@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Karmann

Fil des billets

vendredi 26 juillet 2019

Super VW Magazine









Super VW Magazine est un magazine automobile français grand public, totalement indépendant, spécialisé et exclusivement dédié à la marque Volkswagen. Lancé en Novembre 1987 par la SFEP (Société Française d’Édition de Presse), ce magazine est dirigé par Jean-Claude Lebon comme directeur de la publication et par Julien-David Collombet comme rédacteur en chef. La revue et édité par la société SFEP qui fait parti du groupe de presse Michel Hommell à Arès une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine ....


vw03.jpg


Super VW Magazine est plus particulièrement dédié aux engins baptisés Coccinelle, Cox, Buggy, coupé Karmann ou encore Combi, tous ces véhicules mythiques à moteur refroidis par air que l'on appelle VW air-cooled et qui font partie de la légende. Celle d’une époque pas si lointaine ou la route était synonyme de plaisir et l’entretien de ces autos un véritable art de vivre. La flamme se perpétue grâce à une véritable communauté de collectionneurs et de passionnés pour qui les VW anciennes sont plus que jamais d’actualité. Avec Super VW Magazine, cet univers bénéficie d’une mise en lumière par le biais de spécialistes chevronnés ....


vw01.jpg


Super VW Magazine accompagne tous les nombreux amateurs de Volkswagen vintage dans leur passion car il permet de rester en contact direct avec les coulisses et l’actualité de ces véhicules fascinants. De la restauration parfaite aux modèles modifiés, découvrez la passion pour ces VW de légende. En fait, Super VW Magazine est la référence incontournable auprès des passionnés du monde entier mais aussi une source d'informations indispensable pour tous les passionnés de ces véhicules vintage ....





Super VW Magazine relate l'actualité internationale liée à ce mouvement, avec des présentations détaillées de modèles d'origine, restaurés ou préparés, sans oublier les archives, les compte-rendus de rassemblements, la découverte de collections et les visites d'ateliers. Que ce soit en France, en Belgique, en Suisse ou aux États-Unis, chaque année des nouvelles restaurations et préparations de VW anciennes font sensation. Sources d'inspiration, elles sont à découvrir dans les pages de ce super magazine ....


vw02.jpg


Collections privées, musées secrets, coulisses des plus grands ateliers de préparation, régulièrement Super VW Magazine vous ouvre les portes de ces lieux chargés d'histoire et souvent inaccessibles. Des reportages qui sont aussi des rencontres avec d'autres passionnés avant tout. Des journalistes spécialisés et expérimentés vous proposent des informations pratiques, techniques, ou historiques qui font trop souvent défaut. Un réseau de spécialistes qui continue d'écrire l'histoire et la légende des VW air-cooled ....





Découvrez les histoires complètes et détaillées des dernières préparations et restaurations agrémentées du témoignage des propriétaires sur environ 90 pages au format A4 agrémenté de photos de qualité et imprimé sur un beau papier assez épais. Au final Super VW Magazine a plutôt fière allure et propose aussi des rubriques que l'on retrouve dans ce genre de presse comme bien entendu le marché de l’occasion qui ne reste pas sur le bas-côté avec les petites annonces, les bourses, les meetings et salons qui sont annoncés et décryptés pour rendre compte de l’actualité des secondes mains ....





Super VW Magazine est donc un magazine qui revisite la riche histoire de la marque mais en restant tourné vers la sauvegarde du patrimoine et qui ambitionne aussi de lever le voile sur des pans méconnus de certains modèles exotiques. Les concepteurs souhaitaient également que le magazine soit agréable à parcourir, et d'une lecture aisée et conviviale, avec un design moderne et attrayant ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Volkswagen
© - Super VW Magazine © - Michel Hommell



Grande Parade du Bug Show 2018 ...






JPBlogAuto

vendredi 30 novembre 2018

Etudes de Styles Automobiles









La conception d'une automobile est un long processus, c'est le travail effectué par une équipe pluridisciplinaire composée d'ingénieurs, de spécialistes de l'ergonomie, de stylistes intérieurs, de designers extérieurs, de modélistes, de maquettistes et de spécialistes du marketing qui fixent les contraintes et les attentes liées au style, pour mener à la réalisation finale et la mise en production du véhicule ....





