@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Mercedes

Fil des billets

vendredi 1 septembre 2017

Rainer W. Schlegelmilch Artiste Photographe









Rainer W. Schlegelmilch est un artiste photojournaliste allemand qui est né en 1941 dans la ville de Suhl dans la province de Thuringe. Passionné de sports automobiles, c'est un photographe célèbre et réputé qui à couvert avec talent toutes les diverses disciplines et principalement la Formule 1 pendant plus d'un demi siècle ....





Après avoir effectué un cursus scolaire plutôt classique, Rainer Schlegelmilch obtient son baccalauréat à Francfort en 1960. Il enchaine aussitôt par des études à l'Académie de la photographie d'État de Bavière à Munich dont il sort avec un diplôme en poche. Dans le cadre de son examen final, il va assister en 1962 à l'âge de 21 ans à sa toute première course de Formule 1 en Belgique au fameux Grand Prix de Spa-Francorchamps, la passion est née et ne le quittera plus jamais ....


rainer03.jpg



Dès 1964, Rainer Schlegelmilch s'installe à son compte et ouvre son propre atelier à Francfort pour faire de sa passion son métier. A partir de ce moment il n'aura de cesse de parcourir le monde et les circuits pour prendre de très nombreuses photos, en noir et blanc à l'époque, pour les vendre ensuite à des célèbres magazines et revues spécialisés comme Auto Motor Sport, Powerslide, ADAC, Sport Car Graphic, Car & Driver, Road & Track, ou Autorevue. C'est à cette époque ou il apprends réellement le métier et ou il perfectionne sans cesse sa technique de prise de vue et l'étude poussée des possibilités de son matériel ....





Rainer Schlegelmilch va passer à la photo couleur au début des années 70 ce qui va lui ouvrir les portes des grandes entreprises internationales comme par exemple Philip Morris, Mobil, Shell, Champion, Ferrari, Red Bull, Mercedes ou BMW, et bien d'autres encore qui vont utiliser ses clichés et son talent dans leurs campagnes publicitaires. Une de ses spécialités va le rendre très célèbre car il est en effet un des tout premiers photographes à « avoir fait voler les Formules 1 ». En fait maitrisant la technique et la prise de vue à merveille il capte et fige le décollage des voitures en se plaçant à des endroits stratégiques, ces clichés sont vraiment extraordinaires ....





Au début des années 2000, l'évolution de la photographie numérique va permettre à Rainer Schlegelmilch de s'affranchir de la pellicule traditionnelle et de pouvoir ainsi multiplier à l'infini le nombre de clichés qu'il peut prendre sur une course. Ainsi on estime à plus de 600.000 le nombre de photos qu'aurait pris Rainer et ce n'est pas fini. Rainer capte tout, les voitures, les teams, les équipements, les managers, les circuits, les commissaires, les dirigeants, les ingénieurs, les mécanos, les pilotes, les épouses, etc..., il aurait fait par exemple 30.000 photos uniquement de Michael Schumacher. Toutes ces photos lui ont permis aussi de publier de nombreux livres et calendriers illustrés de différentes séries de course. Cela a aussi permis la construction d'importantes archives complètes de véhicules de différents constructeurs automobiles mais également sur l'histoire du sport automobile ....





En 2017, Motorsport Network, la plus importante compagnie média au monde couvrant les sports mécaniques, vient de faire l’acquisition de ces fameuses archives du légendaire photographe Rainer Schlegelmilch. “Je suis extrêmement fier de la collection de photos que j’ai bâtie et dont j'ai pris soin au cours de ma carrière. J’ai assisté à plusieurs des grands événements de sport automobile, et j’ai pris beaucoup de soin à illustrer sur film ce qui nous passionne dans ce sport. Il est crucial que ma collection soit désormais entre de bonnes mains" a déclaré Rainer Schlegelmilch ....





Aujourd'hui reconnues et très appréciées, les œuvres photographiques de Rainer Schlegelmilch se vendent logiquement à travers le monde et il continue à montrer son travail dans des galeries et à les diffuser via internet. Rainer est surement un des seuls capable de produire des photographies d'art uniques dans l'histoire du sport automobile grâce à sa parfaite maitrise technique. Il utilise le matériel, le zoom, la focale, les lentilles, le grand angle, les filtres, la vitesse, le ralenti, la prise en rafale, la lumière, le contraste et autres techniques comme personne ce qui lui permet de faire des photos qui ressemblent à des tableaux de peintres ....





En 2011 lors du Grand Prix de Monza en Italie, un temple de la Formule 1, le grand argentier du F1 Circus, Bernie Ecclestone a honoré Rainer Schlegelmilch en lui remettant un pass permanent et donc valide à vie de photographe F1, le premier et le seul à ce jour, pour avoir assisté à plus de 600 Grands Prix durant sa carrière de quasiment 60 ans. Une belle façon de rendre hommage à celui qui fait voler les F1, un des visages les plus connu dans les paddocks avec ses amis les pilotes ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Rainer W. Schlegelmilch - © MotorSport - © GettyImages




Rainer W. Schlegelmilch Artiste Photographe ...






