@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Hi-Tech

Fil des billets

vendredi 11 octobre 2019

Bugatti Centodieci - 2019











Afin de célébrer les 110 ans de la marque, la firme Bugatti se devait de créer un évènement à la hauteur de son glorieux passé et de la qualité de ses voitures très réputées. On peut sans aucun doute dire que c'est chose faite. En effet la marque a dévoilé lors de la "Monterey Car Week" la sublime Bugatti Centodieci, dont les lignes et le nom rendent hommage à la EB110 autant qu'ils contribuent à célébrer les 110 ans du constructeur. Et comme son inspiratrice des années 1990, la Centodieci marque une nouvelle avancée technique pour la marque puisqu'il s'agit de la Bugatti de petite série la plus puissante de l'histoire ....





Au beau milieu du mois d'août, en Californie, pour cet évènement qui comprend notamment le très réputé Concours d'Élégance de Pebble Beach, la présentation de l'étonnante Bugatti Centodieci était au centre des attentions, non seulement de la part des médias, mais aussi de la part des équipes de la marque alsacienne. Il faut dire que cette hyper sportive est une voiture exceptionnelle bien plus extrême que les Bugatti précédentes de la marque Veyron, Chiron et Divo. Ce sublime engin exceptionnel entièrement produit à la main dans l'usine de Molsheim est limitée à seulement 10 exemplaires en tout et pour tout dans le monde entier qui seront vendus au prix moyen unitaire de 8 millions d'euros ....





Dans l'histoire de l'automobile, il y a des modèles de légende et les Bugatti en font partie, mais cette incroyable Bugatti Centodieci va certainement devenir un modèle carrément mythique pour la marque. Inspiré par la EB 110, on en retrouve plusieurs références tant en termes de formes que de design comme les vitres, les entrées d'air ou le bouclier, ou encore comme le fer à cheval à l’avant. Si le style et le look comportent certaines similitudes, elle a par contre très fortement évolué depuis le V12 de l'EB110 qui n'atteignait que le tiers de la puissance désormais délivrée par la version 2019 de la Centodieci ....





En comparaison avec la précédente Chiron, le poids à vide de la Bugatti Centodieci est réduit de 20 kg en faisant appel par exemple pour les essuie-glaces et les stabilisateurs à la fibre de carbone. Cela a permis d'atteindre un rapport poids-puissance digne d'une Formule 1 à la valeur incroyable de 1,13 kg par chevaux seulement. Le designer en chef de Bugatti, Achim Anscheidt a réussi un dessin qui mélange le passé et le moderne en conservant par exemple le petit fer à cheval sur sa face avant plongeante, également dotée de feux LED étroits. Les prises d'air sur les côtés ont également été conservées. A l'arrière, une imposante bande de feux LED a été installée, avec une "large sortie d'air" et quatre pots d'échappement ....





La Bugatti Centodieci propose donc un design atypique qui va attirer les commentaires avec cette carrosserie au look attractif. Arborant une réinterprétation moderne du design classique aux angles arrondis, la voiture se distingue par son élégance parfaite et sa beauté sculpturale qui font de la Centodieci un véritable chef-d’œuvre artistique. Mais les performances de cette supercar sont elles aussi hallucinantes, on parle de 1.6 G en accélération pour le pilote. Pour pouvoir s'offrir ce jouet d'exception, il faudra compter "un prix unitaire de 8 millions d'euros hors taxe" selon la marque alsacienne, mais inutile de rêver de toute façon, puisque les dix exemplaires sont d'ores et déjà tous vendus. Les Bugatti Centodieci seront livrées en 2021 à leurs acheteurs fortunés ....





L'habitacle intérieur de l'étonnante Bugatti Centodieci a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails. C'est un habitacle cossu, remarquable par l'excellence de sa finition dont la position de conduite est agréable. Le volant multifonctions conserve les classiques trois branches et arbore en son centre le logo Bugatti. En fait cet habitacle bien pensé propose une combinaison de cuir et d'alcantara élégants et confortables. Le tableau de bord dispose de gros compteurs numériques et digitaux qui permettent un contrôle complet sur toute la mécanique. Pour le reste, les moquettes épaisses se marient parfaitement en colorie avec le cuir des sièges qui équipent la voiture ....





Sous le capot de la belle Bugatti Centodieci se cache le moteur W16 de 8 litres de cylindrée précédemment utilisé sur la Divo, mais ce quadriturbo a été retravaillé et la puissance de cette nouvelle version a été portée à 1.600 chevaux à 7.000 T/mn, soit 100 chevaux supplémentaires. Ce fabuleux moteur est accouplé à une boite automatique à 7 vitesses DSG à double embrayage. Avec son poids plutôt restreint de 1.975kg, cette sublime hypercar offre des performances hors du commun comme par exemple le 0 à 100 km/h en 2,4 secondes, la barre des 200 km/h franchie en 6,1 secondes et celle des 300 km/h en 13,1 secondes. Sa vitesse de pointe est limitée électroniquement à 380 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 16 cylindres en W
  • Cylindrée : 8 litres
  • Puissance : 1600 chevaux à 7.000 tr/min
  • Vitesse : Limitée à 380 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Bugatti - © AutoPlus - © Caradisiac




Bugatti Centodieci - 2019 ...






