@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Manta

Fil des billets

vendredi 12 janvier 2018

Bizzarrini Manta - 1968







manta00.jpg



La firme Bizzarrini était un petit fabricant italien d'automobiles indépendant fondé en 1964 par Giotto Bizzarrini un ancien ingénieur en chef chez Alfa Romeo, Ferrari et ISO. La société a construit et développé dans son usine de Livourne un petit nombre de voitures de sport et de course remarquables et très avancées pour l'époque avant de cesser toute activité en 1969. Dans les années 2000, la marque Bizzarrini a été rachetée par un nouveau propriétaire et relancée. En 2012, à l'occasion de l'inauguration du nouveau campus de Design de l'Université de Florence à Calenzano, le Professeur Giotto Bizzarrini a reçu le titre de docteur Honoris Causa en Design Industriel ....





La voiture qui fait l'objet de cet article est un modèle assez méconnu de la marque Bizzarrini. En effet, l'histoire de la Bizzarrini Manta commence en 1967, lorsque Giorgetto Giugiaro, qui venait de quitter Ghia, décida de fonder sa propre société Italdesign. Ayant besoin d'un châssis pour réaliser son premier show-car, il contacta alors Giotto Bizzarrini, qui lui proposa l’exceptionnelle Bizzarrini P538 qui avait participé aux 24 Heures du Mans en 1966. La sublime Manta venait de naitre et conservera l'écusson Bizarrini ....





Tout juste âgé de 30 ans, Giugiaro a pourtant une riche carrière derrière lui avec cinq ans passé chez Bertone et deux ans chez Ghia pour qui il aura travaillé sur l'Alfa Romeo Guilia Sprint Gt, l'Iso Grifo, la Lamborghini Miura, la De Tomaso Mangusta ou la Maserati Ghibli. Pour sa nouvelle création, cette superbe Bizzarrini Manta il va encore frapper un grand coup. Dévoilée au salon de Turin en 1968, cette magnifique GT supercar se caractérise par sa ligne monocorps radicale. Le dessin est très pur, avec une seule ligne continue intégrant capot et pare-brise, avec un angle de 15° seulement, et un arrière quasiment horizontal dans le prolongement du pavillon. Malgré la hauteur réduite, la surface du vitrage est importante, et dans un souci de visibilité, l’avant est doté de persiennes vitrées. Le moteur est lui aussi abrité sous une grande vitre ....





L'étonnante berlinette Bizzarrini Manta est donc basée sur un châssis de course en provenance directe de l'Iso Grifo Competizione. Si le bas de caisse se donne un côté industriel, un peu décalé par rapport au reste du dessin très épuré, il faut reconnaitre que le design d'ensemble est une réussite esthétique indéniable. Le mérite en reviens à Giugiaro qui a réussi à concevoir une très élégante carrosserie entièrement en aluminium pour habiller au mieux ce châssis tubulaire de compétition déjà existant et cela sans aucunes modifications importantes ....





L'insolite Bizzarrini Manta destinée au départ à la compétition est donc assez sophistiquée au niveau des suspensions. En fait elle dispose de ce qui se faisait de mieux à l"époque, à savoir des triangles de suspension avant et arrière à double ressorts hélicoïdaux qui reçoivent des amortisseurs tubulaires et une barre anti-roulis. La voiture est très compacte et maniable avec ses 4.13 mètres de longueur, 1.85 mètres de largeur, 1.05 mètres de hauteur et son empattement de 2.50 mètres. Le freinage est confiè à quatre freins à disques ventilés de gros diamètres. Avec son moteur placé en position longitudinale centrale-arrière, la tenue de route est excellente ....





L'habitacle intérieur de la Bizzarrini Manta se caractérise par ses trois places frontales avec volant médian, c'est un agencement étrange qui assied le conducteur au milieu avec un passager de chaque côté. En effet on trouve une disposition très inhabituelle de trois passagers de front, avec le conducteur au centre. Le tableau de bord se trouve lui aussi fatalement d'une conception insolite avec les compteurs reportés de chaque côté du volant. Pour le reste tout est beaucoup plus classique avec du cuir sur les sièges et des moquettes de couleur différentes pour égayer l'ensemble ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Bizzarrini Manta n'a subit aucune modification importante par rapport au châssis de l'Iso Grifo sur laquelle elle est basée. Elle est donc équipée du moteur V8 Chevrolet Small Block d’origine GM de 5359 cm³ qui développe 400 chevaux à 5800 tr/min alimenté par 4 carburateurs Weber 45 DCOE. La transmission est de type propulsion avec des roues arrières motrices et une boîte de vitesses ZF manuelle à 5 rapports avec un embrayage monodisque à sec. Cet engin offre donc des performances très élevées à la voiture avec son faible poids qui permet une vitesse de pointe avoisinant les 325 km/h ce qui pour l'époque est plutôt remarquable ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V8 Chevrolet
  • Cylindrée : 5359 cm³
  • Puissance : 400 cv à 5800 tr/min
  • Transmission : Propulsion avec boite ZF à 5 rapports
  • Vitesse : Environ 325 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Bizzarrini - © Blenheim




La Bizzarrini Manta - 1968 ...








JPBlogAuto

lundi 5 décembre 2011

Opel Manta B I240 - 1978



OPEL MANTA B I240 ….







