@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Porsche

Fil des billets

vendredi 9 août 2019

Record du monde de vitesse sur sable







record00.jpg



Le record du monde de vitesse terrestre fait partie des plus grands mythes de l'automobile. En effet depuis la naissance de celle-ci, les hommes ont constamment cherché à repousser les limites du possible. Des 100 km/h de "La Jamais Contente" en 1899 au tout récent mach 1,02 réalisé par Andy Green en 1997, on a pu assister pendant un siècle à cette folie technologique et humaine consacrée à repousser les limites du possible. D'abord pratiqué sur terre, cet exercice extrêmement périlleux s'est rapidement exporté sur le sable sur d'immenses plages comme Daytona Beach aux États-Unis ou à Pendine Sands au Pays de Galles pour finalement se pratiquer plus récemment sur un lac salé à Bonneville aux États-Unis ....





Les records de vitesse terrestre concernent la vitesse la plus élevée atteinte par tout véhicule terrestre sur roues. Afin d'homologuer le record on tient compte de l'interaction du vent, et pour limiter ce facteur, une vitesse moyenne est calculée à partir de deux trajets entre deux points fixes, par un aller et un retour effectués en moins d'une heure d'écarts de temps. Ces règles sont unanimement reconnues et adoptées, depuis la réunion parisienne de "l'Association Internationale des Automobile Clubs" qui est devenue plus tard la FIA, en décembre 1910. Il faudra toutefois attendre le début des années 20 pour voir de nombreux pilotes comme par exemple Malcolm Campbell, Henry Segrave, Ray Keech, G. Parry-Thomas ou aussi Giulio Foresti essayer de battre le record ....





Le plus célèbre et réputé de ces fous du volant est sans aucun doute le britannique Sir Malcolm Campbell surnommé "Le roi de la vitesse" qui va battre le record de vitesse terrestre pour la première fois en 1924 à 235,22 km/h sur la plage de Pendine Sands près de la baie de Carmarthen dans une Sunbeam 350HP V12 baptisée Bluebird, maintenant exposée au musée automobile de Beaulieu. L'histoire lui rends hommage pour sa douzaine de tentatives successives avec des voitures à moteur à combustion afin de battre ce record qu'il finira par porter à 301,29 km/h en 1935 sur le lac salé de Bonneville aux États-Unis ....





Pour rester dans cette catégorie de record sur sable chère à Campbell et qui fait toujours rêver de nos jours, un nouveau record mondial de cette discipline vient d'être battu le week-end du 18 et 19 mai 2019 toujours sur la plage mythique de Pendine Sands. En effet, le jeune entrepreneur et pilote amateur multi disciplinaire, Zef Eisenberg a établi une nouveau record de vitesse sur sable avec une Porsche 911 Turbo S type 991 de 1.200 chevaux en atteignant 338 km/h. Ce terrain plat et sableux sur la côte Sud du Pays de Galles est connu pour être un endroit idéal pour battre des records de vitesse, considéré comme "la Mecque" pour ce type d'exercice, et donc actuellement, c'est la vitesse la plus rapide jamais enregistrée avec un véhicule terrestre à roues sur sable ....





Préparée par son équipe Madmax Race Team et ES Motors, la superbe Porsche 911 Turbo S type 991 de 1.200 chevaux lui a aussi permis de récolter au passage d'autres records, dont celui du quart de mile le plus rapide dans un sens et celui du flying mile le plus rapide dans les deux sens. L'intrépide et talentueux Zef Eisenberg devient en outre la seule personne au monde à pouvoir se targuer d'avoir roulé à plus de 200 mph à Pendine Sands en voiture comme en moto car il avait déjà atteint précédemment 201.5 mph au guidon d'une Suzuki Hayabusa modifiée. Il est enfin le seul Britannique à avoir signé un record sur le flying mile en voiture comme en moto ....





À l'origine, la Porsche 911 Turbo utilisée pour ce record délivrait 550 chevaux de série. Afin de s'attaquer au record dans les meilleures conditions possibles, aux opérations visant à améliorer la puissance de sa mécanique se sont ajoutés des travaux sur la transmission et aussi sur les suspensions, afin d'assurer un niveau de performances optimale sur le sable. L'équipe a donc préparé un moteur de course de 4,1 litres développé sur mesure avec de nouvelles pièces de performance et de plus gros turbos, un circuit de carburant E85 amélioré et un système de refroidissement adapté. L'habitacle a été équipé d'une cage de sécurité et de sièges de compétition ....




« La Porsche se comporte très différemment sur le sable que sur le tarmac. Le sable crée beaucoup de résistance et de glissement des pneus. Un énorme merci à ES Motor et à ma propre équipe de course Madmax pour avoir travaillé sans relâche à la préparation, à la construction du moteur et à la mise au point de la Porsche afin de nous assurer que nous disposions de l’ingénierie et de la puissance nécessaires pour réaliser ce record très difficile », a déclaré Zef Eisenberg très heureux d'avoir réussi son coup ....



