@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Mitsubishi

Fil des billets

vendredi 7 juillet 2017

Bernardo Fissore Carrosserie






fissore00.jpg


La Carrosserie Fissore est une ancienne entreprise italienne de conception et de fabrication de carrosseries automobiles dont l'activité dura de 1921 à 1976 à Savillan, dans la banlieue de Turin. Dès 1914, Bernardo Fissore se lance dans le secteur automobile en créant un atelier de réparation de carrosseries et de modification de remorques agricoles et routières. En 1921, avec son frère Antonio Fissore, ils créent la société "Carrozzeria Fissore S.p.A". Leurs jeunes frères Giovanni et Costanzo les rejoindront plus tard ....


fissore27.jpg


Si à l'origine, l'activité de la Carrosserie Fissore est essentiellement portée sur les chariots agricoles, la réparation et la modification des carrosseries automobiles et véhicules utilitaires prend chaque année de l'ampleur jusqu'à devenir la seule activité au lendemain de la Première Guerre mondiale. En 1936, Bernardo Fissore prend seul la direction de la société et commence à se spécialiser dans la construction de carrosseries spéciales pour automobiles, ambulances, véhicules funéraires, commerces ambulants, fourgons postaux et les minibus. C'est ainsi que la société va acquérir une renommée internationale ....





Après la guerre, la société reprend ses activités premières de transformation de carrosseries de véhicules privés. L'année 1947 marque une étape importante pour l'entreprise avec le succès de la nouvelle Fiat 1100 dont la Carrosserie Fissore présente une variante "Giardinietta" qui propulse le carrossier sur le devant de la scène. Il enchaine les succès avec la mode des carrosseries spéciales construites sur plusieurs modèles Fiat. Fissore se fait remarquer aussi pour ses réalisations de véhicules publicitaires ce qui a contribué à faire croître l'entreprise au point où environ 200 personnes travaillaient au milieu des années soixante ....





C'est à cette époque que la Carrosserie Fissore est également sollicitée pour collaborer avec d'autres constructeurs automobiles pour la réalisation de petites séries. DKW, TVR et De Tomaso sont parmi les tout premiers clients. Même si Fissore n'a jamais atteint la notoriété de Pininfarina ou de Bertone dans ce domaine, il a toutefois acquis une reconnaissance mondiale et une excellente réputation ....





Dès le milieu des années 1960, la Carrosserie Fissore a connu son plus grand essor, en collaborant avec les fabricants célèbres dans la production de leurs voitures de sport et de course, parmi lesquels les célèbres marques italiennes Osca, Cisitalia, Lancia, Maserati et De Tomaso, mais aussi la marque Vemag du Brésil ou encore la Japonaise Mitsubishi et même l'allemand Opel ....





En 1969, la Carrosserie Fissore signe avec le constructeur suisse Monteverdi un contrat pour devenir son designer et atelier de carrosserie officiel. Ce contrat doit fournir un flux régulier de travail mais les volumes de vente atteints au cours de ces années obligent Fissore à renoncer à sa production artisanale et à orienter son usine vers une industrialisation de la production. Le designer Fiore Trevor est alors embauché chez Fissore, pour étudier et développer les modèles ....





Le 3 janvier 1973, Bernardo Fissore et son épouse décèdent en vacances à San Remo. La société est ainsi privée de son dirigeant visionnaire. En 1975, malgré la présence du constructeur suisse Monteverdi au capital de la société, la crise financière qui fait suite aux évènements sociaux qui ont débuté en France en 1968, en Italie en 1969 et dans les autres pays les années suivantes, conduisent à l'arrêt de la production de carrosseries et à réorienter l'activité de la société uniquement vers le design. La fille de Bernardo Fissore et son mari, Giulio Malvino, décident alors de maintenir le nom et la réputation de la marque en créant, en 1976, la société Rayton Fissore ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Fissore
© - YouTube © - Autopassion



La DKW Fissore ...



La Cisitalia DF85 Coupe Fissore ...





JPBlogAuto

vendredi 18 novembre 2011

Mitsubishi Galant FTO - 1971



MITSUBISHI GALANT FTO ….







« Mitsubishi » est le plus gros complexe industriel japonais qui réunit jusqu’à 16 entreprises du secteur métallurgique sous une administration unique . L’une des filiales, la « Mitsubishi Motor Véhicles » fabrique des automobiles, des autocars et des véhicules industriels . Après guerre vers 1955, la marque « Mitsubishi » se mit à construire des voitures automobiles plutôt dans le créneau des utilitaires et des petites familiales . Au fil des ans la production de « Mitsubishi » va se distinguer par une construction remarquablement soignée et par un fonctionnement particulièrement silencieux . La fiabilité va aller en augmentant sans cesse si bien que la marque jouis d’une très bonne image de robustesse méritée . Tant de qualités réunis vont vite propulser « Mitsubishi » au quatrième rang du secteur au Japon ….



