@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Lewis Hamilton

Fil des billets

vendredi 29 septembre 2017

Grand Prix de Monaco de Formule 1






gp00.jpg


Le Grand Prix de Monaco est une des plus anciennes et l'une des trois courses les plus prestigieuses au monde, disputée en Principauté de Monaco, sur un circuit urbain conçu en 1929, par Antony Noghes fils du président de l'Automobile Club de Monaco, sous les auspices du Prince Louis II de Monaco. Cette création répondait au défi d'organiser une compétition sur le territoire exigu de Monaco, environ 1,5 km2 à l'époque, condition requise par la Commission Sportive Internationale pour que l'Automobile Club de Monaco soit désormais reconnu internationalement ....


gp01.jpg


Le 14 Avril 1929, le Prince Pierre inaugure, par un tour d’honneur effectué à bord d’une Torpedo Voisin, conduite par Charles Faroux, directeur de course, le circuit du 1er Grand Prix de Monaco. Il y avait seulement 16 voitures sur la grille de départ tirée au sort, 8 Bugatti, 3 Alfa Romeo, 2 Maserati, 1 Licorne, 2 Mercedes SSK qui ont mis tout Monaco en émoi. Le pilote Anglais Grover Williams gagne ce tout premier Grand Prix sur une Bugatti 35 B de couleur verte en 3h56’11 en ayant effectué les 100 tours à une vitesse moyenne de 80,194 k/h. La course remporta un succès triomphal qui ira grandissant au fil du temps comme en témoignent les quelques 80 affiches officielles que je vous présente ici classées années par années. Des années 30 aux environ des années 70, ces superbes affiches vintage et très kitch sont dessinées par des artistes talentueux de renom comme Géo Ham, Alex Kow, André Bermond, Falcucci, Luc Barbier, Théo Roger ou Michael Turner. Ensuite avec l'aire de la PAO, elles ne seront plus que "photo-composées" et seront donc bien moins courtisées par les collectionneurs qui préfèrent l'époque vintage ....





Interrompue pendant la guerre de 1938 à 1947, le Grand Prix de Monaco reprend en 1948 pour ne plus jamais s'effacer du calendrier. Le 21 mai 1950, le circuit accueille la seconde manche du tout nouveau et premier championnat du monde des conducteurs, enlevée par l'Alfa Romeo de Juan Manuel Fangio. Le circuit serpente autour du port Hercule, dans les rues de Monte-Carlo et de La Condamine, enchaînant les virages serrés au milieu de rails de protection. Il n'y a aucun espace de dégagement entre la piste et ceux-ci ce qui implique la présence de grues à plusieurs endroits pour dégager les monoplaces accidentées au plus vite. La piste étroite est exigeante et rend les dépassements difficiles cependant, au fil des années, l'Automobile Club a apporté des améliorations constantes notamment en ce qui concerne l'aménagement des nouveaux stands de ravitaillement ....





De nos jours, parmi toutes les courses du calendrier de Formule 1, aucun circuit ne peut vraiment atteindre le niveau d’excellence, d’élégance et de technicité du Grand Prix de Monaco. De la place du Casino jusqu’à l’épingle la plus célèbre du monde, en passant le tunnel et en longeant les luxueux yachts amarrés dans le port, le circuit de Monte-Carlo est un tracé de légende aux virages remplis d’histoire. Extrêmement éprouvant pour les pilotes comme pour les écuries, le circuit de Monte-Carlo, niché au cœur des rues élégantes de la Principauté, a nourri les rêves d’amateurs de sport automobile pendant des décennies. Pour certains pilotes, remporter le Grand Prix de Monaco est d’autant plus prestigieux qu’il est extrêmement difficile d’effectuer des dépassements dans ce tracé étroit et compliqué à appréhender ou il faut jouer l'équilibriste entre les rails. La concentration doit rester au maximum, l'effort est constant et soutenu sur toute la longueur de la course, le calme et la maitrise de soi est absolument nécessaire et tous espèrent que la pluie ne viendra pas compliquer les choses ....