Les contraintes techniques de fabrication, mais surtout les attentes de la clientèle liées au style des voitures qu'elle souhaite acheter deviennent une donnée incontournable que toutes les firmes automobiles prennent évidemment en compte avant toute conception d’où les études de style. La conception a beaucoup évolué au cours de l'histoire de l'automobile. Au début, tout était à inventer mais suite aux tâtonnements des premières idées, ont succédé des méthodes de conception et des processus d'ingénierie très précis ....








On peut donc dire que la conception des automobiles dans ce contexte est principalement concernée par le développement de l’aspect ou l’esthétique visuelle du véhicule. C'est un fait incontestable les voitures se vendent mieux si elles correspondent aux attentes stylistiques de la clientèle. Voici donc une cinquantaine d'études de style différentes qui ont ou non abouties sur des voitures mises en production ....








À la fin du XIXe siècle, quand furent conçues les premières automobiles, elles étaient l'œuvre de génies de la mécanique et bien souvent, les schémas et les plans étaient rudimentaires. Et donc l'automobile a connu un développement parallèle à l'influence des écoles de style automobile au XXe siècle avec un âge d'or de la voiture de rêve aux États-Unis dans les années 1950, du prototype de salon en Italie dans les années 1970 et du concept car au Japon dans les années 1990 ....








De nos jours, la mise en production d'une voiture passe immanquablement par une étude de style poussée qui aboutit sur un véhicule conceptuel. C'est devenu une obligation pour tous les constructeurs automobiles qui présentent ensuite ce concept-car lors des grands salons automobiles internationaux à Bruxelles, Détroit, Genève, Turin, Paris, Francfort, Tokyo, et Pékin ....








Ces études de styles doivent répondre à un cahier des charges préalablement établi qui doit aboutir sur un design de l'automobile capable de communiquer aux clients des traits caractéristiques enviables comme par exemple la puissance, la vitesse, la sportivité, la robustesse, la fiabilité, la sécurité, la beauté, le luxe ou autres thèmes auxquels l'automobiliste s'identifiera pour afficher son identité personnelle ....








La plupart des concept cars ne sont pas destinés à être mis sur le marché tels quel car le processus d'étude de style d'un nouveau modèle dure environ entre trois et cinq ans et peut donc fatalement passer de mode. En fait, les designers doivent donc prédire ce qui va être à la mode dans les années à venir mais pas trop en avance non plus, car le consommateur ne doit pas avoir un choc. Bien des compagnies automobiles possèdent leur propres bureaux de design. La plupart des grands constructeurs possèdent même des bureaux sur d'autres continents pour sonder les demandes et les caprices des marchés locaux. Les compagnies peuvent également consulter des bureaux de design indépendants comme IDEA, Fioravanti, Matra, Heuliez, Silvax, Designworks, Zagato, Motor City, Foresee, Bertone, Italdesign, Pininfarina, Scaglietti, Ghia, ou Karmann qui ont donné certains des plus beaux styles de voitures ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images





JPBlogAuto

vendredi 22 avril 2016

Giorgetto Giugiaro







giugiaro00.jpg


Giorgetto Giugiaro est un designer automobile Italien né le 7 Août 1938, à Garessio, dans la province de Coni, au Piémont, certainement parmi les plus prolifiques de l'histoire de cette industrie. Avec un grand-père et un père tout deux artiste peintre, Giorgetto a toujours baigné dans un milieu artistique. A l'âge de 14 ans, sa famille se déplace à Turin, ou Giorgetto poursuivra brillamment ses études, se spécialisant dans le dessin technique industriel et les beaux-arts en suivant les cours à l’École de modélisme d'Eugenio Colomo mais aussi de l'Académie des Beaux-Arts de Turin. Giorgetto Giugiaro appartient à un triumvirat de designer célèbres et reconnus, avec Marcello Gandini et Leonardo Fioravanti, tous nés a quelques jours d'intervalle en 1938, et il est apprécié par tous les amateurs de voitures sportives pour toutes ses superbes créations. De très nombreux ouvrages qui lui sont consacré attestent de cet engouement pour son travail et sa réputation a rapidement dépassé toutes les frontières. Il fait d'ailleurs partie, depuis 2002, de l'Automotive Hall of Fame après avoir été désigné en 1999 "Car Designer du Siècle", avec un prix qui lui a été remis à Las Vegas par un jury de 120 journalistes spécialisés et experts internationaux ....


