@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Jacky Ickx

Fil des billets

samedi 2 décembre 2017

Les 24 Heures du Mans






lm00.jpg


Les 24 Heures du Mans sont une course automobile d'une durée de 24 heures, se déroulant en juin généralement la vingt-quatrième semaine de l'année sur un circuit routier, au sud de la ville du Mans, dans le département de la Sarthe en France. Cette épreuve, existant depuis 1923, est l'une des trois courses les plus prestigieuses au monde avec le Grand Prix de Monaco et les 500 miles d'Indianapolis. Une moyenne de 250.000 spectateurs est assez courante pour chaque édition, sans parler de la couverture télévision quasi mondiale aux quatre coins de la planète ....


lm01.jpg


En 1920, l'Automobile Club de l'Ouest, en particulier par son secrétaire général Georges Durand, œuvre à la réalisation d'une compétition dont le caractère devait contribuer à l'évolution du progrès technique et favoriser l'essor de l'automobile. En 1922, le club annonce la création d'un nouveau type de compétition dans la Sarthe, une épreuve d'endurance, pendant laquelle des équipages de deux pilotes par voiture se relaieraient jour et nuit. La toute première édition, avec trente-trois équipages, se déroule les 26 et 27 mai 1923 sur un circuit près de la ville du Mans. Elle fut remportée par André Lagache et René Léonard sur une Chenard & Walcker. Ils couvrirent 128 tours à la moyenne de 92,064 km/h. La course remporta un succès triomphal qui ira grandissant au fil du temps comme en témoignent les quelques 80 affiches officielles que je vous présente ici classées années par années. En fait, pour les besoins de la promotion, les organisateurs éditent chaque année une nouvelle affiche officielle. Nombreux sont les passionnés qui les collectionnent mais elles sont, il faut l’avouer, inégalement réussies. Depuis quelques années, elles sont assez décevantes, un peu trop criardes et assez racoleuses, elles en sont presque même devenues ordinaires. En fait elles ont perdu le côté kitch et vintage qui lorsqu'elles étaient encore dessinées par des artistes illustrateurs célèbres et talentueux les rendaient si charmantes et tellement désirables ....





De nos jours, les 24 Heures du Mans ont lieu chaque année en juin. C'est la plus ancienne et la plus prestigieuse des courses d'endurance pour automobile de sport et Sport-prototypes, et aucune autre course de ce type ne peut vraiment atteindre le même niveau d’excellence, d’endurance et de technicité. Cette course devenue mythique a, au fil des ans, inspiré de nombreuses courses similaires partout dans le monde et popularisé le format de 24 heures notamment à Daytona, au Nürburgring, à Spa-Francorchamps, ou Bathurst. Plusieurs championnats, comme par exemple "Série American Le Mans" ou "Le Mans Series" ont été très largement copiés sur le règlement des 24 Heures du Mans françaises. Pour tous les pilotes, remporter cette épreuve mythique est d’autant plus prestigieux qu’il est extrêmement difficile de finir cette longue course en bonne place et qui plus est sur le podium ....





Lorsque Le Mans se met à l'heure de la course, c'est finalement plus d'une semaine d'événements. Cela commence vingt jours avant l'épreuve avec l'élection de Miss 24 Heures du Mans suivie par la journée test et les deux journées de vérifications administratives et techniques dont le traditionnel pesage des véhicules, sur la place de la République. Une séance d'autographes des pilotes est organisée devant les stands le mardi alors que les concurrents finissent les préparations des voitures qui sont exposées au public. Les essais libres et les qualifications suivent le mercredi et le jeudi. Le vendredi, c'est la découverte des stands et en fin de journée, se déroule la parade des pilotes, qui présente en centre ville l'ensemble des équipages engagés, suivi de l'incontournable et traditionnelle inauguration d'une nouvelle plaque de bronze avec les Empreintes des vainqueurs de l'année précédente ....