JPBlogAuto

vendredi 19 mai 2017

AutoDiva Magazine






diva00.jpg


AutoDiva est un magazine généraliste automobile français créé en 2009 et publié par la société d'éditions de presse portant le même nom. Cette belle revue est gérée par Gérard Gamand, son fondateur, qui cumule avec un certain talent les fonctions de Rédacteur en Chef. C'est tout simplement un magazine exceptionnel sur l'histoire de la course automobile, une véritable bible sur les courses automobiles d’antan ....


diva01.jpg


En fait le magazine AutoDiva est entièrement dédié à l'histoire et à la mémoire de la course automobile. Cette revue a pour vocation de réunir tous les amoureux de cette formidable saga. Tous ceux qui se passionnent, génération après génération, pour son histoire exaltante, ses légendes, ses divas et cette belle aventure humaine ....





Le magazine AutoDiva dont le tout premier numéro trimestriel est sorti en Octobre - Novembre - Décembre 2009 est au format classique A4 d'environ 230 x 300, imprimé sur 128 pages et une couverture en beau papier glacé tout en couleur. Avec une maquette claire et moderne, c'est une revue brochée de très bonne qualité ....





Le magazine AutoDiva est réservé aux véritables passionnés et propose de nombreux articles d’histoire pour que vive et perdure la légende de la course automobile, essentiellement celle des circuits, avec dans chaque numéro de belles histoires d’autrefois, afin d’en transmettre la mémoire le plus justement possible. En effet cette revue nous emmène et nous entraine en détail dans les coulisses ....





L'iconographie du magazine AutoDiva est assez exceptionnelle et les photos dans chaque numéro sont très bien choisies. Rédigé par les meilleurs historiens, et illustrés par des centaines de documents inédits, c'est le tout premier magazine entièrement consacré à l'histoire de la course automobile, qui est conçu pour être collectionné et devenir une vraie encyclopédie de la mémoire de cette épopée ....





En fait le magazine AutoDiva devrait ravir pêle-mêle tous les archivistes passionnés, les geeks du sport auto et les maquettistes en mal de documentation précise. Un magazine qui brille par la qualité de ses nombreuses archives dont les thèmes abordés sont très variés, très précis et fort bien documentés avec notamment des photos de grande qualité de détails mécaniques introuvables nulle part ailleurs ....





Le magazine AutoDiva propose toutes les rubriques classiques de ce genre de revue mais ici l'accent est donné sur le circuit. De la Coupe Simca Shell, aux barquettes ARC, en passant par la Formule 1 et les 24 Heures du Mans ou la Renault 8 Gordini et la Formule 3 ou aussi la Canam et la Formule 2. En fait toutes les disciplines sont abordées et racontées années par années avec de nombreuses explications ....





Dans le magazine AutoDiva , les pilotes sont les véritables stars, mais bien sur les constructeurs de bolides ont aussi une place très importante. Au hasard de vos lectures vous y trouverez pèle-mêle Jackie Stewart, Didier Pironi, Henri Pescarolo, Jochen Rindt, François Cevert, Arturo Merzario, Jacky Ickx, ou Chris Amon ....





Pour ce qui est des constructeurs, le magazine AutoDiva est donc très bien achalandé avec par exemple Matra, Lotus, Surtees, Courage, Lola, Grac, Tyrrell, Eagle, Bristol, Mercedes, Chevron, Gordini, Alfa Romeo, Porsche, Bentley, Ferrari, McLaren, Williams, Brabham, ou Ford. Au final les quatre parutions annuelles de ce superbe magazine méritent très largement leur place sur les étagères de tous les passionnés de sport automobile ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images - © YouTube © - AutoDiva



Un essai réalisé par AutoDiva ...






JPBlogAuto

mercredi 12 avril 2017

Maybach Vision - 2016







vision00.jpg



« Maybach » est un constructeur automobile allemand spécialisé dans les voitures de luxe, fondé en 1897 par Wilhelm Maybach à Friedrichshafen tout près du lac de Constance dans le sud de l'Allemagne. L’histoire de la marque commence en 1921, lorsque la toute jeune compagnie construit enfin sa toute première voiture, la Maybach W3 présentée au Salon automobile de Berlin. La marque ne se relèvera pas de la Seconde Guerre mondiale et tombera dans les marques oubliées du groupe Daimler. Recréée en 2002, elle devient la marque de très haut de gamme du groupe Mercedes-Benz pour tenter de concurrencer si possible Rolls-Royce et Bentley ....





Dernièrement au Concours d’Élégance de Pebble Beach dn 2016 en Californie, la marque à présenté en avant première son tout nouveau coupé deux portes, la magnifique Maybach Vision 6. C'est un très élégant coupé deux places, un véritable joyau très luxueux à couper le souffle. Cet engin peu commun par son esthétique et sa technique au look plutôt futuriste et au design hors normes a attiré le regard des plus curieux mais aussi immanquablement l'attention de tous les passionnés de belles voitures. Ce qui a marqué les esprits, c'est évidemment cet immense capot qui tombe sur une grande calandre, mais aussi la faible hauteur de la voiture ....