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Madmax - © ESMotor - © Motor1



Le record du monde de vitesse sur sable ...





JPBlogAuto

vendredi 12 juillet 2019

Caroline Llong Artiste Peintre












Caroline Llong est une artiste peintre Française talentueuse né à Paris et vivant à La Fare-les-Oliviers une petite commune française située dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. C'est une artiste assez particulière et plutôt atypique puisqu'elle ne propose quasi exclusivement que des œuvres essentiellement consacrées au " Monde Automobile " ....


llong02.jpg


Caroline Llong a passé toute son adolescence et a grandi dans la capitale au contact d'une mère elle même artiste peintre ou elle a suivi un parcours scolaire plutôt classique. Par la suite après ses études, elle va embrasser la profession de plasticienne. Elle va rester parallèlement artiste peintre "amateur" durant de nombreuses années car elle n'arrivais pas à trouver le créneau qui pourrais satisfaire ses désirs artistiques ....





Caroline Llong se résume ainsi : « Je suis tombée dans l’art lorsque j’étais enfant grâce à une maman qui m’a transmis tout ce qu’elle avait acquis en allant d’atelier en atelier comme par exemple les différentes techniques de peinture et de dessin, l’art du mélange des couleurs mais aussi l’art d’écouter et de transmettre ses émotions sur une toile. Mon ‘leitmotiv’ depuis que je suis enfant c'est de trouver ma voie, une voie différente des autres artistes, et surtout aussi d'arriver à surprendre » ....





Finalement, Caroline Llong a décidé il y a quelques années de quitter sa vie professionnelle pour se dédier totalement à sa passion, l’art. Si l’artiste a toujours eu une sensibilité pour les moteurs, c’est son époux qui lui a ouvert la voie. En effet, c’est lors d’un rassemblement de passionnés, que celui-ci, féru d’automobile et de Porsche en particulier, lui a fait découvrir son univers. A la vue de toutes ces belles mécaniques, l’artiste fût frappée par un virus dont il est difficile de guérir. Un peu touche à tout elle développe aujourd’hui sa propre technique et trace sa voie au milieu des autres artistes qui ont dédié leur création à l’automobile ....





Les œuvres admirables de Caroline Llong sont appréciées par tous les passionnés de belles voitures. La dualité masculine et féminine, le doux équilibre de ces belles mécaniques insufflent à Caroline son esprit créatif. La douceur des courbes, la force des matériaux, la beauté des lignes, la vivacité du moteur, chaque contradiction, chaque paradoxe, chaque complémentarité, est le fruit du travail de l’artiste. Le message est émotionnellement fort, résolument contemporain et moderne, l’alchimie est inévitable ....





Pour le support de ses tableaux, Caroline Llong utilise assez souvent le plexi, un matériau ultra moderne ainsi que l’aluminium brossé, un matériau à la fois noble et chaleureux. Pour la technique, elle utilise l’art numérique, un mouvement artistique moderne et contemporain qui s’avère être « nouveau » dans le milieu automobile français. Sa « toile » de départ est l’ordinateur et son style artistique repose sur la confusion entre l’art numérique et l’art plastique. Dans ce sens, elle apporte un souffle nouveau dans « l’Art Automobile ». Depuis peu, quelques touches de peinture sont aussi ajoutées sur certaines créations afin d’apporter de la matière, du volume, une force artistique et esthétique différente ....





Pour ce qui est de la méthode de travail, Cariline Llong prends en photos la voiture quelle a choisi et elle réalise son tableau à partir de ces clichés. Elle joue avec les détails, l’histoire de la voiture, sur ses spécificités et elle crée un environnement en fonction de l’émotion que va lui procurer la voiture, tous les effets, tous les rendus « de fond » sont tirés « uniquement » d’éléments de l’automobile, extérieurs et intérieurs ....





Caroline Llong travaille le détail. Ce qu’elle offre à ses clients, c’est une œuvre unique qu’ils redécouvriront un peu chaque jour et dont il est impossible de se lasser. Elle s’amuse des détails, elle joue avec les superpositions, la lumière, les reflets. Sa passion pour ces automobiles lui permet de s’intégrer dans ce monde plutôt masculin. Sa sensibilité et la poésie de ses créations sont unanimement appréciées car un mélange de douceur et de brutalité émane de son travail. Ainsi, chaque rencontre avec son public lui témoigne l’intérêt qu’il porte à ses œuvres. Les retours sont très positifs, ils donnent confiance à l’artiste et l’envie de séduire son public encore et encore ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - YouTube
© - Caroline Llong © - AutoNews



Vernissage Caroline Llong Artiste Peintre ...






