@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Jim Clark

Fil des billets

vendredi 9 décembre 2016

Champion Magazine






champion00.jpg


Le Magazine Champion était un ancien mensuel dit de vulgarisation automobile consacré à l'automobile, à la moto, et d'une manière plus générale aux sports mécaniques de tous horizons. Son fondateur Jean Lucas était le directeur de la publication, Jean-Pierre Zachariasen était le rédacteur en chef et Franck Dominique était reporter. Le pilote Jean-Pierre Beltoise avait en charge la rubrique essais. A partir du numéro 10, le célèbre journaliste José Rosinski intègre l'équipe de Champion avec le titre de directeur de la rédaction. A partir du numéro 66, Olivier de la Garoullaye rejoint la revue, en tant que rédacteur en chef adjoint ....





Dés son lancement le magazine précisait fièrement : "Champion fuit les paddocks aseptisés, les discours lissés-policés et les règlements torturés. En quête de course à l’état pur, Champion revisite les circuits d’hommes, part à la rencontre de pilotes bavards. Champion vit dans un monde imparfait mais authentique. Un monde imprévisible dans lequel un moteur parfois ratatouille avant de se taire dans un épais nuage de fumée. Un monde où tous les héros se battent, luttent, trébuchent, se chamaillent et s’accrochent. Champion c'est le magazine à 300 à l'heure" ....





Le tout premier numéro de Champion magazine parait en Janvier 1966 et comporte un édito vraiment très spécial puisqu'il est rédigé par le fameux pilote Jim Clark qui donne sa vision personnelle de ce qu'est un champion automobile. Ce premier numéro qui compte 64 pages est imprimé au format 210 x 270. Comme Sport Auto une autre revue du même groupe, la rédaction de Champion est installée au 51 avenue des Ternes, dans le XVIIe arrondissement de Paris. Les deux titres partagent d'ailleurs également le même chef de la publicité de presse, Alain le Fauconnier ....





Les sujets traités dans Champion sont assez diversifiés, et concernent avec un juste équilibre les deux roues et les quatre roues mais aussi des sujets plus liés aux sports mécaniques en général. Ainsi la course est donc omniprésente, qu'il s'agisse de Formule 1/2/3, de Formule Renault, de courses d'endurance comme les 24 Heures du Mans ou Indianapolis, mais aussi sur circuit comme la Coupe Gordini ou les épreuves de Can-Am. Sans oublier le rallye avec des épreuves mythiques comme le Rallye des Cimes, le Monte-Carlo, le Londres Sydney ou le Londres Mexico ....





Chaque numéro du mensuel Champion propose une soixantaine de pages jusqu'au numéro 25. Ensuite, le magazine est imprimé sur 76 pages et parfois plu. Les numéros spéciaux consacrés aux 24 Heures du Mans ou au divers Salons automobiles peuvent atteindre une pagination largement supérieure. Dans les années 70, on compte jusqu'à 144 pages dans ce mensuel, et même jusqu'à 160 en 1973, ceci en raison d'un nombre de pages dévolues à la publicité. Né au format 210 x 270 mm, le magazine adopte le 210 x 284 mm à partir du numéro 38 de février 1969 ....





Pour l'essentiel et depuis ses débuts, le magazine Champion est imprimé en noir et blanc. Le plus souvent, huit pages seulement sont imprimées en couleurs sur un papier brillant, ce qui donne un peu de gaîté à la revue. Ces pages couleurs sont surtout l'occasion de découvrir quelques bolides en course. Au fur et à mesure de l'augmentation de la pagination, la couleur va prendre de plus en plus de place, jusqu'à compter plus d'une vingtaine de pages dans le milieu des années 70. Les premières de couverture représentent le plus souvent des scènes liées à la compétition auto mais les automobiles de tourisme sont rarement illustrées ....





Chaque numéro de Champion propose aux lecteurs quelques essais de voitures de course comme par exemple la Matra 650, la Porsche 917, la Lola T70 ou la Ferrari 512. Le mensuel s'intéresse aussi à quelques occasions récentes, ou à des vraies anciennes dont l'essayeur maison prend le volant, mais l'essentiel des essais concerne des modèles de série. Le mensuel va également à la rencontre des pilotes, par exemple Johnny Servoz-Gavin, Jean-Pierre Jaussaud, Jochen Rindt ou Henri Pescarolo. Mais c'est une époque terrible et cruelle pour les coureurs automobiles car un article élogieux sur tel ou tel pilote est parfois suivi dans le numéro suivant ou quelques mois plus tard par l'annonce de sa mort lors d'une compétition ....





