@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Opel

Fil des billets

vendredi 24 novembre 2017

Alfredo Vignale Carrosserie






vignale00.jpg


La Carrosserie Vignale est une ancienne entreprise italienne de design de voitures et de réalisation de carrosseries spécifiques automobiles dont l'activité dura de 1948 à 1969 dans la banlieue de Turin. Dès 1974, Ford Motor Co. rachète la firme et devient propriétaire de la marque qu'elle détient toujours de nos jours ....


vignale01.jpg


Alfredo Vignale, ancien salarié de la carrosserie Stabilimenti Farina, commença son activité professionnelle indépendante en 1948 à Turin, en créant sa propre entreprise la Carrosserie Vignale dans le but de réaliser des carrosseries "hors série", comme c'était la grande mode à l'époque, surtout en Italie, pour des gens fortunés qui n'hésitaient pas à faire appel à des carrossiers indépendants ....





Au début l'activité principale de la Carrosserie Vignale sera la création de magnifiques variantes de carrosseries « fuoriserie » de quasiment tous les modèles Fiat, même ceux les plus largement diffusés comme ce fut le cas avec les Fiat 500 et 600 mais aussi les modèles moins courants comme les Fiat 124, 125, 850 ou 1500. En fait Vignale était devenu un spécialiste du "recarrossage" des modèles Fiat ....





Le soin et la qualité des travaux de la Carrosserie Vignale ont vite porté leurs fruits si bien que les commandes des particuliers s'enchainaient, et ceci aussi bien pour des Fiat que pour d'autres marques plus prestigieuses comme par exemple Ferrari, Maserati, ou Lancia. Ses plus belles réalisations à l'époque sont les versions particulières des Lancia Flavia et Lancia Aprilia ....





Alfredo Vignale qui entretenait d'excellents rapports avec son confrère et fameux designer Giovanni Michelotti va bien vite se construire une solide réputation pour son entreprise, la Carrozzeria Vignale, ce qui va lui permettre de se lancer dans le design de voitures de série, comme la Cisitalia 202, les Maserati 3500 GT Spyder et Maserati Mexico, sans jamais renoncer à la création de magnifiques variantes de carrosseries d'autres modèles ....





Durant les années 1960, nombreux étaient les constructeurs étrangers qui venaient demander une collaboration pour créer une carrosserie « à l'italienne ». La Carrosserie Vignale acceptait avec parcimonie tant son activité italienne l'occupait, ce fut notamment le cas avec De Tomaso, BMW, Triumph, Tatra ou NSU. Plus tard Vignale va aussi collaborer avec d'autres marques comme Aston Martin, Corvette, Jensen, Opel ou aussi Volvo ....





En 1969, Alfredo Vignale qui n'avait pas d'héritiers, cède ses bureaux de design et son usine de fabrication à Alejandro de Tomaso qui incorpore Vignale dans Ghia qu'il détenait déjà. Ghia réalisait les mêmes activités que Vignale, mais avait établi une relation privilégiée avec Ford depuis des décennies et lorsque Ford USA chercha à créer un bureau de style en Europe pour sa filiale allemande, en janvier 1973, le géant de Détroit reprendra la carrosserie Ghia et en fera son laboratoire de recherche de style Ford-Vignale ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Vignale
© - YouTube © - Conceptcar



La Fiat 8 V Coupé Vignale de 1953 ...



La Ferrari 212 Export Vignale Coupé de 1951 ...