Au début des années 70, après s’être fortement développé avec succès sur le marché des 4 X 4, Mitsubishi décide d’attaquer le marché de la petite sportive de caractère . Son tout premier modèle sur ce créneau sera la première Mitsubishi Colt Sports 11-F Super basée et développée sur la Colt de série . Après avoir fait ses premiers essais avec ce modèle, les ingénieurs maison décident de passer à l’échelle supérieure en proposant une toute nouvelle monture vraiment plus performante baptisée Mitsubishi Galant FTO qui sera produite de 1971 à 1975 . C’est un petit coupé à propulsion arrière aux dimensions réduites d’une longueur de 3765 mm, d’une largeur de 1580 mm et d’une hauteur de 1330 mm . L’empattement est de 2300 mm et le poids total est de 820 kg avec les pleins ….



L’étonnante Mitsubishi Galant FTO propose un look très dans l'air du temps avec un design un peu semblable à la Ford Escort contre laquelle elle entre en concurrence . Ses formes plutôt carrées ne se démarquent pas tellement de ce qui se fait à l’époque et seuls des passages de roues élargis et de jolies jantes aluminium laissent entrevoir des capacités sportives . La FTO a été étudiée et basée sur le châssis de la première génération de la Mitsubishi Galant, raccourcie de 12 cm pour une meilleure agilité et donc un meilleur comportement routier, sachant que cette réduction de taille était aussi bénéfique à la légèreté générale de la voiture et aussi à de meilleures performances . Finalement, sur la Mitsubishi Galant FTO mis à part ce raccourcissement du châssis, des extensions d’ailes en plastique noir augmentant les passages de roue afin d’accueillir une monte de pneumatiques plus large, entraînent une allure un peu plus agressive et sportive ....



La Mitsubishi Galant FTO est conforme à la réputation de la marque japonaise, à savoir une qualité de construction et d’assemblage largement au dessus de la plupart de ses concurrentes de l’époque . Sa robustesse et sa fiabilité ne sont plus à prouver et son utilisation au quotidien est un véritable plaisir . L’habitacle intérieur est lui aussi soigné tant pour le choix des matériaux que pour les équipements qui sont quasiment tous en série avec très peu d’options au catalogue . La sellerie propose un harmonieux mélange de cuir et d’alcantara dans des tons sombres pour éviter les reflets néfastes à une conduite sportive . La position de conduite est très bien étudiée, et la planche de bord propose tous les compteurs et cadrans indispensables au contrôle de la bonne santé de la mécanique et à la conduite sportive . Même le volant trois branches en aluminium recouvert de cuir qui est légèrement tulipé participe au confort de conduite et à l’esprit sportif qui se dégage de l’habitacle de l’insolite Mitsubishi Galant FTO ....



Pour ce qui est de la motorisation de la Mitsubishi Galant FTO, trois blocs moteurs seront utilisés durant sa courte carrière . En effet, la cylindrée ira en augmentant de 1300 cc puis 1400 cc et finalement 1600 cc . Finalement, le dernier moteur utilisé sera un 4 cylindre de 1497 cc qui développe 110 chevaux à 6000 t/mn et un couple de 115.0 Nm à 4000 t/mn . La transmission est confiée à une boîte manuelle à 4 rapports en série ou sur option à 5 rapports, le tout étant combiné à un différentiel à glissement limité de série . Vu le poids contenu de l’engin, les performances sont plus qu’honnêtes avec le 0 à 100 km/h parcouru en 11.6 secondes et une vitesse de pointe d’environ 180 km/h . En août 1975, la Mitsubishi Galant FTO sera remplacée après l'introduction en Mars de cette même année de la plus moderne Mitsubishi Lancer ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 1.6 Litres
  • Puissance : 110 chevaux à 6000 t/mn
  • Couple : 115.0 Nm à 4000 t/mn
  • Vitesse : 180 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 11’’6







La « Mitsubishi Galant FTO », c'est ça ...



La « Mitsubishi Galant FTO », c'est ça ...





JPBlogAuto

mercredi 21 septembre 2011

Les étonnantes Vintage Classic #2



Les GT Supercars
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les étonnantes Vintage Classic
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les engins divers insolites
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les anciennes oubliées
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
La signalétique des marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Toutes les marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)




hartham00.jpg heron00.jpg holden00.jpg

honda00.jpg hondacrx00.jpg hotchkiss00.jpg

iad00.jpg icontlc00.jpg ilinga00.jpg

imperial00.jpg isogrifo00.jpg jaguar00.jpg

jaguarmk00.jpg jensen00.jpg lamborghini00.jpg

lambomiura00.jpg lambocountach00.jpg lanciazagato.jpg

lincoln00.jpg lotus00.jpg maserati00.jpg

masekhamsin00.jpg matra00.jpg mazda00.jpg

mercedes00.jpg mg00.jpg mitsubishi00.jpg

morgan00.jpg nissan00.jpg nsu00.jpg






Les GT Supercars
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les étonnantes Vintage Classic
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les engins divers insolites
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les anciennes oubliées
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
La signalétique des marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Toutes les marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)




JPBlogAuto

- page 1 de 5