JPBlogAuto

vendredi 31 mai 2019

Porsche Type 64 - 1939











Cette Porsche Type 64 " Berlin-Rome " de 1939 qui illustre cet article n'est autre que l'ancêtre de la fameuse Porsche 356. Il s'agit d'un modèle assez particulier puisque c'est l'unique exemplaire encore existant de ce modèle. Il fut notamment le véhicule personnel de Ferdinand Porsche puis de Ferry Porsche. Inutile de préciser qu'il s'agit d'un modèle d'une rareté absolue qui sera proposée aux enchères par la maison RM Sotheby's lors de sa vente de Monterey, en Californie, organisée du 15 au 17 Août prochains ....





La Porsche Type 64, également nommée VW Type 60K10, ou VW Aerocoupe, créée en 1938 est considérée par beaucoup comme la première voiture produite par Porsche. Elle est basée sur un châssis KdF, ou Type 60, le nom d'origine de la Coccinelle. A l'approche de la seconde guerre mondiale le Professeur Ferdinand Porsche conserva à l'esprit l'idée d'en réaliser une version allégée et rapide, capable de démontrer à la nation ce dont les ingénieurs allemands étaient capables, et de satisfaire par la même occasion son désir personnel de créer la voiture de sport de ses rêves. Elle était donc à l'origine destinée à courir dans la course Berlin-Rome de 1939, qui n'eut jamais lieu à cause du début de la Seconde Guerre mondiale ....





En septembre 1939, Ferdinand Porsche a l'occasion de s'illustrer avec la course Berlin-Rome. Il prépare ainsi trois exemplaires de la KdF-Wagen, modèle qui devient la Type 64. La Porsche Type 64 est la première voiture produite par le Porsche Burro pour son compte. Elle constitue en quelque sorte l’ancêtre de toutes les futures Porsche. Assemblée au sein des ateliers basés à Zuffenhausen, la Type 64 est équipée d'une carrosserie en aluminium fabriquée à la main chez Reutter et testée en soufflerie, d'une transmission et d'une suspension empruntées à la Volkswagen Type 1. Malheureusement la guerre éclate et la course est annulée. Le gouvernement allemand confisque la Type 64, mais Ferdinand Porsche assembla toutefois deux autres châssis ....





Parmi les uniques trois voitures de ces Porsche Type 64 construites en 1938, deux furent utilisées par la famille Porsche. L’une subit un accident fatal pendant la seconde guerre mondiale et l’autre, la voiture numéro deux, servit de jouet aux GI à la sortie du conflit à Zella Am See en Autriche et finit tellement endommagée que Porsche la récupérera en pièces détachées. La troisième, stockée dans un entrepôt, fût découverte en mai 1945 par les forces américaines à Gmünd en Autriche puis restaurée ....





Le troisième, et donc le dernier châssis Porsche Type 64, est conservé par la famille Porsche qui a, par la même occasion, pris ses quartiers du côté de Gmünd, en Autriche, de 1944 à 1948. Ferdinand Porsche appliquera lui-même les lettres Porsche sur le nez de la voiture lorsqu'il enregistra en 1946 le nouveau nom de sa compagnie. En 1947, c'est ce troisième châssis qui fut le seul à survivre à la guerre. Pas vraiment en bon état, il fut restauré du côté de Turin par un certain Sergio Pininfarina ....





Il faudra dix ans et plusieurs propriétaires successifs pour achever le projet de restauration complète de cette Porsche Type 64, dont trois années rien que pour la carrosserie. Finalement la présentation officielle de la voiture a eu lieu le 16 avril 2011 au Prototyp Automuseum. Le magazine Octane y était invité et le journaliste Delwynn Mallet, lui-même spécialiste de Porsche, a eu le droit de prendre place dans le cockpit de ce ‘petit avion’. L’article qu’il a rédigé sur ce modèle historique se termine par la phrase suivante : Je ne saurais décrire le plaisir intense que génère le pilotage de ce petit missile extraordinaire, pas plus que la magie du son et des sensations que distille la plus vénérable de toutes les Porsche’ ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Porsche Type 64 utilisait une version modifiée du moteur à quatre cylindres à plat de 985 cm³ de cylindrée dont la puissance bondissait de 23,5 chevaux sur la Coccinelle d'origine à 50 chevaux après une grosse préparation pour pouvoir afronter la course avec plus de punch. Ainsi équipée, la voiture est capable de performances "phénoménales" pour l'époque avec par exemple une vitesse de pointe de l'ordre de 160 km/h. Au mois d'Août, le futur acquéreur de cette Type 64 devrait dépenser plus de 20 millions de dollars pour avoir l'honneur d'en devenir le cinquième propriétaire lors de la vente aux enchères ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 4 cylindres à plat
  • Cylindrée : 985 cm3
  • Puissance : 50 chevaux
  • Vitesse : Environ 160 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Motor1 - © Sotheby's




La Porsche Type 64 - 1939 ...






JPBlogAuto

- page 1 de 40