JPBlogAuto

vendredi 7 juillet 2017

Bernardo Fissore Carrosserie






fissore00.jpg


La Carrosserie Fissore est une ancienne entreprise italienne de conception et de fabrication de carrosseries automobiles dont l'activité dura de 1921 à 1976 à Savillan, dans la banlieue de Turin. Dès 1914, Bernardo Fissore se lance dans le secteur automobile en créant un atelier de réparation de carrosseries et de modification de remorques agricoles et routières. En 1921, avec son frère Antonio Fissore, ils créent la société "Carrozzeria Fissore S.p.A". Leurs jeunes frères Giovanni et Costanzo les rejoindront plus tard ....


fissore27.jpg


Si à l'origine, l'activité de la Carrosserie Fissore est essentiellement portée sur les chariots agricoles, la réparation et la modification des carrosseries automobiles et véhicules utilitaires prend chaque année de l'ampleur jusqu'à devenir la seule activité au lendemain de la Première Guerre mondiale. En 1936, Bernardo Fissore prend seul la direction de la société et commence à se spécialiser dans la construction de carrosseries spéciales pour automobiles, ambulances, véhicules funéraires, commerces ambulants, fourgons postaux et les minibus. C'est ainsi que la société va acquérir une renommée internationale ....





Après la guerre, la société reprend ses activités premières de transformation de carrosseries de véhicules privés. L'année 1947 marque une étape importante pour l'entreprise avec le succès de la nouvelle Fiat 1100 dont la Carrosserie Fissore présente une variante "Giardinietta" qui propulse le carrossier sur le devant de la scène. Il enchaine les succès avec la mode des carrosseries spéciales construites sur plusieurs modèles Fiat. Fissore se fait remarquer aussi pour ses réalisations de véhicules publicitaires ce qui a contribué à faire croître l'entreprise au point où environ 200 personnes travaillaient au milieu des années soixante ....





C'est à cette époque que la Carrosserie Fissore est également sollicitée pour collaborer avec d'autres constructeurs automobiles pour la réalisation de petites séries. DKW, TVR et De Tomaso sont parmi les tout premiers clients. Même si Fissore n'a jamais atteint la notoriété de Pininfarina ou de Bertone dans ce domaine, il a toutefois acquis une reconnaissance mondiale et une excellente réputation ....





Dès le milieu des années 1960, la Carrosserie Fissore a connu son plus grand essor, en collaborant avec les fabricants célèbres dans la production de leurs voitures de sport et de course, parmi lesquels les célèbres marques italiennes Osca, Cisitalia, Lancia, Maserati et De Tomaso, mais aussi la marque Vemag du Brésil ou encore la Japonaise Mitsubishi et même l'allemand Opel ....





En 1969, la Carrosserie Fissore signe avec le constructeur suisse Monteverdi un contrat pour devenir son designer et atelier de carrosserie officiel. Ce contrat doit fournir un flux régulier de travail mais les volumes de vente atteints au cours de ces années obligent Fissore à renoncer à sa production artisanale et à orienter son usine vers une industrialisation de la production. Le designer Fiore Trevor est alors embauché chez Fissore, pour étudier et développer les modèles ....





Le 3 janvier 1973, Bernardo Fissore et son épouse décèdent en vacances à San Remo. La société est ainsi privée de son dirigeant visionnaire. En 1975, malgré la présence du constructeur suisse Monteverdi au capital de la société, la crise financière qui fait suite aux évènements sociaux qui ont débuté en France en 1968, en Italie en 1969 et dans les autres pays les années suivantes, conduisent à l'arrêt de la production de carrosseries et à réorienter l'activité de la société uniquement vers le design. La fille de Bernardo Fissore et son mari, Giulio Malvino, décident alors de maintenir le nom et la réputation de la marque en créant, en 1976, la société Rayton Fissore ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Fissore
© - YouTube © - Autopassion



La DKW Fissore ...



La Cisitalia DF85 Coupe Fissore ...





JPBlogAuto

jeudi 5 janvier 2017

Prospectus Automobiles Vintage






pro00.jpg


Quel passionné d'automobiles n'a pas en sa possession au moins un exemplaire d'un quelconque document publicitaire d'une marque qu'il affectionne. Que ce soit un catalogue, un flyer, une brochure, un prospectus, un dépliant, une carte postale ou un dossier, le choix est si vaste et si varié que certains en font même collection ....


pro0a.jpg


Je me suis volontairement limité dans cet article pour vous présenter seulement un petit échantillon de quelques prospectus basiques, donc un simple feuillet en recto verso sur un papier légèrement épais et d'un format plutôt réduit. Il faut savoir que le premier prospectus publicitaire a été édité par Panhard et Levassor en 1892 et que c'est ensuite devenu un support en vogue très prisé par tous les constructeurs automobiles. Après guerre, toutes les marques, même les plus rares, populaires ou luxueuses ont droit aussi à leur prospectus, c'est devenu un incontournable ....