La piste, mesurant 13,629 km, emprunte une partie du circuit Bugatti et comporte une grande partie de route nationale. Les passages les plus célèbres sont les virages du Tertre Rouge, Mulsanne, Arnage et la ligne droite des Hunaudières, longue de presque 6 km où les prototypes maintenaient auparavant une vitesse de près de 400 km/h pendant une minute. Cette portion du circuit a été divisée en trois lignes droites par l'installation de deux chicanes en 1990. Le record homologué de vitesse maximum atteinte sur le circuit est de 405 km/h dans la longue ligne droite des Hunaudières et appartient à Roger Dorchy sur Peugeot WM P88 lors des 24 Heures du Mans 1988. Avec les vitesses élevées qui sont associées au Mans, la piste a vu un certain nombre d'accidents. Certains ont été mortels pour les pilotes mais aussi pour les spectateurs. Le pire moment dans l'histoire du Mans est l'accident survenu durant l'édition du 11 juin 1955 au cours de laquelle 82 spectateurs, ainsi que le pilote Pierre Levegh, sont tués par l'envol de la Mercedes-Benz 300 SLR de ce dernier ....





Depuis 1949, le départ est donné par une personnalité, différente chaque année, et non plus par un membre de l'ACO. On peut nommer entre autres trois présidents de la République française, en 1949 Vincent Auriol, en 1972 Georges Pompidou et en 2015 François Hollande. Des personnalités du monde du cinéma, avec en 1971 Steve McQueen, en 1996 Alain Delon, en 2003 Luc Besson et en 2016 Brad Pitt ou dans le monde sportif, en 1978 Raymond Poulidor, en 1982 Luigi Chinetti, en 2000 Jacky Ickx, en 2009 par le président de Ferrari Luca di Montezemolo, en 2011 par le président de la FIA Jean Todt et en 2014 par Fernando Alonso. En 2008, le départ a même été donné par des astronautes depuis la station spatiale internationale ....


lm64.jpg


Le record du meilleur tour en course appartient au pilote Allemand André Lotterer sur Audi R18 e-tron quattro avec un temps de 3 min 17 s 475, soit 248,459 km/h de moyenne, réalisé lors de l'édition 2015. Mais le tour le plus rapide de toute l'histoire des 24 Heures du Mans est au crédit du pilote Japonais Kamui Kobayashi sur uneToyota, lors des essais qualificatifs de l'édition 2017, avec un record absolu incroyable de 3 min 14 s 791 soit une moyenne de 251,882 km/h, tour le plus rapide depuis l'existence des deux chicanes dans la ligne droite des Hunaudières ....


lm65.jpg




La pole position de Kamui Kobayashi et le nouveau record du circuit en 2017 ...



Sources : © - Wikipédia © - Youtube © - Google Images © - ACO © - FIA






JPBlogAuto

vendredi 19 mai 2017

AutoDiva Magazine






diva00.jpg


AutoDiva est un magazine généraliste automobile français créé en 2009 et publié par la société d'éditions de presse portant le même nom. Cette belle revue est gérée par Gérard Gamand, son fondateur, qui cumule avec un certain talent les fonctions de Rédacteur en Chef. C'est tout simplement un magazine exceptionnel sur l'histoire de la course automobile, une véritable bible sur les courses automobiles d’antan ....


diva01.jpg


En fait le magazine AutoDiva est entièrement dédié à l'histoire et à la mémoire de la course automobile. Cette revue a pour vocation de réunir tous les amoureux de cette formidable saga. Tous ceux qui se passionnent, génération après génération, pour son histoire exaltante, ses légendes, ses divas et cette belle aventure humaine ....





Le magazine AutoDiva dont le tout premier numéro trimestriel est sorti en Octobre - Novembre - Décembre 2009 est au format classique A4 d'environ 230 x 300, imprimé sur 128 pages et une couverture en beau papier glacé tout en couleur. Avec une maquette claire et moderne, c'est une revue brochée de très bonne qualité ....





Le magazine AutoDiva est réservé aux véritables passionnés et propose de nombreux articles d’histoire pour que vive et perdure la légende de la course automobile, essentiellement celle des circuits, avec dans chaque numéro de belles histoires d’autrefois, afin d’en transmettre la mémoire le plus justement possible. En effet cette revue nous emmène et nous entraine en détail dans les coulisses ....





