@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Insolite

Fil des billets

vendredi 17 mai 2019

Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado - 2005











On ne présente plus le célèbre Franco Sbarro qui fait parti de ces concepteurs designers d'automobiles italiens que l'on qualifie de petits génies de l'automobile moderne. C'est un dessinateur et constructeur de voitures de rêves qui a fondé la société automobile qui porte son nom en 1971. Au cours de ses nombreuses années d'activité, il a produit un grand nombre de voitures fantastiques, alternant entre les commandes spéciales, les “évocations” ou aussi les voitures au design original et unique. La Ferrari SB2 Tornado fait partie de cette catégorie ....





Au départ, l’idée originale de cette étonnante Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado remonte en fait à 2004, lorsque Sbarro a imaginé et re-carossé une Ferrari 456GT qu’il a alors baptisée SB1. L’année suivante, ce concept très novateur a pourtant encore évolué pour devenir la très insolite SB2 “Tornado”. L’appellation de “Tornado” venant certainement du fabriquant de montres " European Company Watch "qui a commandité l'affaire afin de pouvoir utiliser la SB2 pour illustrer ses campagnes de publicité sur une montre de sa gamme baptisée "Tornado" ....





Construite à la demande du même client, qui avait déjà commandé quelques années plus tôt la "Mille Miglia", sur une base de Ferrari 550 Maranello, Franco Sbarro a construit ce superbe roadster inédit au style vraiment particulier. Présentée pour la toute première fois au salon de Genève en mars 2004, cette voiture servira de base aux élèves de l'école de design de Sbarro pour élaborer la version définitive baptisée Tornado SB2 en 2005. Il faut se souvenir qu'à cette époque beaucoup de Ferrari découvrables munies d'un moteur V12 n'existaient pas encore, et donc cette superbe Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado fit sensation ....





Par rapport à l'originale, la très surprenante Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado a donc été revue en profondeur surtout l’avant qui a été profondément remanié, surtout au niveau des phares. Le design général de la voiture est une réussite avec son arrière tout d'abord qui surprend par sa succession d'éléments ronds, dont les 4 feux, le logo et les grosses sorties d'échappement chromées. L'avant quant à lui rappelle la Testarosa des années 60, avec son museau et ses ailes avancées. Même chose pour le pare brise panoramique à l'allure rétro et les portières à ouverture en élytre. Le look de l'ensemble est moderne mais respectueux de l'origine ....





Pour ce qui est du comportement routier, l'expérience d'une Ferrari V12 assise à l'air libre est l'un des plaisirs majeurs de cette automobile. Mais en fait, la géniale Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado se comporte comme une véritable GT très efficace. La boîte de vitesses manuelle à 6 vitesses participe au plaisir de conduire avec son maniement facile et précis. Le son du moteur est étonnamment maîtrisé pour ne pas effrayer une clientèle agée. La charge aéro est assez bonne pour une découvrable et la machine monte merveilleusement haut en régime moteur. Avec une direction plutôt directe et précise et des freins performants vraiment à la hauteur de la tâche, le package complet est vraiment un plaisir ....





L'habitacle intérieur de la superbe Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails. Bien que ce soit une sportive, chez Sbarro on ne fait pas dans l'économie. L'habitabilité intérieure est assez spacieuse et la qualité des matériaux choisis est nettement à la hauteur. L'intérieur quant à lui est aussi très spécial entièrement recouvert de cuir beige vraiment très subtil et classieux. Le tunnel central est recouvert d’un bouclier rouge servant de console qui est surmonté d'un très élégant panneau en aluminium anodisé bouchonné regroupant les divers compteurs ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado embarque un moteur bien connu du constructeur de Maranello, à savoir un bloc 12 cylindres en V à 65° de 5474 cm3 de cylindrée, développant 485 ch à 7000 trs/mn. La puissance est transmise aux seules roues arrière via une boîte de vitesses à six rapports. Ainsi équipée, la voiture est capable de performances élevée avec par exemple une vitesse de pointe de l'ordre de 300 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V12 cylindres
  • Cylindrée : 5474 cm3
  • Puissance : 485 chevaux à 7000 tr/mn
  • Vitesse : Environ 300 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © AutoSalon - © Calvet - © Turbo




La Ferrari 456 GT Sbarro SB2 Tornado - 2005 ...






JPBlogAuto

vendredi 28 décembre 2018

Cal Lane Artiste Sculpteur sur métal









Cal Lane est une artiste de renommée internationale très talentueuse née en 1968 à Halifax dans la province de la Nouvelle-Écosse au Canada. C'est une artiste d'un genre vraiment très particulier qui est reconnue pour la création de délicates jolies sculptures de dentelles métalliques à partir de produits en acier brut industriel ....





Cal Lane a passé toute son adolescence et a donc grandi sur l’île de Vancouver ou sa mère tenait un salon de coiffure et ou elle a suivi un parcours scolaire plutôt classique. Par la suite elle à effectué des études supérieures artistiques et obtenu un baccalauréat du Collège d'art et de design de la Nouvelle-Écosse. Finalement, elle s'est expatrié aux États-Unis pour poursuivre des études supérieures ou elle a obtenu une maîtrise des beaux-arts de l'Université Purchase de New York ....





