Giovanni Savonuzzi fait parti de ces concepteurs designers d'automobiles italiens que l'on qualifie de petits génies de la mécanique qui est né à Ferrara dans la province de l'Émilie-Romagne en Italie le 28 janvier 1911 et décédé assez jeune à seulement 77 ans toujours à Ferrara le 18 février 1988. Bien que ce nom ne vous parle sans doute pas énormément, il faut savoir que Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures en établissant une nouvelle norme pour la gamme de voitures anciennes italiennes après la Seconde Guerre mondiale ....





Orphelin de son père Ezio malheureusement décédé pendant la Première Guerre mondiale, Giovanni Savonuzzi va effectuer un parcours scolaire primaire assez classique pour terminer par des études supérieures à l'Institut polytechnique de Turin ou il va obtenir un diplôme d'ingénieur en génie mécanique en 1939 ....





Tout juste diplômé, le jeune Giovanni Savonuzzi a été rapidement embauché chez Fiat Aviation pour la réalisation d'études et d'expériences dans les domaines de l'aérodynamique et des moteurs à turbine. Mais pendant la Seconde Guerre mondiale, il sera mobilisé pour servir en Albanie et donc ne retournera à la construction automobile qu'à la fin de la guerre en 1945 ....





Enfin libéré de ses obligations militaire et déjà titulaire d'une première expérience professionnelle chez Fiat Aviation, Giovanni Savonuzzi n'aura aucune difficulté à retrouver un nouvel emploi dans l'Italie de l'époque en pleine reconstruction. En fait il va être embauché par le constructeur automobile Italien Cisitalia pour succéder à Dante Giacosa en tant que directeur technique ....





C'est une époque de pleine expansion pendant laquelle Giovanni Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures, notamment la Cisitalia D46 et la légendaire Cisitalia 202. Il a ajouté la touche finale à la 202, aux côtés des ingénieurs Piero Dusio et Battista Farina. La voiture est devenue l'un des plus beaux véhicules de tous les temps, l’une des plus belles voitures du monde, un design emblématique très apprécié qui a changé le visage de l’automobile de l’après-guerre étant décrite par tous les spécialistes comme une « sculpture à roulettes » ....





En 1948, après trois ans passé dans l'entreprise, Giovanni Savonuzzi va quitter Cisitalia pour travailler en freelance à son compte. C'est à cette époque qu'il va entamer des collaborations à haute valeur technique avec les plus grandes personnalités de la course automobile comme Dante Giacosa, Piero Taruffi, Ferry Porsche, Tazio Nuvolari, Rudolf Hruska, ou Carlo Abarth. C'est aussi l'époque ou Savonuzzi collabore sur plusieurs projets avec SVA, Ford, Pininfarina ou même son ancien employeur Cisitalia ....





En 1954, Giovanni Savonuzzi sera embauché par Luigi Segre, le nouveau propriétaire de la Carrozzeria Ghia avec lequel il avait combattu pendant la résistance, pour remplir le rôle de directeur général, en remplacement de Mario Boano. C'est la ou il va travailler sur la série de voitures à turbine à gaz « Supersonic ». Il a également conçu les innovantes Ford Futura, la Gilda ou la belle Alfa Romeo 1900. Ce furent des années de travail intense au cours desquelles on a découvert vraiment l'expression de son génie mécanique et de son génie artistique avec des réalisations pour par exemple Fiat, Ferrari, Jaguar, Aston Martin, ou De Soto ....





En 1957, Giovanni Savonuzzi est embauché par Chrysler pour devenir ingénieur en chef. Il a travaillé sous la direction de George Huebner, directeur de la recherche, et a participé au développement de la voiture à Turbine. Installé à Détroit, Savonuzzi étudie à partir de 1962 les voitures à l'épreuve des chocs ou des accidents afin d'essayer de trouver des solutions que recherchent de nombreux constructeurs automobiles qui sont sensibles à ce problème pour l'avenir de l'automobile ....





De retour dans sa patrie en 1969, Giovanni Savonuzzi devient directeur de la Recherche et Développement chez Fiat à Orbassano. Après avoir occupé les dernières années chez Fiat pour former un groupe d'experts techniques dans l'alimentation et l'évacuation des moteurs conventionnels et des systèmes de propulsion alternatifs, visant à diminuer les émissions nocives et polluantes, Savonuzzi a pris sa retraite en 1977. Pour occuper son esprit pendant sa retraite, il devient également professeur d'ingénierie mécanique dans son ancienne université et disparaît en 1986 ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Coachbuild
© - Carolenash © - Velocetoday





JPBlogAuto