@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Mercedes

Fil des billets

samedi 8 octobre 2016

Murat Günak Designer






gunak00.jpg


gunak27.jpg


Murat Günak est né le 9 août 1957 à Istanbul en Turquie. C'est un célèbre designer automobile plutôt réputé qui après avoir poursuivi avec succès des études du niveau secondaire dans son pays d'origine est arrivé à l'âge de huit ans en Allemagne ou il a obtenu un diplôme du département de design industriel à l'École des Beaux-Arts de Kassel. Il a ensuite poursuivi des études en Angleterre pour obtenir un Master en design automobile au Royal College of Art de Londres sous la direction de Claude Lobo et Patrick Le Quément. De nos jours bien qu'il n'est travaillé que pour trois ou quatre marques, il est considéré par tous les spécialistes du monde automobile comme l'un des grands designers automobiles de ce dernier demi siècle ....


gunak29.jpg


En 1983, Murat Günak tout juste diplômé est aussitôt embauché à l'âge de 26 ans par le groupe Ford pour son centre de style allemand de Cologne en tant que designer junior. C'est donc à l'époque un jeune débutant dans ce métier assez pointu mais sa forte personnalité combinée avec de grandes compétences professionnelles ne sont pas étrangères à cette embauche. Finalement ce choix plutôt osé du directoire de la firme, surtout à l'époque, va s'avérer assez productif car le jeune et ambitieux débutant va s’avérer être un travailleur acharné qui rapidement va faire la preuve de ses nombreuses compétences techniques et de son talent artistique ....





A partir de 1986 Murat Günak est embauché par Mercedes ou il participe activement à la définition des lignes des Mercedes Classe A, Mercedes SLK et Mercedes CLS. En fait la marque qui est en plein renouvellement de sa gamme complète apprécie particulièrement les idées nouvelles et le changement de style que propose Murat. C'est lui par exemple qui est à l'origine du dessin des phares ronds qui sont dorénavant incorporés dans chaque Mercedes. La marque est si contente de ses travaux qu'elle va même utiliser ses compétences pour Daimler-Chrysler en lui confiant la conception de l'instrumentation de bord de sa marque Maybach ....





Au début des années 90, Murat Günak est devenu l'un des plus designer les plus recherchés parmi les concepteurs automobiles si bien qu'en 1994 la direction générale de la firme Peugeot va réussir à l'embaucher. Le Centre Style de Peugeot se réorganise complètement pour développer au mieux sa gamme et Murat va devenir l'adjoint de Gérard Welter pour diriger une équipe de stylistes. Avec un telle puissance de design au sein du style Peugeot, Murat Günak semble remettre en cause l'intérêt de la collaboration avec Pininfarina. Si bien que la Peugeot 206 assure avec réussite la lourde succession du best seller 205. Même s'il est difficile de remplacer un modèle à succès, Gunäk y est parvenu. Après avoir travaillé sur des modèles assez classiques comme la 307 ou la 607, l'équipe du Centre Style propose aussi plusieurs concept cars d'expositions et de salons comme la Peugeot Ion, la Peugeot Tulip, la Peugeot Touareg, la Peugeot Asphalte ou l'insolite Peugeot Runabout ....





Devenu responsable du Centre de Design Peugeot, Murat Günak va côtoyer des fournisseurs et des partenaires assez importants dans le milieu de l'automobile comme par exemple le carrossier Heuliez qui travaille régulièrement avec la firme pour des emménagements spécifiques sur certains modèles. Après avoir œuvré dans tous les styles à Sochaux avec les modèles de grande série, les prototypes, les show cars, les citadines électriques, les engins tout terrain, les sportives de piste ou les coupés de loisirs, Murat Günak va quitter la firme au début des années 2000 ....





En 2004, Murat Günak va prendre la direction du design pour le groupe Volkswagen, dans un premier temps sous l'autorité de Harmut Warkuss, qu'il finira rapidement par remplacer lors de son départ à la retraite. Murat y supervise les marques européennes du groupe tandis que Bentley est confié à Dirk Van Braeckel, Skoda à Thomas Ingenlath, Lamborghini à Luc Donckerwolke et Seat à Steve Lewis. Murat va jouer un rôle important dans l'étude de plusieurs modèles comme les VW Iroc, Eos, Tiguan, Touareg, Touran. Il est aussi directement impliqué dans le design de la nouvelle Volkswagen Scirocco et également de la Volkswagen Passat CC pour laquelle il réussit à nouveau l'exercice gagnant réalisé avec la Mercedes CLS ....


cressoni02.jpg


Suite au rachat de plusieurs marques par le géant Volkswagen, en 2007, lorsque Martin Winterkorn prend la direction du groupe, il provoque un remaniement qui se traduit par l'arrivée de Walter de Silva au poste de directeur du design. Murat Günak s'en va, il quitte VW et créé un studio indépendant où il s'intéresse à la "voiture verte". Quelque temps plus tard, il va dévoiler le prototype Mindset E-Motion fabriqué chez Heuliez qui sera exposé lors du concours de la Villa d'Este en 2009. Murat s'implique en suivant dans le projet de la petite Mia Electrique qu'il dessine et qui sera produite en série sur le site Heuliez de Cerizay. Le futur est en marche ....





Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Murat Günak



Interview de Murat Günak - Genève 2012 ...



La Mia Rox de Murat Günak ...



La Mia Electric de Murat Günak ...





JPBlogAuto

vendredi 5 août 2016

HMC Hidalgo - 2010







hidalgo00.jpg



Actuellement, la marque automobile Suisse HMC n'est pas vraiment connue du grand public et même pas en Europe. Force est de constater que pour l'instant vraiment très peu de constructeurs Suisses, pour ne pas dire aucun, sont implantés sur le vieux continent et que en plus cette jeune société ne produit des voitures uniquement qu'au compte goutte. En effet, la société Helvetic Motor Company, n'a été fondée seulement qu'en 2010. Il s'agit en fait d'une petite entreprise de construction et de transformation automobile qui est basée en Suisse dans le district de la petite commune de Kleinandelfingen située dans le canton de Zurich ....


hidalgo01.jpg


Pour l'instant cette jeune société dirigée par Christof Würgler qui emploie des anciens ingénieurs de Formule 1 n'a construit qu'un seul modèle de voiture, mais qu'elle voiture, un modèle qui sort vraiment des sentiers battus. Elle a pour nom HMC Hidalgo et c'est véritablement une merveille quasiment une œuvre d'art. Force est de reconnaitre que pour un coup d'essai c'est un vrai coup de maître car au final cette voiture au style plutôt néo-rétro un peu kitsch est vraiment sublime ....


hidalgo02.jpg


L'insolite HMC Hidalgo est née des désirs d’un riche client de cette très discrète entreprise Suisse qui avait une Mercedes SLK AMG, voiture déjà chère et rare, mais qui rêvait de posséder une Bugatti Atlantique autant dire le Saint Graal. Chez HMC, ils ont carrément relevé ce défi incroyable et se sont lancés dans la modification profonde du coupé-cabriolet Mercedes dans le but de créer un modèle exclusif alliant look rétro et plaisir de conduire comme le souhaitais le client potentiel ....


hidalgo03.jpg


Force est de reconnaitre que le défi technique était de taille. En effet il fallait allier une esthétique classique ayant quelques similitudes avec la célèbre Bugatti Type 57 ou la mythique Bugatti Atantique, mais aussi proposer une technologie moderne et Hi-Tech issue de la Mercedes SLK AMG, pas gagné d'avance, un véritable casse tête technologique. Mais le résultat est la car vu sous tous les angles, la très étonnante HMC Hidalgo remue des émotions nouvelles, c'est effectivement une automobile d'exception, comme créée dans les années 30, mais par des artisans actuels, leaders dans les dernières technologies disponibles. Cette combinaison moderne plus ou moins subtile produit au final un mélange fascinant et vraiment très désirable ....


hidalgo04.jpg


La réflexion chez HMC partait du constat que dans les années 1920 à 1940 il était courant d'acheter un châssis roulant avec sa motorisation et de le faire habiller par un carrossier styliste designer indépendant. On peut même dire que ce furent les années les plus prolifiques de cette pratique courante qui ont produit quelques unes des plus belles et artistiques voitures que nous ayons jamais vu. C'était l'âge d'or de la carrosserie, Bugatti, Talbot, Hispano-Suiza, presque un art perdu, parce que l'apparition dans les années 50 des carrosseries autoporteuses, a sonné le glas des carrossiers dites de "haute couture" qui habillaient les châssis sur commande. C'est finalement cette solution qui sera adoptée pour la sensuelle HMC Hidalgo ....


hidalgo05.jpg


Pour HMC le travail était assez simple, il suffisait d'utiliser des panneaux en polyester formant une sorte de clone de Bugatti Atalante et de les repositionner en place des éléments de carrosserie d'origine, tout en conservant un maximum de la voiture "donneuse", la Mercedes SLK. Mais ce n'est quand même pas aussi simple car pour créer une sorte de voiture des années 30, qui ressemble effectivement à une voiture des années 30, il est impératif de modifier l'empattement ce qui est très complexe avec un moteur avant et propulsion arrière. En effet pour bien rallonger l'empattement il faut pour cela avancer tout le train avant de la HMC Hidalgo ....


hidalgo06.jpg


Pour mener à bien cette transformation de la HMC Hidalgo, il y a un faux-châssis pour augmenter l'empattement et supporter l'essieu avant, car il était nécessaire pour le look général, de modifier la position du moteur et de la colonne de direction. Tout a été réalisé à la main. Des moules en céramique ont été utilisés pour la fabrication des composants en carbone et en fibres de verre, combiné avec le reste de la carrosserie de la Mercedes. L'habitacle entier est lui aussi celui de la Mercedes avec seulement un changement des cuirs et des moquettes. Plus de 6.000 heures de travail seront nécessaires pour mener à bien toute la transformation ....


hidalgo07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique, la HMC Hidalgo est disponible avec le même moteur que la voiture donneuse, à savoir un V8 de 5,4 litres revu par AMG développant 360 chevaux à 5750 t/mn et 510 Nm de couple à 4000 t/mn qui se cache sous son capot avant, lui permettant de revendiquer un 0 à 100 km/h effectué en 3,4 secondes. Cette puissance est transmise aux roues arrière par un pont autobloquant et une boite robotisée à sept vitesses de type 7G-Tronic de chez Mercedes ....



Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V8 AMG
  • Cylindrée : 5400 cm3
  • Puissance : 360 ch à 5750 t/mn
  • Couple : 510 Nm à 4000 t/mn
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 7G-Tronic Mercedes



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © HMC




La HMC Hidalgo de 2010 ...



La HMC Hidalgo de 2010 ...








JPBlogAuto

vendredi 15 juillet 2016

Rob Roy Illustrateur







rob00.jpg


rob01.jpg


Robert de La Rivière est un peintre aquarelliste et pilote automobile français plus connu sous le nom de Rob Roy, son pseudonyme créé à partir du célébré héros de l’écrivain Walter Scott, qui est né en France à Mont de Marsan dans le département des Landes, le 3 octobre 1909. Dès sa jeunesse, amoureux et passionné de belles automobiles, il n'a cessé de dessiner et de peindre pour mieux traquer l'instant, le mouvement et l'action. Il sut, grâce à ce don, faire vivre les voitures de compétition des belles années, les Vintages, et laissa ainsi un témoignage illustre de l'époque ....


rob03.jpg


Assez jeune, son père, Charles très bon caricaturiste et aussi dessinateur animalier, transmet à Rob Roy le don du dessin et le goût de l'automobile. Ainsi, en 1926, Robert assiste pour la première fois à la plus belle course du monde, les 24 Heures du Mans. C'est le coup de foudre, il devient alors un spectateur régulier, admiratif et attentif de ces duels automobiles entre des as du volant, tels que Varzi, Nuvolari, Chiron, Sommer, Ascari, Fangio, Vimille, Etancellin qu'il dessinera plus tard ....





De 1929 à 1930, Rob Roy fait son service militaire, période qui lui est bénéfique pour perfectionner ses connaissances mécaniques. En 1930, il dessine pour la première fois pour le journal La Petite Gironde, à l'occasion du Grand Prix de Bordeaux, et déjà ses dessins révèlent un authentique talent au style très personnel. Il fait alors la connaissance de André Sirejols, et il lui achète une BNC 1000 cm3 d'occasion qui lui permet de s'engager dans des petits rallyes et autres courses de côte comme le Bol d'Or, dans la forêt de Saint Germain en Laye ....





Ses talents commencent à être connus et c'est l'époque ou il dessine des affiches et des catalogues car ses dessins sont très appréciés et font assez souvent l'objet de couvertures de revues automobiles et sportives comme Moto Revue, Action Auto, L'Equipe. Grâce à ses dessins, Rob Roy réalise enfin son rêve et achète une Bugatti 2300 turbo type 43 à compresseur et, avec tout une équipe de mordus et futurs champions Escoffier, Baudroy, ou Pison, il participe finalement à des courses ....





En 1939, Rob Roy s'engage dans la 3ème division et il sera fait prisonnier par les Panzer SS en juin 1940, il se retrouve au camp de Krems en Autriche, d'où il s'évade en décembre 1940 pour retrouver sa famille en mars 1941. Après la guerre, il reprend une activité professionnelle intense, principalement au service de l'industrie automobile, et consacre son temps libre à rester l'ami des grands champions de l'époque et à côtoyer le milieu de la compétition automobile. Il continu aussi à illustrer de nombreux magazines spécialisés comme L'Action Automobile ou L'Automobile ainsi que diverses publicités dans le domaine de l'automobile. On retrouve également sa signature au bas de nombreuses affiches de Grand Prix ....





Dans les années cinquante, Rob Roy abandonne définitivement le milieu de la compétition automobile car nombre de ses anciens amis ont disparu ou se sont retirés des circuits. Mais il continue à peindre pour son plaisir les bolides de la grande époque, avec de plus en plus d'obstination pour le détail technique et historique ce qui fera en quelque sorte sa marque personnelle. Il continuera toutefois à réaliser, pour quelques constructeurs et équipementiers automobile, des affiches publicitaires et il apportera aussi son concours pour la création d'affiches de course et de rallyes, et toujours bien sur pour des couverture de magazines ....


rob02.jpg




En 1952, Rob Roy réalisera pour le magazine mensuel "Moteur Course" une superbe série d'histoire en image des "Grand Champions du Volant". Il laissera une œuvre importante sur les Grand Prix comme Monaco, Spa, ou les épreuves sur route, comme les Mille Mille ou la Targa Florio. Mais aussi sur toutes les grandes marques de l'époque, Alfa Romeo, AutoUnion, Bugatti, Mercedes, Bentley, Ferrari, Jaguar, Maserati, Talbot, Amilcar, Delage ou Panhard et cela jusqu'à la fin de sa vie en octobre 1992. Homme au caractère courageux, énergique et passionné, Rob Roy aura marqué son époque par ses travaux qui restent toujours une valeur sure ....




Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Art-RobRoy - © Autoartprints








JPBlogAuto

- page 2 de 27 -