@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Mario Boano

Fil des billets

vendredi 23 novembre 2018

Giovanni Savonuzzi Concepteur Designer









Giovanni Savonuzzi fait parti de ces concepteurs designers d'automobiles italiens que l'on qualifie de petits génies de la mécanique qui est né à Ferrara dans la province de l'Émilie-Romagne en Italie le 28 janvier 1911 et décédé assez jeune à seulement 77 ans toujours à Ferrara le 18 février 1988. Bien que ce nom ne vous parle sans doute pas énormément, il faut savoir que Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures en établissant une nouvelle norme pour la gamme de voitures anciennes italiennes après la Seconde Guerre mondiale ....





Orphelin de son père Ezio malheureusement décédé pendant la Première Guerre mondiale, Giovanni Savonuzzi va effectuer un parcours scolaire primaire assez classique pour terminer par des études supérieures à l'Institut polytechnique de Turin ou il va obtenir un diplôme d'ingénieur en génie mécanique en 1939 ....





Tout juste diplômé, le jeune Giovanni Savonuzzi a été rapidement embauché chez Fiat Aviation pour la réalisation d'études et d'expériences dans les domaines de l'aérodynamique et des moteurs à turbine. Mais pendant la Seconde Guerre mondiale, il sera mobilisé pour servir en Albanie et donc ne retournera à la construction automobile qu'à la fin de la guerre en 1945 ....





Enfin libéré de ses obligations militaire et déjà titulaire d'une première expérience professionnelle chez Fiat Aviation, Giovanni Savonuzzi n'aura aucune difficulté à retrouver un nouvel emploi dans l'Italie de l'époque en pleine reconstruction. En fait il va être embauché par le constructeur automobile Italien Cisitalia pour succéder à Dante Giacosa en tant que directeur technique ....





C'est une époque de pleine expansion pendant laquelle Giovanni Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures, notamment la Cisitalia D46 et la légendaire Cisitalia 202. Il a ajouté la touche finale à la 202, aux côtés des ingénieurs Piero Dusio et Battista Farina. La voiture est devenue l'un des plus beaux véhicules de tous les temps, l’une des plus belles voitures du monde, un design emblématique très apprécié qui a changé le visage de l’automobile de l’après-guerre étant décrite par tous les spécialistes comme une « sculpture à roulettes » ....





En 1948, après trois ans passé dans l'entreprise, Giovanni Savonuzzi va quitter Cisitalia pour travailler en freelance à son compte. C'est à cette époque qu'il va entamer des collaborations à haute valeur technique avec les plus grandes personnalités de la course automobile comme Dante Giacosa, Piero Taruffi, Ferry Porsche, Tazio Nuvolari, Rudolf Hruska, ou Carlo Abarth. C'est aussi l'époque ou Savonuzzi collabore sur plusieurs projets avec SVA, Ford, Pininfarina ou même son ancien employeur Cisitalia ....





En 1954, Giovanni Savonuzzi sera embauché par Luigi Segre, le nouveau propriétaire de la Carrozzeria Ghia avec lequel il avait combattu pendant la résistance, pour remplir le rôle de directeur général, en remplacement de Mario Boano. C'est la ou il va travailler sur la série de voitures à turbine à gaz « Supersonic ». Il a également conçu les innovantes Ford Futura, la Gilda ou la belle Alfa Romeo 1900. Ce furent des années de travail intense au cours desquelles on a découvert vraiment l'expression de son génie mécanique et de son génie artistique avec des réalisations pour par exemple Fiat, Ferrari, Jaguar, Aston Martin, ou De Soto ....





En 1957, Giovanni Savonuzzi est embauché par Chrysler pour devenir ingénieur en chef. Il a travaillé sous la direction de George Huebner, directeur de la recherche, et a participé au développement de la voiture à Turbine. Installé à Détroit, Savonuzzi étudie à partir de 1962 les voitures à l'épreuve des chocs ou des accidents afin d'essayer de trouver des solutions que recherchent de nombreux constructeurs automobiles qui sont sensibles à ce problème pour l'avenir de l'automobile ....





De retour dans sa patrie en 1969, Giovanni Savonuzzi devient directeur de la Recherche et Développement chez Fiat à Orbassano. Après avoir occupé les dernières années chez Fiat pour former un groupe d'experts techniques dans l'alimentation et l'évacuation des moteurs conventionnels et des systèmes de propulsion alternatifs, visant à diminuer les émissions nocives et polluantes, Savonuzzi a pris sa retraite en 1977. Pour occuper son esprit pendant sa retraite, il devient également professeur d'ingénierie mécanique dans son ancienne université et disparaît en 1986 ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Coachbuild
© - Carolenash © - Velocetoday





JPBlogAuto

vendredi 9 septembre 2011

Chrysler K310 Ghia - 1951



CHRYSLER K310 GHIA ….