L'iconographie du magazine AutoDiva est assez exceptionnelle et les photos dans chaque numéro sont très bien choisies. Rédigé par les meilleurs historiens, et illustrés par des centaines de documents inédits, c'est le tout premier magazine entièrement consacré à l'histoire de la course automobile, qui est conçu pour être collectionné et devenir une vraie encyclopédie de la mémoire de cette épopée ....





En fait le magazine AutoDiva devrait ravir pêle-mêle tous les archivistes passionnés, les geeks du sport auto et les maquettistes en mal de documentation précise. Un magazine qui brille par la qualité de ses nombreuses archives dont les thèmes abordés sont très variés, très précis et fort bien documentés avec notamment des photos de grande qualité de détails mécaniques introuvables nulle part ailleurs ....





Le magazine AutoDiva propose toutes les rubriques classiques de ce genre de revue mais ici l'accent est donné sur le circuit. De la Coupe Simca Shell, aux barquettes ARC, en passant par la Formule 1 et les 24 Heures du Mans ou la Renault 8 Gordini et la Formule 3 ou aussi la Canam et la Formule 2. En fait toutes les disciplines sont abordées et racontées années par années avec de nombreuses explications ....





Dans le magazine AutoDiva , les pilotes sont les véritables stars, mais bien sur les constructeurs de bolides ont aussi une place très importante. Au hasard de vos lectures vous y trouverez pèle-mêle Jackie Stewart, Didier Pironi, Henri Pescarolo, Jochen Rindt, François Cevert, Arturo Merzario, Jacky Ickx, ou Chris Amon ....





Pour ce qui est des constructeurs, le magazine AutoDiva est donc très bien achalandé avec par exemple Matra, Lotus, Surtees, Courage, Lola, Grac, Tyrrell, Eagle, Bristol, Mercedes, Chevron, Gordini, Alfa Romeo, Porsche, Bentley, Ferrari, McLaren, Williams, Brabham, ou Ford. Au final les quatre parutions annuelles de ce superbe magazine méritent très largement leur place sur les étagères de tous les passionnés de sport automobile ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images - © YouTube © - AutoDiva



Un essai réalisé par AutoDiva ...






JPBlogAuto

vendredi 18 septembre 2015

Jean Graton Designer







graton00.jpg



graton01.jpg



Jean Graton, est né le 10 août 1923 à Nantes dans la Loire-Atlantique en France, c'est un scénariste, dessinateur, artiste et designer français. Il a créé la bande dessinée Michel Vaillant dans le Journal de Tintin en 1957. La série, qui compte plus de soixante-dix albums, est à l'origine de la vocation de nombreux pilotes de course et elle a inspiré des séries télévisées et un film de cinéma. Il devient même l’ami de nombreux pilotes, comme par exemple les célèbres Jacky Ickx ou Alain Prost, qui avoueront devoir leur vocation à la lecture de ses albums de Michel Vaillant ....


graton06.jpg graton07.jpg


En 1947, Jean Graton quitte sa Bretagne natale et débarque à Bruxelles ou il commence assez rapidement par réaliser des dessins pour le Journal Les Sports. Deux ans plus tard, il illustre des Histoires de l’Oncle Paul, récits complets en quatre pages à vocation éducative et documentaire pour le Journal Spirou. Mais sa véritable passion c'est l'automobile et aussi bien sur les courses automobiles. Ce n'est qu'à partir de 1957, que Jean Graton va pouvoir assouvir cette passion dans le Journal de Tintin en imaginant un univers formidablement riche et cohérent qui se passe réellement dans le milieu automobile, la saga Michel Vaillant était née ....


graton08.jpg graton09.jpg


Le véritable coup de génie de Jean Graton est d'avoir su très habillement mêler les personnages fictifs qu'il avait inventé pour ses histoires avec le monde réel des courses automobiles, des circuits, et des véritables pilotes en exercice pour chaque époque. Ainsi son Michel Vaillant va faire des courses contre Fangio, Stewart, Hill, Senna, Prost, ou Hamilton. Il va donc emmener ses lecteurs sur les circuits d'Europe et d'Amérique comme Sebring, Le Mans, Indianapolis, ou Monaco, qu'il va aussi représenter avec énormément de réalisme et de minutie, les lecteurs vont adorer. Pour que tout soit crédible, Jean Graton va même se transformer en véritable "Designer Automobile" pour imaginer une nouvelle marque de voitures " Vaillante ", qui donnera le jour à une gamme de modèles de compétition et de tourisme ....