L'amateur de technique lira avec intérêt les articles très divers consacrés par Champion au châssis, au moteur, à la tenue de route, aux suspensions, au freinage ou à l'aérodynamisme. Un poster central sur un papier standard ou de plus fort grammage est agrafé en double page au centre de chaque numéro et dans les années 70 son format est parfois doublé. Cette publication d'une régularité sans faille a compté 99 numéros jusqu'au dernier numéro de Champion daté du 15 mars 1974. Au final, avec Champion, l'amateur d'automobiles "de tourisme" reste un peu sur sa faim. Le titre ravira plus les spécialistes qui s'intéressent aux compétitions de cette période sur quatre roues, et aussi à la découverte des "champions du passé" ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Éditions Champion






JPBlogAuto

samedi 27 septembre 2014

Les voitures les plus chères du monde







Voici quelques questions que se posent beaucoup de passionnés de voitures anciennes de collection. En fait c'est un débat récurent qui anime pas mal de discussions de ces fanatiques, et je suis persuadé que vous aussi vous vous êtes un jour questionné. Quels véhicules sont de nos jours les plus précieux et donc les plus convoités ? Et finalement pourquoi ? ....

Il faut donc savoir que habituellement la valeur d'une voiture augmente en fonction de sa rareté ou si c'est un modèle sportif du palmarès qu'elle aurait éventuellement acquis dans certaines courses légendaires comme par exemple les 24 Heures du Mans. Mais parfois la raison de l'engouement pour certaines voitures est un peu moins évident, en effet il peut s'agir par exemple de la personnalité à qui elle a appartenu ....

Pendant de nombreuses années les prix de ces voitures exclusives sont resté dans des normes acceptables. Mais depuis peu, les choses ont bien changé et il existe actuellement une vague de montants assez fous qui se sont pratiqués lors des plus récentes ventes aux enchères spécialisées. Même si le prix public est déjà considérablement élevé, c'est dans les coulisses de l'anonymat que les transactions les plus astronomiques sont atteintes sur certains types de bolides bien précis ....

Voici une petite compilation d'une quinzaine de voitures les plus chères du monde, du moins celles qui sont connues dans les plus prestigieuses ventes. Il peut être vraisemblable ou du moins admis par les connaisseurs que certaines voitures se seraient vendus de façon plus secrète pour des montants plus élevés ....


- * Lotus 49 "Jim Clark" - 1.100.000 €uros ...

encheres01.jpg
- * Lincoln Continental GG 300 "JFK" - 1.400.000 €uros ...

encheres02.jpg
- * Cadillac Fleedwood 60 special "Elvis Presley" - 1.700.000 €uros ...

encheres03.jpg
- * Porsche 917 - 1.700.000 €uros ...

encheres04.jpg
- * Mini "George Harrison" - 2.300.000 €uros ...

encheres05.jpg
- * Aston Martin DB5 "James Bond" - 2.800.000 €uros ...

encheres06.jpg
- * Aston Martin DBR1 - 3.200.000 €uros ...

encheres07.jpg
- * Rolls Royce PhantomV "John Lennon" - 3.400.000 €uros ...

encheres08.jpg
- * Auto Union Type C - 4.000.000 €uros ...

encheres09.jpg
- * Ferrari Testa Rossa - 4.600.000 €uros ...

encheres10.jpg
- * Alfa Romeo 1938 8C 2900B Le Mans - 4.600.000 €uros ...

encheres11.jpg
- * Maserati 250F N° Chassis 2529 "Fangio" - 4.600.000 €uros ...

encheres12.jpg
- * Mercedes-Benz SSK - 8.000.000 €uros ...

encheres13.jpg
- * Ferrari 250 GT SWB Spyder - 10.894.400 Dollar ...

encheres14.jpg
- * BMW M1 "Andy Warhol" - 11.500.000 €uros ...

encheres15.jpg
- * Ferrari 250 GTO - 23.000.000 €uros ...

encheres16.jpg
- * Bugatti Type 57SC Atlantic - 28.000.000 €uros ...

encheres17.jpg
- * Mercedes-Benz 300 SLR "722" - 34.000.000 €uros ...

encheres18.jpg

Source : © - Google image





JPBlogAuto

lundi 9 février 2009

Des médailles en Formule 1 ?

