@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Honda

Fil des billets

vendredi 20 septembre 2019

Sergio Pininfarina - Carrossier Designer









Sergio Pininfarina est un styliste et très talentueux designer, homme politique, homme d'affaires italien et président de la célèbre et réputée carrosserie Pininfarina SpA. Il est né le 8 septembre 1926 à Turin, et mort à Turin le 3 juillet 2012. Son nom « Farina » est devenu « Pininfarina » en 1961 par décret présidentiel. Il est par ailleurs le cousin de Giuseppe Farina premier champion du monde de Formule 1. Fils de Gian-Battista Pinin Farina fondateur de l'entreprise , il a longtemps dirigé cette société familiale, Carozzeria Pininfarina, le mythique designer partenaire historique de Ferrari ....





Après des études primaires plutôt classiques, Sergio Pininfarina va ensuite obtenir un diplôme d'ingénierie mécanique dans les années 1950 de "l'Institut Politecnique de Turin". Il va aussitôt enchaîner par des études secondaires plus poussées en Angleterre et aux États-Unis. Son parcours comme sa passion sont indissociables de ceux de son père. Lorsqu'il est en âge de travailler, il le rejoint dans l'atelier. À partir de 1946, il participe à toutes les grandes décisions. Durant les années 1930, le carrossier turinois ne s'était pas distingué par son avant-gardisme, mais au lendemain du second conflit mondial, il pose les jalons d'un style italien épuré et harmonieux qui va faire école. Il faut désormais compter avec la carrosserie turinoise signant ses réalisations d'un « F » ....





En 1951, Sergio Pininfarina est impliqué dans l'élaboration de l'accord avec American Motors concernant la construction de la Nash Healey. Il poursuit durant les années 50 son apprentissage à l'usine et travaille aussi avec les constructeurs automobiles américains Dodge et General Motors. Au début, il porte l'essentiel de son intérêt vers les études de style des voitures sportives, mais il entame une fructueuse longue collaboration avec Peugeot, pour qui il crée entre autres la carrosserie des Peugeot 403. Depuis cette époque, tous les nouveaux projets de la marque française sont mis en concurrence entre le centre de style interne de Peugeot, et le centre de design de Pininfarina, avec les créations des Peugeot 104, 204, 404, 504, 604, 205, 305, 405, 505, 306, 406 Coupé, et le récent 1007 ....





L'année 1952 est à marquer au fer rouge pour l'entreprise qui débute sa célèbre collaboration privilégiée historique avec Ferrari, avec le projet de la Ferrari 212 Inter. C'est en fait le début d'une relation intime entre Enzo Ferrari et les PininFarina père et fils. Dès 1953, Son père confie à Sergio Pininfarina une lourde responsabilité, celle de la relation avec Ferrari. Enzo semble surpris d'avoir affaire à un si jeune homme et Sergio se montre impressionné par la personnalité du Commendatore. Mais à force de travail, il va gagner peu à peu sa confiance et même finir par le convaincre d'adopter l'architecture technique à moteur arrière central avec le premier prototype, la Dino Pininfarina 206 GT Spéciale qui sera présentée au Mondial de l'automobile de Paris ....





A partir de 1959, Sergio Pininfarina succède à son père, qui se retire progressivement et devient donc directeur général, après avoir supervisé la construction et le lancement du nouvel établissement de Grugliasco, près de Turin, qui donne enfin à cette entreprise de grandes capacités d'études, de recherches et de fabrication. Dès lors Pininfarina va également travailler avec les plus grandes marques comme Volkswagen, BMW, Alfa Romeo, Honda, Lancia, Cadillac, Maserati, Citroën, Austin, Jaguar ou Rolls Royce. Mais Sergio est plus un industriel qu'un styliste. Il n'aura désormais de cesse que de faire grandir l'entreprise, tant sur le plan des moyens techniques que des volumes de production. Il sait s'entourer de stylistes de talent comme Aldo Brovarone, Lorenzo Ramaciotti, Paolo Martin, Leonardo Fioravanti, Pietro Frua ou Alfredo Vignale ....





Dès le début des années 70, Sergio Pininfarina comprend vite que le design automobile doit rompre avec une forme d'artisanat démodée. Il impose dans ses bureaux des machines de plus en plus perfectionnées d'assistance au dessin et se dote de calculateurs puissants et il fait aussi construire une soufflerie aérodynamique pour des voitures à l'échelle 1. Tous ces efforts et cette vision technologique vont payer car on fini par s'arracher les services de ce bureau de style spécialiste de l'automobile. Au milieu des années 80, tout cet effort industriel et la réussite qui va avec vont finalement permettre à Sergio de faire entrer l'entreprise Pininfarina en bourse. Son horizon ne s'arrête pas à l'automobile et en 1979, l'ingeniere Pininfarina se porte candidat aux élections européennes sous la bannière d'une petite formation de centre-droit, le Parti libéral italien et il est élu ....