L'aura du Grand Prix de Monaco, le glamour et la passion qu'il inspire en font un événement incontournable de chaque saison de Formule 1. Seuls les plus grands pilotes se sont imposés à plusieurs reprises sur ce circuit de légende et ils ne sont pas si nombreux, seulement une quinzaine en plus de 75 ans :

  • 6 victoires - Brésil - Ayrton Senna 1987, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993
  • 5 victoires - Royaume-Uni - Graham Hill 1963, 1964, 1965, 1968, 1969
  • 5 victoires - Allemagne - Michael Schumacher 1994, 1995, 1997, 1999, 2001
  • 4 victoires - France - Alain Prost 1984, 1985, 1986, 1988
  • 3 victoires - Royaume-Uni - Stirling Moss 1956, 1960, 1961
  • 3 victoires - Royaume-Uni - Jackie Stewart 1966, 1971, 1973
  • 3 victoires - Allemagne - Nico Rosberg 2013, 2014, 2015
  • 2 victoires - Argentine - Juan Manuel Fangio 1950, 1957
  • 2 victoires - France - Maurice Trintignant 1955, 1958
  • 2 victoires - Autriche - Niki Lauda 1975, 1976
  • 2 victoires - Afrique du sud - Jody Scheckter 1977, 1979
  • 2 victoires - Royaume-Uni - David Coulthard 2000, 2002
  • 2 victoires - Espagne - Fernando Alonso 2006, 2007
  • 2 victoires - Royaume-Uni - Lewis Hamilton 2008, 2016
  • 2 victoires - Australie - Mark Webber 2010, 2012
  • 2 victoires - Allemagne - Sebastian Vettel 2011, 2017 ....






Depuis le milieu des années 50 à nos jours, les pilotes français qui se sont imposés pour le Grand Prix de Monaco lors d'un championnat du Monde de Formule 1 se comptent sur les doigts d'une seule main, c'est dire la difficulté de l'exercice, le record reviens au quadruple Champion du Monde Alain Prost avec 4 victoires :

  • 1955 - Maurice Trintignant sur Ferrari
  • 1958 - Maurice Trintignant sur Cooper-Climax
  • 1972 - Jean-Pierre Beltoise sur BRM
  • 1978 - Patrick Depailler sur Tyrrell-Ford
  • 1984 - Alain Prost sur McLaren-TAG
  • 1985 - Alain Prost sur McLaren-TAG
  • 1986 - Alain Prost sur McLaren-TAG
  • 1988 - Alain Prost sur McLaren-Honda
  • 1996 - Olivier Panis sur Ligier-Mugen Honda ....



gp79.jpg


Pour l'édition 2017, le Grand Prix de Monaco proposait une longueur du circuit de 3.337 km. Les pilotes devaient effectuer 78 tours soit une distance de course de 260,286 km que le vainqueur Sebastian Vettel a réalisé à une vitesse moyenne de 149,105 km/h. Pour ce qui est des records, le meilleur tour en course date de 2004 avec Michael Schumacher sur Ferrari en 1 min 14 s 439, et le record absolu de tous les temps sur un tour le plus rapide du circuit date de 2017 avec Kimi Räikkönen sur Ferrari en 1 min 12 s 178 ....


gp80.jpg




La pole position de Kimi Räikkönen en 2017 ...



Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - ACM © - Formula 1 © - FIA






JPBlogAuto

lundi 26 mars 2012

Le point en F1 après deux courses 2012






f1-2012-01.jpg


La hiérarchie est toujours incertaine au terme des deux premiers Grands Prix disputés en ce début de Championnat du Monde de Formule 1 . Tous les observateurs avertis et les chefs d’équipes estiment que la gestion des pneus sera la clé de la réussite cette saison . Si le Grand Prix d’Australie a été assez limpide avec l’équipe McLaren qui s’est montrée dominatrice grâce à Lewis Hamilton qui a réalisé la pôle position et Jenson Button qui a remporté la course, force est de constater que la pluie a largement modifié la hiérarchie du Grand Prix de Malaisie en nous offrant un dénouement surprenant avec la victoire de Fernando Alonso devant Sergio Perez . Ferrari et Sauber ne s’attendaient surement pas à pareille fête et la pluie et le talent de leurs pilotes ont fait le reste bien aidés il est vrai par sans doute une meilleure utilisation de ces fameux pneus pluie ….

f1-2012-02.jpg

Si les stratégies, les conditions météo et les incidents de course ont joué un rôle important dans le résultat, les déceptions sont principalement venues des écuries ne parvenant pas à exploiter leurs gommes . Mercedes en est l'exemple le plus frappant puisque l'équipe possède une monoplace très performante mais dont la plage d'exploitation optimale est très limitée par l'usure prématurée des gommes . C'est pourquoi Nico Rosberg et Michael Schumacher ont particulièrement souffert . Avec la fin des échappements soufflants, même Red Bull Racing qui semble plus en retrait par rapport aux deux dernières saisons compte profiter des trois semaines de coupure pour se concentrer sur l'usure des gommes avant d'attaquer le Grand Prix de Chine . L’équipe compte utiliser le temps mis à sa disposition pour mieux comprendre les pneus, c'est la donnée technique qui leur semble la plus essentielle car l’utilisation de ces nouveaux pneus parait avoir beaucoup changé par rapport à l'année dernière car on peut voir que différentes monoplaces sont plus rapides à différents moments ….

f1-2012-03.jpg

C’est un fait que sans raison apparente, on a pu voir Kimi Räikkönen s'illustrer en fin de course et enchaîner des chronos très rapides . Pourtant sur ce Grand-Prix de Malaisie, le finlandais faisait connaissance avec les pneus intermédiaires et les pneus pluie ainsi qu'avec le comportement de sa Lotus E20 sur un tarmac qui est passé par toutes les phases, de sec jusqu'à gorgé d'eau . Dans ces conditions délicates et pénalisé de 5 places sur la grille de départ, il a fait une très belle remontée jusqu’à la cinquième position en espérant que la prochaine course sera l'occasion pour l'écurie d'Enstone de montrer ce dont elle est réellement capable . En d'autres termes, Kimi attend avec impatience de connaître un week-end sans nuage, sans pénalité et sans pépin mécanique, ça promet et ça prouve s’il le fallait de sa réelle motivation ....

f1-2012-04.jpg

Chez Ferrari, Fernando Alonso a redonné le sourire aux hommes de Maranello avec sa splendide victoire à Sepang . L'Asturien reste dévoué à la cause du Cheval Cabré et affiche une confiance inébranlable en son équipe qui en performance pure n’est surement pas la ou elle aimerais être . Même si le Grand Prix de Malaisie a eu une issue incertaine avec la menace Sergio Perez, Fernando a été le meilleur pour arracher la victoire et offrir un succès inespéré à la Scuderia qui occupe la tête du Championnat Pilotes et la troisième du Championnat Constructeurs à seulement 20 points de McLaren et sept unités de Red Bull, où les deux pilotes de chaque team rentrent régulièrement dans les points . Bien que conscient du manque de performances de sa F2012, l'Asturien est persuadé que Maranello sera capable de se reprendre dans la saison . L’asturien pense que Ferrari a prouvé ce dont ils étaient capables au cours de ces 60 dernières années et estime que sur le plan psychologique, cette victoire apporte davantage de motivation aux hommes qui travaillent jour et nuit pour améliorer la performance de sa monoplace ....

