@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Quattro

Fil des billets

vendredi 19 juillet 2019

Audi R8 V10 620 Quattro Performance - 2019











Audi est un constructeur d'automobiles, sportives et de luxe allemand, filiale du groupe Volkswagen. Le siège social de la marque se situe à Ingolstadt en Bavière. Créée en 1909 par August Horch, la marque est aujourd'hui implantée dans 55 pays du monde et présente sur la plupart des segments du marché des véhicules particuliers, y compris sur celui des sportives de prestiges. En 2012, l’entreprise a vendu 1.524.635 véhicules, un record depuis sa création en 1909, et se classe parmi les constructeurs les plus rentables. Ce n’est qu’à partir des années 1970, sous l’impulsion de Ferdinand Piëch, qu’Audi rencontre l’essor qu’on lui connaît ....





L'Audi R8 est une voiture de sport du constructeur allemand Audi. C'est le premier coupé GT deux-places de la marque allemande qui rivalise ainsi avec les marques historiques de ce segment comme par exemple les Porsche, les Ferrari, les Corvette ou les Aston Martin. La R8 fut officiellement présentée pour la première fois au mondial de l’automobile de Paris de 2006 et tire son nom de la voiture de course victorieuse aux 24 Heures du Mans ....





Déclinée depuis 2006 en plusieurs versions et plusieurs motorisations, le modèle le plus abouti actuellement a été présenté officiellement au Salon de Détroit en 2009. Pour son tout dernier restylage officialisé pour le premier trimestre 2019, Audi n'a pas fait les choses à moitié comme à son habitude. Désormais le fauve est baptisé Audi R8 V10 620 Quattro Performance un nom qui lui convient à merveille tant l'engin devient sophistiqué et performant avec des motorisations plus puissantes, des lignes encore plus tranchantes et une précision de conduite toujours chirurgicale ....





La dernière mouture de la superbe Audi R8 V10 620 Quattro est plus affûtée que jamais. Avec 50% de ses pièces issues de la version GT3 LMS, dont le moteur V10 atmosphérique, la supercar réaffirme ses gènes sportifs. A l’instar de la triple prise d’air sur le capot, le coupé ultrasportif puise dans l’héritage « quattro » qui a forgé la légende Audi en compétition. D'une manière générale, le design de la R8 déjà abouti n'avait pas vraiment besoin de grands chamboulements. La firme n'a donc effectué que quelques retouches de style comme une nouvelle calandre plus ramassée qui laisse place à trois petites entrées d'air à l'embase du capot. Les boucliers changent aussi et adoptent de plus larges entrées d'air. À l'arrière, même acabit puisque les entrées d'air ont été agrandies, le diffuseur revu et les sorties d'échappement modifiées faisant maintenant place à deux énormes canules rondes ....





Dans la catégorie Supercars, cette Audi R8 V10 620 Quattro s’illustre toujours par sa grande polyvalence. Large, basse et doté de petites surfaces vitrées, cette super sportive n’est peut être pas idéale en ville mais subit les affres de la circulation sans broncher grâce à sa boîte automatique douce et sa direction légère. En mode confort, l’amortissement piloté ne secoue pas trop même si la fermeté reste de rigueur. Quand la route se libère, l’Audi R8 V10 peut enfin libérer sa force colossale sans le moindre risque de patinage grâce aux quatre roues motrices. Pour garantir une bonne sécurité, les énormes disques en carbone céramique pincés par des étriers à 8 pistons freinent le bolide comme un chasseur sur un porte avion. Finalement ce bolide procure toujours des performances surréalistes, une excellente tenue de cap et un agrément mécanique fantastique ....





L'habitacle intérieur de la superbe Audi R8 V10 620 Quattro a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails. En fait cet habitacle avait déjà été bien pensé sur les versions précédentes avec l'ensemble des commandes tournées vers le conducteur, et propose désormais en plus son fameux "Virtual Cockpit" qui regroupe toute les fonctions d'info-divertissement. Référence sur le plan de la qualité d'assemblage et de la finition, l'habitacle se distingue par des applications en carbone à profusion dans l’habitacle et un équipement complet qui comprend notamment des sièges sport en cuir/alcantara à réglages électriques. Au final, la voiture séduit aussi par sa qualité de fabrication irréprochable avec des assemblages minutieux ....





Sous le capot de l'étonnante Audi R8 V10 620 Quattro, il se passe des choses également puisque le V10 d’une cylindrée de 5.204 cm3 à 4 soupapes par cylindre, ouvert à 90° a été légèrement remanié et gagne par la même occasion un filtre à particules. Hormis cela, il bénéficie d'une double injection, d'un mode roue libre, de la désactivation d'un banc de cylindres ou encore d'une lubrification par carter sec. Le bloc est toujours indexé à une boîte robotisée à double embrayage à sept rapport S tronic. Elle n'a bien évidemment rien à voir avec celles utilisées sur les modèles plus conventionnels puisqu'il faut absorber pas moins de 620 chevaux à 8000 tr/min et 580 Nm à 6600 tr/min. De ce fait, l'embrayage a largement été renforcé et bénéficie de pièces spécifiquement dédiées à l'Audi R8. La puissance est distribuée aux quatre roues, mais avec une distribution pouvant aller jusqu'à 100 % sur chaque essieu en fonction de la motricité ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V10 multi soupapes
  • Cylindrée : 5.204 cm3
  • Puissance : 620 chevaux à 8.000 t/mn
  • Couple : 580 Nm à 6.600 t/mn
  • Vitesse : environ 330 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Audi - © Autonews - © Motor1




Audi R8 V10 620 Quattro Performance - 2019 ...