Ambassadeur mondial du " made in Italy ", Sergio Pininfarina collectionne les récompenses en tant que designer et les décorations officielles. Francophile, il reçoit la légion d'honneur des mains de Valery Giscard d'Estaing puis est fait chevalier par un autre président de la République, Jacques Chirac. En 1988, Sergio Pininfarina est appelé à présider la Confindustria, le patronat italien. Une fonction qui finit toujours par échoir aux grands patrons transalpins et qu'il exerce jusqu'en 1992. En 2005, le chef de l’État le nomme sénateur à vie. En 1979 et 1994, il reçoit le prix Compasso d'Oro, la plus haute distinction en design. Au total, le centre de design de Pininfarina SpA a dessiné plus d'un millier de modèles et en a produit à peu près 250. Fin 2005, plus de trente millions de véhicules dans le monde avaient été créés avec le concours de Pininfarina ou en portaient la griffe ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Pininfarina
© - Ferrari © - Unidivers - © YouTube






La sublime Ferrari Sergio en hommage à Pininfarina ...





JPBlogAuto

mercredi 10 mai 2017

François Bruère Artiste Peintre






bru00.jpg


François Bruère est un artiste peintre Français très talentueux qui est né le 18 juin 1961 dans la ville du Mans la préfecture de la Sarthe dans la région des Pays de la Loire. Dès son plus jeune âge il montre une grande aptitude pour le dessin et comme il est né dans le creuset de la compétition automobile il se passionne aussi bien sur pour la course mythique des 24 Heures du Mans, mais sans savoir alors que ces deux passions vont se transformer en un véritable métier tout au long de sa vie ....


bru01.jpg


François Bruère va effectuer des études artistiques en suivant des cours à l'école des beaux arts d’Angers et obtenir un diplôme de l'ENSAAMA, l’école nationale supérieure des arts appliqués et métiers d’art de Paris. Membre de la maison des artistes il se consacre exclusivement a l’art mécanique depuis quasiment 30 ans ....





François Bruère dessine, peint, et illustre des ouvrages sur l’automobile et aussi la moto. C'est un réel et brillant artiste au talent exceptionnel qui est mondialement connu et respecté par tous les passionnés d'automobile, tant ses œuvres sont très appréciées depuis bien des années un peu partout autour du globe, ce qui lui permet de vivre exclusivement de son art, et cela depuis la fin de ses études en 1982 ....





La peinture de François Bruère va au-delà du style "hyper réalisme" car elle exprime avec force et respect le tempérament, les vibrations que l'on ressent en regardant, en écoutant ou en conduisant une automobile. Son style unique est reconnaissable et incomparable car il montre toujours avec puissance l’implication de l’homme et de sa machine qui souvent traduit une époque héroïque empreinte de nostalgie ....





La passion de François Bruère l’a conduit bien sur à réaliser pour des constructeurs et de grands collectionneurs d'art et d'automobiles des œuvres originales uniques sur commandes spéciales. Mais habituellement, il puise tout simplement son inspiration dans l'histoire des marques ou d'une voiture qu'il aime et dont il exalte la beauté. Du simple pionnier de l'automobile au pilote victorieux d’un Grand Prix, son œuvre nous plonge dans un univers réaliste nous faisant partager les vibrations de la piste ou l’élégance d’un concept car. Il aime aussi peindre l’expression d’un pilote, d'une course ou d’une foule nous faisant ainsi partager les même émotions mécaniques....





Des carrosseries voluptueuses aux marques victorieuses aux 24 Heures du Mans l’œuvre de François Bruère nous plonge dans son univers ou la lumière sublime les volumes. Par le contraste entre ses fonds couleur sépia et ses premiers plan en couleur éclatante, par le jeu des reflets, par ses transparences et ses éclats de lumière sur un chrome ou une peinture polie lustrée, François Bruère s'exprime avec force et virtuosité dans ses aquarelles rehaussées à l’aérographe qui en font un artiste reconnu très apprécié sur la scène automobile et artistique internationale ....





Cette notoriété méritée a valu à François Bruère d'obtenir la licence A.C.O. des 24 Heures du Mans en devenant l'un des Peintres officiels. Mais il réalise également des commandes institutionnelles pour le ministère des transports ou aussi des planches de timbres pour la Poste, ainsi que des commandes pour de nombreux constructeurs réputés comme Audi, Bmw, Peugeot, Cadillac, Porsche, Général Motors, Harley Davidson, Honda, Ford, Ferrari, Alfa Romeo, Lamborghini, Lotus ou Jaguar ....





François Bruère est aussi spécialisé dans la création d'éditions d'art pour des clubs indépendants de passionnés d'automobiles de prestige et il travaille également pour nombre d'organisateurs de courses diverses et de rallyes. Il dessine et peint aussi sur commande des affiches de salons automobiles ou encore de concours d'élégance. Ses œuvres originales figurent dans d'importantes collections privées en Europe, aux États-Unis, à Hong Kong ou au Japon. Son travail est en expositions permanentes dans les plus importants musées automobiles du monde, et il réalise aussi des expositions personnelles dans quasiment toutes les capitales de la planète ....





Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Youtube - © François Bruère



Interview de François Bruère ...








JPBlogAuto

vendredi 3 juin 2016

Vaillante Honda Civic Michel Vaillant







honda00.jpg



La prochaine et dixième génération de la très célèbre Honda Civic, cette petite compacte quatre portes du constructeur japonais, qui a été officiellement présentée tout récemment en mars dernier, n'arrivera malheureusement pas chez nous avant 2017. Aussi, pour nous faire patienter au mieux jusque-là, Honda a décidé pour une question de marketing de nous offrir dès aujourd'hui une série vraiment spéciale ....





La firme Japonaise qui partage les valeurs de passion mécanique et de compétition a donc décidé de nous proposer concrètement une série spéciale inédite baptisée « Civic Vaillante » qui sera disponible dès aujourd'hui 1 Juin 2016 dans le réseau Honda France. En effet, depuis toujours Honda est l'un des acteurs majeurs de la compétition automobile et un rapprochement avec l’écurie Vaillante semblait donc évident et ce sera désormais chose faite avec cette nouveauté plutôt originale ....





En fait, depuis 1948, la compétition a fondé les valeurs de Honda. Que ce soit sur deux ou sur quatre roues, la marque possède un palmarès unique, tant dans le nombre de participations et de victoires que par la diversité des épreuves courues. Elle y a construit son ADN autour de principes fondateurs tels que la passion de la mécanique, le respect des autres, le dépassement de soi et la combativité. Des valeurs communes qui sont également celles du plus célèbre des pilotes automobiles de la bande dessinée, Michel Vaillant, une collaboration paraissait évidente ....





Pour cela, la signature d'un accord de partenariat entre la Fondation Jean Graton et Honda France a été conclu afin de mener à bien cette opération. Cette nouvelle Civic Vaillante exclusive remplace au catalogue l'ancienne finition Executive Navi, et dispose à ce titre d'une finition inédite plus soignée avec entre autres un GPS, une caméra de recul, un allumage des phares ou encore des essuie-glace automatiques. Quelques autres détails feront aussi malgré tout la différence avec l'ancien modèle de série comme par exemple ses seuils de portes, ses logos personnalisés et son badge arrière en aluminium brossé très classe, le tout marqué « Vaillante » ....





La Civic Vaillante propose également une liste complète d’équipements de série vraiment spéciaux avec le système d’information et audio Honda Connect avec navigation Garmin, le guidage dynamique, le système main libre Bluetooth, ou encore le système de sièges arrière magiques Honda. Les fans de Michel Vaillant qui se porteront acquéreur de cette voiture vraiment exclusive se verront également remettre pour l'achat de leur Civic Vaillante, un dossier spécial de Michel Vaillant « Soichiro Honda » retraçant toute l'histoire du créateur de la marque japonaise ....





Ce n’est pas la première fois que Honda s’associe à Michel Vaillant. En 1998 déjà, le héros de papier roulait en Civic Coupé dans son album La Fièvre de Bercy, qui relatait les 24 heures de karting de Paris. De ce rapprochement était née à l’époque une série limitée de Civic Coupé Vaillante, réservée alors au marché belge ....





Aujourd’hui, ce nouveau rapprochement entre le dessinateur belge Jean Graton ainsi que son fils le scénariste Philippe Graton et la marque japonaise renouvelle donc le même type d'opération qu'en 1998 mais cette fois uniquement sur le marché français en proposant cette nouvelle série limitée de Civic Vaillante 2016 ....





Cet accord de partenariat entre Michel Vaillant et Honda ne s’arrête pas à cette série limitée, puisqu’une Civic Type R de WTCC sera décorée par Jean Graton et dévoilée à l’occasion des prochaines 24 heures du Mans. On notera enfin pour les amateurs de sports mécaniques que Jean Graton, le père de Michel Vaillant, ainsi que le Studio Graton seront également présent aux 24 Heures du Mans les 18 et 19 juin prochain avec cette fameuse ArtCar réalisée autour de la nouvelle Honda Civic Type R, habillée d’une œuvre tout droit sortie de l’univers de Michel Vaillant ....





Pour ce qui est de la mécanique, la nouvelle Vaillante Honda Civic Michel Vaillant est donc disponible avec deux motorisations au choix de l'acheteur. La première est un moteur à essence de 1.8 litres de cylindrée avec la fameuse distribution variable Honda à 16 soupapes i-VTEC qui délivre une puissance de 142 chevaux. La seconde est animée par le bloc diesel d'une cylindrée de 1.6 litres et la distribution i-DTEC qui développe 120 chevaux ....



Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 4 cylindres
  • Distribution : VTEC 16 soupapes
  • Disposition : Avant
  • Cylindrée : 1800 cc
  • Puissance : 142 chevaux



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Graton - © Honda - © Vaillante




La Honda Civic 5 portes Hatchback ...






JPBlogAuto

- page 1 de 17