La Maybach Vision 6 est ainsi baptisée à cause de ses presque 6 m de long, en réalité 5,70 m, qui en font un véhicule gigantesque, aux proportions peu communes, et c'est particulièrement criant quand on l'a en face de soi. Outre la longueur, sa largeur est de 2,10 m, et son toit culmine à peine à 1,32 m. Campée sur des très élégantes jantes de 24 pouces, la belle propose des lignes vraiment très rétros à la mode des années 30, et une calandre immense qui semble être une réinterprétation moderne de celle des Maybach d'antan. Avec cette GT Supercar, la firme démontre sa créativité autant que son savoir-faire qui honore et fait briller son blason ....





En fait concernant cette étonnante et insolite Maybach Vision 6, le chef du département design de Daimler AG, Gorden Wagener, ne cache pas que cette voiture rend hommage aux «aéro coupés» des années trente, mais il ajoute qu'elle ne verse pas, pour autant, dans le style Néo-Rétro. Quand il décrit sa lunette arrière divisée en deux par une arête en tôle, il y voit une référence aux yachts de luxe. Mais on pense aussi à la Bugatti Atlantic de 1934, ou à la moins connue Maybach Zeppelin DS8 Stromlinie de 1932. Quoi qu'il en soit, toute la magie et le look du design du coupé Vision 6 réside dans des proportions à nulles autres pareilles ....





La Maybach Vision 6 se pose comme « un coupé GT "glamour" représentant "le summum du luxe contemporain" » selon le constructeur allemand. Très long capot, poupe distinctive, ligne de toit basse, calandre agressive, arrière plongeant, portes papillon comme un hommage à la 300 SL, lunette arrière spécifique de type split-window, livrée de carrosserie rouge Maybach, diffuseur alu, sorties d’air derrière les passages de roues, caméras numériques à la place des rétros, capteurs surveillant quelques fonctions vitales, tout laisse effectivement penser que c'est le parfait mariage de la haute technologie, du style glamour, du luxe et de l’élégance ....





Le coupé GT Maybach Vision 6 est clairement une voiture d'exception avec son intérieur en cuir, ses matériaux nobles, ses boiseries, ses inserts d'aluminium et son set bagagerie de deux valises exclusives. Elle n'est pourtant qu'une 2+2 dont les places arrières manquent cruellement de garde au toit. Le rapport encombrement / habitabilité est nul, mais on s'en moque car il y a l'autobus pour ceux qui se soucient de ses questions. Mais on préfère remarquer le coffre à champagne de 2 bouteilles à l'arrière. Il est évidemment réfrigéré. Il y aussi un coffre avant avec des bagages faits sur mesure, pour confirmer qu'on est bien dans un univers de super-luxe, avant d'entrer dans la science-fiction quand on s'installe à bord ....





L'emménagement intérieur de cette étonnante Maybach Vision 6 fait lui aussi appel au Hi-Tech le plus avancé. En fait, Maybach est bien dans son temps, car cette GT peut se conduire toute seule de façon autonome. Son pare-brise de type écran peut afficher une réalité augmentée, en surimposant à la vision réelle des informations supplémentaires. Son cœur informatique peut détecter qui sont ses occupants et afficher leurs fonctions vitales ou adapter la climatisation en fonction de la température extérieure et des vêtements portés, ou bien harmoniser la couleur de l’habitacle en fonction de ces mêmes vêtements. Les différentes fonctions de ce vaisseau roulant peuvent aussi être contrôlées gestuellement. Le tunnel central matérialise par des lumières colorées les flux d'énergie de la motorisation ....





Pour ce qui est de la mécanique, le coupé GT Maybach Vision 6 avec son capot interminable ne cache pas un V10 ou un V12 car cette Supercar tourne à l’énergie "nucléaire". En effet, ce coupé 2+2 à transmission intégrale, est électrique. Ses 4 moteurs électriques synchrones compacts à aimant permanent, un par roue, en font un 4x4 qui développe la bagatelle de 550 kW, soit 750 chevaux. Du coup, les performances sont décoiffantes, avec moins de 4 secondes pour le 0 à 100 km/h, et 250 km/h limité électroniquement en vitesse de pointe. Le pack de batterie de 80 kWh logé dans le plancher permet une autonomie, selon le cycle NEDC, qui dépasserait les 500 kilomètres. Différents types de recharge sont au programme dont une par induction et l'autre par courant continu selon la norme CCS qui offre une capacité de recharge jusqu’à 350 kW et, après cinq petites minutes de recharge, offre 100 km d’autonomie supplémentaire ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Électrique
  • Moteur : 4 moteurs - 1 par roues
  • Batteries : 80 kWh
  • Puissance : 550 kW, soit 750 chevaux
  • Vitesse : 250 km/h
  • Performance : 4 secondes pour le 0 à 100 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Mercedes-Maybach




Présentation de la Maybach Vision 6 ...








JPBlogAuto

- page 1 de 28