JPBlogAuto

mercredi 27 juillet 2011

Audi Quattro Spyder - 1991



AUDI QUATTRO SPYDER ….







Au débit des années 90, la célèbre marque allemande « Audi » a su imposer sa dernière technologie Quattro dans l’industrie automobile . Renforcée par beaucoup de succès en compétition, cette technologie à quatre roues motrices est devenue quasiment un standard dans la construction de sportives ou de GT . Depuis 1980 la technologie Quattro équipe tous les modèles de la marque d’Ingolstadt, les coupés sport ont été les premiers à bénéficier de l’innovation peu à peu étendue à toute la gamme . Pour fêter cette réussite, Audi présente le concept Avus Quattro au beau milieu du Salon de Tokyo . C'est une superbe vitrine de tout le savoir faire du constructeur allemand, aussi bien en matière de technologie que de style qui reste bien entendu fidèle à la transmission intégrale Quattro, affirmant haut et fort le slogan de la marque aux 4 anneaux: "La technique est notre passion" ….



À l'automne 1991, lors du Salon de Francfort, la firme présente un tout nouveau coupé baptisé « Audi Quattro Spyder », qui est la remplaçante de la fameuse mais cependant vieillissante Audi Quattro des années 1980 . Elle a été longuement étudiée comme une voiture de sport découvrable à deux places . Plutôt qu'un véritable cabriolet, il s'agit d'un coupé à moteur central, dont le toit s'escamote électriquement au dessus du compartiment moteur, un genre de Targa de l’époque ou de CC (cabriolet convertible) actuel . Large, bas, bien dessiné et peint en brillant Fidji Orange, le joli Spyder a fait sensation lors du Salon de Francfort d’autant plus qu’il proposait des solutions techniques avancées pour l’époque . En y regardant de plus prêt, le style de dessin est pratiquement hors du temps, ce n'était certainement pas un design très tendance même à l’époque, mais on sent bien qu’il préfigurait ce qu’allaient devenir les Audi sportives actuelles comme la « TT » ou aussi la « R 8 » . Toutes les bases étaient déjà posées . Avec 4,24 mètres (13,91 pi) de longueur, 1,77 m (5,81 pi) de largeur et seulement 1,17 mètres (3,84 pi) de hauteur, l'étonnante Audi Quattro Spyder est une voiture très compacte . Son look et ses jantes aluminium de 18 pouces avec le design classique à six rayons dégageaient beaucoup de classe et de sportivité . Les héritières ajouteront quelques rondeurs à ces lignes fluides mais l’on retrouve l’allure caractéristique des coupés actuels ….



L’insolite Audi Quattro Spyder présente une innovation majeure qui réside dans sa structure . Sa carrosserie et son cadre tubulaire sont entièrement réalisés en aluminium . Ce matériau présente deux avantages majeurs, le poids de 40 % inférieur à celui d'une carrosserie en acier et son aptitude à un recyclage à 100 % . Ce gain de poids permet d'obtenir des performances et une consommation exceptionnelles, avec des éléments mécaniques de grande série . Seule, la carrosserie de la voiture ne pesait que 140 kg seulement et, contrairement aux véhicules de série d'aujourd'hui, le corps de la Quattro Spyder se composait d'un châssis porteur et d'une carrosserie séparée . L'ensemble du véhicule pleins compris avoisinait les 1.100 kg, une belle réussite . La belle sportive présente une silhouette ultra profilée et compacte et donc en conséquence elle affiche des performances remarquables avec un bloc moteur presque modeste . Le montage et la finition sont déjà pour l’époque dans la même tendance que l’on connait du constructeur aujourd’hui, c'est-à-dire soigné, précis et finition main . L'habitacle est agréable et lumineux grâce au toit plat et élégant en verre amovible que complètent des cellules solaires pour alimenter la climatisation . La courbure de ce toit à la fois gracieuse et subtile permet son rangement automatique dans le coffre . L’intérieur de la magnifique Audi Quattro Spyder est bien mis en vedette avec des sièges en cuir, un tableau de bord bien équipé et un grand nombre de pièces en aluminium ....



Sur la très insolite Audi Quattro Spyder, la mécanique provient bien sur de la maison qui a toujours su faire de bon moteur et qui pensait en plus qu’en raison du faible poids, un moteur standard de production serait plus que suffisant . Le moteur du Spyder est donc le V6 de 2.8 litres de cylindrée de l'ancienne Audi 100 . Installé transversalement derrière les sièges, ce moteur de 128 kW développe 174 chevaux qui permettent à la voiture de dépasser les 250 km/h et d'atteindre les 100 km/h en moins de 6 secondes, tout en affichant une consommation moyenne inférieure à 8 litres/100 km . Nous sommes faut-il le rappeler en 1991, force est donc de constater que notre discrète mais efficace spyder était vraiment dans les coup et que de telles performances sont toujours d’actualité, pas dépassée la grand-mère . Bien évidemment, la divine Audi Quattro Spyder est extrêmement rare de nos jours, elle fait elle aussi partie du clan très fermé des étonnantes et insolites Vintage Classic à valeur sure très prisée des collectionneurs ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6
  • Cylindrée : 2.8 Litres
  • Puissance : 174 chevaux
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 5’’8
  • Consommation : - de 8 litres/100 km








La « Audi Quattro Spyder », c'est ça ...





JPBlogAuto