graton10.jpg graton11.jpg


En scénariste avisé, Jean Graton va créer son écurie de course "Vaillante" et va lui adjoindre un adversaire qui aura le rôle du méchant le team "Leader". Cette longue saga va au final réclamer beaucoup d'imagination et énormément de travail pour inventer et designer plus de 150 voitures différentes. Jean va donc se trouver dans l'obligation de constituer une petite équipe pour l'assister, le "Studio Graton" qui au fil des décennies verra défiler des assistants talentueux comme Christian Denayer, Daniel Bouchez, Claude Viseur, Nedzad Kamenica, Christian Papazoglakis, ou Guillaume Lopez. Un certain Luc Donckerwolke designer Belge de talent et ami personnel de Jean Graton, celui la même qui œuvre dans le groupe Volkswagen pour des marques comme Audi, Skoda, Seat, Lamborghini ou Bentley, a aussi été pigiste de luxe pour aider à designer certaines Vaillante dans quelques albums. Finalement le superbe Design de toutes ces merveilleuses voitures va grandement participer au succès de Jean Graton et de son héros le pilote Michel Vaillant ....


graton12.jpg graton13.jpg


Voici une sélection d'une cinquantaine de modèles les plus réussis :



graton02.jpg graton03.jpg


Le public est conquis, et tout un univers se développera au fil des albums autour des usines Vaillante. Cette passionnante reconstitution romancée des compétitions automobiles réelles depuis les années cinquante ne laissera pas les médias insensibles et la presse automobile spécialisée louera même le talent de designer de Jean Graton à maintes reprises. Il était donc logique que plusieurs marques réelles comme Honda, Seat, BMW, Skoda, Chevrolet ou Peugeot veuillent associer leur nom à ce phénomène. Ainsi on verra rouler sur nos routes certaines de leurs voitures badgées "Vaillante" ou même courir sur circuits en compétition d'autres voitures entièrement décorées aux couleurs "Vaillante", la fiction se mélange à la réalité ....


graton04.jpg graton05.jpg


Ainsi cerise sur le gâteau, les Vaillante conçues et dessinées par Jean Graton vont véritablement courir en compétition aux 24 Heures du Mans, aux 24 Heures de Spa Francorchamps, aux 24 Heures de Barcelone ou dans le monde entier en Championnat WTCC, une véritable consécration. Cette reconnaissance sera même complétée par une série télévisée et un film cinéma réalisé par Luc Besson. En 2009 sera créé à Bruxelles la Fondation Jean Graton qui a pour but la conservation, la pérennité, et le développement de la notoriété de l’œuvre ce qui a permis à Jean Graton de faire son entrée dans le monde de l'Art Contemporain avec les premiers "Michel Vaillant Art Strips" qui sont des adaptations de dessins retravaillés et mis en valeur par Dominique Graton, belle-fille de l'artiste et directrice artistique ....


graton14.jpg graton15.jpg


En 2004, Jean Graton décide de s’accorder une retraite bien méritée et arrête de dessiner, laissant crayons et plumes au "Studio Graton" qui se charge désormais de la totalité du travail graphique. La même année, le Ministre de la Culture français le fait Commandeur dans l’Ordre des Arts et Lettres. En 2005, en Belgique cette fois, il devient Chevalier de l’Ordre de Léopold. Maintenant, depuis son lieu de retraite bruxellois confortable, Jean Graton observe avec grand intérêt et aussi bienveillance la suite des aventures de son héros Michel Vaillant dirigé par son fils Philippe Graton qui a pris la succession et soutenu par les éditions Dupuis ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
© Dupuis - © Michel Vaillant - © Fondation Jean Graton




La Vaillante Chevrolet en WTCC ...



La Vaillante Courage aux 24 Heures du Mans ...



Les Vaillante Grand Défi sur le circuit du Mans ...



Michel Vaillant le film de Luc Besson ...





JPBlogAuto

- page 1 de 3