Des années 40 aux années 50, la marque américaine « Chrysler » sous l'impulsion de son entreprenant président KT Keller avait notablement prospéré, mais la conception des véhicules commençait à être critiquée pour être trop conservateurs . En effet, de nombreuses marques concurrentes ont vu leur chiffres de production commencer à augmenter, tandis que Chrysler faisait du sur place, à la traîne du reste de la meute . Il faut dire que la seconde guerre mondiale avait considérablement troublé l'économie et surtout le secteur de la construction automobile qui n'avait pas ou peu poursuivi ses efforts de modernisation et de progrès . Chrysler se devait donc de réagir efficacement pour retrouver son lustre d'antan, et pour cela les dirigeants ont décidé d'entamer des discussions avec l'un des carrossiers italiens les plus célèbres de tous les temps, PininFarina ….



Finalement, après de longues tractations, c'est le carrossier Ghia à Turin, qui a été choisi et chargé de construire une série de nouvelles voitures inspirées par les dessins de Virgil Exner, styliste en chef de Chrysler . Ce choix s'est imposé pour une question de rentabilité car après un devis en interne qui s'élevait à 125.000 $ de l'époque, Ghia pouvait réaliser les mêmes travaux pour seulement 25.000 $ . Fruit de cette étroite collaboration avec Virgil Exner, le patron du design du géant de Detroit, la nouvelle Chrysler K 310 Ghia va largement étonner le landernau automobile par son caractère très novateur pour l'époque . La lettre K avait été choisie pour Keller, le président de Chrysler, et 310 faisant référence à la puissance très exagérée du moteur . Luigi Segre et Mario Boano de chez Ghia ont réussi leur coup en proposant à la firme américaine une qualité de fabrication élevée pour un prix plus que raisonnable qui a finalement fait la différence . Basée sur l'ancienne Saratoga, la toute nouvelle Chrysler K 310 Ghia avait pour but de présenter le savoir-faire de Chrysler en matière d'évolution esthétique de la marque en faisant le tour des concessionnaires à travers le pays . Ce fut un succèset la version décapotable C200 qui suivit en 1952 poursuivait le même but ….



L'étonnante Chrysler K 310 Ghia présente quelques idées reprises sur les prochaines voitures de production de la marque comme les sièges avant 1/3 - 2/3, les poignées de portes encastrées, les passages de roues ronds et les roues à rayons, la calandres quadrillée (egg-crate grille), les feux arrières posés sur les ailes et la fausse roue de secours intégrée dans le couvercle de coffre . Son style et vraiment novateur et carrément insolite à l'époque et interpelle tous les observateurs spécialisés dans l'automobile . Son design aux style « pontons » avant l'heure marie les courbes harmonieuses avec des volumes importants et des formes de vitrages peut communes pour l'époque . Elle combine l'élégance, la classe, le luxe, le modernisme et le technologie, une voiture enfin très enviable chez Chrysler qui était en baisse . Présentée pour la première fois au public au Salon de l'auto de Paris, l'insolite Chrysler K 310 Ghia a attiré les foules et convaincue les futurs clients grâce au mélange parfait du style des plus grands carrossiers italiens et la puissance des motorisations américaines ....



Pour ce qui est justement de la motorisation, la Chrysler K 310 Ghia était équipée d'un gros V8 HEMI à culasses hémisphériques . Ce moteur d'une cylindrée de 331 pouces cubes était capable de produire plus de 235 chevaux avec son alimentation par quatre carburateurs et sa double bobine d'allumage . La transmission était confiée à une boîte automatique à deux vitesses PowerFlite . Elle était équipée d'une direction assistée, de freins hydrauliques, et possédait également des fenêtres et une antenne électrique . Le montage et la finition était fait main et l'habitacle très soigné proposait du cuir assez luxueux et des équipements et accessoires complets . Au final, la Chrysler K 310 Ghia va remporter un vif succès et même de nos jours, elle fait parti du lot des Vintage Classic que les collectionneurs recherchent toujours assidument ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 331 pouces cubes
  • Puissance : 235 chevaux
  • Vitesse : 170 km/h










La marque «Chrysler en 1951», c'est ça ...



La marque «Chrysler en 1951», c'est ça ...





JPBlogAuto