giugiaro01.jpg


À l'âge de 17 ans seulement, une exposition de travaux d'étudiants où figurent ses aquarelles d'automobiles attire le neveu de son professeur, Dante Giacosa, qui n'est autre que le directeur technique de Fiat. En homme malin et avisé, celui ci propose au jeune débutant Giorgetto Giugiaro d'entrer en apprentissage au bureau d'étude de style de Fiat ou il travaille sur des produits aussi divers que des camions, des trains, des tracteurs, des bus ou même des locomotives. Assez déçu, Giorgetto pense que dans ce milieu aussi hiérarchisé, l'attente pour émergé sera longue, il est persuadé que sa carrière se jouera ailleurs car il rêve de création automobile ....


giugiaro02.jpg


L'étape suivante sera décisive dans sa carrière, en effet Giorgetto Giugiaro réalise pour un ami travaillant chez Bertone quelques illustrations de voitures. Son ami les montre à Nuccio Bertone en lui indiquant que leur auteur qui travaille chez Fiat n'a que 21 ans, et le carrossier demande à rencontrer ce jeune dessinateur talentueux. Giugiaro qui a beaucoup de respect pour Bertone, le considère comme étant l'un des monstres sacrés de la carrosserie italienne. Finalement en 1959, Giorgetto Giugiaro devient le chef du style chez Bertone, à un âge où beaucoup de stylistes automobiles commencent tout juste aujourd'hui leurs études, il remplace à ce poste le déjà célèbre Franco Scaglione et il gagne même rapidement la confiance du patron ....





Giorgetto Giugiaro est dorénavant présent aux salons auto et aux conférences de presse, il assiste même aux réunions de projets avec les clients de Bertone qui l'autorise à apposer sa signature sur les nouveaux modèles qu'il dessine. En 1960, la Gordon GT est le tout premier modèle signé Giugiaro pour Bertone, mais les créations vont vite s'enchainer avec la belle Alfa Romeo 2000 Sprint. Au salon de Genève en 1961, l'insolite Aston Martin Jet sur une base de DB4 GT. Au salon de Francfort en 1961, l'étonnante BMW 3200 CS ouvre une nouvelle voie pour le style BMW. La ceinture de caisse basse, les grandes surfaces vitrées et les minces piliers de ces voitures annoncent déjà les caractéristiques du design de Giugiaro ....





Giorgetto Giugiaro dessine en 1962 le coupé Iso Rivolta GT doté d'un V8 emprunté à la Chevrolet Corvette. Il présente également au salon de Genève la même année la magnifique et unique Ferrari 250 GT qui sera la voiture personnelle durant de très nombreuses années de son patron Nuccio Bertone, mais en 1962 Giorgetto dessine encore le joli petit coupé Simca 1000. L'année suivante en 1963, Giugiaro présente l'étonnante Chevrolet Testudo sur la base de la Corvair, un insolite coupé avec un 6 cylindres qui présente un accès original à l'habitacle avec un cockpit basculant ....





En 1963, Giorgetto Giugiaro peaufine le coupé Alfa Romeo Giulia GT dans un format plus compact que le coupé 2000 Sprint avec des lignes pures, plus simples et très équilibrées qui en ont fait un classique du genre intemporel. Au salon de Paris en 1964, Giorgetto présente le concept car Alfa Romeo Canguro qui est basé sur le châssis de l'Alfa Romeo Giulia TZ. En 1965, Gaspardo Moro, le nouveau directeur général de la carrosserie Ghia, contacte Giugiaro et lui propose de prendre en charge la direction du style. Ghia est à cette époque une marque classique, forte et novatrice et Giorgetto accepte car il a pour ambition de la valoriser grâce à une équipe de collaborateurs efficaces. Il sera remplacé chez Bertone par Marcello Gandini. Pourtant ce sont encore deux de ses réalisations chez Bertone qui feront la une du salon de Turin en 1966. La magnifique Maserati Ghibli qui innove avec un capot avant très prononcé terminé par une calandre sans phare, ainsi que la très étonnante De Tomaso Mangusta avec sa lunette arrière qui est séparée par une crête métallique, reprenant une idée développée par Bugatti avant guerre ....