Il y a quelque semaines, Bernie Ecclestone, le grand argentier gérant des droits commerciaux de la F1, annonçait qu'il souhaitait remplacer le système de points actuel par des médailles, d'or, d'argent et de bronze, pour récompenser les trois premiers d'un Grand Prix, le champion du monde étant déterminé à la fin de l'année par le nombre de médailles d'or remportées, je cite : « Cette idée va rendre la F1 plus excitante et spectaculaire, car elle va inciter les pilotes à tout faire pour gagner . Nous devrions voir plus de dépassements, les pilotes prendront plus de risques . Actuellement, nous voyons certains se contenter d'assurer leur deuxième, troisième ou quatrième place, et la course est déjà jouée après le dernier arrêt aux stands . Les pilotes ne sont pas à blâmer, c'est le système de points qui les force à agir ainsi . S'ils veulent décrocher le titre, il est parfois préférable de sauver quelques points plutôt que de chasser celui qui est devant au risque de tout perdre .» ….

mvf1.jpg

Lors du dernier conseil mondial de la FIA, son président Max Mosley, a annoncé qu'une étude serait faite avant de décider quoi que ce soit, mais que avant tout cela il serait judicieux d’interroger les fans en général car ce sont eux qui payent pour voir de la Formule 1 . Notre cher Max qui vient tout juste d’échapper à une affaire embarrassante concernant sa vie privée serait-il subitement devenu hyper diplomate afin d’éviter de faire trop de vagues ? Quoi qu’il en soit, si une telle mesure était adoptée cela constituerait une véritable révolution en Formule 1, où le système des points existe depuis la création du championnat en 1950, même si, comme le savent les spécialistes, il a été aménagé à plusieurs reprises ….

Avec le nouveau système Ecclestone, le Brésilien Felipe Massa (Ferrari), vainqueur de six courses cette année, aurait été champion à la place du Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes), qui n'a remporté que cinq Grands Prix et capitalise pourtant un point de plus au championnat . Suite à ce débat, la FIA vient tout juste de publier une analyse qui vise à évaluer la pertinence de ce système de médailles en revisitant le palmarès de la discipline à travers le temps et en modifiant les points par des médailles . Moi qui suit amateur de statistiques, je dois avouer que je suis perplexe devant un tel résultat ….

Avec le système des médailles, le résultat de 37 Championnats sur 59 aurait été modifié et le nom du champion du monde aurait changé à 13 occasions . Trois pilotes, jamais couronnés, auraient été titrés : Stirling Moss, Didier Pironi et Felipe Massa . Alain Prost aurait été titré à cinq reprises et Nigel Mansell aurait remporté 2 Championnats supplémentaires (1986 et 1987) . Bien sûr, ces changements virtuels ne signifient rien dans l'absolu puisque les pilotes auraient suivant toute logique conduit différemment si le système de médailles avait eu cours à leur époque . Ironie de l'affaire, l'écurie Brabham se serait retrouvée dépouillée de tout titre pilotes pendant la période où Bernie Ecclestone en était le patron ….

RESULTATS DE L’ANALYSE DE LA FIA
Les 13 titres de champions du monde si le système de médailles était rétroactif

  • 1958 Stirling Moss à la place de Mike Hawthorn
  • 1964 Jim Clark à la place de John Surtees
  • 1967 Jim Clark à la place de Denny Hulme
  • 1977 Mario Andretti à la place de Niki Lauda
  • 1979 Alan Jones à la place de Jody Scheckter
  • 1981 Alain Prost à la place de Nelson Piquet
  • 1982 Didier Pironi à la place de Keke Rosberg
  • 1983 Alain Prost à la place de Nelson Piquet
  • 1984 Alain Prost à la place de Niki Lauda
  • 1986 Nigel Mansell à la place de Alain Prost
  • 1987 Nigel Mansell à la place de Nelson Piquet
  • 1989 Ayrton Senna à la place de Alain Prost
  • 2008 Felipe Massa à la place de Lewis Hamilton

Le palmarès des meilleurs pilotes si le système de médailles avait cours

  • Michael Schumacher 7 (1994 1995 2000 2001 2002 2003 2004)
  • Juan Manuel Fangio 5 (1951 1954 1955 1956 1957)
  • Alain Prost 5 (1981 1983 1984 1985 1993)
  • Jim Clark 4 (1963 1964 1965 1967)
  • Ayrton Senna 4 (1988 1989 1990 1991)
  • Jack Brabham 3 (1959 1960 1966)
  • Jackie Stewart 3 (1969 1971 1973)
  • Nigel Mansell 3 (1986 1987 1992)

Le palmarès réel des meilleurs pilotes

  • Michael Schumacher 7 (1994 1995 2000 2001 2002 2003 2004)
  • Juan Manuel Fangio 5 (1951 1954 1955 1956 1957)
  • Alain Prost 4 (1985 1986 1989 1993)
  • Jack Brabham 3 (1959 1960 1966)
  • Jackie Stewart 3 (1969 1971 1973)
  • Niki Lauda 3 (1975 1977 1984)
  • Nelson Piquet 3 (1981 1983 1987)
  • Ayrton Senna 3 (1988 1990 1991)



JPBlogAuto

- page 1 de 2