Cal Lane est donc une artiste vraiment très particulière capable de transformer en œuvres d’art des objets métalliques industriels du quotidien ou de la ferraille brute. Elle utilise pour réaliser ses œuvres des chalumeaux de découpe à l'acétylène et des torches au plasma. C'est en quelque sorte une insolite et étonnante brodeuse du métal, une dentellière de la tôle, on pourrait la qualifier de « Dentôlière » ....





Cal Lane, qui aujourd’hui est basée à New York, réalise des prouesses avec des morceaux de métal extraits d’objets quotidiens comme des brouettes, des pelles, des portières de voitures, des poutrelles métalliques ou des bidons d'essence et même d'énormes containers de transport maritime. En fait, tous ces objets n’ont pas échappé au travail de l'artiste qui à force de découpages méticuleux, au poste à souder, crée ces dentelles et ces broderies métalliques inusables ....





Les œuvres admirables de Cal Lane prennent toute leur saveur grâce au contraste entre la délicatesse des motifs qu'elle leur donne et la brutalité de l’acier qui sert de support. C'est aussi et surtout la rencontre frontale entre le côté masculin du travail métallurgique laborieux et ingrat mis en œuvre et le résultat final qui en découle basé sur la féminité avec la finesse, la précision et le goût que ça représente ....





Chez Cal Lane, tout ce travail rentre dans le registre du logique, du banal. Pour le spectateur, c’est déjà plus troublant, car les œuvres produites sont vraiment inattendues. C'est en fait la juxtaposition des extrêmes qui caractérise le travail de Cal Lane, cette manière de placer côte à côte ou plutôt en opposition l’industriel et le domestique, le masculin et le féminin, le pratique et le frivole, l’ornement et la fonction. Finalement c'est de ce contraste ou de ce paradoxe, que surgit l’émotion du public ....





Lors des nombreuses expositions internationales qui sont consacrées aux œuvres de Cal Lane, il est assez habituel de rencontrer des mises en scène basées sur la lumière et les ombres car ces effets visuels permettent de mettre en valeur de manière optimale la finesse du travail de dentelle et la précision de la géométrie de chaque pièce ....







Le travail de Cal Lane est souvent décrit en termes de dichotomie ou de contraste par de nombreux critiques d'art qui utilisent la même dialectique, industriel contre domestique, fort contre délicat, masculin contre féminin, fonctionnel contre décoratif, ou opaque contre transparent. Pour toutes ces raisons, son œuvre prise dans son ensemble mérite bien le détour et c'est pour ça qu'elle à obtenue de nombreux prix prestigieux et des récompenses enviées. Elle fait en outre le sujet de nombreux articles admiratifs de son talent dans différentes revues ou magazines d'art mais aussi dans la presse généraliste de plusieurs pays ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - YouTube
© - Cal Lane © - Tunisme © - Artsy



Cal Lane Artiste Sculpteur sur métal ...






JPBlogAuto

vendredi 7 décembre 2018

Andrey Tkachenko Illustrateur Graphiste









Andrey Tkachenko est un jeune artiste Russe, très talentueux mais pourtant pas très connu, né à Nijni-Novgorod, une des principales villes située dans la partie orientale européenne au confluent de la Volga et de l'Oka, à environ 400 km à l'est de Moscou la capitale du pays ....





Andrey Tkachenko, après avoir effectué des études d'art dans son pays, est devenu indépendant pour débuter une carrière professionnelle d'illustrateur et graphiste de studio pour la presse et la publicité principalement ....


*** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***


Andrey Tkachenko propose dans ses nombreux travaux un mélange de design industriel, d'illustrations diverses de presse ou de magazines et de graphismes souvent réalisés dans le plus pur style de la bande dessinée ....





Andrey Tkachenko dessine aussi de nombreux concepts de voitures qui sont des réalisations assez phénoménales à bien des égards tant par leurs diversités que par la qualité du design et la recherche associée. Des racing-cars, des prototypes, des rallye-concepts, des vans, des trucks, des berlines, des racers, des projets customs, des pickups, des trophy raids, des hotrods, des transporteurs, des plateaux, des engins militaires remaniés, tout y passe ....


*** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***


Andrey Tkachenko présente dans son showroom graphique des dessins qui montrent une histoire alternative de modèles de voitures soviétiques classiques qui malheureusement ne quitterons jamais la planche à dessin. En tant que concept-cars, vous ne les verrez pas soulever la poussière dans les rues des villes russes, mais ce qui est sur c'est que ses incroyables engins attirent immanquablement le regard ....





Andrey Tkachenko se gave semble-t-il d'un meltingpot de plusieurs cultures pour la conception de ses travaux car il est possible d'y retrouver mélangées des tendances européennes, américaines et bien sur russes, un vrai régal très insolite et carrément inhabituel ....


*** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***


Au final, Andrey Tkachenko parvient grâce à la qualité de ses œuvres à révéler les beautés stylistiques cachés au plus profond des engins notoirement laids de l'industrie automobile soviétique. En fait, il regarde au-delà des limites de ces vieilles "bagnoles" soviétiques enracinées dans le passé et extrapole une toute nouvelle esthétique résolument moderne au look ravageur et au design enfin à la hauteur que les concepteurs d'origine n'auraient pas penser à imaginer même dans leurs rêves les plus fous ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Artstation
© - Andrey Tkachenko © - Abduzeedo © - Behance






JPBlogAuto

- page 1 de 136