Grâce à Giorgetto Giugiaro, la maison Ghia revient sur le devant de la scène après quelques années de doute et la presse spécialisée assiste à la naissance d'une nouvelle star du design. Malheureusement, Ghia change de propriétaire et de gestion, avec à sa tête Alejandro De Tomaso, qui impose ses idées, même sur le style. Giugiaro ne supporte pas cette situation, et démissionne tout en demeurant consultant pour le carrossier. En 1967, Giugiaro fonde donc une société indépendante à laquelle De Tomaso est obligé de confier les projets en cours. C'est à cette époque qu'il dessine la berline Iso Rivolta Fidia S4 à moteur V8 mais aussi l'élégant coupé Maserati Simun. L'année 1968 marquera le lancement de Giugiaro dans le monde de l'entreprise avec la création de son bureau de design Italdesign qu'il fonde avec Aldo Mantovani, un ancien ingénieur de Fiat. La toute première création de Giugiaro sous le label Ital Design sera la très insolite Manta Coupé bientôt suivie en 1969 par le très joli coupé Abarth 1600 avec son moteur en porte-à-faux arrière ....





En 1970, Giorgetto Giugiaro dessine pour Italdesign la VW Porsche Tapiro, une berlinette à moteur central VW Porsche avec un pare-brise dans le prolongement direct du capot avant. En 1971, il présente l'incroyable Maserati Boomerang qui illustre ce que peut être une voiture de sport à la limite du fonctionnel, avec son pare-brise incliné à 13°. La même année, Giugiaro dessine également le très élégant coupé Maserati Bora avec un traitement du toit et des montants du pare-brise inédit tout en inox brossé. En 1972, Colin Chapman qui veut définitivement rompre avec les lignes rondes des anciennes Lotus qu'il juge dépassées, fait appel au styliste le plus en vue du moment, Giugiaro qui lui dessine la nouvelle Lotus Esprit ....





En 1973 à francfort, Giorgetto Giugiaro présente la très fluide Audi Asso di Picche, un petit coupé qui a été conçue pour Karmann sur la base d'une Audi 80. En 1974 à Turin, il propose la très insolite Maserati Medici qui en impose avec son look rectiligne, son compartiment arrière séparé de l'avant et ses quatre places en vis-à-vis. La même année, après l'Alfasud, Giugiaro travaille sur le nouveau coupé Alfa Romeo Alfetta GTV, appelé à remplacer la vieillissante Giulia GT. Très productif cette année la, Italdesign présente également aux dirigeants de Hyundai, séduits pas la qualité du travail, un autre coupé, la Hyundai Pony au look cunéiforme ....





En 1978, le projet de la BMW M1 prévoit que Lamborghini assurera la production en petite série de la voiture, après que Giorgetto Giugiaro en ait étudié le design, mais finalement, c'est ItalDesign qui se charge de la production. En 1979, Giugiaro dessine la Lancia Delta, une voiture de gamme moyenne issue de la Fiat Ritmo qui a pour ambition de relancer une marque au passé prestigieux, mais en perte de vitesse. En 1983, Renault qui semble un peu en panne de créativité à l'aube des années 80 fait appel à Italdesign qui propose l'insolite petite Renault Gabbiano dessiné par Giorgetto sur une base de Renault 11. En 1984, le géant américain Ford emballé lui aussi par la créativité de Giugiaro se décide lui aussi a commander l'étude d'une sportive à moteur central 6 cylindres qui sera baptisée Ford Maya ....





En 1990 au salon de Genève, Giorgetto Giugiaro transforme une banale Jaguar XJ Sovereign en une élégante berline élancée et bien proportionnée qui devient la Jaguar Kensington. La même année mais au salon de Turin, il présente la très insolite Bugatti ID 90 avec son ensemble pare brise, toit et lunette arrière qui forme un unique cockpit d'un seul tenant. En 1995 il propose la sublime Lamborghini Cala qui a été étudiée comme un engin dont l'habitabilité a été un des critères majeurs lors de sa définition. La superbe Alfa Romeo Brera a d'abord été un concept car à moteur Maserati V8 de 400 ch présenté par ItalDesign en 2002, avant de devenir après d'importantes retouches un modèle de série commercialisé de 2005 à 2010. La marque américaine Chevrolet demande en 2003 à Giugiaro de lui dessiner un modèle pour commémore les 50 ans de la Corvette, Giorgetto dessine alors la magnifique Chevrolet Moray cet engin d'une élégance folle. En 2004, il présente à Genève la belle Toyota Volta qui emprunte son nom au physicien Allessandro Volta, inventeur de la pile électrique car il s'agit bien sur d'une voiture de sport à propulsion hybride ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
© Giorgetto Giugiaro - © Ital Design - © Carcatalog





Giorgetto Giugiaro le génie du Design ...



Giorgetto Giugiaro le génie du Design ...







JPBlogAuto

- page 1 de 4