Suivant la marque automobile qui le produit, le prospectus publicitaire est souvent une question de moyens, d'inspiration ou simplement de mode. Tantôt basiquement descriptif, quelque fois poétique, simplement technique ou au mieux artistique, le prospectus publicitaire fait souvent rêver et permet à celui qui les collectionne de rassembler un musée imaginaire que personne n'arriverait à concrétiser en réel ....





Si les plus anciens prospectus publicitaires des années 30 à 40 étaient les plus simples et les plus classiques, le plus souvent en noir et blanc ou au mieux en trois couleurs avec un message très court qui devait frapper les esprits, ceux des années 50 étaient carrément plus beaux, bien plus soignés et invitaient donc a une visite au showroom de la marque pour un essai de la voiture présentée. En fait ils créaient un style à part entière car ils étaient illustrés de dessins très réalistes et colorés ....





Ce style si particulier du genre art-déco est le plus recherché par les collectionneurs car on y trouve des œuvres graphiques de dessinateurs illustrateurs célèbres de l'époque comme par exemple Géo Ham, Alex Kow, Rob Roy, Janko, Gerry Bishop, Théo Brugière, R. Géri, René Luc, Raoul Auger, Luc Barbier, André Bermond, Philippe Chapellier, Pierre Collet, André Dumas, ou aussi Théo Roger ....





A une époque aujourd'hui révolue ou les nouvelles technologies modernes du numérique et de la photo n'avaient pas encore pris le pas sur la peinture ou l'aquarelle, les superbes dessins et les magnifiques illustrations réalisés par ces artistes de grand talent faisaient le bonheur de toutes les marques automobiles de l'époque qui n'hésitaient pas à faire appel à leur service pour leurs prospectus ....





Cette époque révolue mais tellement kitch et vintage fait aussi le bonheur des collectionneurs les plus avertis car il est essentiel que les souvenirs de chaque génération soient préservés. En effet, il n’y a pas bien longtemps, les amateurs de voitures anciennes ne juraient que par l’avant-guerre, mais les voitures populaires des années 50 sont aujourd'hui reconnues comme "collectionnables" et ont donc suscité un nouvel engouement pour les prospectus publicitaires qui s'y rattachent ....





L'intérêt pour ces prospectus des années 50 se double d’une rareté évidente car aujourd'hui beaucoup des marques automobile de l'époque ont disparues. En effet plus de Salmson, Talbot, Panhard, Hotchkiss, Delage, Delahaye, Rosengart, Facel Vega, Simca, ou Matford, sans parler de la production étrangère, et donc ces différents prospectus sont aujourd'hui très recherchés par les collectionneurs. Pour les français, les début du "marché commun" ont accéléré l’importation de véhicules étrangers comme les Fiat, Ford, Austin, Opel, ou Mercedes qui devenaient enfin abordables. Ces marques rivalisaient de moyens publicitaires de plus en plus importants pour se faire une place aux côtés de nos constructeurs nationaux ....


pro0b.jpg


Le dessin a progressivement laissé la place a la photographie a partir de 1960 car ces années virent la généralisation de la quadrichromie, et donc une meilleure qualité de l’illustration photo qui poussait vers la sortie les artistes illustrateurs des années précédentes. Les collectionneurs avertis estiment à plus d'un million le nombre de catalogues ou prospectus publicitaires automobiles différents imprimés, c’est dire le travail de recherche qui reste à accomplir si vous souhaitez vous lancer, courage ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Tido © - Zazzle






JPBlogAuto

- page 1 de 9