JPBlogAuto

vendredi 23 août 2019

Tushek TS 900 H Apex - 2018











Tushek est un jeune fabricant Slovène d'automobiles de type supercars plutôt méconnu fondé en 2012 par le pilote slovène Aljoša Tushek. Après avoir dévoilé au début de son activité son tout premier modèle, la Renovatio T500 avec succès, cette jeune marque a depuis lors attiré de nombreux nouveaux investisseurs et a ensuite délocalisé ses activités de la Slovénie vers l'Autriche pour aller s'installer dans la ville de Graz sur un ancien aéroport militaire, qui consiste en une piste de course privée à des fins de test ....





Suite à son déménagement et à sa recapitalisation, la société a également changé son nom en Tushek & Spigel, mais elle est toujours déterminée à développer des voitures incroyablement rapides et extrêmement légères sous le simple nom de marque Tushek. Après son premier modèle Renovatio T500 dévoilé en 2012, la firme a ensuite proposé en 2014 la Tushek TS 600 et dévoile en 2018 au salon Top Marques de Monaco la superbe Tushek TS 900 H Apex sa toute dernière création. Avec cette nouveauté, le petit constructeur slovène méconnu entre dans le cercle très fermé des producteurs d'hypercars hybrides rechargeables ....





La Tushek TS 900 H Apex est une sportive hybride et rechargeable PHEV (Plug-In Hybrid Electric Vehicle), c'est donc l’une des seules Hypercars à pouvoir être branchée sur une prise électrique classique. Elle est dotée de portes en élytre de type papillon et d'un toit amovible. A l’avant, le capot plongeant dispose de plusieurs entrées d’air alors que les ailes aux courbes prononcées accueillent de longues optiques. Plus bas, le bouclier prend forme avec une lame centrale et deux « ailes » conçues pour optimiser les flux d’air. Comme toutes les Hypercars, c’est bien la recherche d’efficacité aérodynamique qui ressort du design de voiture avec un peu plus de bestialité et un peu moins d’élégance que certaines Ferrari ....





Les flancs de la Tushek TS 900 Apex apparaissent eux aussi moins élaborés que certaines concurrentes et l’arrière de cette Hypercar et tout aussi « torturé » en termes de ligne malgré la présence de portes en élytre, et aussi du toit amovible de type Targa. Les ingénieurs de chez Tushek n’ayant pas fait dans la demi-mesure ni dans un compromis cherchant à affiner le design pour adoucir le look général, le résultat final est clairement bestial et respire la puissance brute et la performance au détriment de l'élégance ....





La Tushek TS 900 Apex repose sur un robuste châssis tubulaire développé en chrome-molybdène. Il en résulte un poids contenu de 1.410 kilos grâce entre autres à des éléments en fibre de carbone. Pour que le conducteur puisse pleinement exploiter le potentiel de ce châssis qui équipe cette voiture hors normes, les ingénieurs ont monté des pneus Pirelli P Zero Trofeo R sur des jantes BBS 19” en aluminium forgé et équipé ce bolide de freins Brembo ultra-performants pour la sécurité ....





L'habitacle intérieur de l'étonnante Tushek TS 900 Apex a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails. En fait cet habitacle bien pensé est orienté vers la fonctionnalité avec par exemple l'ensemble des commandes tournées vers le conducteur. Le tableau de bord propose les compteurs nécessaires aux principaux contrôles avec avec une finition qui semble être soignée, ceci notamment avec de la fibre de carbone apparente, de l’Alcantara et des surpiqûres jaunes. Pour le reste, tout est assez simpliste au niveau de la console centrale et de la planche de bord. Seul le volant multifonctions de type F1 rappelle la performance ....





Sous le capot de la belle Tushek TS 900 Apex se cache un moteur V8 de 4.2 litres de cylindrée de type FSI d’origine Audi. Ce bloc est couplé à un compresseur pour développer 697 chevaux à 7.600 tr/min, la zone rouge est atteinte à 8.100 tr/min. Le couple du V8 étant de 690 Nm entre1 900 et 6 300 tr/min. A cela s’ajoutent à l’avant, deux systèmes électriques pour chacune des roues, d’une puissance totale de 480 kW/1.000 Nm, soit 653 chevaux, à savoir presque la même donnée que le V8 ! Les moteurs sont alimentés par une batterie au lithium de 7,5 kWh. La puissance cumulée est donc de 1.358 chevaux et le couple total est de 1.600 Nm. En termes de performances, la Tushek TS 900 Apex abat le 0 à 100 km/h en 2,5 s et peut atteindre 380 km/h de vitesse maximale ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 8 cylindres en V
  • Cylindrée : 4,2 litres
  • Énergie : électrique
  • Moteur : 2 moteurs électriques (un par roue avant)
  • Puissance totale : 1.358 chevaux à 8.100tr/min
  • Vitesse : environ 380 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Tushek - © Motor1 - © AutoNews




Tushek TS 900 H Apex ...