f1-2012-05.jpg

Au final, ce Grand Prix atypique à révélé un pilote mexicain plutôt méconnu du grand public, Sergio Perez qui regrette d'être passé si près de la victoire . Sa performance réalisée le week-end dernier à Sepang le place sous les feux de la rampe et il semble convaincu que la réussite arrivera . Après avoir profité de l'interruption de course et des averses, le pilote Sauber a été opportuniste, il s'est montré particulièrement menaçant auprès de Fernando Alonso avant de commettre une légère erreur dans les derniers tours de la course . Sa deuxième place reste un exploit au Mexique, et il a même été félicité par le président Felipe Calderon . Mais il regrette tout de même d'être passé si près de son premier succès tout en réalisant aussi que la deuxième place est également un résultat magnifique et que c'est une vraie motivation pour l'équipe Sauber dont l'objectif est désormais d'améliorer les performances de la monoplace ....

f1-2012-06.jpg




Le « Grand Prix d’Australie 2012 », c'est ça ...



Le « Grand Prix de Malaisie 2012 », c'est ça ...





JPBlogAuto

mercredi 10 mars 2010

F1 2010, c’est reparti …



Cette fois, ça y est, c’est parti, le Championnat du Monde 2010 de Formule 1 démarre dans deux jours . Cette saison 2010 verra la participation de pas moins de 4 Champions du Monde sur la grille de départ . Jenson Button, couronné l'an dernier, tentera notamment de contrer les ambitions de Fernando Alonso (sacré en 2005 et 2006) et Lewis Hamilton (sacré en 2008). Mais il devra surtout faire face au grand retour de Michael Schmacher, septuple Champion du Monde . De l'avis même des équipes et des pilotes qui vont fêter les 60 ans de la Formule 1, l’année 2010 sera sans doute l'une des plus excitantes . Pour expliquer cela, la présence de quatre champions du monde et le retour hyper médiatisé de Schumi, le plus titré de l'Histoire de la F1 y sont sans aucun doute pour quelque chose . Il y a aussi l'arrivée de trois nouvelles équipes et de débutants aux dents longues, mais il y a surtout des changements de réglementation qui risquent de modifier la physionomie des 19 Grands Prix du championnat . La saison commence à Bahreïn le 14 mars et se termine à Abou Dhabi le 14 novembre ….



Ils auraient dû être vingt-six pilotes au départ de ce premier Grand Prix, mais suite à l’abandon de l’équipe américaine USF1 pour la totalité de la saison, ils ne seront finalement que vingt-quatre (le plus gros plateau depuis 1992) à prendre le départ à Bahreïn . Voici la liste officielle des engagés publiée par la FIA il y a quelque jours :

  • 1 Jenson Button (Grande-Bretagne) McLaren
  • 2 Lewis Hamilton (Grande-Bretagne) McLaren
  • 3 Michael Schumacher (Allemagne) Mercedes
  • 4 Nico Rosberg (Allemagne) Mercedes
  • 5 Sebastian Vettel (Allemagne) Red Bull
  • 6 Mark Webber (Australie) Red Bull
  • 7 Felipe Massa (Brésil) Ferrari
  • 8 Fernando Alonso (Espagne) Ferrari
  • 9 Rubens Barrichello (Brésil) Williams
  • 10 Nico Hülkenberg (Allemagne) Williams
  • 11 Robert Kubica (Pologne) Renault
  • 12 Vitaly Petrov (Russie) Renault
  • 14 Adrian Sutil (Allemagne) Force India
  • 15 Vitantonio Liuzzi (Italie) Force India
  • 16 Sébastien Buemi (Suisse) Toro Rosso
  • 17 Jaime Alguersuari (Espagne) Toro Rosso
  • 18 Heikki Kovalainen (Finlande) Lotus
  • 19 Jarno Trulli (Italie) Lotus
  • 20 Karun Chandhok (Inde) HRT
  • 21 Bruno Senna (Brésil) HRT
  • 24 Timo Glock (Allemagne) Virgin
  • 25 Lucas Di Grassi (Brésil) Virgin
  • 26 Pedro De la Rosa (Espagne) Sauber
  • 27 Kamui Kobayashi (Japon) Sauber