En 1862, le jeune et entreprenant Adam Opel prend la succession de l’atelier de ferronnerie de son père et le transforme en usine de production de machines à coudre . En 1886, il passe à la production de bicyclettes mais ce n’est qu’en 1900 que la firme commence la construction sous licence d’automobiles et il faudra attendre 1902 pour voir l’apparition de la toute première voiture entièrement de conception et de fabrication « Opel » . On peut donc dire que la marque fait parti du cercle fermé des plus anciens constructeurs automobiles d’Allemagne . En parfait accord avec l’esprit automobile germanique, « Opel » va produire des véhicules robustes, fiables, simples et économiques . De nombreux succès sportifs et une vaste gamme allant de l’utilitaire de base à la grosse berline de luxe lui vaudront rapidement une grande estime de la clientèle ….



De nos jours, Opel est l'un des constructeurs automobiles les plus traditionnels d’Allemagne, et l'un des plus grands constructeurs automobiles en Europe . Opel et sa marque sœur au Royaume-Uni, Vauxhall, vendent des véhicules dans plus de 40 marchés à travers le monde . L'usine de l'entreprise à Rüsselsheim a été transformée en l'une des usines les plus modernes dans le monde avec une capacité de production d'environ 180.000 véhicules par an . En 2010, sa part de marché a augmenté dans 18 des 27 pays européens, y compris le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Espagne. Opel a été parmi les trois premières marques dans huit pays européens, y compris les deux plus grands marchés, l'Allemagne et le Royaume-Uni ….



Au début des années 70, la firme se bat sur les marchés avec un modèle qui a pour nom Opel Manta . La Manta est un coupé plutôt sympa produit de 1970 à 1988 en deux générations, Manta A (1970-1975) et Manta B (1975-1988) . Opel avait décidé à l’époque de produire la Manta pour rivaliser avec la Ford Capri . Elle partage sa plate-forme avec la première Ascona et sera remplacée en 1988 par la Calibra . Opel commercialise en 1972 la Manta 1200, équipée du moteur de la Kadett . Extérieurement, elle est très peu différente des versions mieux motorisées, mais sur la route, elle avoue un cruel manque de puissance avec seulement 60 chevaux . En revanche elle bénéficie de tout le confort de la Manta . Elle sera remplacée en 1975 par la très insolite Opel Manta B aux performances supérieures et au design subtilement restylisé ....



L’étonnante Opel Manta B I240 est donc un coupé assez sportif aux lignes élégantes que l’on pourrait facilement prendre pour une GT italienne tout droit venue d’un studio de design turinois réputé . En fait, elle offre un look fluide et harmonieux que pourraient envier quelques merveilles transalpines . Comme quoi les Allemands savent aussi faire du beau, souvenons nous que nous somme dans les années 75 . La face avant arbore un petit air de Lamborghini 350 avec ses phares enchâssés dans le capot . Quant à l’arrière, il se distingue par une courbe en pente douce qui descend harmonieusement du pavillon jusqu’au tombé de coffre . Les flancs ne sont que courbes et rondeurs pour englober des passages de roues plutôt larges . Les surfaces vitrées sont importantes comme la vaste custode arrière, mais aussi l’immense pare brise incliné qui participe grandement à ce design élégant et racé ....



Le châssis rigoureux et bien conçue de l’insolite Opel Manta B I240 est équipé d’une suspension spéciale rabaissée et plus sportive avec des amortisseurs à gaz à l'avant et à l'arrière ainsi que de quatre freins à disque plus performants ventilés à l'avant . Les trains roulants ne sont pas en reste avec les roues en aluminium Irmscher avant 7 x 15 avec pneus à carcasse radial acier en 195/50/15 et les roues arrières en 7x15 avec pneus à carcasse radial acier en 205/50/15 . En option il était possible de prendre la monte d une calandre 4 phares ( H4 + H1 ) pour une meilleure visibilité de nuit . Pour ce qui est de l’habitacle, on reste dans du germanique, fonctionnel, confortable, efficace, le tout avec une finition et un montage fidèle à la réputation . L’ambiance générale est plutôt sportive, mais le choix des matériaux et la bonne position de conduite donnent un certain confort à l’ensemble . La voiture est bien équipée et tout à porté de main, on s’y sent bien et c’est le principal . De nos jours, c'est devenu un modèle Vintage Classic très apprécié pour sa ligne sublime et sa robustesse légendaire ....



La belle Opel Manta B I240 de seconde génération disposait de nombreuses motorisations possibles . En fait, le client peut opter pour plusieurs motorisations qui démarrent par un modeste 1300 et s'élèvent jusqu'à un 2,0 litres . A chaque cylindrée correspond deux types de moteurs le N ou le S qui diffèrent par leur taux de compression et donc une puissance supérieure . Ainsi pour le 1900, la version N procure 75 chevaux, tandis que la version S à taux de compression plus élevé en revendique 90 . Avec l'injection, la puissance est alors de 110 chevaux, mais seul le 2 litres dispose de cette possibilité . Au sommet de la gamme, on trouve un moteur 4 cylindre de 2396 cm3 qui développe 136 chevaux à 6.000 t/mn pour 206 NM de couple à 4 100 t/mn accouplé à une boite Getrag à 5 vitesses . C’est un moteur qui fait preuve d'une bonne volonté et qui est assez vivace même s'il n'a pas le brio d'un moteur italien qui cherche sa puissance haut dans les tours . Le moteur allemand lui est plutôt rond, plus coupleux et surtout beaucoup plus souple . Les performances sont satisfaisantes, mais la voiture manque d’un peut de punch car elle accuse ses 1370 kg sur la balance ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 2.4 Litres
  • Puissance : 136 chevaux à 6.000 t/mn
  • Couple : 206 NM à 4 100 t/mn
  • Poids : 1370 kg
  • Vitesse : 200 km/h






La belle « Opel Manta B », c'est ça ...



La belle « Opel Manta B », c'est ça ...





JPBlogAuto