. Cet excès d’énergie est converti par le MGU-H en électricité, qui est envoyée au MGU-K (qui peut déployer un maximum de 120 kW) ou à la batterie. Le règlement ne fixe pas de limite à la quantité d’énergie que peut générer le MGU-H, qui est le domaine actuellement le moins maîtrisé par les motoristes et le plus riche en gains potentiels ....


f1energie05.jpg


4. Suppression du “temps de réponse”

Quand la voiture décélère, le flux des gaz d’échappement décroît, ce qui retarde la remise en route de la turbine et donc l’accélération. Ce décalage entre le moment où l’on appuie sur l’accélérateur et le moment où la puissance arrive est appelé “le temps de réponse du turbo”. Le MGU-H supprime ce décalage en envoyant de l’électricité à un moteur qui continue à entraîner le compresseur, sans devoir attendre que la turbine reçoive à nouveau les gaz s’échappant du V6 ....


f1energie06.jpg



Sources : © F1i Magazine - © Google Images
© Nicolas Carpentiers - © Honda - © Wikipédia




Mercedes AMG - V6 turbo Hybrid Power Unit ...



Renault Sport F1 - V6 turbo hybrid ...



Ferrari - Horse Power hybrid V6 turbo ...





JPBlogAuto

- page 1 de 95