Soit 6 pilotes allemands, 4 brésiliens et 3 espagnols pour le podium . Pour les teams, deux nouveaux arrivants, Lotus (ancienne équipe mythique reconstituée) et HRT (ex Campos, maintenant Hispania Racing Team) et trois transformations Mercedes (ex Brawn GP - ex Honda), Sauber (ex BMW) et Virgin (ex Manor Motorsport), pour le reste on change quelque pilotes et on recommence . Pour les plus passionnés d’entre vous que ça intéresse, voici un lien vers un site qui présente tous les casques des pilotes avec leurs nouvelles décorations pour cette saison, c’est ici . Tous ce beau monde s’est déjà plus ou moins jaugé en pré test hivernaux notamment à Barcelone (voir les temps ici) et l’espionite aiguë est de mise dans le paddock comme on peu voir sur cette vidéo ….




McLaren espionne Ferrari à Barcelone ...


Les modifications du règlement sont les suivantes :

Plus de ravitaillement en carburant, c'est le changement majeur de l'édition 2010 et non seulement la "stratégie de l'essence" n'aura plus lieu d'être, mais cela implique également un changement important dans la conception des monoplaces . La contenance des réservoirs passent de 45-60 kg d'essence à 160-170, avec pour conséquence directe un allongement des voitures, et surtout une véritable évolution aérodynamique avec une perte de la masse de près de 10% entre le début et la fin de la course . Les arrêts aux stands restent néanmoins pour les changements de pneus (durs ou tendres).
Evolution de l'attribution des points car avec 3 équipes, et donc 6 pilotes, supplémentaires en 2010, ce ne sont plus 8 mais 10 pilotes qui se verront attribuer des points à chaque course . Ainsi le vainqueur marquera 25, le second 18, puis 15 - 12 - 10 - 8 - 6 - 4 - 2 – 1 .
Modifications pour les qualifications qui sont toujours disputées en 3 phases dont la première qui élimine les huit plus lents des 26 candidats, la deuxième qui en exclut à nouveau 8 . Jusqu'à présent, les 10 derniers devaient se présenter à la troisième phase avec l'essence nécessaire pour le premier relais de la course, mais désormais, la quantité est libre . En revanche, ils doivent prendre le départ de la course avec le même type de gomme qu'en qualification ….
Si vous êtes vraiment mordu, le règlement et les tendances sont décortiqués beaucoup plus en profondeur sur ce site ....



Si vous ne voulez rien manquer, du côté de la télévision voici le dispositif mis en place pour cette année, et on constate tout de suite que l’on ne change pas une équipe qui gagne :

Sur TF1 :

Les essais qualificatifs : Depuis 2008, TF1 diffuse tous les samedis les essais qualificatifs, en direct . Pendant une heure, les téléspectateurs assistent aux 3 séances qui permettent d'établir la grille de départ de la course . F1 à la Une 40 minutes (pour les Grands Prix européens) ou 10 minutes (pour les Grands Prix hors Europe) avant le départ d'une course, Denis Brogniart, en compagnie de Marion Jollès, présente, en direct, une première partie consacrée à toute l'actualité de la F1 (temps forts, dossiers, portraits, etc ...) Accompagnés de Jean-Louis Moncet, Marion et Denis remontent ensuite la grille de départ en proposant des interviews exclusives . La Course en direct avec les commentaires : Christophe Malbranque avec Jacques Laffite et Jean-Louis Moncet (Auto Plus) . Le Podium en direct .

Sur Eurosport :

Retransmission en direct des essais libres du vendredi et du samedi . Les essais qualificatifs du samedi et les Grands Prix sont proposés en différé . Retrouvez aussi l'émission Auto Critiques, le magazine qui décrypte l'actualité de la F1 le Lundi suivant chaque Grand Prix ….



Debriefing F1 de Jean-Luc Roy avant Bahreïn ...





JPBlogAuto

- page 1 de 9