JPBlogAuto

vendredi 9 août 2019

Record du monde de vitesse sur sable







record00.jpg



Le record du monde de vitesse terrestre fait partie des plus grands mythes de l'automobile. En effet depuis la naissance de celle-ci, les hommes ont constamment cherché à repousser les limites du possible. Des 100 km/h de "La Jamais Contente" en 1899 au tout récent mach 1,02 réalisé par Andy Green en 1997, on a pu assister pendant un siècle à cette folie technologique et humaine consacrée à repousser les limites du possible. D'abord pratiqué sur terre, cet exercice extrêmement périlleux s'est rapidement exporté sur le sable sur d'immenses plages comme Daytona Beach aux États-Unis ou à Pendine Sands au Pays de Galles pour finalement se pratiquer plus récemment sur un lac salé à Bonneville aux États-Unis ....





Les records de vitesse terrestre concernent la vitesse la plus élevée atteinte par tout véhicule terrestre sur roues. Afin d'homologuer le record on tient compte de l'interaction du vent, et pour limiter ce facteur, une vitesse moyenne est calculée à partir de deux trajets entre deux points fixes, par un aller et un retour effectués en moins d'une heure d'écarts de temps. Ces règles sont unanimement reconnues et adoptées, depuis la réunion parisienne de "l'Association Internationale des Automobile Clubs" qui est devenue plus tard la FIA, en décembre 1910. Il faudra toutefois attendre le début des années 20 pour voir de nombreux pilotes comme par exemple Malcolm Campbell, Henry Segrave, Ray Keech, G. Parry-Thomas ou aussi Giulio Foresti essayer de battre le record ....





Le plus célèbre et réputé de ces fous du volant est sans aucun doute le britannique Sir Malcolm Campbell surnommé "Le roi de la vitesse" qui va battre le record de vitesse terrestre pour la première fois en 1924 à 235,22 km/h sur la plage de Pendine Sands près de la baie de Carmarthen dans une Sunbeam 350HP V12 baptisée Bluebird, maintenant exposée au musée automobile de Beaulieu. L'histoire lui rends hommage pour sa douzaine de tentatives successives avec des voitures à moteur à combustion afin de battre ce record qu'il finira par porter à 301,29 km/h en 1935 sur le lac salé de Bonneville aux États-Unis ....





Pour rester dans cette catégorie de record sur sable chère à Campbell et qui fait toujours rêver de nos jours, un nouveau record mondial de cette discipline vient d'être battu le week-end du 18 et 19 mai 2019 toujours sur la plage mythique de Pendine Sands. En effet, le jeune entrepreneur et pilote amateur multi disciplinaire, Zef Eisenberg a établi une nouveau record de vitesse sur sable avec une Porsche 911 Turbo S type 991 de 1.200 chevaux en atteignant 338 km/h. Ce terrain plat et sableux sur la côte Sud du Pays de Galles est connu pour être un endroit idéal pour battre des records de vitesse, considéré comme "la Mecque" pour ce type d'exercice, et donc actuellement, c'est la vitesse la plus rapide jamais enregistrée avec un véhicule terrestre à roues sur sable ....





Préparée par son équipe Madmax Race Team et ES Motors, la superbe Porsche 911 Turbo S type 991 de 1.200 chevaux lui a aussi permis de récolter au passage d'autres records, dont celui du quart de mile le plus rapide dans un sens et celui du flying mile le plus rapide dans les deux sens. L'intrépide et talentueux Zef Eisenberg devient en outre la seule personne au monde à pouvoir se targuer d'avoir roulé à plus de 200 mph à Pendine Sands en voiture comme en moto car il avait déjà atteint précédemment 201.5 mph au guidon d'une Suzuki Hayabusa modifiée. Il est enfin le seul Britannique à avoir signé un record sur le flying mile en voiture comme en moto ....





À l'origine, la Porsche 911 Turbo utilisée pour ce record délivrait 550 chevaux de série. Afin de s'attaquer au record dans les meilleures conditions possibles, aux opérations visant à améliorer la puissance de sa mécanique se sont ajoutés des travaux sur la transmission et aussi sur les suspensions, afin d'assurer un niveau de performances optimale sur le sable. L'équipe a donc préparé un moteur de course de 4,1 litres développé sur mesure avec de nouvelles pièces de performance et de plus gros turbos, un circuit de carburant E85 amélioré et un système de refroidissement adapté. L'habitacle a été équipé d'une cage de sécurité et de sièges de compétition ....




« La Porsche se comporte très différemment sur le sable que sur le tarmac. Le sable crée beaucoup de résistance et de glissement des pneus. Un énorme merci à ES Motor et à ma propre équipe de course Madmax pour avoir travaillé sans relâche à la préparation, à la construction du moteur et à la mise au point de la Porsche afin de nous assurer que nous disposions de l’ingénierie et de la puissance nécessaires pour réaliser ce record très difficile », a déclaré Zef Eisenberg très heureux d'avoir réussi son coup ....



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Madmax - © ESMotor - © Motor1



Le record du monde de vitesse sur sable ...





JPBlogAuto

- page 1 de 113